Manga : La Danse du Soleil et de la Lune Tome 1 (Fiche) – Une histoire d’amour et de sabre pas comme les autres

273809746_492352022244563_5965642890369790309_n

Edition : Kioon
Dessin : MATSUURA Daruma
Scénario : MATSUURA Daruma
Seinen : En cours avec 1 tome en France. En cours au Japon avec 3 tomes
Genre : Suspense, Fantastique
Prix papier : 7.90€
Pas d’édition numérique

Extrait
Trailer
Fiche Kioon

Histoire : 

Un samouraï sans sabre, une mystérieuse fiancée…
Découvrez le nouveau conte fantastique de Daruma Matsuura (Kasane) !

Pour un samouraï, l’honneur est plus important que tout. Konosuke aspire à vivre selon les valeurs de sa caste, mais un secret honteux l’en empêche : le métal se tord à proximité de sa peau ! Impossible pour lui d’utiliser la moindre lame, hormis celle de son sabre en bois…

Avec un tel handicap, Konosuke ne peut prétendre à un travail digne de son rang. Pire, il est vu comme un lâche qui a peur de se battre dans les règles ! Seul et désargenté, il n’a plus qu’un désir : mourir honorablement par le sabre. Il provoque des pairs au combat, mais son pouvoir écarte leurs armes… Roué de coups et jeté dans une rivière, il glisse lentement vers la mort, quand il sent une étrange présence féminine… Il se réveille chez lui, hagard et déboussolé. C’est alors qu’un vieil homme difforme frappe à sa porte et lui annonce qu’il est demandé en mariage par une jeune femme à la beauté ensorcelante ! Qui est-elle et pourquoi l’a-t-elle choisi, lui, le samouraï raté ?

Daruma Matsuura, autrice acclamée de Kasane – La Voleuse de visage, est de retour dans une magnifique histoire d’amour mêlée de surnaturel ! Avec une élégance unique, elle trace le destin d’un samouraï sans sabre dans un monde où légendes et réalité s’entremêlent…

Mini avis :

Une histoire d’amour et de sabre pas comme les autres. Une étrange malédiction et protection à la fois. Une étrange jeune femme. Une ambiance qui s’installe, un côté pur tranche de vie par moment et à d’autres un côté fascinant, troublant, énigmatique.
Un couple qui s’apprivoise. Un début qui donne envie de continuer. Un dernier chapitre qui nous attise encore plus.

MATSUURA Daruma : 

Mangaka à l’origine du troublant et fascinant Kasane, ou plus exactement Kasane, la voleuse de visage, que je vous conseille aussi. En l’attendant, en pensant à elle, j’ai fait un post instagram. Sinon vous pouvez trouver mes avis sur le manga sur le blog, celui du tome 1, et pour le final avec aucune révélation.
Ce manga signe son retour, on nous parle d’un nouveau conte fantastique, autant dire qu’il était grandement attendu.
On peut aussi remarquer sa présence dans différents bilans.
Mes meilleurs mangas lus en 2019 (suite)
Mes plus belles/marquantes lectures Manga/BD/Comics de 2018
Manga Time 2018 : Musique, danse et jeu d’acteur
Manga Time 2017 : Musique, danse et jeu d’acteur

Objet livre :

La couverture avec cette femme est très fascinante. Ces yeux nous happent. On la dirait maquiller, elle nous emporte, et le titre avec. Ensuite, à première vue, on dirait que son cou va être tranché, qu’il est brumeux, mais en regardant de plus près on y voit un homme comme s’il tombait, s’éteignait.
En voyant les autres couvertures disponibles (vo) on a toujours une sorte de fascination mais mêlée à de la terreur, ou du moins un côté plus sérieux, et on a toujours un personnage brumeux d’une couleur qui apparaît. Le travail me semble superbe sur les couvertures.
Sinon comme toujours, la qualité est au rendez-vous sur le manga, et il est bien agréable à tenir en main.

Avis/Impressions :

Konosuke, un samuraï avec un handicap des plus étranges

Quand nous faisons la connaissance de Konosuke, il semble un peu au bout de sa vie, mais quand même garder une force en lui, l’envie de vivre, de se battre, mais ne s’en sent pas toujours capable.
Il ne semble pas prendre soin de lui-même, heureusement qu’il a son brave Otokichi. Cela lui vaut d’ailleurs des moqueries entre autre quand il va chercher du travail. Pourtant là déjà notre mangaka a commencé son jeu sur les apparences.
Konosuke, a un handicap des plus étranges : « A cause de ce handicap je ne peux ni tenir un katana ni mourir de sa lame. »
Ainsi déjà, je vous invite à y réfléchir, à prendre du recul, à penser aux impacts de toutes sortes que cela peut avoir sur sa vie. [Son handicap]Il ne peut pas approcher le métal, donc ne peut manier de sabre, mais on ne peut le tuer non plus avec un sabre, etc. (où est le métal ?))[/Son handicap]

Fierté de samuraï et poids social

Konosuke est totalement sous le poids social, sous l’emprise du regard de l’autre et se reproche de ne pas pouvoir assurer. Très vite, quand il reprend ces esprits, il se sent indigne de sa femme.
Il aimerait assurer comme les autres hommes, comme les autres samuraï. Il aurait également voulu savoir protéger sa mère, celle-ci lui a donné de l’amour, l’a poussé à se faire confiance.
Les autres, avec leurs rires, leurs regards, leurs médisances, évidemment n’arrangent rien.
Mais cela veut-il vraiment pour autant dire qu’il ne sait pas se battre ?
Comme de nos jours, on sent le poids social, le poids du regard, juste différemment et à une autre époque.
Il va également être fier devant sa femme, il aimerait la protéger, et une situation l’embête bien [spoiler]Quand il joue contre sa femme à un jeu, en gros c’est ce qu’elle a trouvé pour pouvoir rester, mais elle doit veiller aussi à ne pas le perdre [/spoiler]

Un couple attachant, qui s’apprivoise

Il reste le plus grand mystère, que vient-elle faire dans sa vie ? Pourquoi lui ? Mais très vite du coup, ils sont amenés à vivre ensemble, cela nous fait basculer dans du tranche de vie, où ils passent par de multiples émotions. Et c’est du pur régal de les suivre, de voir la maison se transformer. Bon, il fait un peu le bourru, voire un peu le méchant, mais il n’en revient pas et se pose des questions.
Tout comme sa mère, cette femme [spoiler]Tsuki[/spoiler] le valorise, cherche à lui faire prendre confiance en lui, à ce qu’il se dépasse. Elle est là pour lui mais bien étrange.
Elle a des mots, des attitudes, et pas seulement avec lui qui sont un régal.

« Ce n’est pas à ça qu’on juge la valeur d’un homme ! Ces choses ne servent qu’à tuer. »
« Ce n’est pas parce que vous êtes incapable de voir sa valeur qu’il n’en a aucune ! »

Un dernier chapitre qui attise le feu et un graphisme au service de son oeuvre

Pendant un moment, nous pourrions finir par oublier la part d’étrangeté, de mystère. Mais le dernier chapitre lui se charge de nous la rappeler, peut être tout comme les couvertures suivantes.
Tout est quelque part remis en question. J’ai personnellement adoré l’attitude du Konosuke à ce moment là [Spoiler]Elle veut qu’il vive, croyait que ça irait mais on ne semble pas vouloir la laisser faire, seulement maintenant qu’elle est entrée dans sa vie, il veut la garder ❤[/Spoiler]

Le graphisme, c’est pareil, il y a des moments où le trait se sublime dans des moments forts comme au départ, où il nous emporte dans ses mystères, où le fantastique semble s’en mêler…
Ce sont des moments où le graphisme nous happe, nous emporte, nous fascine …
Et il y a celui plus calme, qui a moins cette force, qui est plus dans le réel, voire même un peu le tranche de vie, qui n’est pas moins agréable.
Les deux se marient à merveille et se prêtent à leurs ambiances.

Avec ce premier tome prometteur, et même si nous verrons au bout de quelques uns vraiment, nous tenons vraiment quelque chose.
Cela a été une bonne lecture, puis j’ai adoré faire connaissance avec elle, et lui, mais je pense que la série va s’affirmer et nous emporter encore plus par la suite.

Graphisme :

Merci à Kioon pour l’envoi de cette lecture et la confiance.

Vous êtes tentés ? Vous l’avez lu ? Vous avez lu Kasane ? Vous aimeriez lire Kasane ? Vous aimez cet aspect conte ? Vous êtes contents de revoir MATSUURA Daruma ?

24 commentaires sur « Manga : La Danse du Soleil et de la Lune Tome 1 (Fiche) – Une histoire d’amour et de sabre pas comme les autres »

  1. Comme tu le sais, j’ai aussi été happé par ce premier tome, et comme toi, je trouve que le dernier chapitre donne encore plus envie de voir la suite, avec ce côté fantastique qui revient à la charge.
    J’ai trouvé cette entrée en matière très riche, et sur tous les aspects qui m’ont séduit, je crois que ça reste cette histoire d’amour et la façon dont elle est mise en scène qui m’a le plus touché.

    Aimé par 1 personne

    1. Grâce à ton tweet oui, et j’en ai profité suite à une réaction pour te conseiller aussi Kasane. J’ai cherché l’article mais il n’est pas encore là. Merci pour le repartage sur Twitter.
      N’est-ce pas 😉 (dernier chapitre)
      Je suis contente que je ne suis pas la seule à être sous le charme du couple ❤

      J’aime

    2. J’ai oublié que je voulais te conseiller de voir mes deux derniers articles : un film d’animation, un roman, qui me tiennent à coeur 🙂 Si t’as un peu de temps et ça pourrait t’intéresser.
      Sinon t’as aussi une BD avec des chats XD

      J’aime

  2. Je compte me le prendre avec d’autres œuvres prochainement (sidooh, saturn return, criminelles fiançailles, les Titans characters etc..), mais j’ai pu le feuilleter en librairie et il est très beau à regarder ; le synopsis me tente aussi énormément.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est chouette ça 🙂
      Sidooh, j’ai pris le coffret il faut que je teste et voit comment compléter si ok.
      Criminelles fiançailles j’ai hâte d’avoir quelques tomes en plus pour avoir plus de recul
      Oui, il est très beau à regarder 🙂 Tu as lu Kasane ?

      J’aime

  3. Jolie chronique, j’ai trouvé pas mal de similitude dans les thèmes entre cette nouveauté et le titre précédent de l’autrice.
    J’ai beaucoup aimé la présentation et l’évolution des personnages ainsi que la touche fantastique qui arrive et nous surprend oui et non. C’est un très beau titre, je ne m’attendais pas à être autant séduite.

    Aimé par 1 personne

  4. Je viens de le lire, et j’ai adoré.
    L’histoire est prenante, le côté tranche de vie très mignon, et la partie fantastique est bien amenée et est pleine de suspens.

    Seul hic, l’héroïne ne donne pas son prénom à son nouveau conjoint, pourtant ce dernier l’appelle « Tsuki » lors de la visite au temple, comment l’a-t-il su?

    Aimé par 1 personne

    1. J’en suis ravie.
      J’ai aussi beaucoup aimé ces deux côtés, puis le premier permet quand même de voir un lien entre eux se développer.
      J’imagine dans les passages que nous on ne voit pas, mais ce n’est pas cool pour nous :\ (ou ça fait parti du mystère ou il lui a trouvé ce nom)

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s