Manga Time : Sky High Survival tomes 6 et 7

Fiche

Manga - Manhwa - Sky High Survival Vol.6

Tout continue à se mettre en place. Ce monde prendra fin avec l’avènement de Dieu.
On est séparé en plusieurs groupes : le sniper avec la jeune fille qui suivent de près Yuri et Mayuko, d’un autre côté le frère de Yuri avec pas mal de monde, et Yoshida.
Ce tome est l’occasion d’en apprendre plus sur le sniper et du coup d’avoir encore plus de mystères.
On nous révèle des choses, qui soulèvent d’autres questions.
Le sniper va intervenir pour sauver les filles. On pose la question toute bête mais utile de comment peuvent manger les masqués (ils ont le droit d’enlever leur masque un laps de temps). Mayuko souffre plus qu’elle ne voulait l’admettre d’avoir porté un masque défaillant et risque de perdre le contrôle.
On continue à avoir de très jolis plans avec les immeubles et la hauteur.
On apprend des choses et de nouvelles questions se posent.
On est pris dedans, avec toujours une dose d’incertitude.

Mention spéciale au bonus de fin avec des questions/réponses super sympa.

Manga - Manhwa - Sky High Survival Vol.7

Mais qui est cette personne proche de Dieu qui peut manipuler tant de personnes, et ne recule devant rien. Nouveau personnage ou l’a-t-on déjà rencontré ?
Une question à ce jour sans réponse. Mais des masqués à lui attaquent le groupe de Rika. Si loin et si proche de Yoshida en même temps. Pourront-ils compter sur son aide ?
Mayuko est en très mauvaise posture, mais l’amitié des filles de faillit pas et Yuki va tout faire pour la sauver. Elle obtient des informations, mais devra elle-même porter
un masque neutre et devenir un être proche de Dieu ! Elle apprend plein de nouvelles choses. Y arrivera-t-elle ?
Le fera-t-elle jusqu’au bout ? Le sniper et Kuon trouvent Mayuko et l’aident !
Kuon s’interroge sur comment elle en est arrivée là !
Mayuko va les interroger !
Plein de choses se passent et le vertige s’installe, Yuki a une épreuve solo à mener !
Et tant de questions restent !

Cette fois-ci le bonus de fin reprend les relations entre les personnages, c’est toujours bon à prendre !

Tout le long entre les chapitres, on a des petites pages sympa, des petits croquis.
On a aussi de purs instants de vie, où pendant quelques secondes on oublie avec eux l’horreur qu’ils affrontent, d’ailleurs ils ne doivent jamais trop se relâcher, sous risque d’y trépasser.

Publicités

Manga Time : En scène tomes 1 à 3

Une série que j’aime beaucoup et que je suis très contente d’avoir découverte, surtout que je ne la croise pas tant que cela chez mes camarades.
De beaux dessins et elle me semble bien abordée.

Résumé :
La vie de la petite Kanade Ariya bascule le jour où elle assiste au spectacle de danse de sa voisine Lisa. Fascinée par la grâce de la jeune fille, Kanade n’a plus qu’un rêve en tête : devenir ballerine ! Mais la danse est une école difficile, surtout quand on n’a pas de prédispositions particulières. Cependant, malgré les obstacles et les déceptions, Kanade s’accroche. Et elle découvre vite que même les plus douées sont confrontées à l’échec…

Edité par Kurokawa
De Cuvie
Fiche

Manga - En scène !Manga - Manhwa - En scène ! Vol.2Manga - Manhwa - En scène ! Vol.3

Tomes 1&2 :
J’aime beaucoup, les dessins sont très agréables, c’est bien abordé, avec ses joies et difficultés. Il y a de l’aide, du soutien, mais aussi des rivalités. Si vous aimez la danse, le ballet, foncez !
Une très belle découverte

Tome 3  :
Une excellente série sur la danse, le dépassement de soi, exprimer ces émotions. Un très beau dessin qui nous emporte, nous envoûte.
Kanade et Shoko s’aident, elles sont amies. Pourtant d’une certaine manière, elles sont rivales aussi.
Sakura est très imbue d’elle-même et énervent les filles par moment.
Kanade a bien du mal à trouver son style, elle imite beaucoup, on le lui reproche. Une étrange opportunité lui permet de comprendre certaines choses, entre autre qu’il va falloir incarné, dégager des émotions, les siennes. C’est normal de s’inspirer, mais elle doit trouver son interprétation à elle.
Nous apprenons aussi certaines choses.

Manga Time : Voyage au centre de la Terre tome 1

Manga - Voyage au Centre de la Terre

Résumé :
Hambourg, 1863. La vie d’Axel va changer du tout au tout lorsque son oncle, le professeur Lidenbrock, imminent géologue, trouve un étrange parchemin codé dans un vieux livre islandais. Le mystérieux message contient des indications pour se rendre au centre de la Terre ! Il n’en faut pas plus à l’impétueux professeur pour monter une expédition au grand désespoir de son neveu.

Disponible en numérique : 4.49€
en papier : 8.05€
Edité par Pika
Adpaté du roman de Jules Verne par KURAZONO Norihiko
Série en 4 tomes

Le 1er tome se compose de 228 pages avec quelques pages couleurs au début.

Phrase d’accroche (plutôt sympa) de MN : « Redécouvrez ce classique de Jules Verne en manga. Les ambiances créées par un des maîtres de l’anticipation et de la science-fiction se prêtent à merveille au trait et à l’univers sombre de Norihiko Kurazono. »

Fiche

Jules Verne
Un auteur connu qui nous a emmené voyagé : le tour du monde en 80 jours, 20 milles lieux sous les mers, Voyage au centre de la Terre, l’île mystérieuse ….

Mon avis/mes impressions :
Sans que cela soit un coup de coeur, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et le voyage. N’oubliez pas non plus que nous sommes qu’au début du voyage. Un voyage qui paraît fou, insensé, et qui nous captive en même temps. J’ai aussi adhéré au graphisme, aux paysages, aux effets (ex bulles de texte comme un vieux parchemin à un moment donné), aux pages couleurs du départ.

Les 3 hommes sur la couverture sont ceux qui partent à l’aventure : le savant obnubilé et têtu le professeur Lidenbrock, son neveu Axel très attachant qui a plus pied sur terre et le guide Hans.

lesvoyagesdely - BY3Bk-QHetz

J’ai une mauvaise mémoire et ça date vraiment, je ne peux absolument pas comparé avec l’oeuvre d’origine !

Le premier tome commence au coeur de l’action sur de très belles pages couleurs, ils sont déjà sous terre et pas forcément en très bonne posture. On remonte ensuite en arrière pour comprendre comment ils en sont arrivés là, et on les quittera à l’endroit où on a commencé.

Le professeur Lidenbrock est un homme de science, un géologue, mais c’est aussi quelqu’un qui a focalisé sa vie là dessus, et qui est capable d’y passer des heures en oubliant tout le reste (quelque part je le comprends) mais il doit aussi avoir gardé une sacré foi pour arriver à agir ainsi, ce qui peut avoir ces dangers, mais ce qui lui donne également la force de braver tous les dangers. Homme de science, il sait quand même pas mal de choses.
Axel est son neveu, qui aime également beaucoup les sciences, qui a plus les pieds sur terre et s’inquiète également beaucoup plus. Il est fiancé secrètement à une belle jeune femme, qui elle aussi aime les sciences. Mon plus grand regret c’est qu’elle ne soit pas allée avec le groupe, par contre elle a encouragé Axel.
Le jour où le professeur Lidenbrock trouve un vieux livre, avec un code indéchiffrable au départ, il se fait des noeuds au cerveau, oublie tout le reste même de manger, dormir…il en perdrait la tête, la raison.
Par un hasard, comme beaucoup de fois un détail va faire mouche dans la tête d’Axel, mais il hésite à livrer ceci à son oncle, qui a même l’air d’un psychopathe par moment.
Mais quelle entreprise folle, comment savoir que c’est la vérité ? Un voyage au centre de la Terre. Est-ce seulement possible ?
Les voilà qui s’embarquent et gardent leur véritable projet secret prétextant des études de volcans et et de glaciers. Axel d’abord inquiet se rassure disant que ça va faire une promenade, puis à un moment il s’inquiète à nouveau.
Tous les 3 sont maintenant livrés à eux-même sous terre, avec leurs provisions qui s’amenuisent, la fatigue … Hans, leur guide restera-t-il fidèle ? Trouveront-ils le chemin ? Iront-ils vraiment jusqu’au centre de la Terre ? Quelles aventures les attend ?

Pour l’histoire, c’est donc intéressant tout en étant les prémices, comment tout à commencer.

Au niveau du graphisme, je me suis aussi régalé du détail des maisons, des montagnes …

J’ai hâte de continuer cette expédition avec eux 🙂 !

Manga Time : Dernière heure tome 2

Manga - Manhwa - Dernière Heure Vol.2

Fiche

Mon avis/mes impressions :

La couverture continue de donner le ton on voit 2 élèves dans une classe, jusque là rien de choquant, sauf quand nos yeux se pose sur le fusil, une arme, sur le pupitre d’une élève.
Un manga qui continue à être beau, touchant, poétique, mystérieux.
Avec les situations, les relations se tendent, et quelques disputes, hausses de ton éclatent voire un peu plus.
Il y a cette fille qui ne peut pas partir, et ce jeune homme qui ne peut pas partir non plus. Chacun voit les choses d’un oeil différent. La fille tente de garder le sourire et de le transmettre aux gens avec sa cuisine, lui il culpabilise et en voyant la fille sourire explose en pensant qu’elle le prend à la légère.
Il y a ces 2 amis, de bons potes, mais en fait un a toujours adulé l’autre, il réussit mieux que lui, pour une fois c’est lui qui peut faire quelque chose que l’autre ne peut pas faire, et là aussi ça éclate.
Il y a cette jeune fille qui est revenu de la guerre, miraculeusement intacte et qui lâche ses émotions dans une activité, et ce jeune homme qui croise son regard et son secret lors de son activité à lui.
Il y a cette jeune fille qui s’occupe des siens et même plus encore, quelque chose de très bizarre, aussi adorable que flippant. Mais elle a dû apprendre, dans des circonstances difficiles.
Il y a donc une amitié qui la lie à cet autre jeune homme.
Il y a ceux qui sont partis à la guerre, ceux qui sont restés.
Il y a le retour de la guerre, et parfois des blessures ou pire encore ? Il y a toutes ces choses qu’on ne sait pas, même les adultes, et cette impossibilité d’avoir un médecin, ce qui pourrait tout aggraver et fait mal.
Il y a de drôle de cours : étude d’autonomie, et un qui apparaît suite à une mauvaise expérience cours de tir à la place du sport.
Il y a ce jeune homme qui ne peut pas partir à la guerre. Il y a cette question d’utilité qui obsède les humains. On l’assigne à autre chose, il y a ces mots tendres qui font du bien.
Et déjà les suivant repartent à la guerre. On a beau la refuser, ne pas vouloir tirer car c’est tuer quelque chose, c’est une question de survie !
Et il y a cette fin qui nous laisse bouché bée, mystère mystère jusqu’au prochain tome.

Le tome 3 est prévu pour le 26 octobre.

 

Manga Time : Arte tome 6

Manga - Manhwa - Arte Vol.6

Fiche

Mon avis/mes impressions :

Une nouvelle lecture magnifique et touchante, qui m’a de nouveau mise au bord des larmes (your name 2 m’a fait cet effet). Des magnifiques et l’occasion de mieux comprendre Caterina.

Arte sur cette couverture semble flotter dans sa robe.
J’ai toujours un peu de mal avec l’ancienne façon de faire des aristocrates, de ne pas d’occuper directement de leurs enfants, d’y penser comme un moyen d’arriver à certaines fins, de souhaiter un garçon à tout prix. Il y a quelque chose de vraiment abominable, tout comme le fait de marier une fille de 12 à 20 ans avec un vieux, souvent de 2 fois son âge.
Ici, on découvre la naissance de Caterina et comment elle a été confiée à une nourrice Bona, et envoyées à la campagne, pour son « bien », pour prendre l’air, pour avoir du bon lait. Sofia, la maman de Caterina a été alitée un moment, et a également dû se concentrer sur le fait de donner un fils à son mari, Marco.
Caterina a eu la grande chance d’avoir un oncle formidable, Youri, qui lui passe beaucoup de choses et lui permet d’expérimenter. Et surtout lui rend visite.
Bona est sa nourrice, elle avait plein de lait, un fils de 2 ans, un mari. Si j’ai bien suivi, elle a emmené son fils mais laissé son mari, dur aussi. Elle est très volontaire, très travailleuse et pleine d’énergie, à sa manière elle est épatante. Elle aime beaucoup Caterina, et a peur de lui laisser faire certaines choses, elle arrive aussi à ne pas oublier « sa place ». Caterina, Gimo (le fils de Bona) et Bona ont l’air de former une famille.
Caterina veut tester plein de choses, et fait des crises de pleurs dès qu’elle n’a pas gain de cause.
Un jour, alors que beaucoup de temps a passé et après une tragédie, elle est rappelée chez elle. On comprend bien que Caterina ne sent pas comme chez elle, qu’elle est déboussolée, d’où elle a adopté ce comportement.
Arte le comprend bien maintenant aussi et va tenter de lui faire comprendre qu’il faut l’accepter et avancer. Il va également n’en pouvant plus commettre une action dangereuse en disant ces quatre vérités à Marco, et à Sofia.
Caterina pourra-t-elle accepter son passé et enfin avancer dans sa vie ? Trouver sa place auprès de sa famille biologique ?

J’ai également adoré me promener à Murano, avec la verrerie *o*
Le dernier chapitre est consacré à Léo, qui a sa tête de tueur, et nous apporte un peu de fraîcheur, relâche la pression et nous fait rire.

Une pépite tant au niveau de l’histoire que du sublime graphisme. C’est toujours avec un extrême plaisir que je retrouve Arte.
Evidemment, une série que je conseille très chaudement.

Manga Time : Your Name Tome 2

Manga - Manhwa - Your Name Vol.2

Fiche

Mon avis/mes impressions :

Makoto Shinkai est juste tellement fort pour atteindre mes émotions, dans ce tome plein de choses se dégagent, et je me retrouve au bord des larmes (oui même en étant au courant, ça me fait toujours quelque chose).
Il y a des plans, images de toute beauté, vraiment sublimes <3.
Je suis très contente que le manga arrive à retransmettre aussi fortement les émotions et ne perde rien de sa magie. Je peux m’attarder à loisir sur certains plans.
Taki du mal à se remettre de cet échange de corps, du manque de Mitsuha, il sent les traces qu’elle a laissé, il est à la fois si proche et si loin d’elle.
Alors il écoute son coeur, et part à sa recherche, avec très peu d’indications et l’aide de ses amis. Là, il va aller de surprise en surprise. Une terrible vérité se dévoile à lui, et il a beaucoup de mal à encaisser le choc et faire face à ses amis qui doivent le prendre pour un fou.
On en découvre aussi plus sur la famille de Mitsuha, et là aussi on est touché en plein coeur. Le père de Mitsuha nous dévoile une nouvelle facette de lui.
On découvre également le musubi, le cours du temps, le fil du temps. Ce temps qui passe inlassablement, ces liens qui se créent.

C’est beau de voir qu’à travers une relation lointaine quelque chose s’est crée, et tous les 2 aimeraient se voir pour de vrai :).

Il y a eu des travers, des maladresses après l’échange de corps, il y a aussi eu beaucoup de gentillesse, des petites attentions, une aide apporté à l’autre pour améliorer des choses dans sa vie.

Mentions spéciales à leurs amis à tous les 2 qui ne les laissent pas seuls, quelque soit la situation.

Entra campagne et ville, entre tradition et modernité, une très belle histoire dont on ne se relèvera pas indemne.

OMFG encore une couverture à tomber pour le tome 3 prévu pour le 18 octobre !

 

Manga Time : Fire Punch tomes 1 & 2

Manga - Fire Punch

Résumé :
Plongés dans une nouvelle ère glaciaire, où le chaos et la famine règnent sur terre, les hommes sont prêts à tout pour survivre. Parmi eux, certains, possèdent des dons surnaturels. Agni et sa sœur Luna font partis de ces « élus » et utilisent leur pouvoir de régénération pour nourrir les habitants de leur village. Mais un jour, un terrible malheur les frappe. Agni sera le seul survivant d’un massacre qui a brûlé ses proches. Il part alors dans une quête effrénée pour assouvir sa soif de vengeance.

Fire Punch de  FUJIMOTO Tatsuki

Mon avis/mes impressions :

Un titre trompeur :

Fire Punch a fait un buzz énorme, tellement que ça me donnait plus envie de faire demi-tour XD. C’est aussi un titre que je trouve trompeur, à plus d’un titre, déjà le titre et la couverture m’ont fait penser à du pur shonen, avec le gars qui va se battre pour une certaine raison. Mais non, c’est un seinen avec de beaux dessins, qui s’inscrit dans une veine dystopique, qui ne fera pas pâlir des séries telles que Game of Thrones ou True Blood, car pour la lire il faut avoir le coeur solide ! Au vu des thèmes traités, du côté cru, même si ça reste également énormément dans la suggestion de l’horreur, le titre se verra réservé à un public averti, mature, pas trop sensible, pas cardiaque.

De jolies couvertures intrigantes :
On a d’ailleurs comme une opposition 1er tome a l’air de feu, 2ème tome a l’air de glace.

Tome 1 :
Je ne m’attendais pas à cela. C’est du bon, mais c’est dur, horrible. J’ai eu l’impression qu’on m’éviscérais. C’est un seinen. le graphisme est agréable.
Dès le départ, on est mis dans l’ambiance, à un moment on voit une scène horrible, et ils n’ont pas l’air de réagir plus que cela, on comprend ensuite la cause, et comment ils survivent. On a des flash backs pour nous permettre de mieux comprendre. On a de faux gentils, mais je me méfiais quand même. Bref, c’est un monde atroce, mais intéressant.
Affaire à suivre.

Tome 2 :
Ce manga reste énormément dans le suggestif. Il a un côté WTF mais intéressant. Il prend le contrepied. Il est vraiment original, et très cru, réservé à un public mature et averti. 
Un personnage croisé à la fin du tome 1 m’avait énormément interloqué je me demandais si c’était bien dans l’histoire ou un bonus. Oui, un personnage à part ni vraiment gentil ni vraiment méchant, mais cherchant le spectacle. Il y a une certaine dose d’humour, de terribles ironies. Il a toujours ce côté glaçant. On a aussi pas mal de personnages qui ont le dont de régénération et une sorte d’immortalité, des gens qui sont devenus très blasés, voire s’ennuient.

En bref, nous nous retrouvons dans un monde austère, dur, froid, où on peut vite se retrouver dans de sacrés situations. Le titre est assez novateur et terrible. Les dessins sont beaux. On n’est pas au bout de nos surprises. Et on a une certaine dose d’humour et d’ironie !

On rentre un peu plus, on ne dit pas tout mais quand même des choses (donc c’est à vos risques et périls) :

Tome 1 :
Une étrange légende, on n’a pas vraiment le temps de découvrir le monde que déjà on se retrouve avec du cannibalisme. Seulement c’est un peu plus compliqué que cela, Agni et sa soeur Luna ont un pouvoir de régénération, pour Agni il est bien plus fort ce qui le fera devenir le fireman. Ainsi, même s’ils se coupent des membres, ça va repousser, et donc ils partagent ! Non, ils ne se sont pas lancés un jour juste comme ça ! Et non, ce n’est la seule horreur que vous croiserez dans ce tome, disons qu’on n’hésite pas à se servir des gens, de leur pouvoir, que tout être doit être utile, et que tout le monde n’a pas vraiment le choix. Incompréhension, non-dit, ironie du sort, en tout cas suite à une visite la vie des 2 jeunes gens basculent.

Tome 2:
Togata, le personne rencontrée à la fin du tome 1 a comme projet de faire un film, Agni lui a tapé dans l’oeil, voilà un sujet intéressant. La pauvre, elle a perdu sa collection de films. Elle a un pouvoir spécial, ce qui en fait une personne blasée mais également avec plein de connaissances intéressantes. Elle fait véritablement le lien avec notre monde, tant elle connaît bien la culture cinématographique, et les références sont assez géniales et amusantes. Bref, son but c’est de faire un super film, ce qui fait que son côté, ce qu’elle défend c’est que le film soit bon, puissant, intéressant. Elle se trouve même une caméraman, qu’elle sauve un peu par ironie et besoin.
Un personnage féminin nous intrigue et une question est posée.
Bref, on a encore beaucoup de choses à découvrir sur la vérité de ce monde.
On revoit aussi un autre personnage, dans une situation bien horrible, qui tient par l’espoir.

Il fait vraiment très mauvais d’être une femme et pas dans les bonnes sphères. Un nombre incalculable de fois des hommes ont voulu assouvir leurs désirs, pulsions sur les jeunes demoiselles.

Manga Time : Alderamin on the sky tome 1

Manga - Alderamin on the sky

Fiche du manga MN

Résumé :
L’empire de Katjvarna, un pays régit par ses traditions, notamment religieuses. Sur ces terres, le respect des esprits magiques est un précepte qu’on ne peut enfreindre sous peine d’être exécuté.
Cependant, un vent de modernité souffle sur l’empire et ses voisins. si celui-ci refuse d’y céder, certains de ses hauts responsables souhaitent instaurer une logique plus rationnelle et scientifique qui permettrait à Katjvarna de faire face à ses ennemis, qui comptent la république de Kioka, un pays usant de ces nouvelles technologies, dans leur rang.

Mon avis/mes impressions :
Aldermamin on the sky bénéficie d’une édition de qualité qui fait plaisir : il est beau, il y a des effets graphiques, le papier est bien, on a des pages couleurs pour commencer l’histoire, elles ont l’air d’être sur papier glacé. Je ne m’explique pas les 3 pages blanches de papier glacé à la fin par contre XD. Bref, c’est un bel objet.
Ensuite, pour ma part, le graphisme particulier m’a immédiatement plus et mis des étoiles dans les yeux, pour moi c’est un très beau graphisme.
Et pour finir l’histoire est plaisante, intéressante, et ce n’est que le début. 1ère rencontre de gens. Ici, je suis aidée par l’anime, et donc je n’ai aucun doute sur la qualité et l’intérêt de l’histoire.

Des noms spéciaux, voire un peu compliqué, un nouveau monde qui s’offre à nous, et l’épée de Damoclès de la guerre.
Ikta a passé un marché avec un marché avec Yatori qui insiste pour qu’il passe l’examen d’officier. Il le fera, mais ensuite elle lui assurera un poste tranquille, à l’abri.
Ikta n’est pas très engageant à la base, flemmard, tranquille, et un peu trop porté sur les femmes, de préférence d’âge mûr. On nous le dit dès le départ, on connaît son surnom ( l’invincible général oisif), mais rien ne le prédestine à cela, et peu de gens le croirait. Il peut être assez énervant face à des gens qui font des efforts, travaillent dur. Pourtant il se révèle un fin stratège, et quelqu’un de direct et droit. Peut être que c’est mieux d’avoir quelqu’un comme lui que quelqu’un qui aurait soif de pouvoir.
Ikta est très calme, très tranquille, mais il sait déployer ses capacités de stratège quand il le faut. Il n’est pas spécialement doué au combat, pas d’une bonne famille, mais son esprit est son arme, son intelligence, sa stratégie, il réfléchit, agit en connaissance. Il utilise les sciences.
Ikta arrive au moment de l’examen pratique, il n’a pas le choix, il embarque dans un bateau avec Yatori et d’autres gens qui vont aussi passer l’examen (futurs officiers). Il va falloir se supporter, ils sont différents, chacun avec sa compétence, son passif. Cela peut être houleux par moment. Il y a également une étrange jeune fille, mais que fait-elle ? Et elle manque de se noyer ?
Mais les voilà en pays ennemi, que faire ? comment s’en sortir ?
Le début de l’histoire bouleverse tous les plans d’Ikta, finalement rien ne sera comme il l’avait prévu.

C’est un temps de guerre, tout est loin d’être facile : on a de la stratégie, des combats (c’est super à regarder et bien à voir sur papier aussi), les sciences, les esprits (petit plus non négligeable que je laisse découvrir, que je n’aborde pas plus que cela avec ce premier tome), du rire, de l’action, de la politique…
Bref, c’est vraiment une très bonne pioche que de mon côté je conseille, sauf si vous êtes trop sensible !
On a aussi beaucoup de choses à découvrir sur leur univers.

A l’origine, c’est un roman, et j’aimerai bien qu’on y ait accès aussi.

Manga Time : Kasane, la voleuse de visage tomes 7 à 9

Si vous voulez savoir, si ça vaut la peine de lire Kasane. Oui, totalement !

Manga - Manhwa - Kasane - La voleuse de visage Vol.7Manga - Manhwa - Kasane - La voleuse de visage Vol.8Manga - Manhwa - Kasane - La voleuse de visage Vol.9

Tome 7
Face à face, entre mensonges et vérités, avec ce passé bien difficile se retrouvent Kasane et Nogiku. Encore un excellent et très prenant tome.
Nogiku maudit sa beauté et la rejette, car elle a eu la malchance de terriblement en souffrir, de se retrouver en femme objet, en femme qu’on séduire avoir, posséder le corps pour sa beauté. Elle continue aujourd’hui à avoir une relation bizarre avec un homme. En repensant à son passé, on est mal pour elle, on a envie de vomir. Mais quel est son plan ? Et l’agent de Kasane voir clair dans son jeu.
Kasane ne pouvait rêver mieux, meilleur visage, pour revenir en tant qu’actrice, me^me s’il faut tout recommencer, son talent est sublimé.
On en découvre plus sur Izana, son passé, comment elle a rencontré ce gars qui est devenu l’agent de Kasane, pourquoi il l’aide et en sait autant. C’est un passage très intéressant.
Kasane se retrouve face à son destin, en n’ayant pas n’importe quel rôle ! Mais comment tout cela va finir, tourner ?!

Tome 8
Encore un super tome envoûtant, dangereux, intéressant. C’est un peu la mise en place d’un cruel acte final.
Kasane a fort affaire comme actrice, elle doit tenir le rôle de Lady MacBeth, tout se passe bien jusqu’à ce qu’elle soit atteint de folie. Elle peine à rentrer dans le rôle. le metteur en scène est constamment présent, dirige, reprend ses acteurs. C’est aussi son histoire à elle, car sa mère a tenu ce rôle, ce dernier rôle qu’elle a conduit au sommet, mais qui lui a fait perdre la tête. Sur Kasane pèse la menace de son histoire, son passé et aussi de son jeu d’actrice, elle va devoir se dépasser, comprendre son rôle, s’en imprégner, comprendre ce qui arrive à Lady MacBeth sans y perdre elle même la tête. Et c’est très dur pour elle d’affronter la vérité.
En parallèle son mari sur scène doit aussi assurer, mais comme elle l’a connu avant ça peut être éprouvant par moment. D’ailleurs le passé de sa soeur s’en mêle aussi, et chaque fois qu’on replonge dedans, on a le ventre et le coeur serré pour elle. D’ailleurs, Kasane lui fait confiance comme amie, elle assure vraiment son rôle jusqu’au bout, elle l’encourage ce qui lui donne des ailes, mais elle ourdit une machiavélique vengeance. Elle craint aussi un moment de se faire démasquer par l’impressario, et révèle une partie de son passé qui l’a fait vraiment souffrir en espérant que cela suffise.

Ce tome entre une pièce difficile et puissante, avec des paroles marquantes, une pièce, une histoire qui a marqué bien des gens, et une vengeance machiavélique en coulisse nous promet de sacrés sueurs froides.
PS : Je ne saurais trop vous conseiller d’avoir le tome 9 sous la main et un peu de temps après le tome 8 ^^’

Tome 9 :
L’acte final commence.
Qui est piégé ? comment ? Y renoncera-t-elle ? Qu’est ce que ça fait d’elle si elle menti et jouait ainsi avec les sentiments ? Quel avenir pour elles ? leurs relations ?
Je vous laisse découvrir de vous même ce qu’il se passe.

Ensuite ce tome nous révèle enfin le passé d’Izana, la mère de Kasane, et l’horrible secret de sa naissance. D’ailleurs, cela peut vous donne envie de lire le livre (chez Lumen 😉 )
On sait comment Izana a rencontré son agent, comment elle a rencontré la femme qu’elle va parfaire, celle dont elle a usurpée l’identité. Cette femme avait la beauté, mais Izana avait le talent, le jeu. On découvre comment Izana tombe amoureuse de la scène et comment elle pense pouvoir avoir une vie normale, erreur fatale.

On pose dans cette oeuvre les questions innée/acquis, du talent….de ces choses qu’on n’a ou pas, y compris la beauté.
La beauté qui fait que les gens vous sourient plus souvent, que la vie vous sourie, que les gens vous aime, qu’on vous laisse passez des choses … mais aussi qui questionne mais si je suis vraiment aimé que pour ça ? Si les hommes ne pensent qu’à me posséder en me voyant ? …

Celle dont elle a pris le visage incarne candeur, gentillesse, elle peut être énervante parfois, belle, riche. Tout lui sourit, pourtant elle n’aimait pas monté sur scène. Et c’est une des rares personnes que j’ai vu réagir ainsi en voyant cet affreux visage. D’ailleurs ça a désarçonné, étonné Izana.

Tome 10 prévu pour le 26 octobre.

Manga Time : Your Name tome 1

Manga - Your Name

Disponible en numérique

Résumé :
Taki est Mitsuha, et Mitsuha est Taki. Le lycéen tokyoïte et la jeune fille de la campagne échangent mystérieusement, à plusieurs reprises, leurs corps durant leur sommeil, et vivent chacun la vie de l’autre. Voici l’histoire de deux destins entremêlés qui défient l’espace et le temps, dans laquelle la tragédie se mêle à la romance…

La série sera en 3 tomes.
Elle est édité par Pika, le dessin est de KOTONE Ranmaru et le scénario de SHINKAI Makoto.
On a également un film d’animation et un light novel/roman.

Mon avis/mes impressions :
Dès la sublime couverture et les premières pages tout en couleurs, la magie de Makoto Shinkai opère. On est emporté dans une histoire d’échanges de corps qui ressemble à un rêve. On a plein de différences classiques : campagne/ville, homme/femme. Il leur faut également accepté que ça se produit vraiment, et c’est qu’en voyant le résultat, la réaction des proches qu’ils y arrivent. Ils trouvent alors des astuces pour communiquer entre eux. Du rire vu les situations et plein d’autres sentiments s’entremêlent

C’est assez étrange. Quand je le feuilletais en librairie, j’étais déjà sous le charme de la couverture, mais moins de l’édition papier et du graphisme. Et là, c’est allé tout seul *o*. Je le fais en numérique celui-ci, et j’attendais avec grande impatience sa sortie <3.

Mitsuha est une jeune fille de la campagne, elle perpétue également une tradition, aussi belle que lourde. Elle rêve d’aller à Tokyo, de quitter cette campagne où il n’y a pas grand chose à faire.
Taki, lui vit à Tokyo.
Chacun se réveille dans le corps de l’autre, croyant à un rêve, mais si réaliste, ils ne savent pas qui ils sont, où allés, qui sont les gens qu’ils rencontrent, ils ne connaissent pas le corps de l’autre sexe. Tous deux ont de très chouettes amis sur qui compter :), mais qui sont très déboussolés par ce drôle de comportement d’un jour de temps en temps.
Quand ils en prennent vraiment conscience surtout par les autres, ils tentent de mettre des règles en place, de se dire ce qu’ils ont fait.
Chacun expérimente la vie de l’autre, ce qui est très intéressant, aussi comme ils peuvent faire bouger les choses (même si c’est aussi quelque chose à craindre). Ils ouvrent leurs horizons.
Evidemment, cela donne aussi des situations cocasses et de belles scènes de rire (ne pas aller dans les bonnes toilettes, etc).

Tout le tome 1 nous entraîne dans cet échange de corps, cette prise de conscience, de tenter de profiter ce que l’autre à a offrir (ça peut être très simple comme pour Mitsuha aller dans un café …), de faire au mieux pour ne pas tout dérégler non plus dans la vie de l’autre, de respecter son intimité, … Ils y prennent même goût mais que va-t-il se passer ? quelque chose change lors du final.

IMG_1972IMG_1973