Cinéma Time : Seven sisters

Résumé :
2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…
(Source : Allociné)

Fiche SB

Le titre est soit Seven sisters (7 soeurs) soit What Happened to Monday ? (Qu’est il arrivé à Lundi ?). Les 2 titres sont plutôt pas mal et en anglais XD

Mon avis/mes impressions :
Les dystopies sont passionnantes, les sujets sont énormes, et ici il m’a tout de suite beaucoup intéressé ! Le film a un côté réaliste, cru, percutant, ironique, cynique tout en nous offrant des moments tendres, drôles.
J’ai beaucoup aimé ce film qui est marquant, et pourra encore nous faire réfléchir longtemps après. On peut déjà commencer dès qu’on lit l’histoire.
La première partie est assez psychologique, on les revoit aussi enfants et on voit une partie de comment ils se sont organisés. Leur grand père est rusé, intelligent. Son idée est aussi géniale que tordue. Mais l’idée qu’à 7 on est plus forte que seule est vraiment sympa.
La seconde partie nous plonge dans l’action, le thriller oppressant et angoissant, la lutte pour la survie, découvrir la vérité.
La musique participe bien à l’ambiance du film. Certes si vous êtes un peu habitué, vous devinerez certaines choses, mais une fois plongée dedans avez vous vraiment tout deviné ? Cela ne vous a pas fait de l’effet ? Fait réfléchir ?

Dès le début, le ton est donné, comme un documentaire, on voit le constat de ce monde et la politique de l’enfant unique qui fût mise en place pour pallier à la surpopulation. Certes, la loi est très cruelle, mais on peut aussi se poser la question de quel avenir pour les êtres humains sans elle ?
Certes quand des enfants sont arrachés à leurs parents ça fait très mal.
On peut aussi se poser la question du travail qu’on accepte de faire. C’est aussi une grande question non ?
Bien sûr, tout le monde ne connaît pas tout.

Le monde est rempli d’une technologie formidable, pourtant il m’a paru très froid, très austère, très aseptisé. Avec leurs règles, Karen Settman peut s’assurer une vie, qui semble assez « confortable ». Mais Karen est 7 personnes à la fois.
La maman des filles meurent en les mettant au monde, le papa est aux abonnés absents. Leur grand-père prend alors une décision, il va les élever et comme elles sont autant que de jour de la semaine, chacune portera le nom d’une journée : lundi, mardi, mercredi …
Et chacune sortira son jour de la semaine.
D’ailleurs samedi et dimanche ne serait-elle pas privilégier vu que c’est les jours de liberté ? XD
C’est déjà compliqué ainsi, alors je pense que le plus sûr était de ne surtout pas bouger la journée. On ignore le métier du grand père. Il est rusé, leur enseigne, met des règles en place, les met en garde. Et promet qu’on leur trouvera un métier qui se servira de toutes leurs compétences. Comment a-t-il fait pour toutes les nourrir ? Il n’y a pas de rationnement en place ?…
Comment assurer ceci : règles plus point quotidien en fin de journée où on doit tout se dire, montrer. Car il ne faudrait pas être prise en défaut. Il attend apparemment qu’elles aient l’âge de raison (6-7 ans) pour tenter la 1ère sortie.
C’est la promesse d’une vie qui n’est plus tout à fait sa vie, contre celle d’être cryogénisé, et de revenir plus tard, les siens ne seront plus là, et c’est sans sûreté.

Leur grand-père leur a dit dehors vous êtes Karen Settman, comportement identique, mais à l’intérieur vous êtes vous-mêmes, exprimer vous. Chacune a ses compétences, son style, sa coiffure, ses envies. Chacune aimerait ne pas juste avoir un jour de la semaine. Petites, elles ont déjà payées très chères. Et en grandissant, des envies se développent, elles veulent autre chose qu’une aventure d’un soir.
Et se sont-elles vraiment tout dit ? tout le temps ?

Mais voilà, qu’un jour, jour où elles allaient savoir si elles décrochent leur promotion grâce à un travail d’équipe, et étaient en concurrence avec un collègue, que Lundi disparaît. Que lui est-il arrivé ? Sont-elles compromises ? Quel avenir pour elles après ? Peuvent-elles vivre individuellement après autant de temps ? …
Alors que le gouvernement n’a aucun intérêt à avouer que pendant 30 ans elles ont réussi à survivre ensemble, une traque sans merci et sans pitié commence, où elles devront déployer toutes leurs compétences, où elles seront aussi fortes que faibles, où elles seront déstabilisées sur des parties qu’elles ignorent, où elles tenteront de reconstituer le puzzle, de découvrir la vérité, de survivre, où les pistes s’emmêlent pour nous perdre, où notre souffle sera coupé.

PS : Noomi Rapace est superbe dans ces 7 rôles différents.
Le film est mis en scène sous forme de chapitre qui correspondent aux jours de la semaine.

Publicités

Cinéma Time : Point films

Le petit Nicolas
Les vacances du petit Nicolas

M6 a eu la bonne idée 2 mardi soir à une semaine près de nous plonger dans les aventures du petit Nicolas. Ce petit a quelque chose d’attachant. Il est de classe moyenne : ses parents ne sont ni vraiment pauvre ni vraiment riche.
Cette saga est désopilante, on rigole bien et on passe vraiment de bons avec eux. Les enfants peuvent avoir une de ces imaginations débordantes o_O.
Quand il est avec ces potes, c’est encore plus de bêtises par moment, plusieurs cerveaux qui réfléchissent mais pas forcément de la bonne façon XD.
Cela ne se passe pas dans nos années mais quelques temps avant (vers 1960).
Le premier film reste meilleur que le 2ème, mais on passe quand même de bons moments dans le 2ème aussi.
Et aussi ces chers enfants changent d’avis comme de chemise loool.
Dans le 1er film, un pote de Nicolas a eu un petit frère, il note certaines choses qui ont changé, et d’un coup Nicolas note les mêmes, s’inquiète, croit qu’il va être abandonné comme le petit poucet… Une imagination débordante et des discussions pas assez claires XD.
Dans le 2ème film, on dit un au revoir tonitruant à l’école, puis Nicolas part en vacances, là il va inventer des choses, croyant encore un drôle de truc, et faire la rencontre de plein de potes différents.
Les parents sont touchant à un moment donné ^^.
Alors, oui ça peut être exagéré, formaté, oui comme le petit Nicolas a grandi le temps de faire le 2ème film, c’est quelqu’un d’autre qui a pris sa place (et y avait un autre truc bizarre). Mais ce sont de bonnes détentes pour l’été à voir et revoir.

Diana 

affich_25458_2

Je l’ai pris comme un film à part et c’est intéressant de suivre une princesse alors qu’elle n’est plus une princesse. Malheureusement, j’ai trouvé qu’il lui manquait quelque chose.
Diana a la bonne idée de se servir de son pouvoir pour tenter de faire bouger les choses, s’investir dans des causes, mais elle ne cesse d’être traquée par des « pseudo-journalistes » à scandale, des paperazzis, parfois elle en joue, mais souvent elle est agacée de perdre son intimité. Autant ces combats ont à être connu, mais son intimité devrait lui appartenir. Elle tombe amoureuse d’un médecin étranger, qui est très attaché à sa carrière, même s’il tombe sous le charme de la femme, il a bien du mal avec l’image de Diana, et surtout de risquer d’être suivi comme cela, tout le temps. Diana tente de tenir le coup jusqu’à l’effondrement, l’épuisement. Jusqu’à ce qu’ironiquement le fait d’avoir été princesse, d’être connue la prive de quelque chose d’important pour elle.
Le film a de grosses lenteurs.
La dernière scène est poignante. C’est vraiment fou comme certains humains ont une aura qui attire les autres.

Jeu trouble / Come and Find Me

J’aime bien son titre en anglais : Viens et trouve moi. Vous n’en avez pas entendu parler ? Normal, il est sorti direct en VOD sans passer par la case cinéma, et ça se tient comme ça. Un thriller sympathique à voir une fois.
J’ai beaucoup aimé voir le couple construire sa vie par flashback, partager de tendres moments, parfois ils se disputaient aussi.
Un jour, Claire, sa future femme, sa fiancée, sa promise disparaît. David commence alors à chercher là où il ne faut pas. Mais qu’est-il arrivé à Claire ? Qui est-elle vraiment ? L’a-t-elle seulement aimée ? (et comment aurait-elle pu simuler à un tel point ?) Quelqu’un l’a enlevé ? Est-elle partie ? N’a-t-elle pas eu le choix ? POURQUOI ?
A première vue, lui semble avoir un métier stable, et elle semble plus dans l’émotionnel. C’est aussi sympathique de voir quelqu’un passionné par la photo, en faire en noir et blanc, dans un espace dédié pour les développer ..
Leur rencontre est inattendue, sympathique, et le début du film commence sur un drôle de jeu XD. Il y a des moments tendres, adorables, de vie tout simplement, et aussi la quête de la vérité.
Beaucoup aurait renoncé, mais David ne renonce pas, il veut retrouver Claire et enfin savoir la vérité (coup assez classique mais pas pour le commun des mortels XD).

Cinéma Time : Atomic Blonde

Résumé :
L’agent Lorraine Broughton est une des meilleures espionne du Service de renseignement de Sa Majesté ; à la fois sensuelle et sauvage et prête à déployer toutes ses compétences pour rester en vie durant sa mission impossible. Envoyée seule à Berlin dans le but de livrer un dossier de la plus haute importance dans cette ville au climat instable, elle s’associe avec David Percival, le chef de station local, et commence alors un jeu d’espions des plus meurtriers. (Source : themoviedb)

Fiche SB

Mon avis/mes impressions :
Atomic Blonde m’a paru un film sympa, encore plus sur grand écran, oui forcement avec de l’action, espionnage, par contre j’ai trouvé qui lui manqué un petit quelque chose. La femme est un sacrée bout de femme et vraiment très forte, c’est impressionnant. Un sacré jeu du chat et de la souris se met en place dans une ambiance hostile et elle commence fort mal dès son arrivée. Malheureusement, rien de très original non plus.
Si vous aimez déjà à la base les thrillers et films d’espionnage, ça passera mieux ^^.

La première fois j’ai croisé cette bande annonce au cinéma, j’ai vu quand elle sautait d’un immeuble, c’était impressionnant, sans connaître l’histoire, je me suis dit alors qu’il va falloir voir puis gros moment de blanc à la fin en voyant le titre « Atomic blonde » -> Blonde atomique. Mais c’est quoi ce titre loool.

Bref, quand on rencontre Lorraine tout est déjà fini, on la sent sur la sellette subissant un interrogatoire. Du coup, progressivement on va découvrir tout ce qui s’est passé.
Cette fois-ci, c’est en Allemagne, à Berlin pendant que le mur de Berlin existait encore, le climat est totalement instable.
On confie à Lorraine (incarné par Charlize THERON) une mission de la plus haute importance et sensible, comme à tout agent secret on lui donne une couverture, puis on l’informe que sur place il y a déjà David Percival (incarné par James MCAVOY), mais qu’on ne sait plus trop si on peut se fier à lui, son rôle a déteint sur lui, et qu’au final il vaudrait mieux qu’elle ne se fie à personne. Elle doit récupérer une liste sensible, qui contient également le nom d’un traître.

Seulement, à son arrivée beaucoup de gens savent déjà qui elle est, adieu la couverture. On ne peut pas trouver un pire départ ! XD
Beaucoup de gens cherchent à mettre la main sur cette fameuse liste.
Les services secrets s’entremêlent, on ne sait vraiment plus à qui se fier, sa mission devient très vite tendue et très compliquée. Un redoutable jeu du chat et de la souris se met en place jusqu’au final !
Il y a 2 solutions pour avoir la liste. Avoir la bonne information est difficile. Et qui est le traître ? L’action se succède sans un moment de répit, et tout s’emmêle.

Cela fait plaisir de revoir James McAvoy qui est excellent, auquel on a envie de faire confiance et en même temps on doute de lui par moment.
Pareil Charlize Theron assure bien dans son rôle d’agent secret du MI-6, elle se bat avec tout ce qu’elle trouve sous la main, elle se débrouille même par moment avec des talons aiguilles. Elle met en place de ces choses, bref elle n’a rien à envier à Jason Bourne XD.
Les gens contre lesquels elle va se battre sont d’une grande ténacité, on a pas mal de casse sur la route (comme toujours dans ce genre de film j’ai envie de dire).

Quelques stratégies étaient bien pensées, et comme parfois on a plus de balles j’ai aimé sa débrouillardise pour se servir de ce qui est autour d’elle ou piquer celui de son ennemi.

PS : Le saut qu’elle fait de l’immeuble n’est pas aussi simple que le laisser croire la bande annonce XD.

PS: Le film a quelques scènes très explicites, oui quand 2 personnes se plaisent ils nous détaillent bien quand mêmes.

Manga Time : Fire Punch tomes 1 & 2

Manga - Fire Punch

Résumé :
Plongés dans une nouvelle ère glaciaire, où le chaos et la famine règnent sur terre, les hommes sont prêts à tout pour survivre. Parmi eux, certains, possèdent des dons surnaturels. Agni et sa sœur Luna font partis de ces « élus » et utilisent leur pouvoir de régénération pour nourrir les habitants de leur village. Mais un jour, un terrible malheur les frappe. Agni sera le seul survivant d’un massacre qui a brûlé ses proches. Il part alors dans une quête effrénée pour assouvir sa soif de vengeance.

Fire Punch de  FUJIMOTO Tatsuki

Mon avis/mes impressions :

Un titre trompeur :

Fire Punch a fait un buzz énorme, tellement que ça me donnait plus envie de faire demi-tour XD. C’est aussi un titre que je trouve trompeur, à plus d’un titre, déjà le titre et la couverture m’ont fait penser à du pur shonen, avec le gars qui va se battre pour une certaine raison. Mais non, c’est un seinen avec de beaux dessins, qui s’inscrit dans une veine dystopique, qui ne fera pas pâlir des séries telles que Game of Thrones ou True Blood, car pour la lire il faut avoir le coeur solide ! Au vu des thèmes traités, du côté cru, même si ça reste également énormément dans la suggestion de l’horreur, le titre se verra réservé à un public averti, mature, pas trop sensible, pas cardiaque.

De jolies couvertures intrigantes :
On a d’ailleurs comme une opposition 1er tome a l’air de feu, 2ème tome a l’air de glace.

Tome 1 :
Je ne m’attendais pas à cela. C’est du bon, mais c’est dur, horrible. J’ai eu l’impression qu’on m’éviscérais. C’est un seinen. le graphisme est agréable.
Dès le départ, on est mis dans l’ambiance, à un moment on voit une scène horrible, et ils n’ont pas l’air de réagir plus que cela, on comprend ensuite la cause, et comment ils survivent. On a des flash backs pour nous permettre de mieux comprendre. On a de faux gentils, mais je me méfiais quand même. Bref, c’est un monde atroce, mais intéressant.
Affaire à suivre.

Tome 2 :
Ce manga reste énormément dans le suggestif. Il a un côté WTF mais intéressant. Il prend le contrepied. Il est vraiment original, et très cru, réservé à un public mature et averti. 
Un personnage croisé à la fin du tome 1 m’avait énormément interloqué je me demandais si c’était bien dans l’histoire ou un bonus. Oui, un personnage à part ni vraiment gentil ni vraiment méchant, mais cherchant le spectacle. Il y a une certaine dose d’humour, de terribles ironies. Il a toujours ce côté glaçant. On a aussi pas mal de personnages qui ont le dont de régénération et une sorte d’immortalité, des gens qui sont devenus très blasés, voire s’ennuient.

En bref, nous nous retrouvons dans un monde austère, dur, froid, où on peut vite se retrouver dans de sacrés situations. Le titre est assez novateur et terrible. Les dessins sont beaux. On n’est pas au bout de nos surprises. Et on a une certaine dose d’humour et d’ironie !

On rentre un peu plus, on ne dit pas tout mais quand même des choses (donc c’est à vos risques et périls) :

Tome 1 :
Une étrange légende, on n’a pas vraiment le temps de découvrir le monde que déjà on se retrouve avec du cannibalisme. Seulement c’est un peu plus compliqué que cela, Agni et sa soeur Luna ont un pouvoir de régénération, pour Agni il est bien plus fort ce qui le fera devenir le fireman. Ainsi, même s’ils se coupent des membres, ça va repousser, et donc ils partagent ! Non, ils ne se sont pas lancés un jour juste comme ça ! Et non, ce n’est la seule horreur que vous croiserez dans ce tome, disons qu’on n’hésite pas à se servir des gens, de leur pouvoir, que tout être doit être utile, et que tout le monde n’a pas vraiment le choix. Incompréhension, non-dit, ironie du sort, en tout cas suite à une visite la vie des 2 jeunes gens basculent.

Tome 2:
Togata, le personne rencontrée à la fin du tome 1 a comme projet de faire un film, Agni lui a tapé dans l’oeil, voilà un sujet intéressant. La pauvre, elle a perdu sa collection de films. Elle a un pouvoir spécial, ce qui en fait une personne blasée mais également avec plein de connaissances intéressantes. Elle fait véritablement le lien avec notre monde, tant elle connaît bien la culture cinématographique, et les références sont assez géniales et amusantes. Bref, son but c’est de faire un super film, ce qui fait que son côté, ce qu’elle défend c’est que le film soit bon, puissant, intéressant. Elle se trouve même une caméraman, qu’elle sauve un peu par ironie et besoin.
Un personnage féminin nous intrigue et une question est posée.
Bref, on a encore beaucoup de choses à découvrir sur la vérité de ce monde.
On revoit aussi un autre personnage, dans une situation bien horrible, qui tient par l’espoir.

Il fait vraiment très mauvais d’être une femme et pas dans les bonnes sphères. Un nombre incalculable de fois des hommes ont voulu assouvir leurs désirs, pulsions sur les jeunes demoiselles.

Manga Time : Assassins tome 3 (Fin)

Assassins, tome 3 par Sato

Mon avis/mes impressions :
Le manga bénéficie d’une bonne qualité d’édition et d’un beau graphisme. Sa thématique était originale et aurait pu être touchante, elle l’était en partie. Mais son côté WTF, vicieux, barré, n’importe quoi ne m’a pas plus, et ça était de pire en pire.
Oui, y a de sacrés malades mais bon c’est dur d’avaler la pilule avec ce personnage.
Bref, essai raté alors qu’on avait un bon début.

Dans ce tome, on voit comment Suzuki, notre jeune tueuse est tombée là dedans, il y a aussi un côté vicieux là dedans, mais intéressant et touchant.
Un lien qu’elle n’aurait jamais pensé avoir la lie pour toujours et à jamais quoi qu’il arrive à ce garçon, Jinsuke, qu’elle a sauvé, même si aujourd’hui parfois elle se demande pourquoi.
Quel avenir pour eux 2 ?! Fin de l’histoire avec ce tome.

Encore ça allait, sauf quand justement le dit personnage était là.
En tout cas, vous aurez de quoi être surpris.

Manga Time : Perfect crime tomes 1 à 3

 

Manga - Perfect CrimeManga - Manhwa - Perfect Crime Vol.2Manga - Manhwa - Perfect Crime Vol.3

Résumé :

Un homme, Tadashi Usobuki, est repéré à plusieurs reprises sur le lieu de crimes étranges. Toutefois, personne n’arrive à prouver sa culpabilité. Tout le monde l’appelle depuis «l’homme aux crimes parfaits ». Haine… Jalousie… Désir… et amour. Usobuki est capable de répondre à toutes les demandes de meurtre de ses clients. Et méfiez-vous, il ne rôde jamais très loin de vous…

Mon avis/mes impressions :

Tome 1 : 
Désolé, mais malheureusement je ne l’ai pas écrite.

Tome 2 :
C’est un thriller psychologique intéressant, intriguant, et qui met très mal à l’aise.
Notre assassin a l’air de se détacher du commun des mortels, de trouver les humains vils et stupides. Pourtant il a aussi un loyer à payer, et a l’air de plus apprécier la compagnie des chats.
Il a une sacré capacité pour créer des illusions auxquelles les gens croient.
Même si on sait que ce sera plus compliqué que ce qu’on nous montre à la base, on ignore totalement en quoi, dans quel sens.
Cela peut très bien être la personne elle-même qui a demandé, il peut y avoir eu une autre requête avant.
La seule façon de l’arrêter est soit sa mort à lui soit celle du commanditaire.
On ne sait pas qui est le vrai commanditaire dans certains cas.
Parfois, cela ressemble à un gâchis total, il ne se mêle pas de la vie des gens, ne les conseille pas, il fait ce qu’on lui dit.
Les situations restent pleine de surprises !
Dans ce tome, on rencontre
Une jeune femme qui vend son corps pour être entretenu, mais son prétendu ange gardien s’avère un désaxé avec des requêtes dures.
Des employés de bureau et une histoire de promotion
Un homme qui veut profiter des plaisirs de la vie sans s’encombre d’une famille a un bon poste.
Une jeune femme sur le point de se marier qui cache son passé
Une jeune femme qui vient de perdre son mec, un host qu’elle entretenait.
2 amis d’enfance un garçon et une fille qui le défendait qui ont grandit et un professeur qui fait des choses avec la fille.
Mais tout est-il vraiment comme il paraît ?!
La vraie histoire se dévoile page après page.
L’inspecteur Toda a Usobuki dans son colimateur, et il l’a fait s’interroger sur la justice.

Tome 3 :
Cette série reste toujours aussi intéressante à lire et glaçante.
Usobuki joue toujours avec les humains, exécute les requêtes. C’est hallucinant de voir ce qu’il provoque, parfois c’est un véritable gâchis, un malentendu des gens. On ne sait pas la plupart du temps à quelle sauce on va être mangé, qui est vraiment le client ? quelle est la vraie histoire ? Même si certaines choses, certaines personnes on les soupçonne.
Pour Usobuki, les humains sont des idiots. Il s’amuse à observer leur réaction, leurs comportements. Les gens ont une vision faussée, et parfois ils deviennent horribles, ne sont plus eux mêmes.
Usobuki met en garde l’inspecteur Tada, sur sa vision de la justice. Il est toujours après Usobuki, mais il va aussi avoir à faire à lui de beaucoup plus près, il se questionne beaucoup.

Dans le tome 3, il est question
– d’une fille qui a mal tourné et est devenue voleuse,
– de gain au loto,
– de sculpture, de créer une oeuvre,
– de jeunes filles avec des difficultés sociales, isolées,
– d’une aide à domicile d’une personne âgée riche,
– d’une femme à qui il est arrivé plein de malheurs,
– d’un détective qui enquête sur un adultère.

Le dessin est bien :), agréable, de bonne facture.
Déconseillé aux âmes sensibles, un côté dérangeant et tarabiscoté.

Notre assassin Usobuki fait toutes les couvertures sur un fond noir, ça met dans l’ambiance. Le titre et sa chemise sont en rouge, une couleur qui fait penser au sang. En noir et rouge XD.

Il commet le crime parfait, car il n’assassine jamais directement ses proies.

Série Time : Harlan Coben Time

J’ai passé un peu de temps avec 2 séries :
The Five est réalisé par Harlan Coben, la série est britannique
Juste un regard est adapté d’un livre d’Harlan Coben, la série est française

Les 2 sont des thrillers intéressant, prenant, troublant, dingue quelque part…comme toujours, ça n’aide pas à faire confiance aux humains.

The Five

Résumé :
Ce thriller émotionnel raconte l’histoire d’un petit garçon, Jesse, qui disparaît, après avoir été intimidé par son frère Mark et trois de ses amis, Pru, Danny et Slade. Vingt ans plus tard, Danny est devenu détective. Il apprend que l’ADN de Jesse a été retrouvé sur une scène de meurtre. Il est toujours vivant, là, quelque part.
(Source : Premiere.fr)

Série en 10 épisodes

Mon avis/mes impressions :
Cette série met en scène un groupe d’amis, on les voit jeunes, on voit ce qu’ils sont devenus, comme le temps a passé, mais comme leurs liens restent forts. On se rend aussi compte qu’après la disparition du petit Jesse plus rien n’a jamais été comme avant. D’une certaine manière ils culpabilisent, pour des bêtises d’enfant, parce que Jesse était plus jeune que eux et qu’ils voulaient en profiter juste eux parfois, et pas toujours l’avoir dans les pattes. Comme toujours, on a des non-dits, des choses qui ont été tu, où finalement on s’est dit que ça ne ferait pas avancer l’affaire, qu’on ne voulait pas se nuire. Seulement, on peut ainsi fausser des informations utiles.
Petit à petit, on découvre des vérités, des petites, des grosses, de plein de personnages, pas seulement notre groupe d’amis. Un des personnages est devenu policier, il a donc un accès direct aux informations.
Quand l’ADN de Jesse est retrouvé sur une scène meurtre, cela participe également aux retrouvailles. Il y a aussi ses parents, qui comme notre groupe d’amis ne s’en sont jamais vraiment remis, chacun à avancer à sa façon. Parfois c’est même étonnant, il y a la fuite, les faux-semblant. Par exemple la doctoresse est emmêlée dans ses sentiments, elle a pourtant construit une famille, une vie, elle est intelligente, mais ça ne l’empêche pas de faire des erreurs, même prendre des choses pour tenir le coup.

Tout se mêle, entre autre à un serial killer à vous faire frémir, qui joue avec la police (alors même qu’il est en prison), mais quel espoir ? Jesse est-il vaiment vivant ? Si oui, dans quelles conditions ? Qu’a-t-il fait pendant tout ce temps ? Pourquoi ne pas être revenu ? Est-il mort dans le passé ? Est-il mort dans le présent ? Nos jeunes amis sont grands maintenant, cette affaire les a marqué, ils feront tout pour découvrir la vérité tout en espérant revoir Jesse. Des fausses pistes, des faux-semblants, des vérités à déterrer, ce ne sera pas facile !

Juste un regard

Résumé :
Si toute votre vie n’était qu’un mensonge ? Si l’homme que vous avez épousé quinze ans plus tôt n’est en fait pas celui que vous croyez ? Pour Eva Beaufils, il a suffi d’un regard sur une vieille photo pour que son univers bascule… Bastien, son mari, disparaît soudain. Eva n’a alors plus qu’un objectif : le retrouver à tout prix, même si cela met en péril leurs enfants et ravive les cicatrices de son propre passé. Car Eva le sait, ce n’est qu’au bout de ce voyage qu’elle trouvera réponse à sa question… L’amour est-il plus fort que le mensonge ?

Adapté du livre Juste un regard de Harlan Coben

Série en 6 épisodes

Mon avis/mes impressions :
Eva a construit une vie, tout semble équilibré et allé pour le mieux, jusqu’au jour où son mari disparaît. Elle va donc appeler la police, comprendre qu’elle est loin de tout savoir, se poser des questions, chercher son mari et la vérité. Et par la même occasion se confronter à son passé refoulé, et peut être mieux l’éclairer. Elle semble beaucoup tenir à son mari, elle protège ses enfants, entre autre en taisant la vérité, mais sa fille n’est pas dupe et d’une bonne aide. Assez classiquement, elle a ce collègue, bon pote, toujours là pour elle, il aurait peut être souhaité plus.
Eva a assisté dans sa jeunesse à un concert qui a mal tourné, elle a été surnommé ensuite par les journaux l’ange des catacombes. Je vous laisse découvrir les détails par vous-mêmes.
Eva ne va pas hésiter à voir les gens, remuer les choses, entre autre elle tombe sur une photo qui l’interpelle. Son pote et sa fille aideront aussi.
On découvre que depuis ce qu’elle a vécu elle conserve un étrange lien avec une certaine personne. Lui pourrait-il l’aider ?
Ici, c’est un homme noir, a l’air redoutable, qui va vous faire frémir, il y a quand même des passages où on se pose des questions, mais bon admettons.
Bref, ici, on va aussi de surprise en surprise, et on déterre la vérité petit à petit.
Que lui a caché son mari ? Peuvent-ils continuer ensemble ? Qu’est ce que cache son passé ? Avec les nouvelles informations, que faire ? Et va-t-elle récupéré son mari vivant et le veut-elle toujours ?
Le format est beaucoup plus classique que la 1ère histoire.

Cela reste 2 thrillers prenant à suivre, avec une préférence pour la série britannique.

Cinéma Time : Conspiracy

Résumé:
Ex-interrogatrice de la CIA, Alice Racine est rappelée par son ancien directeur, Bob Hunter, pour déjouer une attaque imminente sur Londres. Face à un adversaire brutal et tentaculaire, Alice reçoit l’aide providentielle de son ancien mentor, Eric Lasch et d’un membre des forces spéciales, Jack Alcott. Mais elle réalise rapidement que l’agence a été infiltrée. Trahie et manipulée, elle va devoir inventer de nouvelles règles pour faire face à cette conspiration.

Fiche SB

Mon avis/mes impressions :
Le film est plutôt sympa et se laisse regarder. Mais quelque part, on nous l’a trop fait XD.
Néanmoins, ça reste un bon divertissement, impossible de vraiment savoir à qui se fier comme souvent et comme tout thriller. Alice (jouait par  Noomi Rapace) porte le film et lui apporte un plus. Elle suit ses convictions, ses croyances, reste intacte, honnête.
C’est déjà pas simple de faire face au terrorisme, mais là on a encore empiré les choses d’un niveau.
Film d’action classique, efficace, rien de spécial non plus. Et de quoi se faire des noeuds au cerveau XD.

Alice est à son bureau au début du film, elle gère des situations tendues, des gens, elle écoute, conseille, oriente. Mais ce n’est pas son vrai boulot, elle est plutôt agent secret sous couverture.
Mais Alice a aussi eu une mauvaise expérience avec Paris dont elle ne se remet pas. Elle s’en veut, même si on la soutient.
Alice sait gérer les choses, comme tout le monde elle peut se tromper, encore plus dans son métier de faux semblant, elle avance puis ajuste le tir.
Dans le film, il y a beaucoup de gens connus, de plus une fois que ça tourne mal, Alice sur qui peut-elle encore compter ? Surtout qu’alors elle est suspecte aussi.
Alice va entre autre être en relation avec un des gars dont elle s’occupe et un cambrioleur.
Dans sa situation, c’est compliqué car elle risque de mettre les gens en danger, car elle ne sait jamais vraiment à qui se fier. Elle va devoir aller à la recherche de la vérité, du message que le terroriste interrogé devait délivrer, comprendre les choses et agir en conséquence.

Jusqu’où peut-on aller pour avoir le résultat attendu ?!

Manga Time : Les fleurs du mal tome 3

Manga - Manhwa - Fleurs du mal (les) Vol.3

Couverture :
Après Sawa et Takao, Nanako est la dernière à faire la couverture, elle tient entre ses mains les fleurs du mal, le recueil de poème de Charles Baudelaire.
Nous étions sur fond blanc, à partir du 4ème on changera tout et on sera sur fond noir.

Mon avis/mes impressions :
L’auteur nous raconte plein de choses sympa, intéressantes, sur des choses qui l’ont touché, sur ses expériences. Il parle également de l’adolescence. Avec un trait graphique sympa (mais il a quelque chose en moins que dans l’intimité de Marie), il croque plutôt bien la vie adolescente, et ces tourments presque futiles par moment. Cette oeuvre nous met très mal à l’aise, avec un côté fou, pervers, que Sawa lui apporte. Mais Sawa réagit au quart de tour, veut tout bousculer, traite des adultes de sale cafard. On est en droit de se demander ce qui l’a rendu ainsi, si elle n’a pas eu une très sale expérience. Est-elle vraiment si méchante juste gratuitement ?
Elle bouscule Nanako et Takao.
Ces adolescents nous montre aussi ce désir d’être différent, de faire la différence, de ne pas juste être banal. On voit également le désir de fuir, de découvrir de nouveaux horizons, de poser le pied ailleurs, de voir ce qu’il y a après.
Nanako réagit différemment de ce à quoi on aurait pu s’attendre. Elle veut comprendre, elle est touché que Takao s’intéresse à elle.
Ces 3 adolescents vont faire bien du souci à d’autres personnes.
On se sent un peu laisser en plan à la fin.

Cinéma Time : Nos amis les films

C’est assez marrant, j’ai choisi de voir Midnight spécial, sans savoir que j’allais revoir l’autre. Du coup, j’ai vu 2 fois Kirsten Dunst, et ça m’a fait plaisir de la revoir.

Midnight special

C’est un film atypique, avec une thématique intéressante. Le petit gars est très accrochant, adorable. Et on se demande bien ce qu’il cache. Pourquoi il suscite toute cette attention, mais alors il souffre d’une sorte de lenteur, et ce n’est pas vraiment facile de s’accrocher, de tenir, pourtant rien que pour le visuel du final, ça vaut le coup d’oeil !

The Two Faces of January

Ce film est assez spécial lui aussi, en tout cas les 2 fois il m’a donné envie d’aller faire un voyage en Grèce. Le couple est très élégant, a le droit au « meilleur ». Ils ont intelligence et classe. Rydal, lui est un jeune guide, gentil en apparence mais qui n’hésite pas à arnaquer. Il est fasciné par ce couple, et va être entraîné sur une pente de plus en plus glissante. Sa vie ne sera plus jamais la même. En ce qui concerne le couple : Qui est-il ? Qu’a-t-il fait ? Est-elle au courant ?

Ces 2 films ont quelque chose qui leur manque pour être vraiment bon, pourtant ils valent quand même le coup d’oeil et ont au moins su être assez originaux, surtout le premier !