Cinéma Time : Jun, la voix du coeur

Le film a une affiche très belle et poétique, tout comme son titre.
On regrettera qu’on ait pas le droit de le voir sur grand écran, qu’il n’y ait pas eu de sortie cinéma sur ce titre.
J’ai eu très envie de voir ce film depuis que Kazé nous en a parlé sur les réseaux sociaux.

Le film est également connu sous les noms anglais et japonais :
The Anthem of the Heart
Kokoro ga sakebitagatterunda
Il dure environ 2 heures (1h59)
Un film de Tatsuyuki Nagai et Ken Sakamoto
Ecrit par Mari Okada
Avec Sora Amamiya, Yoshimasa Hosoya, Inori Minase…
Studio : A-1 Pictures
Il est disponible en
– DVD
– Blu-Ray
– Edition DVD + Blu-Ray -> Collector (avec un livret du 96 pages)
Edité par Kazé
Grosso modo le prix varie entre 15€ et 35€ selon le lieu où vous le prenez et le type d’édition.
Disponible en japonais sous-titré et même en français (bien si vous voulez le faire découvrir à des gens réticents à sortir du français, à lire des sous-titres).
On regrettera aussi qu’il ne semble pas y avoir de bonus spécialement intéressant, enfin juste un livret dans la collector
En streaming sur ADN

Fiche SB

Résumé :
Jun Naruse porte en elle le poids des regrets suite à un événement de son passé, elle en devient muette. L’histoire nous entraîne aux côtés de 4 camarades de classe qui ne semblent pas se connaitre vraiment mais qui doivent travailler ensemble sur un projet scolaire. Ils ont été choisi par leur professeur pour participer au comité et être en charge du projet présenté par leur classe. Il se dessine alors un collectif au mélange inattendu.

(Bon, j’ai pris un peu de 2 résumés différents, plus remanié).

Résultat de recherche d'images pour "Jun la voix du coeur"

Mon avis/mes impressions :

C’est un très beau film qui s’adresse à tout le monde, petits et grands enfants. Passionné du Japon, de mangas et autres, ou non. 
Le film bénéficie d’une image sublime *o*. L’animation est belle et toute en sensibilité. On sent très bien les sentiments des gens, leurs mouvements.
La musique est très belle et s’intègre au film. Il faut aussi savoir qu’on a de la musique classique, de la musique très connue, qui touche direct en plein coeur, qui évoque des choses pour la majeur partie d’entre nous (j’ai ajouté un point au film avec cela).
Le film aborde avec subtilité et brio le pouvoir des mots, de la communication, et ses difficultés à plein de niveaux, et pas seulement pour Jun.
Le film revêt une dimension fantastique, qui est plus de l’ordre de l’imagination débordante d’une jeune fille.

On commence l’histoire aux frontières du réel, il y a un château, et une petite fille rêve d’aller au bal du château, de rencontrer le prince, elle est subjuguée par ce lieu. Vous verrez quand vous saurez ce qu’est le lieu, la terrible ironie.
C’est notre Jun, encore petite et pleine de vie. Beaucoup de gens lui disent que c’est un moulin à paroles, ça ne lui fait pas trop plaisir d’être appelée ainsi.
Un jour, elle surprend quelque chose, qui elle la fait rêver avec son imagination débordante, qu’elle ne comprend pas, elle en parle en toute innocence, et à jamais sa vie va changer. Elle se sent responsable, mais elle n’a quand même fait que dire la vérité, elle n’y peut rien.
Pendant tout le film, on est cerné par les oeufs aussi (tamago). Oui, vous verrez une partie très fun.
Ainsi, Jun vit comme si on lui avait lancé une malédiction. Elle fait penser à quelqu’un qui a subi un choc traumatique, qui l’a rendu muette.
Je reste aussi assez marquée par le fait que finalement rien n’est fait à ce sujet, et que la mère de Jun se soucie surtout des rumeurs, de l’image que sa fille renvoie.

Leur professeur leur fait un coup fourré en nommant Jun et 3 autres personnes pour le comité. Mais même si c’est eux le comité, c’est au final toute la classe qui sera concernée.
Ils sont différents, a priori ne s’entendent pas spécialement, mais vont devoir travailler ensemble, et même pire arriver à fédérer la classe entière.
On a entre autre Jun Naruse, muette, mais qui sait parler. On a ses essais pour dire ce qu’elle pense, ce que ça déclenche en elle (ce n’est pas rien). Daiki Tasaki, bourru, qui s’est blessé à l’épaule, ne peut plus jouer au baseball pour le moment et le vit très mal. Takagami Sagaki, qui vit avec ses grand parents (mais où sont ses parents ?), et qui lui essaye de lier connaissance avec Jun.

Le passé s’en mêle pour un peu tout le monde, les difficultés de communication pas mal de ces jeunes y sont confrontés. Oui, les mots peuvent blesser, mais parfois il faut aussi qu’ils sortent, avant que tout explose.

Le mal être de Jun, les mots qui sont difficiles à sortir, ce qu’elle ressent, les mots qui sortent mais difficilement, le prix qu’elle paye en sortant des mots (je vous laisse découvrir), tout cela a est très bien rendu, très expressif. Mais son coeur s’exprime lui aussi. Ses hochements de tête, ses expressions, cela fait partie de la communication, certes non verbal. Elle échange aussi pas mal par écrit par moment.

Le projet va dériver d’une certaine façon sur une comédie musicale. Jun arriverait à mieux s’exprimer en chantant, elle aurait l’illusion que là cela va mieux, que la malédiction ne fait pas effet. Autant dire que persuader tous les membres de comité, puis toute la classe d’un tel projet sera ardu.
Le projet est une bonne chose, il leur apprend à faire avec les autres, à contribuer, à socialiser, à faire avec les compétences et les aptitudes de chacun, à faire un travail d’équipe.

Jun arrivera-t-elle à nouveau à parler correctement ? Pourront-ils tous dire ce qu’ils ont sur le coeur ? Exprimer ce qu’ils ressentent vraiment ? Pourront-ils mener à bien une comédie musicale ? La mère de Jun ira-t-elle mieux ? Pourra-t-elle à nouveau communiquer avec sa fille, ouvrir les yeux sur elle ?

Mention spécial aux grand-parents de Tagakami, à leur gentillesse. A leur manière, sans reproche et avec une main tendue, ils savent être là pour quelqu’un qui en a beaucoup besoin.

Les âmes sensibles risquent de fondre en larmes dans les dernières minutes du film.

Une pépite que je vous encourage vivement à découvrir.

Publicités

Manga Time : Fire Punch tome 3

Fiche

Manga - Manhwa - Fire Punch Vol.3

Mon avis/mes impressions :

Cette fois ci on a une couverture blanche, qui me fait penser à la neige.
Le graphisme est toujours aussi beau, même si parfois j’ai un peu de mal à suivre toute l’action.
La lecture file assez vite, d’un coup le tome est finie.
Au début, on a même le droit à un peu de révision d’anglais.
Mais surtout, je suis fière d’Agni, qui déroge au plan de Togata, réfléchit par lui-même, ne veut pas juste une vengeance pure et dure, mais aussi un monde meilleur. La révolution ! Se battre contre le gouvernement ! En finir avec le fait que des humains vaudraient moins que les autres, et ne seraient que juste du combustible. Les autres humains « combustible » ne sont pas tous aussi fort, esclaves, on leur a tellement seriné qu’ils ne valaient rien, que leurs vies ne comptaient pas, que beaucoup s’en sont persuadés. Mais ici, avec Agni l’espoir renaît, à d’autres il a carrément donné la force de se battre.
Il se rappelle de quelqu’un qu’il a connu, et de son passé et agit enfin ! En voyant les esclaves il repense à certaines choses et déclenche quelque chose en lui !
On a le droit entre autre à un combat épique et également à une confrontation avec Judah.

Fire Punch pose la question de ce qu’on peut accepter ou non, de vivre ou survivre, il a une force phénoménale mais un lourd tribut à payer, ce n’est pas comme s’il ne souffrait pas. On a de l’action, de la réflexion, et un monde glaçant. Surtout avec cette séparation avec ceux qui ne sont plus considérés comme des humains, mais jute du combustible.

NB : Un des combattants ça faisait un peu bizarre, du coup on pense aux histoires avec des robots de combat, à Gundam et compagnie.

Nous sommes dans la période frisson, angoisse, sombre d’Halloween, d’ailleurs ma journée y a fort bien correspondu. Tout cela pour dire, que si vous avez le coeur bien accroché et solide, c’est une bonne lecture pour Halloween, pour vous glacer le sang ! Avec plein de rebondissements inattendus.

Un bon titre mais réservé à un public mûr et averti.

Manga Time : Fire Punch tomes 1 & 2

Manga - Fire Punch

Résumé :
Plongés dans une nouvelle ère glaciaire, où le chaos et la famine règnent sur terre, les hommes sont prêts à tout pour survivre. Parmi eux, certains, possèdent des dons surnaturels. Agni et sa sœur Luna font partis de ces « élus » et utilisent leur pouvoir de régénération pour nourrir les habitants de leur village. Mais un jour, un terrible malheur les frappe. Agni sera le seul survivant d’un massacre qui a brûlé ses proches. Il part alors dans une quête effrénée pour assouvir sa soif de vengeance.

Fire Punch de  FUJIMOTO Tatsuki

Mon avis/mes impressions :

Un titre trompeur :

Fire Punch a fait un buzz énorme, tellement que ça me donnait plus envie de faire demi-tour XD. C’est aussi un titre que je trouve trompeur, à plus d’un titre, déjà le titre et la couverture m’ont fait penser à du pur shonen, avec le gars qui va se battre pour une certaine raison. Mais non, c’est un seinen avec de beaux dessins, qui s’inscrit dans une veine dystopique, qui ne fera pas pâlir des séries telles que Game of Thrones ou True Blood, car pour la lire il faut avoir le coeur solide ! Au vu des thèmes traités, du côté cru, même si ça reste également énormément dans la suggestion de l’horreur, le titre se verra réservé à un public averti, mature, pas trop sensible, pas cardiaque.

De jolies couvertures intrigantes :
On a d’ailleurs comme une opposition 1er tome a l’air de feu, 2ème tome a l’air de glace.

Tome 1 :
Je ne m’attendais pas à cela. C’est du bon, mais c’est dur, horrible. J’ai eu l’impression qu’on m’éviscérais. C’est un seinen. le graphisme est agréable.
Dès le départ, on est mis dans l’ambiance, à un moment on voit une scène horrible, et ils n’ont pas l’air de réagir plus que cela, on comprend ensuite la cause, et comment ils survivent. On a des flash backs pour nous permettre de mieux comprendre. On a de faux gentils, mais je me méfiais quand même. Bref, c’est un monde atroce, mais intéressant.
Affaire à suivre.

Tome 2 :
Ce manga reste énormément dans le suggestif. Il a un côté WTF mais intéressant. Il prend le contrepied. Il est vraiment original, et très cru, réservé à un public mature et averti. 
Un personnage croisé à la fin du tome 1 m’avait énormément interloqué je me demandais si c’était bien dans l’histoire ou un bonus. Oui, un personnage à part ni vraiment gentil ni vraiment méchant, mais cherchant le spectacle. Il y a une certaine dose d’humour, de terribles ironies. Il a toujours ce côté glaçant. On a aussi pas mal de personnages qui ont le dont de régénération et une sorte d’immortalité, des gens qui sont devenus très blasés, voire s’ennuient.

En bref, nous nous retrouvons dans un monde austère, dur, froid, où on peut vite se retrouver dans de sacrés situations. Le titre est assez novateur et terrible. Les dessins sont beaux. On n’est pas au bout de nos surprises. Et on a une certaine dose d’humour et d’ironie !

On rentre un peu plus, on ne dit pas tout mais quand même des choses (donc c’est à vos risques et périls) :

Tome 1 :
Une étrange légende, on n’a pas vraiment le temps de découvrir le monde que déjà on se retrouve avec du cannibalisme. Seulement c’est un peu plus compliqué que cela, Agni et sa soeur Luna ont un pouvoir de régénération, pour Agni il est bien plus fort ce qui le fera devenir le fireman. Ainsi, même s’ils se coupent des membres, ça va repousser, et donc ils partagent ! Non, ils ne se sont pas lancés un jour juste comme ça ! Et non, ce n’est la seule horreur que vous croiserez dans ce tome, disons qu’on n’hésite pas à se servir des gens, de leur pouvoir, que tout être doit être utile, et que tout le monde n’a pas vraiment le choix. Incompréhension, non-dit, ironie du sort, en tout cas suite à une visite la vie des 2 jeunes gens basculent.

Tome 2:
Togata, le personne rencontrée à la fin du tome 1 a comme projet de faire un film, Agni lui a tapé dans l’oeil, voilà un sujet intéressant. La pauvre, elle a perdu sa collection de films. Elle a un pouvoir spécial, ce qui en fait une personne blasée mais également avec plein de connaissances intéressantes. Elle fait véritablement le lien avec notre monde, tant elle connaît bien la culture cinématographique, et les références sont assez géniales et amusantes. Bref, son but c’est de faire un super film, ce qui fait que son côté, ce qu’elle défend c’est que le film soit bon, puissant, intéressant. Elle se trouve même une caméraman, qu’elle sauve un peu par ironie et besoin.
Un personnage féminin nous intrigue et une question est posée.
Bref, on a encore beaucoup de choses à découvrir sur la vérité de ce monde.
On revoit aussi un autre personnage, dans une situation bien horrible, qui tient par l’espoir.

Il fait vraiment très mauvais d’être une femme et pas dans les bonnes sphères. Un nombre incalculable de fois des hommes ont voulu assouvir leurs désirs, pulsions sur les jeunes demoiselles.

Manga Time : Coeur de Hérisson 2

Coeur de Hérisson, tome 2  par Hinachi

Coeur de hérisson n’est pas exempt des défauts d’autres shojos, ou du moins des affres de l’adolescence, et de la tierce personne qui vient mettre la pagaille. Elle et lui ont du mal à maîtriser leurs sentiments, y faire face.
Mais ce petit manga sait aussi être tellement plus, avec des dessins tout doux, et nous redonne le sourire aux lèvres.
Dans ce tome, ils partent en voyage scolaire, mais des groupes sont formés et ils se retrouvent séparés. Kii est alors tiraillé entre des sentiments contradictoires, elle se réjouit de le voir parler à d’autres personnes, mais elle le sent également s’éloigner. Alors quand Moeka s’intéresse à lui, elle se sent d’autant plus délaissée. Moeka est une intrigante, menteuse et roublarde.
Un jeune homme (Haruki) s’intéresse également à Kii, et l’aide, lui permet de parler de ce qui la chagrine.
Heiji n’a pas son pareil pour répondre aux gens XD. Son passé plane toujours, on rencontre certaines personnes. Il a beaucoup de mal avec les rapprochements et en dernier lieu tente d’éloigner Kii d’un coup, sans réelle explication.
Alors qu’on se fait horriblement laisser en plan, l’histoire bonus intéresse et interpelle, on voit comment il a rencontré cette fille qui est comme une grande soeur Yukino.
On peut également s’amuser à trouver les hérissons partout, et on est également touché par cet album jeunesse qui rappelle à plus d’une personne Heiji. Et le petit lapin ferait penser à Kii ?
C’est touchant, c’est mignon tout plein, cherchons les hérissons, et nous avons quelques surprises aussi.
La série sera en 5 tomes 🙂

Pour rappel : mon avis sur le tome 1 (avec fiche de présentation)

Manga Time : Coeur de hérisson Tome 1

Manga - Coeur de hérisson

Résumé :
Hozuki est le mauvais garçon du lycée, connu pour être bagarreur et insociable… Seule Kii, une fille de sa classe, le voyant comme un hérisson sur la défensive, se prend d’affection pour lui et lui adresse la parole. Une amitié naît entre eux, évoluant rapidement en amour du côté de la jeune fille. Or, face à Hozuki qui n’arrive pas à faire la différence entre ces deux sentiments, leur relation s’annonce compliquée…

Disponible en numérique.

Mon avis/mes impressions :
Un titre frais, mignon, sympathique, drôle, pétillant, avec un trait de crayon très agréable.
Tout en gardant beaucoup de choses d’un shojo classique, il parvient également à s’en détacher et amener un vent de fraîcheur des plus agréables.
Les apparences trompeuses c’est toujours quelque chose d’intéressant XD

Le titre est d’ores et déjà annoncé en 5 tomes, ce qui peut être un plus pour oser se lancer dedans aussi.
La couverture est douce, agréable, les titres des chapitres s’appellent épines. Même le i sur hérisson est non seulement un coeur, mais aussi entouré d’épines. Et un adorable hérisson nous fait fondre sur les épaules d’Hozuki.
Il y a également plein de hérissons qui se baladent un peu partout, regarder les rebords, enlever la jaquette …
C’est le premier titre qu’on a l’occasion de lire de HINACHI Nao, ce qui participe sans doute aussi au côté fraîcheur.

Après avoir eu des envies animalières comme beaucoup de gens, le coeur de Kii a finalement flanché pour un hérisson. Tour adorable, mais qui peut sortir ses épines si on l’embête.
Quand elle approche de son camarade de classe, Hozuki, elle a un peu peur au vu des rumeurs, quand elle le voit partir au quart de tour, seulement très vite par son expérience avec son animal de compagnie, il lui fait penser à un hérisson. Et c’est la deuxième personne qui lui dit cela. Mais qui est la première ?
Hozuki a une image terrible et faussée, et personne n’a vraiment fait l’effort d’aller vers lui, d’essayer de le comprendre. Alors qu’en réalité il est gentil, très timide, il sort ses épines quand il se sent attaqué, et a une drôle d’expérience avec son précédent collège.
Kii et Hozuki sont attendrissant, et ont une bonne alchimie.
On sera surpris par un de ces autres camarades.
Kii frôle la situation de harcèlement, on commence à la laisser de côté, mais elle arrive très bien à s’en dépêtrer *clap clap*. C’est hallucinant ce comportement chez les gens !
Sinon on se retrouvera dans une somme de situations déjà vues que je vous laisse le soin de découvrir par vous-même.
En tout cas, coeur de hérisson devrait vous faire du bien au moral et donner le sourire aux lèvres, faire fondre votre coeur, vous faire le plein de mignonneries si vous lisez ce titre.

Résultat de recherche d'images pour

Tome 2 prévu pour le 24 mai 2017.

Anime Time : Le chant des rêves / Utawarerumono

 

L’histoire :
Hakuoro (l’homme masqué sur l’image) se réveille, un masque trop bien fixé au visage. Recueilli dans un village d’un japon alternatif féodal, notre homme, amnésique comme il se doit, se fait accepter de la communauté, et lui rend service. Progressiste et humaniste, il en viendra à se dresser contre l’empereur local (juste un shogun), son passé commence à ressurgir cependant, et il ne semble pas autant plein de bon sentiments qu’on aurait pu le penser, ni même qu’Hakuoro se l’était imaginé. Heureusement il s’est fait d’intéressants compagnons.

Fiche de l’anime sur SB
26 épisodes de 25 min.

Mon avis/mes impressions :
J’ai beaucoup aimé ❤️
De l’heroic fantasy, des combats, de l’amitié, des secrets, des mystères, des rencontres.
On pleure, on rit, on tremble, on crie de surprise etc
On n’est pas au bout de nos surprises, plein de choses sont abordées et plein de rebondissements !
Et plein d’animaux de toutes sortes.

Déconseiller aux âmes trop sensibles pour cause de sang, de guerre, de pertes de vies humaines.

Des gens différents et leur acceptation :).

Le chant des rêves est un anime déjà un peu ancien, qui date de 2006, que je n’avais encore jamais vu o_O.
Il est édité par Kazé (en dvd et blu-ray), disponible en streaming sur ADN.
Sur son graphisme, cela se sent qu’il date un peu, mais ce n’est pas désagréable pour autant.
Quand j’ai croisé son regard, sa belle affiche, son histoire, j’ai su qu’il était pour moi <3, et je ne me suis pas trompée. Je l’ai regardé sur quelques jours (selon les possibilités de mon planning) et je me suis régalée !
La richesse de l’univers est déjà un grand point fort ❤
Tout au long de notre aventure, on rencontre plein de monde, chacun avec son histoire et ses capacités.
Parfois cela va vite !
Cet homme au masque est recueilli dans ce petit village, il a perdu la mémoire, et intrigue. Mais ici ses agissements sont correct, il paraît quelqu’un de bien et certains le ressentent et lui laisse sa chance. L’amnésie pose toujours la question de faut-il retrouver sa mémoire ? et à quel prix ? Si on était horrible avant ?! Peut-on toujours en vouloir à quelqu’un ayant perdu la mémoire et agissant d’une bonne manière maintenant ?
Son arme est très spéciale, elle ne paye pas de mine, mais d’une grande efficacité !

On rit, on pleure, on découvre l’univers, les gens. Ce n’est pas toujours tendre, c’est la guerre par moment, et les pertes humaines peuvent être lourde.
Oui, il y a des choses classiques, mais aussi de l’originalité.
Ci dessus, vous pouvez déjà voir une monture qui change des chevaux !
Lors du générique ou sur l’affiche, vous pouvez avoir une idée de qui il vous reste à rencontrer.

De l’amitié, de la politique, des choix difficiles.

Et également plein d’animaux ❤ dont un leur offrira une très belle aide, de très belles scènes pour nous, car à un moment donné ils ont su faire la part des choses (c’est vers le début  😉 ).

On finit sur un teaser .

Bref, un anime de très bonne facture, à voir pour les fans du genre (heroic fantasy, aventure) 🙂

Lecture Time : Mademoiselle se marie Tomes 13 à 18

Fiche manga MN

Qqs mots sur les derniers tomes
Je vous ai déjà dit l’essentiel à savoir 😉
et voilà c’est fini…que d’émotions :p

Mademoiselle se marie Tomes 13 à 18

13 : Une personne du passé est de retour.
Amour, vengeance ? Le couple tiendra t’il ?
Le vilain petit canard, être aimé juste pour sa beauté.

14: La prestance d’un nom
Perdre ce qu’on connaît
Devoir vivre comme une humain moyen pour quelqu’un qui a toujours été riche.
Cuisine, ménage, petit boulot.

15: Bonjour maman de Yuga. Le showbiz, les images détournées.
Abus de pouvoir. Menacer de s’en prendre aux gens à qui l’ont tient pour forcer la séparation.
RDV sortie au zoo, et tous ces endroits pas encore vus, ces choses pas encore faites.
Mais tout part en fumée. Amnésie : ne plus se souvenir à cause d’une perte trop difficile à gérer, accepter.

16: Pour Towako, les propositions de mariage fusent.
Mettre les choses au clair entre un père et son fils.
Un ennemi amoureux, changera t’il ? est il sincère ?
Un Yuga qui finalement n’est pas prêt à la perdre et motivé pour se battre.

17: Des rêves d’une ancienne vie, un garçon ‘inconnu’
Yuga obtient plus ou moins un RDV et tente de faire revenir les souvenirs
On apprend qqch sur les envies de mariage de la miss

18: Triangle amoureux. Ritsu fait des efforts, Yuga avoue son amour, elle mais voyons tu es désagréable avec moi,
lui je ne tiens pas devant toi. Les 2 sont prêt à accepter tant qu’elle est heureuse.
Le coeur de Towako s’emballe quand elle est auprès de Yuga et comment a t’il pu oublier
un sentiment si fort (oui, c’est le monde des bisounours !!!)
Se marier, remarier…d’abord pour soi…ne pas précipiter les choses…partager ce moment avec tous les siens
Et voilà c’est fini, un tome avec plein de remerciements, félicitations pour cette série de différentes personnes
et on finit avec des histoires annexes, des barrés et des pas mal.

Petit mot sympa pour conclure la série

12036417_10205876183278565_1125723124196185126_n 12032044_10205876183758577_2239984337748369271_n

Lecture Time : Mademoiselle se marie Tome 12

MN : http://www.manga-news.com/index.php/manga/Mademoiselle-se-marie/vol-1

Wow j’ai l’impression que ce tome a filé à une vitesse
Casser le système, plus de riches, un passé trouble, des sentiments de haine sont nés
Cette fois ci, on avait des airs de thrillers, certes classiques.
Ces filles riches, qui n’ont « jamais eu de problèmes », ne se rendent pas compte de la valeur de l’argent.
Ces filles, qui avec leur vie, leur « naïveté » veulent aider, tentent de comprendre.
Mioko, en couverture, réfléchit aussi à la situation et agit, son mari lui fait plusieurs fois une remarque pas cool du tout comme quoi il n’aime pas les femmes intelligentes.

De très beaux dessins, l’histoire continue sur un fond de thriller, avec une touche de comédie et de romance.

Lecture Time : Mademoiselle se marie tome 11

Lecture Time : Mademoiselle se marie Tome 11

MN : http://www.manga-news.com/index.php/serie/Mademoiselle-se-marie

En bref :

Un shojo plaisant à lire, que j’ai retrouvé avec plaisir, plein de beaux graphismes, et qqs histoires sérieuses aussi, et on voit aussi les autres personnages que les amoureux :p

Je rappelle que la série est entièrement disponible et terminé en 18 tomes.

Série également disponible entièrement en numérique.

Attention, un peu plus mais non je ne vous dis pas tout non plus :p

eh oui, ça y est reprise de mon shojo très beau graphiquement et plaisant à lire.
On aborde aussi des choses sérieuses.
Nos 2 jeunes amoureux se rendent compte que leurs sentiments ont évolué, que du changement s’est opéré en eux, mais oui ils sont bien amoureux. Notre jeune demoiselle prend d’autant plus conscience des choses avec le problème de ses yeux. Qu’adviendra t’il ?
Et qu’adviendra t’il de la famille ?
Setsuna prend une décision, on voit un peu de son passé, et c’est pas cool, heureusement qu’une famille a pu l’accueillir correctement.
Mais aussi 1ère réunion importante pour les amoureux, les 5 plus grandes familles du Japon contrôlent la société, beaucoup de choses….Quelqu’un projette de les détruire dans l’ombre, qu’adviendra t’il ?

PS: Oui, il faudra que je reprenne ce que je disais des précédents, non pas tout de suite, j’ai fait celui ci pour être bien dedans, malgré mon déplorable état.