Manga Time : Innocent Rouge tome 3

Innocent Rouge, tome 3 par Sakamoto

Fiche

Une belle couverture sanguinolente, telle les temps qui règnent.

Ça fait mal, ça prend aux tripes et les images nous subjuguent. On nous rappelle des faits, qui sont pour la majeur partie d’entre nous bien connus et marquants.
Quand on a une vue d’ensemble, on est toujours aussi scandalisé par la noblesse, la royauté, sa façon de faire et de claquer de l’argent par les fenêtres (au détriment du peuple qui lui souffre) !
Il y a quelques substitutions à l’image des personnes de la cours (genre pantins, et chiens).
Des femmes ont fait des choix, atteindre une position sociale par le travail ou leurs charmes (qui peut être éphémère), mais rien n’est jamais sûr dans les 2, soumis au bon vouloir et à l’humeur de celui qui détient le pouvoir et l’argent.
Marie-Josèphe répond à l’invitation de Marie-Antoinette et la défie.
Même pour la royauté, elle est entourée de luxe mais où est la liberté ? Qui est vraiment lui même de eux, de la cours ?
On nous présente aussi 2 personnages à nous donner des hauts le cœur, un homme atroce, et une femme déchue qui tente de retrouver la noblesse, la vie qu’elle aurait dû avoir.
On va aussi revoir Charles-Henri Sanson et son fils.
Bref, ça prend aux tripes, ça reste réservé à un public mûr et averti, avec des scènes crus et de misère, et d’autres de luxe à tomber par terre.

Publicités

Manga Time : Arte tome 6

Manga - Manhwa - Arte Vol.6

Fiche

Mon avis/mes impressions :

Une nouvelle lecture magnifique et touchante, qui m’a de nouveau mise au bord des larmes (your name 2 m’a fait cet effet). Des magnifiques et l’occasion de mieux comprendre Caterina.

Arte sur cette couverture semble flotter dans sa robe.
J’ai toujours un peu de mal avec l’ancienne façon de faire des aristocrates, de ne pas d’occuper directement de leurs enfants, d’y penser comme un moyen d’arriver à certaines fins, de souhaiter un garçon à tout prix. Il y a quelque chose de vraiment abominable, tout comme le fait de marier une fille de 12 à 20 ans avec un vieux, souvent de 2 fois son âge.
Ici, on découvre la naissance de Caterina et comment elle a été confiée à une nourrice Bona, et envoyées à la campagne, pour son « bien », pour prendre l’air, pour avoir du bon lait. Sofia, la maman de Caterina a été alitée un moment, et a également dû se concentrer sur le fait de donner un fils à son mari, Marco.
Caterina a eu la grande chance d’avoir un oncle formidable, Youri, qui lui passe beaucoup de choses et lui permet d’expérimenter. Et surtout lui rend visite.
Bona est sa nourrice, elle avait plein de lait, un fils de 2 ans, un mari. Si j’ai bien suivi, elle a emmené son fils mais laissé son mari, dur aussi. Elle est très volontaire, très travailleuse et pleine d’énergie, à sa manière elle est épatante. Elle aime beaucoup Caterina, et a peur de lui laisser faire certaines choses, elle arrive aussi à ne pas oublier « sa place ». Caterina, Gimo (le fils de Bona) et Bona ont l’air de former une famille.
Caterina veut tester plein de choses, et fait des crises de pleurs dès qu’elle n’a pas gain de cause.
Un jour, alors que beaucoup de temps a passé et après une tragédie, elle est rappelée chez elle. On comprend bien que Caterina ne sent pas comme chez elle, qu’elle est déboussolée, d’où elle a adopté ce comportement.
Arte le comprend bien maintenant aussi et va tenter de lui faire comprendre qu’il faut l’accepter et avancer. Il va également n’en pouvant plus commettre une action dangereuse en disant ces quatre vérités à Marco, et à Sofia.
Caterina pourra-t-elle accepter son passé et enfin avancer dans sa vie ? Trouver sa place auprès de sa famille biologique ?

J’ai également adoré me promener à Murano, avec la verrerie *o*
Le dernier chapitre est consacré à Léo, qui a sa tête de tueur, et nous apporte un peu de fraîcheur, relâche la pression et nous fait rire.

Une pépite tant au niveau de l’histoire que du sublime graphisme. C’est toujours avec un extrême plaisir que je retrouve Arte.
Evidemment, une série que je conseille très chaudement.

Manga Time : Le Comte de Monte Cristo

Le comte de Monte Cristo par Moriyama

Résumé :
Tout commença en France à Marseille en l’année 1815.
Le jour de son mariage, Edmond Dantès, capitaine de vaisseau plein de promesses se fait enfermer injustement au Château d’If, une prison pour criminels politiques. Pendant son long emprisonnement il apprend qu’il a été victime d’une impardonnable trahison. Débutera ensuite une tragédie de vengeance dans laquelle Dantès jouera ses années perdues en prison ainsi que celles qu’il lui reste à vivre en liberté.

One Shot (tome assez épais).

Fiche du manga MN

Mon avis/mes impressions :
C’est un réel plaisir que de retrouver cette oeuvre, cette histoire qui m’avait marqué il y a quelques années.
Je ne me rappelle pas de tout ce qui se passe, sauf des grandes lignes, d’une évasion et d’une vengeance. L’auteur explique à la fin qu’il a fallu faire des coupures, mais a réussi à avoir le droit à un gros manga, assez épais, et je ne me suis pas sentie gênée pendant ma lecture, j’avais toutes les informations importantes.
Le trait graphique est très plaisant, très joli.
Ce fût avec un grand plaisir que je me suis replongée dans cette histoire intéressante, tragique, qui fait réfléchir. Dans cette vengeance où il a fallut laisser passer des années, exécuté de main de maître, avec style, avec élégance, mais risque de s’y perdre, d’entraîner des innocents.

Quand l’histoire commence, on est avec Edmond Dantès. Il a eu énormément de chance, tout lui sourit. A priori c’est quelqu’un de bien, il a aussi une grande confiance dans les autres, et ne pense pas qu’on pourrait lui vouloir du mal, le jalouser au point de vouloir le faire tomber. Mais déjà là, quand le masque tombe et le visage change de forme, on voit que certains de ces compagnons ne sont pas si ravis que cela pour lui.
Il est choqué mais pense à une erreur, et pense être vite libéré. Mais un dernier piège se referme sur lui. Et le voilà seul livré à lui même, tout ce qu’il avait avant ne compte tellement plus. Il y a de quoi devenir fou dans cette prison d’If réputée, d’où personne ne s’est jamais enfui. De jour en jour, son physique et son moral se dégradent.

Il va faire la rencontre d’un autre prisonnier, ce prisonnier va être pour lui son sauveur, déjà il a quelqu’un avec qui parler, mais aussi il lui donnera des choses qui n’ont pas de prix, et autre entre il cultivera son savoir et sa capacité de réfléchir, d’analyser par lui-même. Il lui apprendra beaucoup de choses, et sera également une agréable compagnie.
Jusqu’au jour où à nouveau tout bascule mais s’offre à Dantès une belle opportunité qu’il saisira. Que lui enseigne-t-il ? Comment veulent-ils fuir d’une telle prison ? Qui est cet autre prisonnier ? Pourquoi est-il enfermé ? Et pour quelle raison est enfermé notre ami Dantès ? Pour combien de temps ? Qui l’a trahi ? Et pourquoi ? …

La patience est une vertue. La vengeance est un plat qui se mange froid. C’est ce qu’on dit, et des années passent avant qu’il se retrouve à nouveau confronté aux gens qui ont ruiné sa vie.
Dantès devient le comte de Monte-Cristo. Un homme de pouvoir, d’élégance, classe, redoutable, intelligent. Il réunit ses pièces et va se livrer à une gigantesque partie d’échec grandeur nature où le but ultime est de le faire payer leur trahison ! Comment est-il devenu le comte de Monte Cristo ? Personne ne le reconnaît ? Que met-il en place ? …
Et lui même ne risque-t-il pas d’y perdre quelque chose ? Mais peut-il juste renoncer, ne pas faire payer ? Est-ce que ça vaut la peine ? Il risque également d’entraîner des innocents dans l’histoire. Mercédès l’a-t-elle vraiment si facilement oublié ?
La jeune fille de la couverture fait partie de ces pièces, mais qui est-elle ? Et une relation finit par se créer entre eux deux. Quelle genre ?  Où l’a-t-il cherché ? …

Ce qu’il a concocté est réfléchi, jouissif et bien vu.

Ce que j’ai beaucoup aimé aussi, c’est qu’il a récompensé les justes. Il a aidé et sauvé quelqu’un et sa famille qui lui a toujours été fidèle <3.

Je vous laisse découvrir ou redécouvrir cette histoire marquante.
D’ailleurs, ce n’est pas Ems (Revenge) qui dira le contraire c’est bien plus facile avec beaucoup d’argent, de la stratégie et de l’intelligence.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Manga Time : Innocent Rouge Tome 1

Manga - Innocent - Rouge

Résumé :
À l’aube de la Révolution, Charles-Henri Sanson, maître des hautes œuvres de Paris, règne sur la famille des exécuteurs de France. Sa jeune sœur Marie-Josèphe, en charge de l’office de Versailles, devient incontrôlable à la mort d’Alain, son premier amour. Elle se jure de le venger en éliminant son assassin et ne recule devant rien pour renverser le système injuste qui lui a coûté la vie.

La série Innocent est disponible dans toutes les bonnes librairies et se compose de 9 tomes. Elle est également disponible en numérique.
Sa suite Innocent rouge n’est pas encore disponible en numérique.

Fiche du manga MN

Mon avis/mes impressions :
Depuis, que je suis au courant j’ai toujours tendance à l’appeler Innocent rouge sang, bref pas si éloigné nop ?!
La couverture est magnifique, on dirait que Marie Josèphe Sanson a été posée par dessus, quand on enlève la jaquette le livre est tout rouge *o*

Innocent rouge est la suite directe de l’excellente série Innocent de Shin’ichi Sakamoto.
On retrouve le merveilleux trait graphique de l’auteur. Les beaux détails soignés.
Attention, elle reste seulement accessible à un public averti, mâture, pas trop sensible. Il y a des scènes, des évènements horribles, d’une grande atrocité.

Marie Josèphe et Charles Henri Sanson ont bien grandi. Il a épousé son destin se construit une famille, et impose le même destin à son jeune fils. Elle est restée une rebelle.
C’est aussi atroce qu’un coup de génie que de former son fils aussitôt, à un âge où il est malléable et très désireux de plaire à son père, de faire sa fierté.

L’époque est grandement troublée, et porte quelque part un écho particulier de nos jours. Le petit peuple est misérable, peut payer, toujours plus d’impôts, alors que les nobles et le clergé rien, ils sont au-dessus comme si la même loi ne s’appliquait pas à eux.
On y croise des figures historiques connues, et notamment Robespierre qui réfléchit, qui fait des études de droit et réfléchit à la situation de la France, du peuple.
La révolte gronde !

La mort d’un des personnages risque de passer aux oubliettes à cause de son statut. Mais Marie-Josèphe va avoir une idée lumineuse et jouissive.
Elle a très bien jouée et nous redonne de l’espoir sur la devise de la France : « Liberté, Egalité, Fraternité. »
Le petit de l’exécuteur apprend les ficelles du métier, il en voit l’horreur. Pourtant c’est aussi ce qui leur permet d’acquérir de meilleures connaissances médicales, de faire avancer la médecine, qui est a plutôt vocation à sauver des vies.
Une lueur d’espoir renaît avec l’exécuteur, et en plus un membre de la famille aide. Mais quand la situation exacte de la jeune femme, qui n’est certes pas née pauvre et a eu un destin atroce, se révèle, on a envie de vomir. Livrer en pâture ainsi sa fille, une honte !
Par ailleurs, le royaume prend des décisions honteuses, se soucier d’un tel collier pour une seule femme, sans parler de la légitimité, on se permet ce genre d’extravagance si on en a les moyens et non dans une situation économique tendue, d’une indécence et d’une honte ! Alors qu’il suffirait que les nobles participent pour améliorer la situation. Vous voyez comme nous aujourd’hui, les riches peuvent se permettre de participer et améliorer toute la situation, exit les privilèges, exit le n’importe quoi.

Bref, si vous y êtes prêt, c’est une histoire à découvrir de toute urgence !

Manga Time : Golden Kamui Tome 1

golden-kamui-1-ki-oon

Fiche du manga sur MN

Résumé :

Saichi Sugimoto est une véritable légende de la guerre russo-japonaise du début du XXe siècle. Surnommé “l’Immortel”, il a survécu aux pires batailles menées dans les régions les plus sauvages qui soient. Mais quand le conflit se termine, il se retrouve seul et sans le sou… C’est alors qu’il apprend l’existence d’un fabuleux trésor de 75 kilos d’or accumulé par les Aïnous, peuple autochtone vivant en harmonie avec la nature. Hélas, le magot a été volé, puis caché par un homme désormais enfermé dans la pire prison d’Hokkaido. Les seuls indices menant au butin sont de mystérieux tatouages inscrits sur la peau de criminels évadés…

Pour Sugimoto, la chasse au trésor est lancée… Cependant, seul, il a peu de chances de s’en sortir. À peine sa quête commence-t-elle qu’il manque de se faire déchiqueter par un ours brun ! Il ne doit la vie qu’à l’intervention providentielle d’Ashirpa, jeune indigène liée aux propriétaires légitimes du butin. Ils décident de faire équipe pour affronter les nombreux dangers qui les guettent sur la route de l’or des Aïnous…

Mon avis/mes impressions :
Un bon premier tome, une histoire intéressante, de beaux dessins, un duo aussi intéressant qu’improbable !

J’ai beaucoup aimé ce tome très intéressant et prenant avec un beau graphisme.
Petit à petit, on commence à découvrir des choses en doutant que celui qu’on voit au début est bien celui qu’on voit galérer à chercher de l’or ! Ce n’est pas par plaisir mais par nécessité qu’il tue, d’ailleurs quand il est menacé il se métamorphose.
Une rencontre et un duo improbable mais intéressant. Elle est pleine de ressources et a aussi ses raisons à elle : Ashirpa est une jeune femme qui assure et connaît beaucoup de choses. Est-ce le cas pour toutes les filles Ainou ?
En déterrant ce sombre secret, en partant à la recherche de cet or, ils se mettent tous les 2 en danger, pourtant c’est bien plus qu’on ne peut le croire a priori.

On a des petites explications sur différentes choses, fortes intéressantes.

On a le droit à une page couleur pour commencer ❤

J’ai été totalement prise, intéressée et intriguée par l’histoire.

Tout commence, quand notre jeune homme, pas n’importe lequel vu son passif et son surnom. Est-ce justifié ? Un passé plus personnel par bribes nous apparaît aussi ! Il recherche de l’or et écoute les élucubrations d’un ivrogne. Mais le lendemain, celui-ci regrette, à partir de là tout va changer.
Il rencontre la jeune Ainou qui le sauve face à un ours, mangeur de chair !

 

La sortie officielle du tome 1 est prévu pour le 25 août.
Celle du tome 2 pour le 13 octobre.

Lecture Time : Gisèle Alain

gisele-alain-1-ki-oon_mgisele-alain-2-ki-oon_mgisele-alain-3-ki-oon_mgisele-alain-4-ki-oon_mgisele-alain-5-ki-oon_m

Résumé:
Début du XXe siècle. Héritière d’une famille noble, en rupture avec les siens, la jeune Gisèle gagne sa vie comme logeuse dans une pension. Mélange déroutant d’assurance et de fragilité, l’intrépide demoiselle décide de monter son agence pour devenir… femme à tout faire ! Sauvetage de chats égarés, négociations secrètes pour les notables de la ville, bâtisse à retaper du sol au plafond : elle découvre les aléas de la vie, tout en enchantant son entourage par sa vitalité et sa fantaisie. Mais c’est sans compter sur un passé qui ne va pas tarder à la rattraper et à jeter un voile sombre sur cette liberté fraîchement acquise…

Fiche manga MN

Je voulais au moins présenter ce petit bout de femme, en plus on avait la journée internationale des droits des femmes cette semaine. Je dis bien des droits des femmes, car c’est beaucoup trop raccourci de juste dire de la femme, puis on a des blagues pourries aussi, et c’est quand même important et toujours d’actualité :s
Après, il y a aussi beaucoup de journées, du genre la journée internationale du chat (si si).

Si vous aimez le tranche de vie, le côté historique, des femmes différentes qui ne se laissent pas faire et ne rentrent pas dans la norme sociale, découvrir cette histoire est tout indiquée pour vous.
Vous avez aimé Arte, Emma (Victoria Romance Emma) ? alors venez rencontré miss Gisèle Alain.

Mon avis/Mes impressions sur Gisèle Alain :
C’est une drôle de jeune femme, forte de caractère, très sincère, très fraîche, très directe, elle reste elle même. Quelque part par ce qu’elle choisit, elle découvre la vraie vie. On rencontre plein de personnages. On a également un magnifique graphisme.

Gisèle Alain est une jeune femme de bonne famille, c’est pourquoi certaines choses elle ne les appréhende pas. Elle va vers les gens, veut les aider, parle très franchement, pose des questions très directes et reste elle-même.
Elle est devenue une femme à tout faire, elle règle les problèmes des gens dans la mesure de ses moyens. Elle est contente de le faire, apprend, découvre, ne se prend pas de haut.

Et le tome 5 ?
C’est donc le dernier sorti, le dernier lu, car oui je la connais depuis un moment, et pour ma part bien avant Arte.
On découvre comment elle a eu l’idée de tenter ce « job », de devenir une femme à tout faire. Elle fête son anniversaire, ses 14 ans, oui une toute jeune fille, c’est sans doute aussi pourquoi ces questions passent :p.
Elle ne juge pas, il y a une femme qui aime des femmes, elle est avec plusieurs, Gisèle s’interroge sur l’amour, elle ne juge pas du tout le fait qu’une femme aime d’autres femmes, mais se pose des questions sur ce qu’est l’amour, sur comment on sait qu’on est amoureuse, sur pourquoi en avoir plusieurs et si c’est une bonne chose, si toutes les autres savent, l’acceptent…
Elle s’inquiète pour son ami (voire plus si affinités), et va directement voir quelqu’un pour lui dire sa façon de penser, elle m’a donc rappelé la scène d’un film que j’ai vu récemment. Non, elle n’est pas timide !

Le plaisir était intact de la retrouver ❤

Cinéma Time : Les suffragettes

affich_28152_1

Résumé :
Au début du siècle dernier, en Angleterre, des femmes de toutes conditions décident de se battre pour obtenir le droit de vote. Face à leurs revendications, les réactions du gouvernement sont de plus en plus brutales et les obligent à entrer dans la clandestinité pour une lutte de plus en plus radicale. Puisque les manifestations pacifiques n’ont rien donné, celles que l’on appelle les suffragettes finissent par avoir recours à la violence pour se faire entendre. Dans ce combat pour l’égalité, elles sont prêtes à tout risquer: leur travail, leur maison, leurs enfants, et même leur vie. Maud est l’une de ces femmes. Jeune, mariée, mère, elle va se jeter dans le tourbillon d’une histoire que plus rien n’arrêtera…

Fiche du film

Mon avis/Mes impressions :
Un film puissant et magistral sur l’acquisition du droit de votes des femmes, et plus largement le droit des femmes, d’exister au même titre que les hommes, d’avoir les mêmes droits, de ne pas être juste leur « chose » et être assujettie.

Carey Mullaghan, Meryl Streep et Helena Bonham Carter jouent dedans et y sont sublimes.
On suit principalement Maud, qui subit sa vie, s’en tire mieux que certains et pire que d’autres, elle travaille dans la blanchisserie depuis longtemps, c’est très particulier. Son témoignage qu’elle est amenée à faire est des plus touchants, car sincère, non préparé, elle répond juste aux questions qu’on lui pose.
Dans son travail, elle a réussi à évoluer, être « reconnue », elle dit que Mr Taylor est un bon patron, elle a mari et enfant, un bon et gentil mari en apparence. Mais on voit vite que Mr Taylor abuse de sa position avec les jeunes femmes qui travaillent pour lui. Et que pouvait faire la pauvre jeune femme ? rien, obéir ou perdre son job, qui écouterait une pauvre femme « sans intérêt » ?! C’est dégoûtant et révoltant. On devrait la lui couper !

Notre jeune Maud suit de loin cette révolte qui gronde, sans vouloir y prendre part, elle est révoltée en tant que bonne citoyenne par ce qu’elles font : casser, brûler…
Le problème étant que la discussion n’amène rien et que ces messieurs ne comprennent que la violence, le combat, les actions.

Je suis toujours aujourd’hui révoltée et horrifiée par les remarques de certains messieurs, également par ceux qui disent si vous ne votez pas, pourquoi on vous a donné le droit de vote ? Là c’est un autre débat, et des messieurs sont concernés aussi. Le droit de vote n’était que le prémisse pour avoir le droit de vivre sans être assujetti à son mari et pouvoir accéder à une éducation et un travail correct !

Maud va réfléchir à la situation par elle-même, ne pas rejetée ses femmes et discutées avec elles. Elle se demande et si elle a une fille, à quelle vie aura t’elle le droit ?! Elle y sacrifiera beaucoup, sera humiliée. Elle qui ne voulait pas ce combat s’y dévouera car sa cause est grande.

Son mari ne la soutiendra pas, aura peur des qu’en-dira-t-on et sera vraiment indigne et une chiffe molle. Je n’arrive toujours pas à croire qu’il ait fait cela !!!!

J’ai aussi été scandalisée par le traitement qui leur ait réservé par des messieurs de la police !!! Les coups, les humiliations.

L’inspecteur est un homme « correct », même s’il n’est pas prêt à voir que la loi n’est pas juste.

Je finirai par une citation du film : « Tu veux que je respecte la loi. Alors rends la loi respectable. »

Toutes les femmes sont concernées, même celles qui sont  « bien nées », on en voit une dans le film.

A voir par tout le monde et à méditer !
A la fin, on nous donne tous les pays et l’année où le droit de vote des femmes a été reconnu.

N’oublions pas qu’en France on a eu 2 horribles guerres mondiales où beaucoup de femmes se sont retrouvées livrer à elles-mêmes, l’homme étant parti en guerre.

Une grande cause et une grande lutte tout au long du XXème siècle.

 

 

 

Lecture Time : Arte tome 2

arte-2-komikku_m

Fiche MN

Toujours une jolie page couleur pour commencer.
Et des petites scénettes à part qui apportent un plus à l’histoire.

Mon avis/Mes impressions:
Quand une jeune femme bien née bouscule la société dans l’Italie du XVIème siècle en pleine Renaissance, n’accepte pas purement et simplement sa condition de femme. Une histoire riche et intéressante, plein de personnages, beaucoup de gens sont bousculés, énervés, embêtés, intrigués par ce petit bout de femme. Un graphisme sublime que ce soit sur les personnages ou les décors. Encore un succès pour Komikku ❤

Une autre petite merveille, tant par l’histoire que le graphisme, là aussi très beau et soigné autant sur les personnages que sur le décor.
Beaucoup de personnages, et la difficulté d’être une femme dans une société qui ne veut guère vous laissez votre chance.

Arte continue le portrait de Veronica, et la découvre mieux, et là ça a du mal à passer. Elle n’imaginait pas ce qu’impliquait d’être courtisane. Le fait de jouer avec les sentiments a du mal à passer. Je pense qu’on est nettement moins surpris qu’Arte qui vient de perdre un peu de sa naïveté.
Courtisane un jour, courtisane toujours ? Et quand on ne plaît plus ? Mais que faire d’autre ? Et si une jeune femme sa laisse prendre au piège de l’amour, cela peut très mal finir, je ne peux que repenser à Fantine aussi (les misérables).
Il y a beaucoup de problèmes de dot, de familles nombreuses. Angelo est gentil, mais on lui a appris que la femme était une faible chose qu’il fallait défendre :s, et du coup il est trop condescendant.
Dacia accepte sa vie, elle comprend qu’elle ne peut y rien faire d’être née pauvre, et se donne du mal au travail, oui mais voilà comme elle est née femme, on l’abuse : on lui donne moins de commandes gratifiantes. A un moment, il ne faut guère s’étonner que cela explose.
Arte dérange et détonne dans ce petit monde, et fait bouger les choses. Elle veut y arriver, mais par elle même et fait de gros efforts, y compris physique. Car pour se débarrasser d’elle, on peut céder, mais on va lui donner quelque chose à faire qu’on pense qu’elle n’arrivera pas et se découragera.
Le commerce implique de sourire en toute circonstance, oui monsieur, oui madame, le client est roi. Que faire quand ils sont méchants ? encombrants ?
Qu’on nous fait une proposition où on ne peut rentrer dans ses frais ? La force du travail, ok, mais faut il aussi pouvoir en vivre !

Tome 3 prévu pour le 11 février 2016.

Lecture Time : Cradle of the Sea / le berceau des mers tome 3

berceau-des-mers-3-komikku_m

Fiche MN

Venez vivre une belle aventure ❤
Cradle of the Sea nous entraîne dans une belle et mystérieuse aventure, on embarque à bord du Lady of the Sea, on fait des escales, on voyage, et c’est aussi l’aventure, on cherche, on échappe à la marine marchande. On rencontre plein de monde.

Au début du tome, resituage du contexte : personnages et histoire (y)

Mon avis/Mes impressions :
On ne peut qu’admirer les magnifiques dessins, les détails que ce soit sur les personnages, leurs tenues, expressions, ou sur des décors de ville, de bateaux…
A un moment, quelques personnages se retrouvent dans un marché, on y sent toute l’effervescence.
Quant à l’histoire, elle avance, se précise. N’oubliez pas, nous sommes sur le Lady of sea, et notre manga s’appelle Cradle of the sea.
Nos jeunes gens se mettent dans une position difficile face à la marine en protégeant miss H.
Des liens entre personnages se révèlent. Et l’identité de Monica est elle toujours protéger ? Louis aussi se dévoile un peu plus, on comprend mieux ses attitudes alors qu’il a de telles compétences.
Evan est il toujours bien surveiller ? Il vous fera fondre avec sa bouille, mais attention il peut filer, et est attitré par miss H.
Miss H a un chien efficace XD.

Tome 4 prévu pour le ?

A la fin, des petits bonus, des petits points sur l’histoire.
Je recommande très chaudement cette merveille ❤

Lecture Time : Angélique Tome 2

Fiche MN

Mon avis/Mes impressions:

On retrouve Angélique, marquise des anges, bien connue sous un tout autre format, permettant aussi aux plus jeunes, aux gens ayant du mal avec des livres sans image de se plonger dans cette histoire et découvrir ce petit bout de femme qui lutte comme elle peut à son niveau. C’est vraiment intéressant et prenant, avec un beau graphisme, une belle découverte ❤

Angélique, continue de grandir, sur la 4ème de couverture on la voit à différents stades de sa vie. Ce n’est pas une jeune femme timide, elle ose, seulement à certains moments cela peut être dangereux. Elle appartient à une famille nombreuse, dans la noblesse, mais déchue, avec des problèmes financiers. Plusieurs fois, on va avoir peur pour elle.
Dans ce tome, ils découvrent tous l’Amérique, que si on y travaille dur, on doit pouvoir s’en sortir. Et des idées germent dans leurs têtes. Pour la première fois, je crois aussi que j’entends le terme que beaucoup d’entre nous connaisse : Angélique, marquise des anges.
Mais Angélique ne pourra pas continuer ses espiègleries sans en payer le prix, une partie de sa famille mieux lotie ne sera pas tendre. Elle arrivera à se servir d’une information pour le bien être de sa famille, malgré que c’était limite, elle aurait aussi pu très mal finir si elle avait continué.
Elle est envoyée dans un endroit pour parfaire son éducation. C’est ce que l’on dit en tout cas. Son père, gentil, a l’air moins malin qu’elle. Et à sa sortie, un nouveau prix, bien connu pour l’époque ou même dans certaines dystopies actuelles l’attend, mais elle se renseigne sur les intentions, l’âge, va voir l’homme qui lui arranger cela.

On a hâte de retrouver Angélique, qui est soumise à la dure loi de sa période, et ne peut entièrement lui échapper, mais elle ne sera jamais soumise dans sa tête, et restera elle même 🙂

A la fin, on nous resitue le contexte historique, c’est très intéressant et nous aide à mieux comprendre, aborder ce qui se passe, les décisions prises, le fait de s’en remettre à Dieu à certains moments … Oui, la médecine était bien moins avancée…

Tome 3 prévu pur le …. ???
Sans doute, en 2016, et avec pas mal de distances.

IMG_9280 IMG_9281 IMG_9282 IMG_9283 IMG_9285 IMG_9320 IMG_9321 IMG_9324 IMG_9331 IMG_9332