Anime Time : The Ancient Magus Bride OAV

Mahou Tsukai no Yome - Hoshi Matsu Hito

Résumé :
Ces OAVs sont des prequels. Ils adaptent une histoire inédite, rédigée par l’auteur, se déroulant avant la rencontre de Chise Hatori et du magicien.

Les OAVs seront respectivement disponibles avec les tomes 6, 7 et 9 du manga. Le premier sera également diffusé en avant-première dans 8 cinémas nippons.

Allandryll vous présente d’ailleurs un regarde extérieur à la série.

The ancient magus bride est aussi connu sous le nom Mahou Tsukai no Yome

Pour ma part, je connais la série. La maison d’édition Komikku a eu la très bonne idée de faire rentrer dans nos contrées un peu de magie et d’espoir.
J’adore le manga, j’ai écris sur chaque tome, parfois ils étaient à part et parfois avec d’autres amis mangas : ici le tome 1.
Comme toujours, on va être sincère, il faut s’intéresser à la magie, à l’envoûtement, au tranche de vie, car ici ça ne profuse pas d’actions, et il y a des gens, c’est leur droit, avec qui ça ne marche pas, avec moi il marche à merveille.

Nous avons donc 7 très jolis tomes sortis dans notre contrée, par contre leur prix fait mal quand même. Les dessins sont beaux et nous emportent.
Je suis également très touchée par Chise, qui peut rappeler Natsume du pacte des yokai, car ils ont été rejetés, harcelés, ils ne correspondaient pas aux normes de la société. Mais tous les 2 ont une spécificité difficile à gérer, ils peuvent voir les Yokais, invisibles aux yeux de beaucoup d’humains.

Nous allons avoir un anime, qui appartiendra donc à la saison d’automne 2017. C’est juste merveilleux, qui sera disponible sur crunchyroll.

Et nous nous retrouvons en ce jour pour parler des 3 OAV qui constituent une histoire à part. A la hauteur des 3 OAV, une fois réunis, cela fait un film d’animation, ainsi même si vous ne regardez pas d’animes, si vous regardez des films d’animation, il n’y aucune raison de passer à côté !

Ces 3 OAV sont disponibles sur crunchryroll.

Mon visionnage c’est fait ainsi, le 1er sort je le regarde, le 2ème sort je regarde à nouveau le 1er puis le 2, le 3ème sort je regarde à nouveau le 1, le 2 puis le 3 ^^.
Cela se suit très bien, on reprend pile où on s’arrête au précédent et on a enfin toute l’histoire ^^.

Mon avis/mes impressions :
Il s’agit là de 3 sublimes OAV à regarder digne d’un film de Miyazaki, et qui m’ont fait fortement penser à cela. 
Vous aimez la lecture ? la magie ? Vous êtes contre le harcèlement, rejet ?
Venez vite ! Entrez dans ce monde !

Ici, Chise est avec Elias. Elle apprend, Elias lui fait part aussi de l’importance de la pratique. Elle vient de recevoir un colis d’Angelica.
Dedans, il y a un livre qui éveille ses souvenirs, son passé.
L’histoire qui nous est contée est autant emplie d’espoir que de douleurs.

Chise est encore une petite fille, qui ne maîtrise pas l’étrange pouvoir qu’elle a. Son comportement porte à équivoque, tant qu’il est difficile de blâmer totalement la famille qui l’a recueilli, ainsi qu’elle. Mais elle souffre. La situation se tend, et cela fait mal, très mal.

Un jour, elle se perd dans un parc, puis comme dans une forêt, puis elle voit une maison et entre, et là pour elle un monde merveilleux s’ouvre à elle, c’est comme une bibliothèque, avec plein de livres, de voyages, pouvoir oublier quelques instants sa propre vie.
Elle fait alors la connaissance du jeune homme qui la tient, reçoit d’étranges consignes, il se présente même d’une manière insolite.

Ce lieu devient son cocon, son refuge, elle partage des moments avec lui, elle peut enfin parler à quelqu’un qui la comprend.
Sa vie à l’extérieur fait toujours plus mal, la situation entraînée brise le coeur.
Mais un jour, elle pose l’oeil sur le livre qu’il ne fallait pas, celui qui éveille son histoire à lui.

Venez retrouvé ou découvrir Chise, petite fille, dans un monde merveilleux du livre. Venez découvrir une belle histoire qui fait passer par plein d’émotions.

Au niveau du graphisme, ce qui se dégage, cela rappelle Miyazaki et c’est du pur enchantement. C’est la magie, l’envoûtement qui rentre en nous. La musique est elle aussi sublime.

Les OAV porte le nom En attendant une étoile (en anglais The Man Who Waits for Stars).

Publicités

Anime Time : Puco’s Udon World

J’ai d’abord voulu profiter de ma journée hier pour vous présenter mon grand coup de coeur anime, mais elle a filé comme un rien, donc aujourd’hui j’attaque cela en premier ^^’

Résultat de recherche d'images

Résultat de recherche d'images pour "poco udon world"  Résultat de recherche d'images pour "poco udon world"

Résumé :
Souta Tawara, 30 ans est un webdesigner travaillant à Tokyo, mais également le successeur du restaurant de son père basé en pleine campagne. Malheureusement, ce dernier est décédé ce qui entraîne Souta à revenir dans sa ville natale. Une surprise de taille l’attend toutefois dans la boutique lorsqu’il découvre un enfant se cachant à l’intérieur de celle-ci. Souta va rapidement s’apercevoir que le petit garçon n’est autre qu’un tanuki prenant l’apparence d’un être humain pour survivre. Décidant de s’occuper de lui, une nouvelle vie s’annonce pour Souta.

ou

La vie de Souta Tawara, 30 ans, est sur le point de basculer ! Web designer à Tokyo, il doit retourner dans la préfecture de Kagawa pour ranger le restaurant familial d’Udon qui a fermé. Là, il va faire une rencontre surprenante : un tout petit enfant dort dans un grand chaudron… Mais que fait-il ici ? Après bien des (més)aventures, il décide de l’appeler Poco et de s’en occuper. Retrouvez les aventures quotidiennes de ces deux personnages hauts en couleurs dans le paisible « Royaume Udon » et suivez Poco dans les rues de Kagawa, plus énergique que jamais ! Souta saura-t-il assumer ses nouvelles responsabilités ? Poco pourra-t-il s’adapter à sa nouvelle vie ?

Les 2 résumés sont bien sympathiques 🙂
L’affiche vous permet de voir la majeur partie des gens qui gravitent autour de Sôta.

Disponible
En DVD/Blu-Ray le 25 octobre 2017 chez Kazé
En streaming sur ADN
L’anime appartient en vérité à l’année dernière, saison automne 2016 (début octobre 2016).

J’ai également vérifié l’existence d’un manga . S’il est aussi bien que l’anime, je le veux <3. Monsieur l’éditeur ?! Prenez le !

Mon avis/mes impressions :
Mon anime coup de cœur, une petite merveille, la vie et des questionnements, de beaux paysages et un côté feel good.
On alternera aussi entre le présent et le passé, pour encore mieux connaître les personnages.
Le dernier épisode boucle merveilleusement et de manière intéressante l’histoire, tout en s’offrant la possibilité de revenir.

Ici, c’est la vie à l’état pur, avec ses bons moments, ses galères, ses questionnements et pourtant cet anime a un côté feel good, il fait du bien au moral, vous vous sentez tout bien en le regardant, ils posent plein de questions intéressantes et Poco est monstrueusement attachant.
Les gens n’ont pas toujours la tête de leurs vies, de leurs emplois, on sent aussi qu’on est lié par sa famille.
Il y a également beaucoup de bienveillance :), Poco permet à Sôta de s’ouvrir au monde, de renouer avec son passé.
On a aussi le côté ville/campagne, ce qu’on peut exercer comme métier à la campagne.
On a aussi des concours de circonstance qui peuvent vous faire basculer, c’est épatant quelque part comment Sôta a commencé son métier, un chouette métier qu’on ne voit pas si souvent que cela.
Retourner à Kagawa est difficile pour lui, il a quitté son père pas forcément en bon terme, jeune lycée il rêvait de plus grand et d’aller à Tokyo …
A Tokyo, il a son appartement, ici à Kagawa il y a la grande et belle maison familiale. Il renoue aussi avec cette ville que lycéen il commençait à détester et trouver étouffante.

Tout cela à l’aide de Poco, le petit garçon qu’il trouve dans un chaudron. Il est adorable, il peut faire des bêtises (mais rien de vraiment méchant), il apprend, mais en fait vite il s’avère que c’est un tanuki. C’est juste trop mignon de le voir se transformer, ou à moitié, ils se font une promesse qu’il ne devra pas se transformer devant les autres.
Sôta prend la responsabilité de ce petit être comme un père, il n’a pas le coeur à l’abandonner, et l’indécision règne dans son coeur, son travail à Tokyo est en stand-by, lui qui voulait vite vider la maison, la vendre, retourner à Tokyo ne sait plus quoi faire.

Autour de lui gravitent toute une galerie de personnages entre autre une amie d’enfance devenue mère, son meilleur ami (un sacré loulou), sa soeur, une dame qui adorait la cuisine de son père, etc.

Alors qu’on est parti pour plein d’épisodes où on le voit renouer, s’ouvrir à d’autres choses, s’attaché et passé du temps avec Poco. On finit par poser les questions qui dérangent : Que va-t-il faire ? Quelle relation peut-il gardé avec Poco ? Peut-il vraiment vivre avec lui et où ? … Son travail se rappelle à lui également.
Il se passe plein de choses intéressantes :).

Un anime feel good qui se laisse dévorer et vous met dans un état feel good, pourtant les thèmes abordés sont intéressant et pas toujours faciles.

A la fin, on a le droit à des mini-épisodes d’un drôle d’anime, avec un extraterrestre qui voulait devenir maître de la Terre voire la détruire, et là il se lie d’amitié avec 2 mécaniciennes, et découvre de nouvelles choses. Et dans notre anime, les enfants sont de grands fans de cet extraterrestre. Ce n’est pas juste balancé comme cela, cela a un réel intérêt !

Je vous quitte avec l’opening et vous encourage vivement à le découvrir si ce n’est pas déjà fait ❤ !

 

Cinéma Time : The Garden of Words

Résumé :
Takao, un jeune lycéen qui souhaite devenir cordonnier, sèche les cours et se rend dans un jardin japonais où il s’entraîne à dessiner des chaussures, les jours de pluie. Il y fait la rencontre de Yukino, une étrange jeune femme. Alors qu’ils deviennent de plus en plus proches, la saison des pluies touche à sa fin…

Durée 45 minutes de Makoto Shinkai
Traduction : le jardin des mots
Date de 2013

Mon avis/mes impressions :
Makoto Shinkai nous livre une pépite, une merveille à voir et à revoir, tant sur l’image, la bande son que sur l’histoire. Beaucoup d’émotions s’en dégagent.
Les images sont au niveau de l’affiche juste sublimes.
Deux êtres qui se rencontrent et se revoient dans d’étranges circonstances, ils partagent des choses mais ne se connaissent pas vraiment. Les jours de pluie, un nouveau monde s’ouvre à tous les 2. Ce petit jardin est leur lieu à eux deux.

Le graphisme est à tomber, on ne peut pas ne pas rester focaliser, garder les yeux dessus. Le film n’a aucune dimension fantastique.
L’esthétique est soignée, on bouge avec les personnages, on vit avec eux, on entend la pluie qui tombe, les émotions sont décuplées.

Le jeune Takao n’a pas forcément une situation familiale facile, mais il y a de l’amour entre eux, il est au lycée. Il souhaite devenir cordonnier, il craint qu’on se moque de lui. Il a des amis, il a sa vie. Seulement, il sèche ses cours les jours de pluie, et seulement les jours de pluie.
Un jour, il va dans un jardin, c’est un jour de pluie. Et il croise Yukino, qui semble plus âgée que lui. On ne connaît ni son âge ni son métier. Au fur et à mesure, ils font connaissance. Yukino a l’air blessé, elle récite des poèmes, l’écoute. Ensemble, ils partagent quelque chose. ils finissent par se retrouver tous les jours de pluie. Mais Yukino qui semble être en âge de travailler en entreprise, que fait-elle dans le jardin ? Peut-elle seulement se le permettre ?

Les moments de vie sont jolis, bien brossés. Ce n’est pas forcément parce qu’elle est la plus âgée, ou une femme, qu’elle sait ou pas faire quelque chose mieux que ce jeune lycéen.

Takao avance dans sa vie…les choses et des questions vont se relier magistralement.

C’est une oeuvre sublime, touchante, poétique, où 2 personnes partagent au départ de simples instants de vie sans en savoir beaucoup sur l’autre. Comme Takao, on va s’interroger sur Yukino …
Tant par l’histoire que par le graphisme, une histoire à voir et à revoir ! Une histoire touchante qui fait réfléchir.

Je ne peux pas vous en dire plus, mais si vous ne l’avez toujours pas vu, réparer vite cela XD !

Anime Time : Point animes

Bonjour,

Et si on se faisait un petit point anime depuis le temps que j’y pense. Vous êtes motivés ?

In Another World With My Smartphone

Isekai wa Smartphone to Tomo ni.

Un des animes que je suis en train de regarder, personnellement il m’éclate et je passe un bon moment.
L’histoire de base c’est un jeune homme de 15 ans qui est mort, un vieil homme sage l’accueil (Dieu ?), et il s’excuse ils se sont trompés, il veut se rattraper et donc lui offrir une autre vie dans un nouveau monde, car revenir dans son monde n’est pas possible. On passera sur le fait que ça n’a pas trop l’air de chagriné notre jeune ami.
Comme « Dieu » est sympa et veut vraiment se rattraper il lui donne plein d’avantages, plus son smartphone, et en plus une ligne directe avec lui.
Le monde dans lequel il arrive est un monde de fantasy, avec des pouvoirs magiques, il a tout à apprendre du monde, mais il est verni dans ses compétences.
On n’échappe pas au traditionnel harem.
Pour lui, tout a l’air tellement simple, par contre appréhender le monde dans lequel il est tombait pas forcément.
Je trouve cet anime très amusant, avec un côté barré WTF vu ses facilités, mais comme j’ai dit plus haut il m’éclate totalement, et la boule de poil qui est venu récemment se joindre, trop chou quand elle veut s’intégrer, faire moins peur.
A voir pour se détendre 🙂

Diffusion sur J-one/Crunchyroll

Castlevania

Saison 1 terminée en 4 épisodes

Castlevania est un préquel de seulement 4 épisodes qui passent très vite, également dans les faits. On tente de se consoler avec la promesse d’une saison 2 avec plus d’épisodes.
Cet anime a l’originalité d’être en anglais sous-titré en français.
Le graphisme est sublime, je suis tombée sous son charme dès les 5 premières minutes et également de Lisa Lupu, elle tenait tête à Dracula, femme de sciences, et elle a été capable de lui ouvrir les yeux sur autre chose. Seulement, voilà, on a quelques personnages qui se détachent du lot mais tout va vite, trop vite, on n’a pas le temps de s’attacher, on ignore beaucoup de choses ! Sans trop vous en révéler, vous avez Lisa, femme de science, vous avez un jeune homme d’une famille connue très porté sur la boisson mais bon dans l’action, il m’a bien fait rire, vous avez une autre jeune personne qu’on n’appréhende pas tout de suite, assez forte tête, et un dernier personnage important surprise. Un univers riche et intéressant, mais je veux toute la trame XD

Diffusion sur Netflix

Vatican Miracle Examiner

Un anime intrigant avec lequel j’ai un peu de mal. Des enquêtes dans le milieu de la religion. La thématique est originale. Ils examinent de prétendus miracles et tentent d’en déterminer la véracité. Pour l’instant, j’ai vu que la 1ère enquête qui s’étalait sur quelques épisodes et faisait froid dans le dos.

ADN/J-One

Rinne

Rinne est un anime sympathie pour se détendre, tiré d’un manga de Rumiko Takashi. Comme toujours avec elle, j’aime bien, sans être emballée, elle a aussi un peu tendant à répéter les schémas et à faire des séries fleuves. Mais je garde un très bon souvenir d’Inuyasha.

Diffusion sur ADN/J-One

Uchoten Kazoku

Saison 2 terminée en 12 épisodes

Cet anime est aussi connue sous le nom de the eccentric family. J’avais vu la saison 1. J’ai retrouvé avec plaisir tout ce petit monde, de nouveaux personnages et d’anciens, l’histoire qui continue. Il est fun, déjanté (mais passe même avec moi). Humain, tengu, tanuki …
Ils sont trop mignons quand ils se transforment en tanuki.
Eh oui vous voyez le sacre jeune homme de la photo, en vérité c’est un tanuki là il est sous forme humaine.
Bref, un anime très agréable à voir, je passe toujours un bon moment avec lui

Diffusion sur ADN/J-One

Clockwork Planet

Terminé en 12 épisodes (Saison 1)

Clockwork Planet

Malheureusement sur un sujet prometteur et original, c’est plutôt un échec. J’aime la thématique de la planète horloge. Ils se sont crus obliger encore d’actionner les filles de manière spéciale, bref de faire du fan service qui dessert tout l’anime. En plus, quand je retombais sur un épisode, je doutais de l’avoir vu ou non.
En bref, une thématique intéressante mais c’est raté, je ne vais pas le garder longtemps en mémoire.

Diffusion sur ADN / J-One

Anime Time : Alderamin on the Sky Saison 1

Après Re/Zero dont le manga me fait de l’oeil, et l’anime attend que je lui trouve un peu de temps pour bien m’y mettre. Ototo manga nous sort Alderamin on the sky en manga qui me fait de l’oeil, je me renseigne et je vois qu’il y a un anime de 2016. Donc, je le tente 🙂
Il est disponible sur crunchyroll

Résultat de recherche d'images pour "alderamin on the sky anime"Résultat de recherche d'images pour "alderamin on the sky anime"

Résumé :
L’empire de Katjvarna est en guerre contre un pays voisin, la république de Kioka. Ikta Solork déteste la guerre, mais il passe un examen pour devenir officier afin de donner un coup de pouce à Yatorishino Igsem, sans prévoir de rentrer dans l’armée, mais d’avoir un petit travail tranquille loin des combats. Personne n’imagine que ce jeune homme de 17 ans pourrait demain diriger une armée, encore moins que son nom reste dans les annales comme celui d’un général légendaire…

Saison 1 composée de 13 épisodes. Fin correcte appelant une suite.

Mon avis/mes impressions :
Cet anime est la bonne surprise. On est totalement pris dedans du début à la fin, et l’air de rien il s’en est passé des choses sur 13 épisodes. On rit avec eux, on tremble avec eux, on se demande s’ils vont s’en sortir et à quel prix.
Au début j’ai eu un peu de mal avec le character design, les personnages, puis je m’y suis habituée. Mais sinon l’image de l’anime est belle. Il est coloré, fluide. Les combats rendent bien à l’écran. Et l’histoire est prenante, intéressante, surprenante. On est en temps de guerre, des choses ne sont pas faciles. Mais également de l’amitié, de belles valeurs, des moments de rire. Et un redoutable stratège qui n’a l’air de rien sur le coup xd

Certains noms sont compliqués, surprennent comme l’empire Katjvarna.
On a de tout dans les personnages, plein de caractères.
Un des génériques pour mettre dans l’ambiance : ici

Yatori et Ikta se connaissent depuis longtemps, depuis l’enfance même. Ils peuvent compter l’un sur l’autre, se comprendre facilement. D’ailleurs un des épisodes reviendra sur un moment de leur enfance, et ils ont vraiment assuré.
Yatori a une réputation à tenir, elle vient de la famille Igsem avec des exigences et des devoirs, elle est impressionnante au combat. Et n’en refuse jamais un.
Yatori a un grand sens du devoir.

Alors qu’Ikta rêvait d’une place à l’abri de la guerre, qu’il se prend pas au sérieux, qu’il court les filles, qu’il ne semble pas faire trop d’effort. Toute sa vie va se retrouver chambouler par un évènement, et il va finir par utiliser et déployer ses compétences de fin stratège.
Ik ne peut laisser l’injustice le remporter. Ainsi il sauve qui il peut, il n’hésite pas à remettre des gens à leurs places même si plus haut placer, ils sauvent des choses essentielles. Il dit ce qu’il pense.

Nous allons être amenés à croiser beaucoup de gens, comme on est en temps de guerre, on a toujours cette épée de Damoclès sur la tête à se demander si on reverra cette personne. Des amis d’hier peuvent très bien être les ennemis d’aujourd’hui et vice-versa.

On est particulièrement attaché à un groupe de personnes. On a fait leur connaissance au début, et ils se retrouvent plus ou moins liés par un évènement, même encore à une autre personne. Tout le monde participe femmes et hommes. Tout le monde apprend à vivre ensemble, à se battre ensemble, à survivre ensemble.

Quelque part, ils doivent très souvent prouver leur valeur, on peut très bien les remettre en cause. Quand on dirige, on a aussi des responsabilités, il faut continuer à avancer, ne pas se laisse miner. Et tout le monde peut se tromper, la vie, les batailles ne sont pas fait que de victoires. Mais il faut aussi apprendre de ses échecs, rebondir, et continuer à avancer.

C’était génial et quelle tension. On a fini mais c’est aussi loin d’être vraiment la fin alors peut être un jour une saison 2.

Anime Time : Psycho-pass saison 1

Résumé:
L’histoire se déroule dans un futur proche, quand il est possible de mesurer instantanément et quantifier l’état d’esprit et la personnalité d’une personne. Ces informations sont enregistrées et traitées, et le terme « Psycho-Pass » fait référence à une norme utilisée pour mesurer un personne. La police peut désormais appréhender les « criminels dormants » avant même qu’ils n’aient commis leurs méfaits ! Akane Tsunemori intègre la Brigade Criminelle au grade d’inspecteur et elle va découvrir les avantages mais aussi les inconvénients de ce système !

La saison 1 est composée de 22 épisodes.
La saison 2 est composée de 11 épisodes. Dispo sur ADN.
Une saison 1 intitulée Psycho-Pass: Extended Edition Saison de 11 épisodes mais de 46 minutes
Un film d’animation
Des supports physiques sont sortis.
Et disponible sur netflix

Extended c’est la saison 1 refaite ?!

Le dominator :

On n’a plus besoin d’arme, seulement de celle ci, le dominator qui va d’abord vérifié votre psycho-pass et changer de mode selon l’état. Il est impossible de tricher. Mais qu’arriverait-il face à quelqu’un de dangereux alors que le dominator reste bloquer et que selon lui tout va bien ?

Un extrait, utilisation de la technologie moderne :

S’habiller en toute simplicité. Avec ça facile de changer de tenue. Facile d’avoir une tenue professionnelle et d’aller voir des amies après le travail avec une autre.

Un manga centré sur Kogami a commencé à sortir chez Kana. J’ai un peu de retard, mais d’après mes souvenirs un bon 1er tome, mais dommage pour des gens qui ne connaissent pas l’univers, sybille.
Bientôt va sortir celui centré sur Akane qui donc va reprendre l’anime, permettre de faire connaissance avec ce monde, cette technologie et le système sybille. Le premier tome sortira le 8 septembre, n’hésitez pas à tenter l’aventure si ces questionnements vous intéresse, ce monde, sybille.

Mon avis/mes impressions :
Psycho-pass est un excellent anime, très prenant, passionnant. Le monde avec le système Sybille semble en paix et en sécurité. Avec Akane on découvre de très sympathiques utilisations. Seulement il y a les exécuteurs, et ils n’ont pas forcément toujours été dans ce cas là. Seulement le système décide de tout, ce qui semble être un soulagement peut aussi prêter à questionnement. Petit à petit, le système n’a pas l’air d’être si parfait que cela. De quoi s’interroger jusqu’à la terrible vérité. Nos agents auront aussi à faire un homme intelligent et redoutable qui défie le système. Et qui les poussera à s’interroger.
Bref, très belle replongée et vivement qu’on ait le manga de cette partie là. Un anime que je ne peux que conseiller sauf aux âmes sensibles. Ça peut être dur.

Nous rencontrons Akane, qui a tout pour elle, son psycho pass a toujours été clair. Elle a l’embarras du choix pour son métier, elle eu la liste. Car oui, vous ne choisissez plus, selon vos résultats, vous avez une liste d’affectation possible. Akane est intègre, elle a le sens de la justice et du devoir, elle croit en ce système, en plus il a été doux avec elle, mais elle n’est pas au bout des ses surprises.
Le système sybille régente beaucoup de choses, il allège le poids pour les humains, et en même temps, on peut se questionner sur le libre-arbitre. Que devient-il ? Le système a-t-il forcément toujours raison ? En tout cas, la société semble baigner dans une paix apparente. Mais est-ce que tout le monde est heureux ?
Akane va travailler dans la police, son 1er vrai job, c’est différent de ses études. Elle s’adapte, voit comment ça fonctionne. Elle est calme et plutôt sûre d’elle en même temps, après tout elle a toujours été bien vu par le système, plein de possibilités se sont ouvertes devant elle, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.
De temps en temps elle voit ses amies, on voit l’impact, le pouvoir et la puissance de la technologie.
Au milieu des affaires se posent très vite une question. Il y a comme un problème, les exécuteurs ils étaient autre chose avant, ils avaient une vie, certains étaient même policier. Mais alors pourquoi tout a fini ainsi ? Et quel est le risque ? Ca en fait de mauvaises personnes ? Qui est préservé de basculer ? Si on prend les choses plus à coeur, on est plus sensible, ne risque-t-on pas de faire basculer son psycho-pass ? Peut-on totalement s’y fier ?
On sera amené à découvrir certains liens, certaines existences avant d’être exécuteur. Une fois que le psycho-pass a basculé, ils étaient isolés et certains ont eu cette proposition. Ils ne sont pas vraiment libres de leurs mouvements et sacrifiables.
Alors qu’Akane fait ses premiers pas, se confronte à toutes sortes de gens, découvre le métier qu’elle a choisi, le monde semble s’emballer, perdre pied, entre autre à cause d’une personne redoutable, intelligente, ça va pousser Akane a sacrément réfléchir sur des choses, sur le système Sybille.

Animes Time : Nos amis les animes

Aujourd’hui, on fait un focus sur 2 bons animes qui promettent de bons moments, des surprises.

L’attaque des titans / Shingeki no Kyojin

Résultat de recherche d'images pour "affiche attaque des titans saison 2"Résultat de recherche d'images pour "affiche attaque des titans saison 2"

Suite d’une série phare dont on a enfin eu la saison 2 composait de 12 épisodes qui n’a rien à envié à GoT (games of thrones).
Je suis le manga, et même si je suis en retard, j’avais passé cette partie là et je savais ce qui allait arrivé, c’est assez marquant pour qu’on se rappelle des plus grands faits.
J’ai aussi vu récemment les films 1 et 2 d’animation, qui sont très sympa, mais rien de spécial non plus, ça reprend juste grosse modo l’histoire. Comme ça, je me suis rafraîchis les idées sur le début de l’histoire.

La saison 2 de l’anime a une animation très belle, très fluide, la musique nous entraîne dans ce monde. On retrouve avec plaisir tout le monde. On a déjà eu de sacrés révélations. J’adore toujours autant quand ils utilisent l’équipement de manoeuvre tridimensionnel, ça donne de très belles scènes.
Cette saison nous scotche sur notre fauteuil, nous coupe le souffle, même si on connaît déjà les faits. C’est vraiment génial de voir tout ça s’animer sous nos yeux ébahis. Les titans sont toujours aussi laids, oui y aurait de quoi faire des cauchemars.
On est scié, et on revient par moment sur certaines choses pour expliquer l’action qui va suivre. C’est bien vu et permet d’avoir un moment de répit aussi.
A la fin, nous restons là avec de nombreuses questions dans la tête, complètement sous le choc. Il se passe des choses, il est non seulement difficile de s’en remettre mais aussi de les accepter.
Quel avenir pour les humains ? Comment Eren et X sont-ils capable de ça ? Y en a-t-il d’autre ? Comment c’est possible par rapport au mur et de garder le silence à ce propos ?Bref, accrochez vous surtout si vous ne savez pas encore ce qui va se passer.

Diffuser sur wakanim.

Déconseillé aux âmes sensibles. Réservé à un public averti.

Alice to Zorouku

Résultat de recherche d'images pour "affiche alice to zouroku"

Résumé :
L’histoire débute avec un groupe de jeunes filles possédant un pouvoir nommé « Alice Dream », qui permet de matérialiser leur imagination. Après avoir été découvertes par un laboratoire, elles sont devenues, contre leur gré, des sujets d’expérience.

Sana, une de ces filles, dont son pouvoir inclut la capacité d’ignorer les lois de la physique, réussi à s’échapper.

Ensuite, elle rencontre Zouroku, un homme assez âgé qui déteste les perturbations dans sa vie quotidienne.
(Source : Nautiljon)

Un anime composé de 12 épisodes qui est ma très jolie nouvelle surprise dans les animes (que j’ai pu voir) du printemps 2017.
C’est un anime avec lequel j’ai eu une pensée pour le bon Brynhildr of the darkness, mais il est plus doux quand même.
On a aussi un épisode au milieu sympa qui nous permet de voir un peu les coulisses et faire un point sur l’histoire.
L’anime surfe également sur alice au pays des merveilles, sur le monde qui peut devenir fou, incontrôlable et sur des pouvoirs appelés les rêves d’Alice.
Sana est encore un peu à part pour un certain nombre de raisons à découvrir dans l’histoire.
Mais ces jeunes filles vont aussi apprendre autre chose du monde, comme de se comporter correctement. Zorouku n’hésitera pas à les reprendre, même un peu sauvagement, mais aussi avec gentillesse. Et il finira par prendre Sana sous sa protection, et même dans sa famille. Il vit avec sa petite fille Sanae. Ce grand-père est très fort, et il nous trompe même un peu pendant un moment donné, il est fleuriste, et toujours actif à plus de 70 ans.

Cet anime est l’occasion de passer un bon moment, de découvrir plein de pouvoirs différents, les rêves d’Alice, d’avoir de l’action, mais aussi des moments drôles, d’autres mignons. Sana ne connaît rien à la vie d’humaine, elle a son monde, son pays des merveilles, ses rêves d’Alice. Elle va pouvoir découvrir d’autres choses, d’autres personnes, apprendre à vivre en communauté, à utiliser son pouvoir avec parcimonie. Elle va bousculer le petit monde bien rangé de Zorouku, et devra également se battre pour ne pas retourner au laboratoire.

Disponible sur crunchyroll

Anime Time Coup de coeur : Masked Noise

Masked noise est aussi connu sous son nom japonais Fukumenkei Noise.

Il appartient à la saison printemps 2017, diffusé sur j-one et sur adn. Sur adn, cherchez sous son nom japonais.

Fukumenkei Noise

L’anime contient 12 épisodes. On pourrait très bien avoir une suite, une autre saison *croisons les doigts*.
Bonne nouvelle, Glénat sort aussi le manga en France, et je vous en ai déjà parlé.

Résumé:
Nino est une petite fille qui passe son temps à chanter avec son premier amour Momo, mais un jour il part avec ses parents. Laissée seule, elle a du mal, et un jour sur la plage elle rencontre Yuzu qui compose sur le sable, sa voix réclame de chanter. Mais un jour, lui aussi il part sans prévenir.
Nino marquée, est toujours intéressée par la chanson, elle espère les retrouver un jour grâce à sa voix.

Plusieurs années passent, Nino, jeune lycéenne se retrouve enrôlée dans le club d’orchestre de son lycée. Et un beau jour, tous les deux refont surface dans sa vie.

Mon avis/mes impressions :
Cacher ses sentiments. S’exprimer en musique 🎶. Faire entendre sa voix. Cet anime a été un coup de coeur, beaucoup d’émotion en est ressorti.
La musique est aussi un moyen de communiquer pour eux, de s’émanciper, de faire quelque chose ensemble, d’apprendre à être dans un groupe, voire de fuir la réalité. On est entraîné au rythme de la musique, mais on a aussi un aperçu du monde du showbusiness, de ses difficultés, et des situations particulières notamment avec Yuzu, Momo, et Nino.
Yuzu et Momo ont une famille compliquée, surtout leurs mères.

Il faut savoir que pour moi le manga a un peu souffert au départ de la comparaison machinale que je faisais avec l’excellent Lovely Love Lie.
De plus, c’est toujours dommage quand on traite de musique, car il manque le son dans le manga (livre), même si on a vraiment l’impression que les notes de musique se dégage des pages, ce qui est un point positif.
Je suis immédiatement pour ma part tombée sous le charme de l’anime, et était prise d’une passion, beaucoup d’émotions s’en dégageait.
Bref, j’aimais bien Masked Noise et l’anime lui a apporté un second souffle de vie, j’ai adoré avoir la couleur, les personnages qui s’animent sous mes yeux, et la musique qui pulse.

Le speech de départ a un côté fleur bleue, dingue et dramatique. Très ironiquement, alors qu’elle se remettait, l’autre disparaît aussi. Et bien sûr, ils réapparaissent en même temps ! Et en plus ils sont dans la musique, vraiment, dans le showbiz. Je vous dis un truc de dingue, alors que Nino est simple lycéenne, marquée par ses sentiments passés et la musique.
Nino espère toujours les revoir, que grâce à sa voix elle pourra être retrouvée.

On apprend des choses, notamment sur Yuzu et Momo, mais il est clair qu’on est encore loin de tout savoir. Une partie très intéressante, importante, mais avec des airs de tragédie sur le passé du groupe de Yuzu est passé sous silence dans l’anime.
Tous les 2 en disparaissant brutalement, chacun avait ses raisons et était encore jeune et dépendant de sa famille, ont marqué Nino.

Comme dans le manga, j’ai beaucoup aimé l’amitié qui se forge entre Yuzu et Momo quand ils ne savent encore rien, les efforts de Nino et sa progression pour faire partie du groupe. Elle n’a pas forcément été bien acceptée tout de suite par tout le monde, en plus elle remplace Mio. Elle est surnommée par Yuzu, Alice.

Avec tous ces surnoms employés, parfois la vérité, les liens ont un peu tardé à sa faire.

Les managers sont également présent, et impliqués dans leurs groupes respectifs. Une idée peut être soumise, mais il faut pouvoir la transformer en argent.

Le groupe se cache sous des masques.

Le point culminant de l’anime est le Rock Horizon Festival où « Alice » va tout déchirer, emporté par la foule, elle a conscience qu’il faut réussir à garder le public, et n’hésitera pas à tout donner, tout bousculer, le tout avec un regard déterminé.

Momo est très énervant, contradictoire, on dirait qu’il a beaucoup de mal à assumer ses sentiments réels, et il nous frustre totalement de ce côté là.

Un film live est prévu, affaire à suivre.
Peut être aurons nous une suite à l’anime ?! Ce serait cool
Le manga continue sa parution. J’espère que l’anime aura contribué à le faire connaître, surtout que quand on gratte un peu la surface, il y a des choses intéressantes, et c’est bien sympa de se faire entraîner par eux aussi.

En attendant, on devrait se retrouver pour la suite du manga, je suis au tome 4, et justement je me dirigeais vers le rock horizon festival.

 

Anime Time : Shuumatsu no Izetta

Afficher l'image d'origine

Résumé:
En 1939, l’empire de Germania a commencé à envahir les pays limitrophes. Depuis, toute l’Europe est entrée dans la spirale de la guerre. Un an plus tard, la Germania jette son dévolu sur l’Eylstadt, un petit archiduché verdoyant situé dans les Alpes. Unique héritière du trône, la princesse Finé se prépare tant bien que mal à protéger son royaume. Elle croise alors la route d’Izetta, dernière descendante d’une ancienne lignée de sorcières.

Fiche sur SB

Autrement dit The Last Witch, autrement dit la dernière sorcière

Disponible sur crunchyroll

En 12 épisodes.

Découvert lors du calendrier de l’avent de fleurs de sakura, cet anime m’a tout de suite appelé. Qu’en est-il ?

Mon avis/mes impressions :
Dès les premières images, j’ai été ensorcelée, captivée, intéressée, transportée par les images et la musique. De plus, il est très riche, on a de nombreux rebondissements et il s’appuie sur la très sombre 2nde guerre mondiale, il y fait parfaitement écho et en cela renforce tout quelque part. La stratégie, la politique sont bien abordés aussi. Tout est très bien fait et entrainant.

Il commence sur de la pure beauté, de la joie, de l’ensorcellement, 2 jeunes filles : Finé et Izetta. Un lien complice se noue entre elles, car Finé est la première à l’accueillir les bras ouverts, la défendre malgré sa différence, son pouvoir. Bien des années plus tard, elles n’auront point oublié.
Finé est certes princesse, elle a un rang, mais elle est aussi prête à se battre, donner de sa personne pour son pays, son peuple, défendre ses droits.
Quand elles se reverront, Izetta pourra l’aider avec sa magie. Seulement, ce n’est pas parce qu’elle a des pouvoirs magiques que tout est gagné d’avance, cela aide, donne de très belles scènes, mais il y a des obstacles, des règles, et la Germania n’a pas dit son dernier mot.
Le pouvoir d’Izetta subjugue, autant qu’il terrorise, certains pays réagissent mal à tout ce concentré de pouvoir qui pourrait se retourner un jour contre eux, on a peur de ce qu’on ne comprend pas, de ce qu’on ne peut pas avoir.
On croisera dès le 1er épisode, un scientifique de la Germania, très intelligent, mais sa froideur fait peur aussi. Il ne sera pas le seul à nous glacer le sang, certains n’hésitent à faire des choix difficiles, prendre des décisions dures en pensant faire au mieux.

La Germania fait donc allusion à l’Allemagne, Atlanta aux Etats Unis d’Amérique, etc.
La Germania fait froid dans le dos.
Ainsi, on se retrouve quand même en tant de guerre, du coup quand même déconseillé aux âmes sensibles.

Ils ont pensé à énormément de choses. On n’est loin d’être au bout de nos surprises. Il y a beaucoup de rebondissements et grâce à la complicité des 2 filles et à la magie de très belles scènes aussi. Des yeux décidés, des choses qui font très plaisir, d’autres qui déçoivent, des interrogations.

Par exemple, c’est bien difficile de simplement voir un ennemi dans le jeune homme qui a beaucoup accompagné le scientifique dont je vous ai parlé, et n’hésite pas à accepter une mission.
Je vous laisse le plaisir de découvrir tout ce qui passe par vous même si vous en avez le courage dans cet anime de très bonne facture. A voir de toute urgence si c’est possible (pas trop sensible, et à cause de la guerre …) !

 

Anime Time & L’été 2016

Que cela a été plus ou moins fur et à mesure, ou vers la fin, plutôt en septembre voire octobre, voici les petits que j’ai tenté et suivi.
Non, je n’ai pas eu l’occasion de tout tester ou essayer tout ce que je voulais.
Certains étaient juste bien à suivre alors que je « mourrais » sous la chaleur.

Handa kun

Handa-kun

C’est le préquel de Barakamon, seulement je n’y ai pas retrouvé le bien être et la fraîcheur, le rire.
Barakamon j’ai adhéré, celle-ci sans plus. Et je m’interroge sur un postulat : on peut vraiment s’imaginer que tout le monde nous déteste, alors que tout le monde nous adule, n’ose pas nous approcher.
Pour moi ça a été assez pénible, pas vraiment drôle, mais quelques petits choses me touchaient : rejet, essayé d’aller vers les autres …
Les malentendus sont légion, et peut être que chez la plupart des gens ça va faire mouche, et ils vont rire
Je n’arrive pas à me faire non plus à ces clubs de fan sur une personne :(. Bien que les personnages le composant était intéressant à découvrir. Et que globalement, il y a quelques petites choses sympa.

Tsukiuta the animation 

Tsukiuta. The Animation

J’aime la musique, le son, l’envie de bouger, les émotions. Par contre je n’aime pas le showbusiness, l’argent brassé, etc.
J’aime les gens différents qui doivent tenter de s’entendre, qui au final s’aident à grandir, à comprendre d’autres choses, à s’ouvrir, à dépasser ses a priori etc.
Le petit groupe est sympa à suivre, j’aime aussi quand ils se produisent sur la scène. Ca reste sans plus, mais quand même tellement sympathique à suivre.

Endride

Endride

J’ai beaucoup aimé l’Endride, me promener dans ce tout nouveau monde, ouvrir les possibilités, découvrir d’autres gens. Les paysages, cette verdure, toutes ces magnifiques couleurs, qui font rêver *o*.
J’étais intéressée, intriguée, j’ai tremblé pour eux, découvert avec eux tout doucement de plus en plus de choses. Imaginez combien ça devait être enivrant, intéressant de découvrir un tout nouveau monde comme cela, mais la peur de ne pas pouvoir rentrer chez soi, retrouver les siens.
La fin est intéressante, extrêmement dur psychologiquement !!!

Cheer Danshi ou Cheer Boys

Cheer Boys!!
L’anime qui a été la véritable bonne surprise à laquelle on ne s’attend pas. Une sensation de bien être, de feel good vous prend et ne vous lâche plus :).
Soutenir !!! Oui, c’est aussi important.Et l’air de rien, c’est très physique. On retrouve le dépassement de soi, l’ouverture aux autres, de devoir travailler en équipe, comme beaucoup de fois. C’est d’ailleurs finalement une bonne chose, vu que ce sont des choses importantes pour y arriver en société, dans la vie active !
On va découvrir de plus en plus de gens, leur histoire, la raison pour laquelle ils commencent ce sport. La rivalité avec les autres, et le fait qu’on les regarde de travers, ne les prennent pas au sérieux.
Bref un petit anime qui fait du bien. Vous ne vous en rendrez pas compte sans l’essayer de vous même !

Arslan Senki

Arslan Senki : Fūjin Ranbu

La saison 2 d’Arslan. C’est toujours aussi bien, c’est toujours prenant !
Je n’ai absolument pas compris qu’elle ne comportait que 8 épisodes !

Joker Game

Joker Game

Une excellente série d’espionnage ! C’est fait avec classe et élégance et on apprécie.
Etre espion n’est pas facile, on se construit un faux visage, on ment à tout le monde, on risque sa vie. Mais c’est tellement mieux de faire les choses avec classe, intelligence et élégance que comme de gros bourrins. Je l’ai regardé à la suite, et je conseille de la regarder ainsi ! Comme toujours dans l’espionnage, il y a de quoi se faire des noeuds au cerveau.

Orange

Orange
Quel merveilleux moment empli d’émotions et de couleurs que de retrouver cette magnifique histoire en anime. Surprise : le dernier épisode fait le double du temps, plutôt 40 min que 20 min.
Quelle belle amitié *o*.
Tout m’avait l’air bien repris par rapport au manga.
Il n’y a que le film, à cause sans doute que c’est un film et de sa durée qui a fait des raccourcis.
Voir transposer sur l’écran ce que vous avez lui sur le papier, pour moi oh ouiiiiiiiiiii ça vaut la peine !

Amanchu

Amanchu !
Un très bel anime, feel good, il fait tellement de bien là où il passe. De belles couleurs chatoyantes, de beaux paysages, la mer *o* ❤
Vous allez sourire et vous faire tellement de bien !
Ils expliquent aussi qu’il y a des choses à savoir pour faire de la plongée, il est donc réaliste aussi.
Une belle amitié se forme entre les 2 jeunes femmes. Et une des jeunes femmes est douce, un peu dans son coin, je suis donc d’autant plus touchée, et j’aime la voir aimer et s’épanouir auprès des autres *o*.
Une des prof, responsable du club de plongée, est encore assez jeune et un sacré phénomène, mais elle est cool ! Elle a dit des choses surprenantes à ces élèves en les accueillant mais tellement vrai.
Je me suis récemment enfin plongée dans le manga, qui procure la même sensation de bien être et le même intérêt. Foncez découvrir cette série, peut importe que ce soit en anime, en manga, ou même les 2 !

J’ai également regardé un anime, mais qui n’est pas du tout de l’été 2016 :p

Yamada kun and the seven witches

Yamada-kun and the Seven Witches
Un anime très sympa, avec lequel j’ai beaucoup rit, et aussi été intéressée et intriguée ! On se doute bien de certaines choses avec un tel titre. Alors qu’au départ, cela commence avec un « classique » échange de corps !
J’ai prévu de me lire le manga, au moins une fois. Le manga a quand déjà 25 tomes au Japon de paru !! 9 chez nous, en France !

En juillet, j’en ai aussi regardé un du printemps qui me faisait très envie !
Flying Witch

Flying Witch
Un petit tranche de vie avec un zeste de magie. J’aime <3.
Lui aussi a eu sa fiche >.< ici

Je croyais que c’était fini, mais non XD

J’ai fini la saison 2 de Bishoujo Senshi Sailor Moon Crystal. J’ai fait une pause, car je supporte très mal Chibi Moon. C’est assez sympa à revoir dans sa nouvelle mouture !

Il y a également eu un grand coup de coeur ReLife, mais je n’ai pas loupé le timing pour celui ci, mon avis était déjà là >.<
ReLife avis ici

Bon, je pense qu’on peut s’arrêter là.