Album jeunesse : Mes premières lunettes

Mes premières lunettes par Kusunoki

Résumé :
Une petite fille apprend qu’elle doit porter des lunettes pour la première fois de sa vie. Préoccupée par la réaction de ses camarades de classe, elle fait tout pour ne pas avoir à en choisir une paire chez l’opticien et pour ne pas les porter. Mais le lendemain, surprise ! Sa maman porte des lunettes, tout comme sa maîtresse ! Peut-être que ce n’est pas si difficile que ça, d’avoir des lunettes ?

Un livre réconfortant et dédramatisant un problème touchant de plus en plus d’enfants.

 

Fait partie de la collection 1,2,3, Soleil
Edité par Nobi nobi

Mon avis/mes impressions :

Mes premières lunettes a un dessin fin, réaliste, sympa.
Les premières fois c’est toujours quelque chose de marquant. Ici, c’est la première fois que la petite fille va avoir des lunettes, à hauteur d’enfant c’est quelque chose d’important, surtout qu’elle se voit dans le regard de l’autre. Ce qu’elle constate c’est que c’est la seule à porter des lunettes, et elle fait un refus total. Si encore cela lui donnait un super pouvoir ce serait bien plus intéressant. Les séquences où on montre ce que ça pourrait faire sont bien trouvées et amusantes avec les images qui vont avec. Elle ne comprend pas non plus, on lui dit que c’est pour une raison et bizarrement on lui dit d’autres choses comme tu es jolie avec.
Les adultes vont l’aider à lui faire accepter les lunettes avec patience et gentillesse en montrant que eux aussi en ont, là ça passe tout de suite mieux.
Je trouve sympa de voir effectivement qu’on accepte mieux quand on n’est pas la seule, c’est quand même pas de chance que personne autour d’elle n’en porte au départ. Mais ça paraît irréaliste à réaliser si on on en a pas pour une certaine raison.
Le truc qui n’a pas changé : ces camarades de classe qui veulent essayer ses lunettes, sauf que je rappelle que ça ne peut pas aller vu que les lunettes sont adaptées à la vue d’une personne et attention lors de la manipulation.

Comme toujours, c’est un plaisir de retrouver une histoire de nobi nobi tendre et touchante, elle s’adresse plus aux petits (d’où sa présence dans la collection 1,2,3 Soleil) mais les adultes peuvent également la lire et sourire s’ils sont un peu ouvert d’esprit.

 

Publicités

Manga Time : The Flying Witch tome 3

Manga - Manhwa - Flying Witch Vol.3

Chaque fois que je retrouve Flying witch, j’ai le sourire aux lèvres, c’est mon petit bonbon, ma petite douceur. Je suis sous le charme de l’histoire très tranche de vie, toute mignonne et des dessins. Par contre, si vous recherchez de l’action passez votre chemin.
Dans, ce tome, on a découvert un café un peu spécial, un salon qui s’ouvre sous sa réelle apparence que dans certaines conditions. On a revu un personnage, qui fait de la divination pour nos amis. On a revu la sacré soeur de notre sorcière Makoto. On a été entraîné dans la magie de la baleine. On a rencontré de nouveaux personnages, appris à mieux en connaître d’autres. On a découvert le métier de la maman de Chinatsu et Kei. Makoto a influencé par des informations les choix de sa copine Nao. On a cultivé des légumes dans le jardin, pour en avoir de bien frais.
On a passé de bons moments de vie, avec un zeste de magie bienvenue et une balade à balai. On a souri, ri, on avait envie de les rejoindre nous aussi pour partager avec eux 🙂

J’aime beaucoup cette série (ça se voit je pense ^^) mais elle ne plaira pas forcément à tout le monde
J’avais également adoré l’anime.

Avec le côté douceur, j’ai une petite pensée pour pluie de mots

Manga Time : Un coin de ciel bleu tomes 1 & 2

Manga - Un coin de ciel bleuManga - Manhwa - Un coin de ciel bleu Vol.2

Fraîcheur été garanti 🙂

Résumé
Bienvenue à Aobato, coin tranquille loin du tumulte de la ville, quelque part sur la côte japonaise. Doux bruit des vagues, chant apaisant des oiseaux, mais aussi rires en cascade sont au programme ! C’est là que vivent Haruka, Yuki, et Misaki, trois amies unies comme les doigts de la main, malgré des personnalités très différentes. Venez donc découvrir leur quotidien : entre les balades sur la plage et les festivals d’été, impossible de résister à l’envie de rejoindre ce joyeux trio !

Série éditée par nobi nobi, et sera finie en 3 tomes

Mon avis/mes impressions :
Nobi nobi nous embarque cette fois ci dans une lecture feel good, sans prise de tête, on nous invite à partager de brefs instants de vie de 3 amies.
Les scénettes vont très vite, cela fait juste quelques pages, j’ai d’abord été surprise.
Le manga est un peu lourd (son poids), et coloré. Il est tout en couleurs, le texte a des changements de couleurs, les bulles aussi.
Les graphiques sont agréables et on apprend à connaître ces 3 jeunes femmes, amies pour le meilleur et pour le pire XD
Bref, si vous voulez du tranche de vie avec des petites histoires, de l’amitié, qui fleure bon le soleil, l’été, s’amuser, du rire, la vie, venez embarqué pour cette petite série de 3 tomes, et sinon passez votre chemin.
A la fin, on a des bonus très sympa (en savoir plus), ainsi que de très belles illustrations pleines pages tout en couleurs *o*

Le manga parfait pour l’été, quand il fait chaud, pour s’évader et à se ressortir chaque été XD

Conte : Belle et la Bête Time

Et si aujourd’hui on parlait d’un beau conte, ses thématiques sont intéressantes et en tant qu’ « amoureuse » des livres ça ne peut déjà que toucher, non ?!

Je vous invite également à lire mon avis sur le magnifique film sorti cette année avec Emma Watson.

Quand je suis ironique, je dis : « Vraiment, tout ça pour une rose » ! XD
Mais quelque part ça aussi été une merveilleuse opportunité et rencontre pour l’un comme pour l’autre.

La Belle et la Bête par Leprince de Beaumont

Fiche babelio

Mon avis/mes impressions :
Le livre est très grand pour offrir une meilleure immersion.
Il y a des moments où il y a juste un petit texte en italique, et autrement pas mal de texte pour nous conter cette histoire fort connue qui a des différences selon les versions.
Mais il en reste toujours que Belle aime les livres, est ouverte d’esprit, et qu’il ne faut pas se fier aux apparences.
Certaines pages textes finissent très joliment avec une ligne de bourgeons de roses.
Dans cette version, son père est marchand, fait faillite, et elle a 2 soeurs, odieuses, qui ne se fient qu’aux apparences et en plus lui mettent des bâtons dans les roues.
La bête l’accueille très gentiment, il a même préparé une chambre pour elle, petit à petit ils apprennent à se connaître et elle voit au delà de l’apparence du « monstre » elle voit son coeur, sa générosité.
On nous dit que 3 mois a passé, qu’ils passent du temps ensemble, mais on n’arrive pas à ressentir comment cette proximité s’établit. Ca va presque trop vite, heureusement elle n’a quand même pas accepté tout de suite XD.

Néanmoins, une lecture agréable, et je serai ouverte à lire d’autres livres de cette collection.

La Belle et la Bête - Le destin de Belle par DisneyLa Belle et la Bête : la Bête par Nobi Nobi

Fiche du manga MN

Comme vous le voyez, la rose se réunit une fois ensemble (wow et même parfaitement)
Il faut savoir que j’ai une sorte de crush avec nobi nobi, et avec ce conte.
Mais quand même, on vous dit c’est l’adaptation manga du film, donc pourquoi certains ne sont pas contents et le lui reproche ?!
Ensuite, vous avez 2 points de vue, eh oui les 2 personnages ont des scènes communes, mais si vous avez des variations, ne serait-ce que la pensée.
Il a apparemment fait couler beaucoup d’encre, beaucoup ont hésité à le prendre, et ensuite je l’ai vu se prendre de sacrés critiques.
Bref, pour celles qui sont sur les 2 points que j’ai cité, on était au courant quand même.
Après, oui ils auraient pu faire un effort pour le prix, de mettre des pages couleurs, voire un coup promotionnel les 2 pour le prix d’un.

Belle :
Dans cette relecture de la belle et la bête, j’apprécie autant sa modernité que sa magie, comme dans le film.
J’aime beaucoup le personnage de Belle, qui est indépendant et aime les livres. Ici, son père est inventeur, et elle est sa fille unique bien aimée.
On sent sa différence qui dérange les villageois.
Belle a de la volonté, très forte, qui passe par son regard.
Le trait graphique est beau.
Sa rencontre avec la bête est aussi belle qu’houleuse, car elle n’accepte pas si facilement de dîner avec lui, lui parler.
J’apprécie aussi les personnages qui s’animent autour d’elle, et qui arrivent à calmer le jeu.
C’est une jolie idée que de voir tout à travers les yeux de Belle, ainsi il est normal de ne pas voir son père arrivait au château. On voit ce qu’elle vit et son ressenti.

La bête :
La bête nous ait ici dépeint comme un prince cruel, très caractériel, et l’image qu’on a de lui au départ maquillé à outrance est laide.
Bref, on le plaint quelque part moins, on se dit plutôt qu’il ne l’aura pas voler.
Seulement tous ces domestiques ont été ensorcelés avec lui, tous les gens du château. Méritaient-ils un tel traitement ? On a plus de peine pour lui quand on voit que privé de sa mère, il en a oublié la compassion avec un père trop dur (petite pensée pour le conte les 3 soeurs et le roi méchant).
Mais il en reste, qu’ils n’ont rien fait, ils ont laissé faire. Pouvaient ils faire quelque chose ? (ça me rappelle la thématique du harcèlement).
Avec Belle, il est confronté à lui même, à ses erreurs où malgré l’enchantement et comme a dit mme samavoir, qu’il faudrait vraiment qu’ils apprennent de ces erreurs.

Ici, on a ce que vit la bête, avec ses pensées, on retrouve bien évidemment des images communes (vu qu’ils ont vécu des choses ensemble) mais également les différents ressentis, les pensées intimes des personnages.

J’ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture, tout en ayant un petit quelque chose qui me manque, une petite magie, étincelle que le manga n’a pas réussi à produire.
Certaines vont peut être un peu trop vite, trop suggestive avec juste une image, pour qu’on sente le rapprochement entre ces 2 êtres. Bien que l’essentiel soit dit et montré.

Il n’a donc pas dégagé la magie du film, tout en reprenant les points essentiels, tout en nous faisant rêver avec les objets animés et autres, il est mieux d’avoir vu le film avant pour ne pas être gêné par des petits manques, rapidité, petits éléments, le graphisme est sympa.
Après, à moins de faire une partie hors des 2 personnages, des choses se tiennent comme aucun des 2 ne l’a vécu directement.
L’idée est original, sympa, et mériterait une meilleure exploitation.

Si vous aimez beaucoup la belle et la bête, ça devrait vous faire plaisir.

Manga Time : Jane Eyre

Manga - Jane Eyre

Résumé :
Jane Eyre est une orpheline recueillie par sa tante, une femme jalouse qui fait de sa vie un enfer. Aidée par le médecin de famille suite à un malaise, Jane va partir dans le pensionnat de Lowood, une école insalubre où le typhus fait beaucoup de victimes. Rescapée de cet endroit, elle trouve ensuite un emploi de gouvernante dans le manoir de Thornfield. Sa rencontre avec le maître des lieux bouleversera sa vie à tout jamais mais l’indépendance de la jeune femme lui permettra-t-elle d’atteindre ce bonheur longtemps recherché ?

Fiche du manga sur MN

Mon avis/mes impressions :

La collection :
Jane Eyre en un tome unique (one shot) fait parti de la collection classique de Nobi Nobi. Ici, c’est l’histoire très connue de BRONTE Charlotte qui est reprise.
Une façon de replonger dedans en profitant de beaux dessins, ou une façon de découvrir cette histoire qui fait partie des classiques de la littérature et pourquoi pas avoir envie de lire le livre.
Ici, le manga a une couverture violette, son petit fil marque page, quelques pages couleurs.
Cette collection est une réussite et un régal.
Et celui-ci m’a fait passer par tout un lot d’émotions !!!!
Le manga fait près de 300 pages.

Histoire :
Une histoire classique, prenante, bouleversante, qui donne la rage au ventre par moment. Une femme forte et déterminée qui passera par bien des épreuves. On la suit durant une bonne partie de sa vie, de petite fille à jeune femme.
On se rend également compte de l’influence de la religion.
Il y a des rebondissements, un certain nombre de surprises.

Jane est une jeune femme forte, intelligente, franche, directe, elle aime lire, elle aime être reconnue, aimée, et que les choses soient justes.

Jane est encore une toute jeune fille quand elle perd ses parents, elle va vivre avec sa tante dans une belle et grande maison. Mais comme elle ne se sent pas chez elle, c’est comme si elle vivait dans un endroit étriqué, un placard. Ses cousins sont injustes, méchants avec elle, sa tante encore pire, et c’est elle qui passe pour la mauvaise et méchante fille.
A leur grand désarroi, elle a aussi du répondant, elle leur dit très franchement ce qu’elle pense d’eux, de leurs agissements, elle utilise des exemples parlant et démarre au quart de tour.
Avant de partir au pensionnat, elle en rajoute une couche, ce qui au fond est bien normal. Pourtant elle ne sait guère à quoi s’attendre, et doute un instant, mais elle ne peut plus faire marche arrière. Elle a peur que sa tante dise de fausses choses sur elle et du coup d’avoir une image ternie. Et avoir une mauvaise image peut entraîner plein de graves conséquences !!! Cela met une difficulté non négligeable en plus. Qu’en est il ? Quel est ce endroit ? Comment va t’elle s’entendre avec les autres ? Qui sont les autres jeunes filles ? Pourquoi sont -elles placer dans un tel établissement ? Comment va t’elle évoluer ? Lisez votre tome 😉
En ce temps là, beaucoup de choses étaient quelque part très spéciales. La religion servait quelque part à canaliser les gens, les calmer, sinon plus le doit au Paradis. De plus, ce pensionnat est très austère, on parle d’apprendre la persévérance, la patience. Pourtant, on se sent très vite mal à l’aise, des repas très frugales,  etc. Cela semble très exagéré, en plus à cause de l’insalubrité beaucoup de jeunes filles meurent de maladie.

Si vous ne connaissez pas, arrêtez vous ici et laissez vous porter par l’histoire.

 

 

Jane a survécu, elle a eu de beaux moments au milieu de l’horreur. Elle a connu des gens qui lui ont permis de tenir le coup. Elle s’est beaucoup assagie, mais n’a rien perdu de son indépendance, intelligence, et peut toujours donner de bonnes réparties.
Jane a grandi, elle participe d’abord au pensionnat où elle enseigne, puis trouve un travail, et va faire une rencontre qui va changer toute sa vie. Un homme a l’air distant, froid, un peu spécial. Peut-elle croire en l’amour malgré leurs différences sociales ? Ne fait-il pas que jouer avec elle ? Quel avenir pour elle ? …
Je m’arrête ici cette fois ci ! Mais rien d’y repenser…plein de sentiments me viennent.

Une très belle reprise avec un beau graphisme, une histoire intense et bouleversante, une jeune femme intelligente, forte et indépendante, mais bridée par la religion et la société.

Nobi nobi & La belle et la bête

Aujourd’hui, sort au cinéma, la belle et la bête en live avec la superbe Emma Watson.
Avez vous prévu d’aller le voir ? Aimez vous, êtes vous touché par cette histoire ?

Nobi nobi profite également de cette journée pour nous annoncer la sortie prochaine d’un livre la belle et la bête dans leur collection

La belle et le bête arrive chez Nobi nobi

En 2 tomes, un du point de vue de Belle, un autre du point de vue de la bête

Personnellement, j’ai hâte pour le film et les mangas.

J’avais revu le film de Disney il y a quelques mois et c’était une véritable merveille, l’animation, les chansons, l’histoire, tout, un émerveillement  ❤ *o*

 

Manga Time : Flying Witch tome 1

Manga - Manhwa - Flying Witch Vol.1

Disponible en papier et numérique

Résumé :
Makoto Kowata est une sorcière de 15 ans. Comme le veut la coutume, elle doit s’éloigner de ses parents et part s’installer dans le nord du Japon, chez de la famille. Entourée de ses cousins Kei et Chinatsu, elle fait sa rentrée au lycée pour devenir une sorcière accomplie.

Logo Nobi Nobi
Comme j’ai regardé l’anime, je n’avais pas vraiment de doutes sur cette série et mon envie de m’y replonger, aller plus loin. En plus, on a nobi nobi dessus <3, même si ça fait bizarre comme je suis surtout habituée à eux sur les albums jeunesse, des contes et classique manga.
Mais en fait, il y a un truc, c’est une association Pika Édition x nobi nobi. Bref, j’espère qu’ils vont faire du bon travail, et continuer cette vision magique et cette affection que j’ai pour nobi nobi. Plein de titres magiques, qui mettent des étoiles dans les yeux.

Fiche de la série MN

Mon avis/mes impressions :
J’adore. Un zeste de magie, cette vie de tous les jours et un peu d’espièglerie.
Makoto est une jeune sorcière, et par ce fait, à cet âge elle devrait vivre seule, c’est pour cela qu’elle quitte ces parents, mais comme le monde moderne a un peu changer la donne, elle va chez de la famille éloignée, qui la connaît, sauf la petite qui ne se rappelle plus trop.
C’est une sorcière, et parfois elle fait des choses incompréhensibles pour le commun des mortels, mais c’est aussi une jeune femme comme les autres, qui a de redoutables problèmes d’orientation qui ont perduré.
Les premiers temps ont douterait presque, comme les parents n’apparaissent pas de suite. Le père parle un langage patois, très difficile à comprendre pour Makoto et beaucoup d’autres gens qui ne sont pas de la région.
Ils sont à la campagne, il s’y dégage du bon vivre, de la gentillesse, de belles promenades, beaucoup d’habitants ne ferment même pas leur maison.
On a aussi des moments drôles !

Dans ce premier tome, Makoto va faire des courses, et un peu de magie.
Elle va vouloir offrir son amitié à une amie de Kei d’une drôle de façon.
Elle va recevoir un visiteur qui va affoler Chinatsu. C’est un passage plein de douceur et intéressant.
Elle va avoir une visite familiale imprévue d’un tempérament très différent, et un mauvais conseil.
Elle va cultiver un morceau de jardin.
Et en plus, il y a un adorable chat, son familier.

Un titre frais, agréable, avec un beau graphisme. Et tout est tellement plus amusant quand on y met une touche de magie 🙂 !

Sortie manga : The Flying Witch

La sortie du manga The Flying Witch est annoncé et en plus par Nobi Nobi.

J’en profite pour faire un petit focus sur l’anime que j’ai beaucoup aimé.

« L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Le 8 mars prenez un grand bol de magie avec Flying Witch !

À 15 ans et selon la coutume des sorcières, la jeune Makoto doit quitter le cocon familial et prendre son indépendance. Elle quitte Tokyo avec son chat noir, Chito, et part dans le nord-est du Japon où elle est hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu. Elle y découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos car Makoto est une apprentie sorcière très étourdie qui a bien du mal à cacher sa nature !

Flying Witch volume 1 en librairie le 8 mars 2017.
volume 2 le 3 mai 2017.
Un volume tous les 2 mois. »

L’anime est toujours disponible sur crunchryroll

Lecture Time : Heidi

heidi-classique-nobi_m

Résumé:
Heidi est une fillette qui vit dans les Alpes auprès de son grand-père.
Douce et généreuse, elle fait le bonheur de ceux qui l’entourent.
Pour elle, chaque jour est une aventure merveilleuse entre le pré, les chèvres, Peter et la luge en hiver ! Mais un jour, sa tante Dete revient la chercher pour l’emmener à Francfort afin de tenir compagnie à Clara, la fille d’un riche homme d’affaires. C’est le début d’une nouvelle amitié et de grands changements pour Heidi ! À quel point la jolie enfant et son attachement à ses chères montagnes vont-ils modifier les vies de chacun ?

Fiche manga MN

Mon avis/Mes impressions :
Pour petits et grands enfants, nobi nobi nous offre de replonger avec délice dans Heidi, petite fille espiègle, pleine de vie, très gentille. On nous offre un très beau moment de détente avec de jolies réflexions. Evidemment cela va vite, comme les autres, vu que c’est en un tome.

L’édition toujours soignée de nobi nobi est comme les autres classiques, comme un livre rigide avec son marque-page en fil, cette fois ci c’est le vert (comme les prés) qui a été choisi, et pour commencer de très belles pages couleurs. A la fin, on nous parle de l’auteur et de son oeuvre Heidi.

Un  joli début plein de vie et de fraîcheur tout en couleur.
Une jeune femme, la tante d’Heidi arrive dans les montagnes, après s’être occupée de la petite quelques temps suite à le mort de ses parents, c’est autour du grand-père. On se sait pas grand chose d’eux, du choix du grand-père d’être ici, leur relation semble tumultueuse.
Heidi qui est toute jeune s’émerveille devant la beauté de la montagne, profite de l’air pur, des animaux, rencontre Peter qui garde les chèvres, et d’autres gens comme la famille de Peter. Le vieil homme bourru qu’est son grand-père est content de la voir autant aimé la montagne, il fait ce qu’il peut pour elle et cède à son grand coeur.
Et voilà que sa tante, Dete, revient et toujours sans prévenir, 3 ans plus tard arrache Heidi, pour la placer chez des gens riches pour tenir compagnie à leur fille.
On rencontre d’abord la gouvernante austère, très sur ces principes, d’éducation, mais aussi il est interdit de parler aux domestiques :s.
Clara, est une jeune fille belle, intelligente, très douce et gentille, mais ne pouvant plus se servir de ses jambes, en fauteuil roulant. Elles deviennent vite très amies, et Clara parvient beaucoup plus à l’aider niveau éducation, comme lui permettre de savoir lire. Heidi croit aux gens, elle n’est pas timide, elle n’hésite pas à sortir seule et demander aux gens, mais ces montagnes commencent à lui manquer.
Le père et la grand-mère de Clara pour ce qu’on en voit sont vraiment super, très gentils. La grand-mère a de bonnes leçons de vie, des phrases bien senties. Clara, malgré son affection pour Heidi consent à la laisser partir, c’est vraiment quelque chose de dur et tout à son honneur. Le médecin de la miss ira passer un mois en montagne, il sera très bien accueilli. Et, finalement, Clara pourra y aller. L’air de la montagne lui fera t’il du bien ? les 2 filles seront elles toujours aussi amies ? Peter finira t’il par l’accepter ? Sa jalousie s’atténuera t’elle ? A son retour, Heidi aura t’elle retirer quelque chose de son eneignement chez Clara ? Et pourrait elle en faire bénéficier ?

Heidi est le raccourci d’Adélaïde, d’ailleurs la gouvernante ne voudra l’appeler que comme ça, pas du tout par le dimunitif, et voudrait du mademoiselle Clara aussi, pour ce point là Clara s’y oppose totalement elle veut juste Clara, pouvoir établir un vrai lien d’amitié, moins de barrières sociales.

Comme ils disent à la fin, cela fait écho à ville vs campagne (etc, je pense que vous voyez l’idée, la civilisation etc) en tout cas on prend une belle bouffée d’air frais, et tout le monde ne peut pas vivre toute sa vie à la montagne, s’occuper des chèvres, des vaches. Du coup, cela peut être une bonne chose de temps en temps de vous évader à la montagne, et profiter de son air pur, d’un mode de vie différent, moins survolté, de recharger vote batteries au calme et profiter de beaux paysages 🙂

Lecture Time : Pan Pan Panda Tome 4

pan-pan-panda-4-nobi_m

Fiche manga MN

Pan Pan Panda : une vie en douceur

Après une dure semaine de boulot, je me suis offert un moment tendre et doux avec Pan Pan Panda.
Une lecture enfantine, douce, le plaisir de les retrouver, et d’avoir un panda qui parle.
Profiter de belles pages en couleurs.
De plus, des bonus sympas dont un lexique qui permet de mieux appréhender la culture japonaise.
Il se lit dans le sens occidental.

Nous avons abordé dans ce tome entre autre qu’on s’attache à ses affaires, un gant perdu et quelqu’un d’autre le trouve, mais que va t’il se passer ?! Je me demande si ça marche toujours de nos jours.
La queue de Pan pan est devenue toute noire, alors qu’elle était blanche, mais que s’est il donc passé ?
Une de nos jeunes demoiselles voit mal la relation de sa soeur avec un homme, va t’elle l’accepter, le faire fuir et comment ?
Oui, tout le monde a des sentiments.

Pan Pan Panda offre une parenthèse douceur pour petits et grands enfants.