Manga Time : Après la pluie tome 3

Manga - Manhwa - Après la pluie Vol.3

Nous voici avec une très jolie couverture un peu sensuelle, Akira s’est faite complètement trempée.

Fiche

Ce titre respire la douceur de vivre, adorable et dégage vraiment quelque chose à part. Ça va de nouveau trop vite et j’ai l’impression de me faire à nouveau laisser en plan (si pas de résumé je vais sans doute au 4 devoir relire le dernier chapitre du 3 xd)

L’histoire nous est très bien contée et de manière poétique, leurs gestions, expressions dégagent pas mal de choses. A certains moments, on sent qu’il y anguilles sous roche, mais on ne sait pas encore exactement pourquoi.
C’est un titre de grande qualité, qui sait redonner le sourire aux gens, et pourtant avec juste la vie qui se déroule, des questionnements, et pas d’univers fantastique, nous comme le notre.
Il y a une beauté et une douceur qui se dégage des images, surtout avec notre Akira.

La seule chose c’est que je trouve sa jupe très courte et comme en plus elle est grande ^^’

Et pour l’histoire ? Elle se déroule tout doucement, la vie suit son cours, et les gens suivent.
On a plein d’instants de vie. Akira, elle tente de saisir les opportunités qui se présentent à elle pour mieux connaître l’homme qui l’intéresse.
Il est question d’un hamster, celui du fils du patron, qui est une très belle occasion pour cimenter les liens avec son équipe, c’est même hallucinant de voir l’effet de ce petit chou, après il ne faudrait pas en oublie de travailler XD.
Akira suit des cours de rattrape, et a du mal dans sa relation avec une amie de sa vie d’avant, car elle est toujours au club. Cela questionne le fait de pouvoir et vouloir rester amies quand ce qui nous unissait est cassé.
Il y a le pouvoir de la lecture, et de très jolies phrases du patron. Cela vous parle ?

Je vous laisse le plaisir de vous faire subjuguer par cette lecture à votre tour 😉

lesvoyagesdely - BZ-tOfUHB3X

La présentation des chapitres est elle aussi douce et poétique

lesvoyagesdely - BZ-s62MH1AI

On a toujours le petit parapluie avant chaque chapitre aussi, les illustrations sont très belles et entre les chapitres on a des petits bonus rapides et très sympathiques. E, voici un exemple :

lesvoyagesdely - BZ-wsRYHSZ2

 

Publicités

Manga Time : Flying witch tome 4

Manga - Manhwa - Flying Witch Vol.4

lesvoyagesdely - BZ7D_NJnhRQ

Fiche

La série doudou, feel good, toute douce qui fait du bien au moral. Un nouveau compagnon surprise à la fin du tome.
C’est à chaque fois un grand plaisir de retrouver cette série, elle fait du bien, elle est pleine de douceur, d’espoir, avec un zeste de magie.
La magie s’instille subtilement dans leurs vies.

Dans ce tome, Makoto tente d’aller à la mercerie par ses propres moyens sans se se perdre. Y arrivera-t-elle ? Et que désire-t-elle crée ?
Makoto et ses amis assistent à un cours de cuisine et se repartissent les tâches.
Makoto et les autres aident pour des tâches agricoles. A cette occasion le patois du père est retranscrit sans doute pour qu’on soit autant perdu que d’autres personnes dont Makoto.
Makoto doit retrouver sa référente pour parler de sa formation de sorcière.
Makoto fait la connaissance d’un nouveau, étrange, insolite et mignon compagnon (que je vous laisse le plaisir de découvrir)

C’est très bien fait et tout adorable, avec des petites difficultés.
Le graphisme est doux. Certains plans sont superbes.
On voit régulièrement certaines personnes, celles de la famille, et on en revoit d’autres qu’on a déjà croisé.

Venez croquer des instants de vie avec des zestes de magie, de la bonne humeur, de l’espoir avec une adorable sorcière toujours en formation.

Et même sa prof lui dit que c’est important de s’amuser : « En fait, je pense que c’est important de s’amuser. Pour devenir une bonne sorcière, rien ne vaut une vie bien remplie. Plus tu découvriras de passions, plus tu prendras plaisir à apprendre. »

C’est toujours plein de surprises aussi, de petites choses inattendues, il y a une somme de petits détails, de petites attentions, de petites magies qui me font l’adorer et me donne le sourire aux lèvres, et ça fait du bien ! <3.

Anime Time : The Ancient Magus Bride OAV

Mahou Tsukai no Yome - Hoshi Matsu Hito

Résumé :
Ces OAVs sont des prequels. Ils adaptent une histoire inédite, rédigée par l’auteur, se déroulant avant la rencontre de Chise Hatori et du magicien.

Les OAVs seront respectivement disponibles avec les tomes 6, 7 et 9 du manga. Le premier sera également diffusé en avant-première dans 8 cinémas nippons.

Allandryll vous présente d’ailleurs un regarde extérieur à la série.

The ancient magus bride est aussi connu sous le nom Mahou Tsukai no Yome

Pour ma part, je connais la série. La maison d’édition Komikku a eu la très bonne idée de faire rentrer dans nos contrées un peu de magie et d’espoir.
J’adore le manga, j’ai écris sur chaque tome, parfois ils étaient à part et parfois avec d’autres amis mangas : ici le tome 1.
Comme toujours, on va être sincère, il faut s’intéresser à la magie, à l’envoûtement, au tranche de vie, car ici ça ne profuse pas d’actions, et il y a des gens, c’est leur droit, avec qui ça ne marche pas, avec moi il marche à merveille.

Nous avons donc 7 très jolis tomes sortis dans notre contrée, par contre leur prix fait mal quand même. Les dessins sont beaux et nous emportent.
Je suis également très touchée par Chise, qui peut rappeler Natsume du pacte des yokai, car ils ont été rejetés, harcelés, ils ne correspondaient pas aux normes de la société. Mais tous les 2 ont une spécificité difficile à gérer, ils peuvent voir les Yokais, invisibles aux yeux de beaucoup d’humains.

Nous allons avoir un anime, qui appartiendra donc à la saison d’automne 2017. C’est juste merveilleux, qui sera disponible sur crunchyroll.

Et nous nous retrouvons en ce jour pour parler des 3 OAV qui constituent une histoire à part. A la hauteur des 3 OAV, une fois réunis, cela fait un film d’animation, ainsi même si vous ne regardez pas d’animes, si vous regardez des films d’animation, il n’y aucune raison de passer à côté !

Ces 3 OAV sont disponibles sur crunchryroll.

Mon visionnage c’est fait ainsi, le 1er sort je le regarde, le 2ème sort je regarde à nouveau le 1er puis le 2, le 3ème sort je regarde à nouveau le 1, le 2 puis le 3 ^^.
Cela se suit très bien, on reprend pile où on s’arrête au précédent et on a enfin toute l’histoire ^^.

Mon avis/mes impressions :
Il s’agit là de 3 sublimes OAV à regarder digne d’un film de Miyazaki, et qui m’ont fait fortement penser à cela. 
Vous aimez la lecture ? la magie ? Vous êtes contre le harcèlement, rejet ?
Venez vite ! Entrez dans ce monde !

Ici, Chise est avec Elias. Elle apprend, Elias lui fait part aussi de l’importance de la pratique. Elle vient de recevoir un colis d’Angelica.
Dedans, il y a un livre qui éveille ses souvenirs, son passé.
L’histoire qui nous est contée est autant emplie d’espoir que de douleurs.

Chise est encore une petite fille, qui ne maîtrise pas l’étrange pouvoir qu’elle a. Son comportement porte à équivoque, tant qu’il est difficile de blâmer totalement la famille qui l’a recueilli, ainsi qu’elle. Mais elle souffre. La situation se tend, et cela fait mal, très mal.

Un jour, elle se perd dans un parc, puis comme dans une forêt, puis elle voit une maison et entre, et là pour elle un monde merveilleux s’ouvre à elle, c’est comme une bibliothèque, avec plein de livres, de voyages, pouvoir oublier quelques instants sa propre vie.
Elle fait alors la connaissance du jeune homme qui la tient, reçoit d’étranges consignes, il se présente même d’une manière insolite.

Ce lieu devient son cocon, son refuge, elle partage des moments avec lui, elle peut enfin parler à quelqu’un qui la comprend.
Sa vie à l’extérieur fait toujours plus mal, la situation entraînée brise le coeur.
Mais un jour, elle pose l’oeil sur le livre qu’il ne fallait pas, celui qui éveille son histoire à lui.

Venez retrouvé ou découvrir Chise, petite fille, dans un monde merveilleux du livre. Venez découvrir une belle histoire qui fait passer par plein d’émotions.

Au niveau du graphisme, ce qui se dégage, cela rappelle Miyazaki et c’est du pur enchantement. C’est la magie, l’envoûtement qui rentre en nous. La musique est elle aussi sublime.

Les OAV porte le nom En attendant une étoile (en anglais The Man Who Waits for Stars).

Anime Time : Puco’s Udon World

J’ai d’abord voulu profiter de ma journée hier pour vous présenter mon grand coup de coeur anime, mais elle a filé comme un rien, donc aujourd’hui j’attaque cela en premier ^^’

Résultat de recherche d'images

Résultat de recherche d'images pour "poco udon world"  Résultat de recherche d'images pour "poco udon world"

Résumé :
Souta Tawara, 30 ans est un webdesigner travaillant à Tokyo, mais également le successeur du restaurant de son père basé en pleine campagne. Malheureusement, ce dernier est décédé ce qui entraîne Souta à revenir dans sa ville natale. Une surprise de taille l’attend toutefois dans la boutique lorsqu’il découvre un enfant se cachant à l’intérieur de celle-ci. Souta va rapidement s’apercevoir que le petit garçon n’est autre qu’un tanuki prenant l’apparence d’un être humain pour survivre. Décidant de s’occuper de lui, une nouvelle vie s’annonce pour Souta.

ou

La vie de Souta Tawara, 30 ans, est sur le point de basculer ! Web designer à Tokyo, il doit retourner dans la préfecture de Kagawa pour ranger le restaurant familial d’Udon qui a fermé. Là, il va faire une rencontre surprenante : un tout petit enfant dort dans un grand chaudron… Mais que fait-il ici ? Après bien des (més)aventures, il décide de l’appeler Poco et de s’en occuper. Retrouvez les aventures quotidiennes de ces deux personnages hauts en couleurs dans le paisible « Royaume Udon » et suivez Poco dans les rues de Kagawa, plus énergique que jamais ! Souta saura-t-il assumer ses nouvelles responsabilités ? Poco pourra-t-il s’adapter à sa nouvelle vie ?

Les 2 résumés sont bien sympathiques 🙂
L’affiche vous permet de voir la majeur partie des gens qui gravitent autour de Sôta.

Disponible
En DVD/Blu-Ray le 25 octobre 2017 chez Kazé
En streaming sur ADN
L’anime appartient en vérité à l’année dernière, saison automne 2016 (début octobre 2016).

J’ai également vérifié l’existence d’un manga . S’il est aussi bien que l’anime, je le veux <3. Monsieur l’éditeur ?! Prenez le !

Mon avis/mes impressions :
Mon anime coup de cœur, une petite merveille, la vie et des questionnements, de beaux paysages et un côté feel good.
On alternera aussi entre le présent et le passé, pour encore mieux connaître les personnages.
Le dernier épisode boucle merveilleusement et de manière intéressante l’histoire, tout en s’offrant la possibilité de revenir.

Ici, c’est la vie à l’état pur, avec ses bons moments, ses galères, ses questionnements et pourtant cet anime a un côté feel good, il fait du bien au moral, vous vous sentez tout bien en le regardant, ils posent plein de questions intéressantes et Poco est monstrueusement attachant.
Les gens n’ont pas toujours la tête de leurs vies, de leurs emplois, on sent aussi qu’on est lié par sa famille.
Il y a également beaucoup de bienveillance :), Poco permet à Sôta de s’ouvrir au monde, de renouer avec son passé.
On a aussi le côté ville/campagne, ce qu’on peut exercer comme métier à la campagne.
On a aussi des concours de circonstance qui peuvent vous faire basculer, c’est épatant quelque part comment Sôta a commencé son métier, un chouette métier qu’on ne voit pas si souvent que cela.
Retourner à Kagawa est difficile pour lui, il a quitté son père pas forcément en bon terme, jeune lycée il rêvait de plus grand et d’aller à Tokyo …
A Tokyo, il a son appartement, ici à Kagawa il y a la grande et belle maison familiale. Il renoue aussi avec cette ville que lycéen il commençait à détester et trouver étouffante.

Tout cela à l’aide de Poco, le petit garçon qu’il trouve dans un chaudron. Il est adorable, il peut faire des bêtises (mais rien de vraiment méchant), il apprend, mais en fait vite il s’avère que c’est un tanuki. C’est juste trop mignon de le voir se transformer, ou à moitié, ils se font une promesse qu’il ne devra pas se transformer devant les autres.
Sôta prend la responsabilité de ce petit être comme un père, il n’a pas le coeur à l’abandonner, et l’indécision règne dans son coeur, son travail à Tokyo est en stand-by, lui qui voulait vite vider la maison, la vendre, retourner à Tokyo ne sait plus quoi faire.

Autour de lui gravitent toute une galerie de personnages entre autre une amie d’enfance devenue mère, son meilleur ami (un sacré loulou), sa soeur, une dame qui adorait la cuisine de son père, etc.

Alors qu’on est parti pour plein d’épisodes où on le voit renouer, s’ouvrir à d’autres choses, s’attaché et passé du temps avec Poco. On finit par poser les questions qui dérangent : Que va-t-il faire ? Quelle relation peut-il gardé avec Poco ? Peut-il vraiment vivre avec lui et où ? … Son travail se rappelle à lui également.
Il se passe plein de choses intéressantes :).

Un anime feel good qui se laisse dévorer et vous met dans un état feel good, pourtant les thèmes abordés sont intéressant et pas toujours faciles.

A la fin, on a le droit à des mini-épisodes d’un drôle d’anime, avec un extraterrestre qui voulait devenir maître de la Terre voire la détruire, et là il se lie d’amitié avec 2 mécaniciennes, et découvre de nouvelles choses. Et dans notre anime, les enfants sont de grands fans de cet extraterrestre. Ce n’est pas juste balancé comme cela, cela a un réel intérêt !

Je vous quitte avec l’opening et vous encourage vivement à le découvrir si ce n’est pas déjà fait ❤ !

 

Manga Time : Fûka tome 4

Fuka, tome 4 par Seo

Fiche et avis sur les 3 premiers tomes

J’ai adoré ce tome qui nous emmène au sommet. C’est une véritable valse des émotions, si prenant, le tome a défilé comme un rien. Sans doute le meilleur de la série, en plus à la fin on a des petites histoires à part mais qui sont très intéressantes et permettent d’en apprendre encore plus sur les personnages et leur passé !
Vu comment on a laissé nos amis, le début du tome avec le concert est intense. C’est leur premier concert, il y a foule, mais à cause de la révélation de Koyuki à l’antenne,
Yû se fait agresser, mais ses amis et sa famille le soutienne. De plus, on lui recommande de ne rien faire, de laisse couler, mais de montrer ce qu’il vaut avec sa musique, son son. Dur ! Mais ils assurent ! Et se font même repérer.
En plus de cela, Yû a enfin clarifié ses sentiments et va les avouer. Comment va le prendre l’autre personne ? Qui est-ce ? Vont-ils sortir ensemble ? Comment tiennent-ils le coup à leur concert ? Vite, il faut foncer lire ce tome ! XD
Niveau ascenseur émotionnel, je ne vous parle même pas du fait que Yû va devoir prendre un autre rôle (haut la main là aussi). Mais la fin du tome nous laisse monstrueusement en plan !

Mention spéciale à la sublime couverture de ce tome <3.

BD Time : Le monde de Zhou Zhou tome 1 (Fiche)

Le monde de Zhou-Zhou, tome 1 par Zhao

Résumé :
Yu Zhou zhou, petite fille de 6 ans, entre à l’école. Elle a vécu jusqu’ici avec sa mère.. Heureusement, elle va bientôt faire la connaissance de Benz – Benz, un garçon de même âge qui pleure tout le temps (il a ses propres démons).
A la maison les difficultés s’accumulent, et Yu Zhou zhou va devoir s’installer chez la sa grand-mère. La petite fille doit désormais partager sa chambre avec deux cousines plus âgées qu’elle… Jalousies, premiers conflits et premières amitiés surtout, une nouvelle vie commence pour la petite fille.

Edité par Casterman
De Golo Zhao
Disponible en numérique
la série sera composée de 2 tomes, un seul tome est sorti à l’heure actuelle

Mon avis/mes impressions :

Une BD tout en couleur poétique et charmante.
La BD est très agréable à lire, les couleurs sont douces dans des tons pastels, la police de caractère est agréable et change selon, on peut très bien avoir du texte en blanc, et du texte en noir …
Du haut de ses 6 ans, Zhu Zhu n’a pas vraiment eu de chance, mais elle s’imagine des histoires, et vit sa vie tranquillement. Son monde est peuplé de super-héros.
Dès le début, le ton est agréable, on sourit en découvrant cette première planche qui peut nous remémorer des souvenirs et cette jeune fille.
Pourtant sa vie n’est pas tous les jours faciles, ni sa relation avec les autres. Elle a même du mal à pouvoir aller à l’école suite à un problème. Elle va vivre avec sa grand-mère et ses 2 cousines, seulement elle est loin de s’entendre avec elles.
Elle continue à se réfugier dans son monde, à parler seule, elle n’a pas vraiment de bonnes notes, pas de fleurs (bon point), elle ne fédère pas les foules, mais elle aussi a le droit de vivre et de profiter des bonnes choses. Il faut dire aussi qu’elle aime jouer, que rester concentrer en cours est difficile pour elle.
Mais elle a son ami Benz Benz qui n’a pas la vie facile lui non plus et pleure bien souvent. Sauf que quand elle va vivre chez sa grand-mère, ils doivent se dire au revoir.
Elle fait la rencontre d’autres jeunes garçons, un la taquine beaucoup mais semble vraiment s’intéresser à elle.
Du haut de ses 6 ans, elle tente de vivre sa vie pleinement, malgré l’absence de sa maman par moment, malgré les problèmes, malgré la dureté de la vie. On ne voit pas grand chose non plus. On verra juste quelque chose vers la fin.

Une BD touchante, poétique, adorable, pour passer un moment avec une petite fille chinoise. Elle est comme un bonbon amer (tendre mais parfois on ressent l’amertume de la vie)

On a quelques fois de beaux dessins pleine pages.
On a aussi des bonus à la fin de la BD pour nous expliquer mieux certains fonctionnement en Chine, c’est intéressant !

Manga Time : Love & Lies tomes 1 à 5 (Fiche)

Finalement, en voilà un de programmer durant mon absence, dont je me devais absolument de vous parler

En y pensant, si on traduit, c’est très commun et ne vend pas du rêve : Amour & mensonges, on dirait le titre d’un soap sans fin (vous savez style amour, gloire et beauté; les feux de l’amour, etc.)
Mais si je vous dis qu’avec on a un zeste de dystopie, qu’on choisit pour eux selon un traitement rigoureux avec qui se mettre en couple. Et si on n’est pas d’accord ? si on s’oppose ? Mais ça a vraiment marché pour plein de personnes !

Hésitante, dans les premiers tomes, je l’aimais bien, mais je me demandais s’il avait ce petit quelque chose en plus, je suis fière de dire que OUI ! Plus j’avance, plus j’aime.

Résumé :

Dans un futur proche, c‘est le gouvernement qui décide du conjoint avec lequel chaque citoyen, dès ses 16 ans, devra passer le reste de sa vie. Ce bonheur promis sur la base de critères génétiques est à la fois source d‘espoir et de désespoir…
Depuis toujours, Yukari nourrit en secret un amour brûlant pour Misaki. Mais alors qu’il déclare ses sentiments à la jeune fille, il reçoit l’avis gouvernemental avec le nom de sa future épouse, Ririna ! Dans une société où avoir des sentiments pour autrui est illégal, ce lycéen s‘apprête à vivre une aventure interdite !

Les couvertures jouent souvent avec le fil du destin.
Le graphisme est agréable. Il me plait bien.

Edité par Pika
Disponible en numérique
Fiche

Manga - Love and LiesManga - Manhwa - Love and Lies Vol.2Manga - Manhwa - Love and Lies Vol.3Manga - Manhwa - Love and Lies Vol.4Manga - Manhwa - Love and Lies Vol.5

Tome 1
Je me rappelle je crois que c’est le tome où il apprend avec qui il est destiné être et qu’une drôle de chose se passe.
Il aime en secret Misaki, et elle que ressent-elle ?

Tome 2
Ici, on découvre sa promise, on fait sa connaissance.

Tome 1 & 2 – >
Je suis encore un peu dubitative, le contexte est très intéressant, mais pour l’instant on est surtout confronté aux affres de l’adolescence, avec des jeux un peu bizarres, avec des adolescents qui se cherchent, voire un peu malsain.
Mais le gouvernement qui s’en mêle, la chose bizarre qui se passe dans le tome 1, un des personnages qui s’intéresse aux réelles implications, pousse à réfléchir, se questionne sur la politique gouvernementale, l’intérêt se relève.
Si le monde dystopique est vraiment approfondi, ça pourrait être super !
La couverture du tome 1 intrigue, avec ce geste invitant au secret, à se taire. Sur les 2 tomes, le fil rouge de la vie se déroule.
Quoi qu’il en soit, le sujet est très intéressant !
A lire, voire à relire selon la direction qu’il prendra.

Tome 3
On retrouve plein de choses classique, quelque part le trio, la vie de classe, le questionnement, le désir, faire la différence entre amour et amitié, etc.
Mais quand le gouvernement s’en mêle avec sa loi pour favoriser la natalité, une autre atmosphère s’installe. Le ministère les convoque à un cours obligatoire : où il y a la théorie suivie de la pratique. Un cours qui met mal à l’aise nos jeunes gens. Il nous permet de faire la connaissance d’un autre couple d’un des potes de Yukari. La fin nous permet aussi de faire la connaissance d’un nouveau couple, dont l’une est sous les projecteurs : une star. Est-ce que le gouvernement sait s’y bien faire les choses ? Est-ce que ça risque de nuire à sa carrière d’artiste ?
Plus important encore, y a-t-il des répercussions si le jeune décide de faire fi du partenaire que le gouvernement lui a choisi ? Sont-ils observés lors de la pratique ? le gouvernement sait que Yukari nourrit des sentiments pour une autre jeune femme ? Ririna qui les aide, quels sont ses sentiments ? Pourquoi Misaki passe son temps à le fuir dans ce tome ? Pourquoi un pote de Yukari réagit ainsi à l’annonce des cours tout en prétextant ne rien savoir ? etc.
Dans ce tome, la classe de Yukari s’organise également pour le spectacle, ils vont jouer Roméo et Juliette. Qui jouera Roméo ? Qui jouera Juliette ? Quel sera le rôle de Yusaki ? Ils nous réservent une petite surprise qui fait bien rire, mais ils nous ont déjà fait quelques fois ce coup là.

Tome 4
Je suis très contente que dans ce tome, on commence à aborder quelque chose qui m’avait intrigué dans le tome 1, qui était perturbant. On commence seulement, mais on y revient !
Dans ce tome, la fête de lycée se précise de plus en plus, nos protagonistes ont des motivations diverses, mais finalement chacun a l’air d’y donner du sien, pas forcément tout de suite, et pour la personne qui devait joué Juliette, il y avait pas mal de choses à accepter.
Ce tome nous fait également rencontré des nouveaux personnages.
On revient également sur le passé de 2 protagonistes, sur leur questionnement sur la loi. On ne sait pas ce qui est dit exactement, mais ça fait réfléchir. Ce fil rouge a l’air de les suivre depuis un moment.
Les jeunes gens autour qu’on a vu dans le passé mais qu’on ne voyait plus dans le présent, on va les revoir !
Ces jeunes gens résolvent aussi plus ou moins les situations entre eux, des lettres, se croiser…mais à certains moments, c’est bien difficile, ils ont humains, ils ont des sentiments, que la loi ne peut leur dicter.
D’ailleurs, il y a des gens qui travaillent pour le gouvernement, mais eux aussi ont été élève avant, on en croisera un. Un des personnages va en profiter pour lui parler.

Tome 5
J’aime énormément cette série. Plus j’ai avancé plus elle s’est bonifiée. On reprend à la grosse révélation de la fin du tome précédent et on continue à s’interroger sur cette loi qui nous trouve le partenaire idéal.
Apparemment elle fonctionne parfois. On assiste même à un mariage qui a l’air heureux, et où le couple a été décidé par cette loi, et où tout semblait mal parti.
On nous explique ce qui n’allait pas, et ce que cette loi à a priori amélioré.
On s’interroge toujours sur cette révélation, et on voit une des jeunes filles qui était très investie dès le départ, elle a vraiment beaucoup apprécié ce jeune homme et fait des choses pour s’en approcher.
On continue à apprendre des choses sur les personnages, à mettre les choses au point.
La jeune demoiselle Shû comment est-elle au courant ? Qui est-elle ? C’est aussi le moment d’en apprendre un peu plus sur elle.
On va même se promener dans un café chat.
Bref, un excellent tome, avec un joli graphisme et une histoire prenante.

Un anime est actuellement diffusé sur wakanim, il est également de très bonne qualité et très agréable à voir. C’est un plaisir de replonger dedans et de voir les personnages prendre vie. J’aime beaucoup l’opening qui joue avec le fil du destin. On retrouve aussi Misaki quand elle fait la fameuse croix en invitant à se taire.

Une histoire qui vous fera réfléchir comme toute bonne dystopie !
S’il est moyen pour vous, je vous encourage à persister jusqu’au tome 4/5. Le personnage de Nisaka devrait vous aider à tenir le coup !

J’ai tout repris pour lui faire une fiche complète ^^ (vu que j’avais zappé sa fiche, ou plutôt dans ce cas là besoin d’en savoir un peu plus).

Manga Time : En scène tomes 1 à 3

Une série que j’aime beaucoup et que je suis très contente d’avoir découverte, surtout que je ne la croise pas tant que cela chez mes camarades.
De beaux dessins et elle me semble bien abordée.

Résumé :
La vie de la petite Kanade Ariya bascule le jour où elle assiste au spectacle de danse de sa voisine Lisa. Fascinée par la grâce de la jeune fille, Kanade n’a plus qu’un rêve en tête : devenir ballerine ! Mais la danse est une école difficile, surtout quand on n’a pas de prédispositions particulières. Cependant, malgré les obstacles et les déceptions, Kanade s’accroche. Et elle découvre vite que même les plus douées sont confrontées à l’échec…

Edité par Kurokawa
De Cuvie
Fiche

Manga - En scène !Manga - Manhwa - En scène ! Vol.2Manga - Manhwa - En scène ! Vol.3

Tomes 1&2 :
J’aime beaucoup, les dessins sont très agréables, c’est bien abordé, avec ses joies et difficultés. Il y a de l’aide, du soutien, mais aussi des rivalités. Si vous aimez la danse, le ballet, foncez !
Une très belle découverte

Tome 3  :
Une excellente série sur la danse, le dépassement de soi, exprimer ces émotions. Un très beau dessin qui nous emporte, nous envoûte.
Kanade et Shoko s’aident, elles sont amies. Pourtant d’une certaine manière, elles sont rivales aussi.
Sakura est très imbue d’elle-même et énervent les filles par moment.
Kanade a bien du mal à trouver son style, elle imite beaucoup, on le lui reproche. Une étrange opportunité lui permet de comprendre certaines choses, entre autre qu’il va falloir incarné, dégager des émotions, les siennes. C’est normal de s’inspirer, mais elle doit trouver son interprétation à elle.
Nous apprenons aussi certaines choses.

Cinéma Time : The Garden of Words

Résumé :
Takao, un jeune lycéen qui souhaite devenir cordonnier, sèche les cours et se rend dans un jardin japonais où il s’entraîne à dessiner des chaussures, les jours de pluie. Il y fait la rencontre de Yukino, une étrange jeune femme. Alors qu’ils deviennent de plus en plus proches, la saison des pluies touche à sa fin…

Durée 45 minutes de Makoto Shinkai
Traduction : le jardin des mots
Date de 2013

Mon avis/mes impressions :
Makoto Shinkai nous livre une pépite, une merveille à voir et à revoir, tant sur l’image, la bande son que sur l’histoire. Beaucoup d’émotions s’en dégagent.
Les images sont au niveau de l’affiche juste sublimes.
Deux êtres qui se rencontrent et se revoient dans d’étranges circonstances, ils partagent des choses mais ne se connaissent pas vraiment. Les jours de pluie, un nouveau monde s’ouvre à tous les 2. Ce petit jardin est leur lieu à eux deux.

Le graphisme est à tomber, on ne peut pas ne pas rester focaliser, garder les yeux dessus. Le film n’a aucune dimension fantastique.
L’esthétique est soignée, on bouge avec les personnages, on vit avec eux, on entend la pluie qui tombe, les émotions sont décuplées.

Le jeune Takao n’a pas forcément une situation familiale facile, mais il y a de l’amour entre eux, il est au lycée. Il souhaite devenir cordonnier, il craint qu’on se moque de lui. Il a des amis, il a sa vie. Seulement, il sèche ses cours les jours de pluie, et seulement les jours de pluie.
Un jour, il va dans un jardin, c’est un jour de pluie. Et il croise Yukino, qui semble plus âgée que lui. On ne connaît ni son âge ni son métier. Au fur et à mesure, ils font connaissance. Yukino a l’air blessé, elle récite des poèmes, l’écoute. Ensemble, ils partagent quelque chose. ils finissent par se retrouver tous les jours de pluie. Mais Yukino qui semble être en âge de travailler en entreprise, que fait-elle dans le jardin ? Peut-elle seulement se le permettre ?

Les moments de vie sont jolis, bien brossés. Ce n’est pas forcément parce qu’elle est la plus âgée, ou une femme, qu’elle sait ou pas faire quelque chose mieux que ce jeune lycéen.

Takao avance dans sa vie…les choses et des questions vont se relier magistralement.

C’est une oeuvre sublime, touchante, poétique, où 2 personnes partagent au départ de simples instants de vie sans en savoir beaucoup sur l’autre. Comme Takao, on va s’interroger sur Yukino …
Tant par l’histoire que par le graphisme, une histoire à voir et à revoir ! Une histoire touchante qui fait réfléchir.

Je ne peux pas vous en dire plus, mais si vous ne l’avez toujours pas vu, réparer vite cela XD !

Manga Time : Dernière heure tome 2

Manga - Manhwa - Dernière Heure Vol.2

Fiche

Mon avis/mes impressions :

La couverture continue de donner le ton on voit 2 élèves dans une classe, jusque là rien de choquant, sauf quand nos yeux se pose sur le fusil, une arme, sur le pupitre d’une élève.
Un manga qui continue à être beau, touchant, poétique, mystérieux.
Avec les situations, les relations se tendent, et quelques disputes, hausses de ton éclatent voire un peu plus.
Il y a cette fille qui ne peut pas partir, et ce jeune homme qui ne peut pas partir non plus. Chacun voit les choses d’un oeil différent. La fille tente de garder le sourire et de le transmettre aux gens avec sa cuisine, lui il culpabilise et en voyant la fille sourire explose en pensant qu’elle le prend à la légère.
Il y a ces 2 amis, de bons potes, mais en fait un a toujours adulé l’autre, il réussit mieux que lui, pour une fois c’est lui qui peut faire quelque chose que l’autre ne peut pas faire, et là aussi ça éclate.
Il y a cette jeune fille qui est revenu de la guerre, miraculeusement intacte et qui lâche ses émotions dans une activité, et ce jeune homme qui croise son regard et son secret lors de son activité à lui.
Il y a cette jeune fille qui s’occupe des siens et même plus encore, quelque chose de très bizarre, aussi adorable que flippant. Mais elle a dû apprendre, dans des circonstances difficiles.
Il y a donc une amitié qui la lie à cet autre jeune homme.
Il y a ceux qui sont partis à la guerre, ceux qui sont restés.
Il y a le retour de la guerre, et parfois des blessures ou pire encore ? Il y a toutes ces choses qu’on ne sait pas, même les adultes, et cette impossibilité d’avoir un médecin, ce qui pourrait tout aggraver et fait mal.
Il y a de drôle de cours : étude d’autonomie, et un qui apparaît suite à une mauvaise expérience cours de tir à la place du sport.
Il y a ce jeune homme qui ne peut pas partir à la guerre. Il y a cette question d’utilité qui obsède les humains. On l’assigne à autre chose, il y a ces mots tendres qui font du bien.
Et déjà les suivant repartent à la guerre. On a beau la refuser, ne pas vouloir tirer car c’est tuer quelque chose, c’est une question de survie !
Et il y a cette fin qui nous laisse bouché bée, mystère mystère jusqu’au prochain tome.

Le tome 3 est prévu pour le 26 octobre.