Série Time : Mindhunter Saison 1

Résultat de recherche d'images pour "mindhunter"

Résultat de recherche d'images pour "mindhunter"

Titre : Mindhunter

Une série créée par : David Fincher et Charlize Theron

Chaine : Netflix

Année : 2017

Episodes : 10 épisodes entre 35min et 60min

Genre : Drame – Thiller – Histoire

Avec : Jonathan Groff, Holt McCallany, Anna Torv, Hannah Gross, Cameron Britton…

Renouvelé pour une saison 2

Résumé :
À la fin des années 1970, deux agents du FBI font avancer la criminologie en s’intéressant à la psychologie du meurtre et en se rapprochant de monstres hélas bien réels.

Comment anticiper la folie quand on ignore comment fonctionnent les fous ? Deux agents du FBI imaginent une enquête aux méthodes révolutionnaires et se lancent dans une véritable odyssée pour obtenir des réponses.
En 1977, à l’aube de la psychologie criminologique et du profilage criminel au sein du FBI, les agents Holden Ford et Bill Tench vont s’entretenir avec plusieurs tueurs en série pour tenter de comprendre leur façon de penser et ainsi acquérir des connaissances afin de résoudre des affaires criminelles.

Fiche SB

Du coup, ça fait un peu chasseur d’esprit, de tête…remarque ils chassent du difficile XD -> profiler/profileur
Ah tiens, en cherchant un peu je suis tombée sur une information intéressante ici : le livre Mindhunter, dans la tête d’un profileur a inspiré cette série.

Pour le visionnage, je vous conseille d’être en forme. Vous pouvez enchaîner, mais ça peut aussi être difficile. Le 1er épisode était sympa, mais il lui manquait quelque chose, mais c’est encore mieux ensuite, et prenant.

Réservé à un public mûr et averti.

Mon avis/mes impressions :

Cette série se passe aux prémices de ce que l’ont a nommé ensuite serial killers / tueurs en série. Un nouveau type de criminel a appréhendé. Alors que la plupart du temps l’assassin connaît sa victime, et a une raison particulière (jalousie amoureuse, prendre la place du collègue pour avoir la promotion, pour avoir de l’argent, pour un héritage, etc.). Ici, cela semble sortir de nulle part et désarçonne pas mal de monde.
Ici, nous plongeons de manière très intéressante dans l’étude de ces criminels hors du commun, et quoi de mieux pour les appréhender que de discuter avec eux ! Logique, mais aussi difficile.

La série est très intéressante, glaçante, dérangeante, aborde plein de pistes de réflexion. On commence vraiment quand ces criminels n’avaient pas l’appellation qu’on leur connaît si bien aujourd’hui. C’est également le début de l’art du profilage.
Les 2 agents du FBI en charge sont intéressant et viennent avec leur histoire et personnalité. Plus tard, une universitaire les rejoint.
Même si nos 2 agents du FBI donnent des cours itinérant, cela n’a pas été une sinécure d’aller plus loin, de lancer une étude, de faire des entretiens avec eux, etc.
L’ambiance est très bien retracée, et la musique contribue à l’effet que fait la série sur nous !
Nous croisons différents serial killers enfermés ou libres, et la tension est à son comble.

Holden est une nouvelle recrue au FBI, prêt à bosser dur, à s’intégrer, avec ses idées. Amené dans cette nouvelle étude, il va se donner à fond. Il est bien apprêté, classe et élégant. Il n’hésite pas à défendre ses idées. Parfois, il ne voit pas où est le mal. Ce n’est pas toujours facile pour lui, surtout que son sujet n’est pas trop reconnu. Et il a un côté ambitieux.
Il va rencontrer sa petite amie, Debbie, de manière originale, elle est pleine de vie, de fougue, elle le fait bouger, l’initie à des jeux, parfois ils se disputent aussi, Holden a un côté jaloux. Debbie lui offre aussi son intelligence et ses connaissances, elle étudie la sociologie, c’est intéressant, à un moment donné elle va aussi se poser la question de quel travail elle va pouvoir faire avec ces études. Elle lui donne souvent des idées.
Bill est dans les sciences comportementales, il va prendre Holden sous son aile. Il sait bien s’y prendre avec les gens, trouver les bons mots, ne pas avoir l’air trop supérieur, des choses sur lesquelles Holden a du mal. Ils vont faire la route pour leurs cours. Et bien plus encore. Cela ne l’empêche pas d’avoir quelques soucis dans sa vie personnelle, dont un grand qu’il a bien du mal à résoudre.
Docteur Wendy Carr est une universitaire de haut niveau, elle va mettre une touche féminine, et universitaire, des connaissances, proposer l’étude, proposer de s’y impliquer totalement. Elle a l’air sûre d’elle, très professionnelle, peut être même un peu froide. Elle nous réserve également quelques surprises, notamment sur sa vie personnelle. Elle n’apparaît pas de suite. Elle voit dans leur travail quelque chose de grande importance, sur lequel il faudrait travailler à plein temps.
Holden, Bill et Wendy forment un bon trio, assez intéressant. C’est le début de leur équipe de recherche sur ces criminels pas comme les autres.
Holden, Bill, Wendy et Debbie sont des personnages très intéressant, chacun avec son caractère et intelligent.

Holden et Bill ont parfois du mal avec leur chef, à se justifier également.

Rencontrer, apprendre à connaître et comprendre les serial killers est difficile, éprouvant. Même pour nous à travers l’écran, il y a des moments très éprouvants. On peut également se poser la question de la limite à ne pas franchir, du danger que cela peut être de chercher à rentrer dans la tête de ces criminels hors du commun. Ils peuvent très bien être mariés, gentils à l’extérieur, intelligent…
Il est clair qu’ils dérangent, qu’ils interrogent, qu’ils ont tout bousculé. 

Déjà Holden avec sa jeunesse, sa fougue, ses idées, a du mal parfois, du mal avec les limites, car même si se mettre au même niveau que l’autre peut être un bon moyen de le faire craquer, lui faire croire qu’on le comprend, trouver le levier, il se pose aussi la question de l’effet que ça fait sur soi-même, de la limite à ne pas franchir. Il y a une grande majorité d’hommes parmi eux, ici on ne croisera aucune femme. Il y a également souvent une dimension perverse et sexuelle.
A la base, ça n’existait pas, on ne faisait pas attention à ses meurtres décousus en première apparence. Certains en ont même eu en marre, en quête de reconnaissance, ils se sont laissés arrêtés.
Ces meurtres a priori sans rapport ont un schéma. Il faudra trouver pour chacun celui qui lui correspond, également son levier. Parfois, leurs histoires nous glacent, et on s’interroge également sur un système qui a laissé ce genre de chose se faire, mais une fois la limite franchie il est trop tard pour eux.
D’ailleurs, Holden s’intéresse aussi sur la prévention, car c’est bien gentil tout cela, mais si on pouvait l’arrêter avant que ces atrocités soient commises ce serait mieux, si on pouvait l’empêcher de franchir la limite, empêcher la bascule. Holden se mêle d’un cas intéressant et très tendancieux, compliqué.
En tout cas, ça a contribué à l’incertitude de la société et que plus personne n’était à l’abri. Ici, les victimes étaient en majorité des femmes.

Ils peuvent très bien visiter plusieurs fois un serial killer (ils ont mis en place un processus aussi), des enquêtes peuvent s’étaler sur plusieurs épisodes.
Bill & Holden voyagent beaucoup.

Il y a encore largement de quoi faire et on en voit un se promener un tranquillement, du coup je serais partante pour une saison 2. C’est parfait, puisque ce sera le cas ^^.

Publicités

Séries Time : Angoisse, Frissons, Halloween

Bonjour tout le monde,

Si on parlait de quelques séries propices à l’ambiance Halloween, et la période plus large d’octobre/novembre, de quoi frissonner.

The Sinner

The Sinner

Histoire :
Une jeune mère est prise d’une rage soudaine en public et commet un acte de grande violence, sans pouvoir expliquer pourquoi. Un inspecteur de la police va enquêter sur son cas et découvrir les lourds secrets enfouis dans son inconscient.

Série en 8 épisodes.
Créée par Derek Simonds (2017)
Avec Jessica Biel, Christopher Abbott, Dohn Norwood plus
Nationalité Américaine
Genre Drame, Thriller
Statut Terminée
Chaîne USA
Format 45 minutes

Diffusé sur Altice Studio

Jessica Biel joue le rôle de la jeune mère dépassée par son acte : Cora.
C’est une série intéressante, glaciale, oppressante, avec une certaine lenteur, qui a de quoi vous retourner l’estomac.
Alors que l’affaire aurait dû être simple, plein de gens l’ont vu commettre ce meurtre, mais c’est une mère de famille comme tant d’autres, elle a sa vie, ce n’est pas une tueuse en série, alors pourquoi ? Cette musique aurait déclenché quelque chose en elle ?
Pratiquement tout le monde se désintéresse d’elle à part un policier qui ne se satisfait pas de ce qu’ils savent. Pourquoi a-t-elle tué cet homme ? C’est un bon policier, dans sa vie personnelle c’est une autre histoire, certains de ces choix sont assez spéciaux.
Cora et l’inspecteur vont avoir un travail énorme à faire, il semblerait que des choses sont terrées à l’intérieur de Cora. Mais si elles y sont enfouis si profondément, ce n’est peut être pas pour rien. On va aller dans le passé de Cora, voir sa soeur psychopathe par moment mais aussi endurant une souffrance terrible, qui a un moment nous sera extrêmement touchante, ses parents qui nous mettront très mal à l’aise surtout cette mère, son petit-ami. Le passé de Cora s’avère épineux. Alors qu’est-ce qui est à pousser Cora à tuer cet homme ? Est-il vraiment un pur inconnu pour elle ? Si vous avez le coeur solide, les boyaux bien accrochés, entrez dans cette sombre danse ! Le final devrait vous scotcher quand même !

Broachurch Saison 3

Histoire :
Trois ans ont passé depuis la mort de Danny Latimer et le procès du coupable.
Alec Hardy et Ellie Miller ont une nouvelle affaire : Patricia Winterman a été violée lors d’une soirée et les premiers éléments indiquent qu’un prédateur sexuel est dans les environs de Broadchurch.

Créée par Chris Chibnall (2013)
Avec David Tennant, Olivia Colman, Jodie Whittaker plus
Nationalité Britannique
Genre Drame, Policier
Chaîne ITV
Statut Terminée
Format 52 minutes

Diffusé sur France 2, en VOD …

Broadchurch est une série qui a eu un grand succès bien méritée et connue moultes adaptations du coup.
La série est porté par le duo de flic que forme Miller & Hardy (Olivia Colman & David Tennant) qui est excellent.
L’originalité de cette saison 3 est d’abordé une autre forme de crime : un viol, toujours dans ce petit village sans histoire, où généralement rien d’intéressant ne se passe comme ils disent. On sent aussi le poids du passé, l’enquête est à part, mais la vie continue pour beaucoup de gens. Pour les Latimer, c’est une autre histoire, ils prennent une partie de l’histoire, mais c’est quand même intéressant, cela montre bien qu’on efface pas tout aussi simplement. Alors que Beth a bien rebondi et aide notre victime, son homme a bien plus de mal et en oublie par moment que les autres membres de sa famille sont encore vivant eux.
Le viol se produit lors d’une fête, sur une dame qui est déjà maman, donc déjà d’un certain âge et pas un modèle de beauté non plus, tout un tas de questions se posent sur la cause et aussi finalement pourquoi l’avoir attaqué elle. Pas mal de gens ont des choses à cacher, ce qui les rend coupable par moment, ce qui complique la tâche des inspecteurs pour déceler la vérité. Même la victime aura quelques révélations à faire. Oui, ce sont tous des humains, et certains choses ils aimeraient les garder pour eux.
On remarquera quand même comparé à la France, aux USA, à ce qu’on voit d’habitude, la douceur et la gentillesse du traitement de la victime, qui est considérée comme telle et traitée avec beaucoup de respect et de considération (ça fait plaisir à voir). J’ai aussi adoré Hardy qui insiste sur le fait que tous les hommes ne sont pas comme ça. Il y a quand même quelques messieurs avec des comportements bien abjects et de porc.
Pour Hardy, ce n’est pas toujours facile non plus, il s’occupe de sa fille, qui traverse quelque chose qu’il ne voit pas au premier abord.
J’ai détesté la jeune fliquette et heureusement qu’ils la remettaient en place, elle m’a exaspéré au plus haut point.
De plus, se pose aussi la question, est-ce que c’est sa seule victime ? Ce genre d’affaire peut éveiller quelques consciences.
Il y a aussi l’impact de l’affaire sur la vie de tous les jours, déjà le regard quand quelqu’un est au courant, mais aussi sans savoir qui est coupable, on impose de faire attention, la vie de toutes les femmes est impactée. A certains moments voir tout le monde se mettre ensemble pour dire non, on ne se laissera pas faire et on veut vivre notre vie tranquillement est beau et bouleversant.
Une enquête rondement menée, avec respect pour une victime de viol, et des secrets déterrées, un très beau duo de policiers qui ne déçoivent pas. Le final est très tordu et à vomir. Normalement, vous devriez avoir quelques surprises.

Sinon ma série du week-end serait parfaite niveau ambiance aussi : Stranger things saison 2
Je n’ai plus trop de temps, mais c’était super, l’ambiance et la musique sont géniales, j’adore l’amitié qu’ils partagent. On essayera d’en parler plus longuement 😉

Manga Time : Perfect Crime tome 4

Manga - Manhwa - Perfect Crime Vol.4

Fiche

Couverture :
Comme toujours Usobuki fait la couverture, et on est en noir et rouge.

Mon avis/mes impressions :

On atteint des sommets quand même, les tréfonds de l’âme humaine sont toujours aussi glaçant. Certaines histoires font aussi toujours un sacré volte face. On relie des choses, on revoit des gens. On aborde plein de thématique. Et il semblerait que certaines personnes soient insensibles au don d’Usobuki Tadashi.

L’inspecteur fait partie des insensibles, il comprend certaines choses de travers et à peut d’être comparé à un assassin comme Usobuki, qui n’a pourtant tué personne, le crime parfait.
Il doute aussi du fait qu’on puisse un jour venir à bout de lui, surtout sans le tuer.
Usobuki lui s’amuse encore plus à tourmenter ces gens insensibles, et les met au défi de le tuer.
On se se retrouve donc avec quelques révélations intéressantes et fracassantes sur le sujet !
Nous revoyons aussi des gens dans ce tome, ce qui permet d’encore plus être touché et rentré dans l’histoire.

Usobuki nous est d’abord apparu comme un gars comme tout le monde qui a besoin d’argent, et là il en manque, petit problème d’intendance coupure d’eau, seulement il s’occupe aussi de beaucoup de chats ce qui a également un coût !
Il est complètement gaga des chats XD.

1/ Il met l’inspecteur au défi, et revoir une ancienne connaissance qui le rend responsable de sa situation et aimerait le tuer
2/ Nous avons une histoire d’harcèlement, ça fait toujours aussi mal et d’amour parental.
Un parent qui ne veut pas punir son enfant harceleur, c’est quand même grave, enfin ça reste une situation très mal gérée dans la société d’aujourd’hui qui peut conduire à des horreurs.
3/ La star et son manager ont une aventure, coup classique, rapprochement à force de se fréquenter; autre coup classique cela nuirait à sa carrière (quelque part c’est absurde) mais le monde cruel du showbiz.
4/ Jalousie féminine dans une club d’hôtesse, visage refait mais aussi le passé qui s’en mêle
5/ Jolie famille sous tout rapport malgré remariage, malgré déjà un enfant, là aussi coup classique et hideux. La fille s’est enfuit, elle est mal tombée. mais pourquoi à la base est-elle partie ?
Entre tout cela, on a un homme reconvertit détective avec un besoin d’action et une sorte de folie dérangeante qui le gagne de plus en plus !

En bref, à nouveau de sombres histoires glaçantes, dérangeants, tristes, intéressantes mais aussi on continue à en apprendre plus sur la capacité d’Usobuki. Sa manière glaciale de traiter les humains, d’où lui vient-elle ? Cela reste un mystère, mais il n’a pas l’air de se mettre dans la même catégorie qu’eux. On revoit des gens. Et attention à ne pas y perdre la tête !

Les dessins sont très agréables.
Comme toujours la série reste réservée à un public mûr et averti.

Il commet le crime parfait, car il n’assassine jamais directement ses proies.

Anime Time : Psycho-pass saison 1

Résumé:
L’histoire se déroule dans un futur proche, quand il est possible de mesurer instantanément et quantifier l’état d’esprit et la personnalité d’une personne. Ces informations sont enregistrées et traitées, et le terme « Psycho-Pass » fait référence à une norme utilisée pour mesurer un personne. La police peut désormais appréhender les « criminels dormants » avant même qu’ils n’aient commis leurs méfaits ! Akane Tsunemori intègre la Brigade Criminelle au grade d’inspecteur et elle va découvrir les avantages mais aussi les inconvénients de ce système !

La saison 1 est composée de 22 épisodes.
La saison 2 est composée de 11 épisodes. Dispo sur ADN.
Une saison 1 intitulée Psycho-Pass: Extended Edition Saison de 11 épisodes mais de 46 minutes
Un film d’animation
Des supports physiques sont sortis.
Et disponible sur netflix

Extended c’est la saison 1 refaite ?!

Le dominator :

On n’a plus besoin d’arme, seulement de celle ci, le dominator qui va d’abord vérifié votre psycho-pass et changer de mode selon l’état. Il est impossible de tricher. Mais qu’arriverait-il face à quelqu’un de dangereux alors que le dominator reste bloquer et que selon lui tout va bien ?

Un extrait, utilisation de la technologie moderne :

S’habiller en toute simplicité. Avec ça facile de changer de tenue. Facile d’avoir une tenue professionnelle et d’aller voir des amies après le travail avec une autre.

Un manga centré sur Kogami a commencé à sortir chez Kana. J’ai un peu de retard, mais d’après mes souvenirs un bon 1er tome, mais dommage pour des gens qui ne connaissent pas l’univers, sybille.
Bientôt va sortir celui centré sur Akane qui donc va reprendre l’anime, permettre de faire connaissance avec ce monde, cette technologie et le système sybille. Le premier tome sortira le 8 septembre, n’hésitez pas à tenter l’aventure si ces questionnements vous intéresse, ce monde, sybille.

Mon avis/mes impressions :
Psycho-pass est un excellent anime, très prenant, passionnant. Le monde avec le système Sybille semble en paix et en sécurité. Avec Akane on découvre de très sympathiques utilisations. Seulement il y a les exécuteurs, et ils n’ont pas forcément toujours été dans ce cas là. Seulement le système décide de tout, ce qui semble être un soulagement peut aussi prêter à questionnement. Petit à petit, le système n’a pas l’air d’être si parfait que cela. De quoi s’interroger jusqu’à la terrible vérité. Nos agents auront aussi à faire un homme intelligent et redoutable qui défie le système. Et qui les poussera à s’interroger.
Bref, très belle replongée et vivement qu’on ait le manga de cette partie là. Un anime que je ne peux que conseiller sauf aux âmes sensibles. Ça peut être dur.

Nous rencontrons Akane, qui a tout pour elle, son psycho pass a toujours été clair. Elle a l’embarras du choix pour son métier, elle eu la liste. Car oui, vous ne choisissez plus, selon vos résultats, vous avez une liste d’affectation possible. Akane est intègre, elle a le sens de la justice et du devoir, elle croit en ce système, en plus il a été doux avec elle, mais elle n’est pas au bout des ses surprises.
Le système sybille régente beaucoup de choses, il allège le poids pour les humains, et en même temps, on peut se questionner sur le libre-arbitre. Que devient-il ? Le système a-t-il forcément toujours raison ? En tout cas, la société semble baigner dans une paix apparente. Mais est-ce que tout le monde est heureux ?
Akane va travailler dans la police, son 1er vrai job, c’est différent de ses études. Elle s’adapte, voit comment ça fonctionne. Elle est calme et plutôt sûre d’elle en même temps, après tout elle a toujours été bien vu par le système, plein de possibilités se sont ouvertes devant elle, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.
De temps en temps elle voit ses amies, on voit l’impact, le pouvoir et la puissance de la technologie.
Au milieu des affaires se posent très vite une question. Il y a comme un problème, les exécuteurs ils étaient autre chose avant, ils avaient une vie, certains étaient même policier. Mais alors pourquoi tout a fini ainsi ? Et quel est le risque ? Ca en fait de mauvaises personnes ? Qui est préservé de basculer ? Si on prend les choses plus à coeur, on est plus sensible, ne risque-t-on pas de faire basculer son psycho-pass ? Peut-on totalement s’y fier ?
On sera amené à découvrir certains liens, certaines existences avant d’être exécuteur. Une fois que le psycho-pass a basculé, ils étaient isolés et certains ont eu cette proposition. Ils ne sont pas vraiment libres de leurs mouvements et sacrifiables.
Alors qu’Akane fait ses premiers pas, se confronte à toutes sortes de gens, découvre le métier qu’elle a choisi, le monde semble s’emballer, perdre pied, entre autre à cause d’une personne redoutable, intelligente, ça va pousser Akane a sacrément réfléchir sur des choses, sur le système Sybille.

Manga Time : Perfect crime tomes 1 à 3

 

Manga - Perfect CrimeManga - Manhwa - Perfect Crime Vol.2Manga - Manhwa - Perfect Crime Vol.3

Résumé :

Un homme, Tadashi Usobuki, est repéré à plusieurs reprises sur le lieu de crimes étranges. Toutefois, personne n’arrive à prouver sa culpabilité. Tout le monde l’appelle depuis «l’homme aux crimes parfaits ». Haine… Jalousie… Désir… et amour. Usobuki est capable de répondre à toutes les demandes de meurtre de ses clients. Et méfiez-vous, il ne rôde jamais très loin de vous…

Edité par Delcourt Tonkam
Disponible uniquement en papier au prix de 7.99€
Dessin de KANZAKI Yûya
Scénario de  MIYATSUKI Arata
Réservé à un public mûr et averti

Fiche MN

Mon avis/mes impressions :

Tome 1 : 
Désolé, mais malheureusement je ne l’ai pas écrite.

Tome 2 :
C’est un thriller psychologique intéressant, intriguant, et qui met très mal à l’aise.
Notre assassin a l’air de se détacher du commun des mortels, de trouver les humains vils et stupides. Pourtant il a aussi un loyer à payer, et a l’air de plus apprécier la compagnie des chats.
Il a une sacré capacité pour créer des illusions auxquelles les gens croient.
Même si on sait que ce sera plus compliqué que ce qu’on nous montre à la base, on ignore totalement en quoi, dans quel sens.
Cela peut très bien être la personne elle-même qui a demandé, il peut y avoir eu une autre requête avant.
La seule façon de l’arrêter est soit sa mort à lui soit celle du commanditaire.
On ne sait pas qui est le vrai commanditaire dans certains cas.
Parfois, cela ressemble à un gâchis total, il ne se mêle pas de la vie des gens, ne les conseille pas, il fait ce qu’on lui dit.
Les situations restent pleine de surprises !
Dans ce tome, on rencontre
Une jeune femme qui vend son corps pour être entretenu, mais son prétendu ange gardien s’avère un désaxé avec des requêtes dures.
Des employés de bureau et une histoire de promotion
Un homme qui veut profiter des plaisirs de la vie sans s’encombre d’une famille a un bon poste.
Une jeune femme sur le point de se marier qui cache son passé
Une jeune femme qui vient de perdre son mec, un host qu’elle entretenait.
2 amis d’enfance un garçon et une fille qui le défendait qui ont grandit et un professeur qui fait des choses avec la fille.
Mais tout est-il vraiment comme il paraît ?!
La vraie histoire se dévoile page après page.
L’inspecteur Toda a Usobuki dans son colimateur, et il l’a fait s’interroger sur la justice.

Tome 3 :
Cette série reste toujours aussi intéressante à lire et glaçante.
Usobuki joue toujours avec les humains, exécute les requêtes. C’est hallucinant de voir ce qu’il provoque, parfois c’est un véritable gâchis, un malentendu des gens. On ne sait pas la plupart du temps à quelle sauce on va être mangé, qui est vraiment le client ? quelle est la vraie histoire ? Même si certaines choses, certaines personnes on les soupçonne.
Pour Usobuki, les humains sont des idiots. Il s’amuse à observer leur réaction, leurs comportements. Les gens ont une vision faussée, et parfois ils deviennent horribles, ne sont plus eux mêmes.
Usobuki met en garde l’inspecteur Tada, sur sa vision de la justice. Il est toujours après Usobuki, mais il va aussi avoir à faire à lui de beaucoup plus près, il se questionne beaucoup.

Dans le tome 3, il est question
– d’une fille qui a mal tourné et est devenue voleuse,
– de gain au loto,
– de sculpture, de créer une oeuvre,
– de jeunes filles avec des difficultés sociales, isolées,
– d’une aide à domicile d’une personne âgée riche,
– d’une femme à qui il est arrivé plein de malheurs,
– d’un détective qui enquête sur un adultère.

Le dessin est bien :), agréable, de bonne facture.
Déconseillé aux âmes sensibles, un côté dérangeant et tarabiscoté.

Notre assassin Usobuki fait toutes les couvertures sur un fond noir, ça met dans l’ambiance. Le titre et sa chemise sont en rouge, une couleur qui fait penser au sang. En noir et rouge XD.

Il commet le crime parfait, car il n’assassine jamais directement ses proies.

Manga Time : Sherlock Tome 1 – Une étude en rose

Manga - Sherlock

Résumé :
Rapatrié d’Afghanistan à cause d’une blessure et de troubles psychologiques, le Dr Watson se retrouve à Londres à partager son logement avec un homme des plus étranges. D’un seul coup d’œil, son colocataire devine son passé, la thérapie qu’il a suivie et l’alcoolisme de son frère. Qui est-il ? Sherlock Holmes.
Dans une ville à la pointe de la technologie, plus rien ne pourra lui échapper.

Mon avis/mes impressions :
C’est l’occasion de retrouver le grand Sherlock Holmes dans le Londres moderne du 21ème siècle. Toujours égal à lui-même, résolvant des affaires où la police s’enlise.

Sherlock Holmes est un personnage très connu, un détective hors pair, mais pas une personne des plus agréables à fréquenter. Ce n’est pas non plus un exemple : drogue, alcool, content quand il y a des affaires sordides de meurtres et si possible compliquées, … mais très fascinant.
Kurokawa pour notre plus grand plaisir reprend la version moderne de la BBC où Sherlock est incarné par le superbe Benedict Cumberbatch. Sherlock et Watson, dans le Londres moderne du XXIème siècle, c’est le truc en plus que la BBC nous a offert. Alors Sherlock peut utiliser également tous les appareils modernes mis à sa disposition.

Le manga en lui-même a un grand format, pour mieux en profiter, il coûte aussi du coup plus cher, mais il y a encore pire. Il y a de l’argenté qui ressort de la couverture.
De mon côté, je suis assez frustrée car mon tome a une page complètement cornée *toute choquée* et si je la déplie, il s’avère qu’elle dépasse. Horreur malheur !

Le style de graphisme me paraît assez particulier, un côté épuré ?!
Avoir quelques pages couleurs et des illustrations de chapitres sur toute la page s’avère très plaisant.

Cela peut être l’occasion pour des gens ayant du mal à lire, de le découvrir de manière plaisante et actuelle.

Dans ce tome, Sherlock et Watson font connaissance, et quelque part se sont fort bien trouvés ! L’affaire est sombre, tortueuse, sordide et fait déjà ressortir de l’ombre son pire ennemi. Watson va de surprise en surprise, également quand il est convoqué impérativement et cavalièrement.
Pour ceux qui ne connaissent pas du tout l’univers, vous irez de surprise en surprise, ferez connaissance avec quelques personnages haut en couleur. Avec en toile de fond une affaire glaçante.
Ceux qui connaissent, au niveau des personnages pas de réelle surprise. Mais une vision différente, une replongée, voyez-vous les choses différemment alors ? Cela faisait bien longtemps, donc pour ma part j’ai redécouvert l’affaire, mais les personnages me sont fort connus.

Tome 2 prévu pour le 8 juin.

Lecture Time : Psycho Pass Kogami Tome 1

psycho-pass-inspecteur-shinya-kogami-1-kana

Fiche du manga sur MN

Résumé :
XXIIe siècle, chaque homme est muni d’un « Psycho-Pass », un dispositif qui mesure un coefficient de criminalité. S’il est trop élevé, vous êtes traqués par des Exécuteurs, des criminels potentiels, supervisés par des Inspecteurs. Des morts suspectes se multiplient dans une maison de retraite. L’inspecteur Shinya Kogami est chargé de l’enquête. Un suspect se profile mais une machination macabre semble avoir été mise en place impliquant la zone réservée aux seniors haut-placés dans la société. Dans quoi l’inspecteur va-t-il mettre les pieds ?

Sortie numérique : dispo
Sortie physique : 10 juin

Mon avis/mes impressions :
D’abord, il m’a légèrement déconcertée, je suis un public conquis ayant déjà connu l’anime, mais on a juste entraperçu Akane, en fait je n’avais pas fait attention au titre en entier, là on est centré sur Kogami et il y en a un autre centré sur Akane
Le graphisme est sublime, n’est ce pas ?!
Ils ont la classe.
Ils ont une affaire très complexe (du coup, je le relirai sans doute avant le 2, puis c’est tellement plaisant)
Par contre, même si les bases de Sybill, de l’univers sont posés, vous pouvez tout à fait penser aux dystopies aussi. A moins d’être très empathique, si vous ne connaissez pas le monde avant, ne relisez pas plusieurs fois, y réfléchissez, vous n’allez pas encore percevoir la richesse de l’univers, le questionnement sur la société, la justice, le mode de fonctionnement ….

Ceux qui aiment le policier seront conquis sans doute, pareil pour ceux aimant les thrillers, mais c’est aussi une série avec une forte dimension psychologique, qui amène à se poser plein de questions dès qu’on y réfléchit.

Voilà
On parle bien d’une enquête, préquel de l’anime.

Cinema Time : Legend

affich_31857_1

Fiche film

Résumé:
Londres, les années 60. Les jumeaux Reggie et Ronnie Kray, célèbres gangsters du Royaume-Uni, règnent en maîtres sur la capitale anglaise. À la tête d’une mafia impitoyable, leur influence paraît sans limites. Pourtant….

———

Je me suis relevée troublée, dubitative, me disait eh ben, je n’ai pas particulièrement accrochée, je n’ai pas détesté non plus, mais il m’a quand même fait un certain effet. Non, ce n’est pas non plus mon 1er film de ganster, j’en ai déjà vu et on retrouve pas mal certaines choses.

Mon avis/Mes impressions:
Il est particulier, il m’a fait un certain effet mais bizarre. J’ai également eu beaucoup de mal avec Ronnie Kray, à cause de sa grand irrationalité, même si de temps en temps il sortait un truc bien. Cela m’a un peu fait comme si ce type plombait tout : les affaires, les amours…et le film.
Tom Hardy assure les 2 rôles, diamétralement opposé ! C’est pas faux ce que dit Ronnie a un moment, on aurait presque du mal à les croire jumeaux XD.
Mais si vous n’avez pas peur, c’est une expérience à tenter !

Reginald dit Reggie est d’une grande classe, toujours bien mis, poli, galant, réfléchi, intelligent, qui veut réussir et de l’argent. On ne peut pas lui en vouloir ! Il se dit souvent homme d’affaire, contrairement à son frère le terme de gangster ne lui plaît guère.
Par l’ironie de la vie, il rencontre Frances, les échanges entre eux sont plaisants. Frances veut aussi plus de sa vie, plus que ce que sa mère a, le seul moyen pour l’instant a été d’entamer des études de secrétariat. Entre eux quelque chose se passe, ils nous offrent des moments savoureux, et ils ont un petit truc avec un bonbon au citron.
Ce film m’a aussi permis de revoir Colin Morgan (Merlin de Merlin) dans un petit rôle sympathique, et complice dans sa relation avec une certaine personne. Cela a été un grand plaisir de le revoir.
Ronnie aurait dû être interné, mais voilà Reggie prend le risque de le garder près de lui, c’est son frère. Mais peut il le contrôler ? Va t’il prendre ses médicaments ? Est-ce bien un risque raisonnable ? C’est son frère, c’est la seule raison dont il a besoin. D’ailleurs, on aperçoit ses parents aussi, j’ai détesté leur mère.
En tout cas, comme dans tout film de gangster, on joue sur les mots, on demande en obligeant, on a des répliques savoureuses.
S’il faut bien laisser une choses à Ronnie, c’est qu’il s’assume totalement, parfois il nous fait même rire, mais la majeure partie du temps il m’a énervé.
Ce n’est pas parce qu’ils sont gangster dans l’East End de Londres que la prison leur sera forcément épargnée. Pourquoi ? Y aura t’il de graves conséquences ? De plus, une certaine mafia leur propose un marché. Vont ils l’accepter ? Pouvoir négocier ?
Emily Browning était formidable dans le rôle de la douce Frances, qui tombe amoureuse d’un gangster. L’acceptera t’elle ? Se mariera t’elle ? Les choses tourneront elles mal ? Voudra t’elle le changer et a t’elle une chance d’y arriver ? Et sa famille, comment voit elle cette relation ?
Et la police que fait-elle ? Arrivera t’elle à quelque chose ? Sont ils tous corrompus ? Là aussi, on a le droit à de bonnes scènes, comme quand ils font salut aux flics XD
Même si Reggie est la voix de la raison, sur certains choix il sera vraiment mauvais.

Pour le reste, les détails, ils vous faudra regarder ce film
Totalement déconseillé aux âmes trop sensibles !!!

Lecture Time : Ava Dream (BD)

 

 

Résumé :
Au départ, Ava Dream n’était descendue chez ces maudits Français que pour régler une banale affaire de succession. Arrivée à Bordeaux, la belle Anglaise comprend rapidement que pour décrocher la promotion tant espérée, elle devra quelque peu excéder ses compétences d’avocate. Car, s’il s’agit bien d’une succession, la principale concernée est retenue au sein d’Obédia, une secte connue pour sa propension à l’extorsion. Pour le moment, tous ignorent encore que la jeune Mélanie est multimillionnaire. Dans l’urgence, Ava n’a d’autre choix que de se précipiter dans la gueule du loup.

Genre : Polar / Thriller
Public : Ado-adulte – à partir de 12 ans
Paru le : 21 novembre 2008
Pagination : 48 pages
Prix de vente public : 12€

Une série conclut en 2 tomes que je recommande <3.
Disponible en numérique.

Mon avis/Mes impressions:
Une belle surprise. Je suis tombée sous le charme de cette belle anglaise carriériste, elle en veut, elle fait des efforts, et ces patrons en profitent. L’affaire est intéressante et assez classique, la secte qui vous fait miroiter une jolie vie. Devoir sauver quelqu’un de celle ci.
Le graphisme est sympathique, et j’adore la répartie de miss Dream ou voir ce qu’elle pense dans sa tête.

Tome 1:
Dans ce tome, Ava Dream va nous promener entre l’Angleterre et la France, aussi à travers des flash back. Mener une belle carrière n’est pas évident, encore moins quand on naît femme, mais son patron a l’air de l’avoir beaucoup observer. Sous un faux prétexte, elle va en France, pour une banal histoire de succession, mais on a omis de lui dire  certaines choses : la fille qui hérite, Mélanie, est enfermée dans une secte, et ce qu’on lui demande réellement de faire.
Ava Dream est une fille pleine de charmes, et intelligente, elle se retrouve à collaborer avec des gens avec qui ça a du mal à passer, le respect manque aussi. De plus, elle se fait reluquer, il faut dire qu’elle s’affiche un peu trop par moment, surtout vu les pervers. Mais elle sait aussi changer d’habit.
Ce tome porte le nom d’infiltration : oui il lui est demandé de s’infiltrer dans la secte, là on appréciera son côté non dupe, ce qu’elle pense réellement. Ce sera non dénué de surprises.

Tome 2:
Celui-ci porte le nom d’exfiltration.
Pour ne rien gâcher, il est conseillé d’avoir lu le tome 1.
Il commence en nous perdant, mais en fait on est dans le rêve, ou plutôt le cauchemar d’Ava Dream. Elle est piégée dans la secte. Son secret est il toujours protégé ? Pourra t’elle sauver la jeune Mélanie ? De plus, elle ignore que les héritiers de base sont au courant et ont envoyé leurs snipers pour les descendre dès qu’elle sortent. Et pourra t’elle convaincre Mélanie de la suivre ? Quelques rebondissements, de la chance et de l’intelligence, et l’histoire sera résolue.

Lire un extrait

Précisions :
On a parfois du langage de la région, de Provence, à Bordeaux, heureusement expliquer.
Quand ils sont dans un mauvais état, on a des phrases pas claires qu’on doit reconstituer, par exemple avec des fff, ça c’est un peu embêtant.
On a des mots anglais qui se promènent, personnellement ça ne me gêne pas du tout, me baladant pas mal entre l’anglais et le français.

AVADREAM_01_PG03_48_FR.indd

Lecture Time : Border Tome 1

Fiche manga

Résumé :

Haruna, jeune étudiante en phase d’entraînement avec les forces de police, se voit confier la tâche de veiller sur Ishikawa, un officier qui vit avec une balle de revolver logée dans le crâne. Cette blessure lui a permis de développer le don de communiquer avec les esprits des victimes, ce qui se révèle particulièrement utiles pour résoudre certaines affaires.

Avis :

Un thriller efficace et plaisant, une bonne lecture.

On a quelques jolies pages couleur pour commencer (très bonne initiative de Komikku).
Papier un peu bizarre sur le coup c’est l’impression que ça m’a fait :s.
Le dessin correspond bien avec le genre et est plaisant.
La faute « 18 ans en classe de 4ème » ????!!!! m’a laissé un goût amer, surtout venant de soi-disant professionnels, quand on imagine cela reproduit sur x tomes, ça ne le fait clairement pas.
Et je note que souvent on a de petites fautes d’orthographe, ça ne va pas. Tout éditeur confondu, il faudrait une relecture.

Bref, passons.
Après une 1ère affaire bien glauque, on passera à la suivante qui sera tout aussi captivante.
Oui le jeune homme a une capacité particulière depuis son accident, depuis qu il a frôlé la mort.
« Un » hacker pour aider.
Une jeune femme en stage d’observation, dotée d’une très bonne mémoire.
« Un » coroner
Quelques belles citations à méditer vous trouverez dans ce tome.
Du coup, une belle gamme de personnages hauts en couleur, pas communs.
Ils ont chacun des capacités particulières.

Notre inspecteur voit les victimes, comme des sortes de fantôme, il est clair que c’est l’occasion d’en apprendre plus, de résoudre les choses, pour qu’ils puissent partir en paix quelque part (thème déjà vu et intéressant). Ainsi que l’idée de lui donner cette capacité suite au fait d’avoir frôlé la mort.

Une autre bonne pioche de Komikku.

Retour aux sources avec mon genre de base thriller, policier. Des personnages intéressants avec des capacités tout aussi intéressantes. Des affaires intéressantes et pas évidentes du tout, assez glauques et adaptées à la période. Très bon mais pas exceptionnel.

IMG_8858 IMG_8859 IMG_8861 IMG_8862 IMG_8863 IMG_8865

Tome 2 prévu pour le 03 décembre.