Anime Time : Conseil animes

J’étais en train de réfléchir à comment appeler cet article, en évitant meilleur, best, top XD. Finalement, cela ne me paraît pas trop mal ainsi.

Le mieux dans l’histoire, c’est que parfois je me suis tellement loupée, que ça y est oui, je vais pouvoir en parler (à moins que j’oublie)

Donc dans les animes que j’ai vu cette année, qu’est-ce qui s’est démarqué pour moi ? Sont-ils de 2017 ou bien avant. Allons-y !

Sans classement, selon comment ça me va vient !

March comes in like a lion

Sangatsu no Lion

Cet anime a donc commencé fin de l’année 2016, continuait en 2017 et récemment a repris avec la saison 2. En plus, il sort en manga.
Nous avons des vies pas toujours faciles, du shogi, plein de réflexions, ainsi que plein de bons moments. Les 3 jeunes femmes de l’affiche apporte un réel plus, également à Rei. On comprend aussi bien vite que Rei est assez différent, qu’en cours ce n’était pas évident, victime de harcèlement scolaire, et plutôt tendance à le nier vu que finalement il était « juste » ignoré. Dans la saison 2, une jeune camarade de Hina est harcelée, et Hina est la seule à prendre sa défense, pour ensuite finir par être une victime à son tour. L’histoire montre bien la complexité et ce que cela peut engendrer, et franchement mon coeur s’est serré plus d’une fois, c’est bien traité et très dur à voir, ça fait vraiment mal. Je comprends que les japonais aient utilisé cette histoire pour la prévention contre le harcèlement scolaire. Même si le shogi ne vous intéresse pas plus que cela, c’est vraiment une histoire à découvrir qui parle de beaucoup de choses. J’ai écris sur les mangas :).
L’anime est tout en couleur, il se dégage quelque chose de particulier, on est pris dedans. A la fin, on a souvent une photo d’un vrai paysage.

The Ancient Magus Bride

Mahoutsukai no Yome

J’ai regardé les OAV qui sont dignes d’un film de Miyazaki ici

Et quel grand plaisir cela a été d’apprendre qu’on allait avoir l’anime, on se régale déjà avec le manga. En plus, ça ne fait pas de mal de reprendre du début. L’anime est très beau, nous emporte, par sa musique et son animation, nous sommes plongés dans une ambiance magique. J’adore voir la magie prendre vie sous mes yeux <3. Les gens qui ne regardent pas/plus d’anime passent vraiment à côté d’une petite merveille.
Si vous revoyez un épisode, si vous faites des arrêts, si vous repassez des scènes, c’est normal ^^
Chise est différente, elle voyait des choses que les autres ne voyaient pas et a été harcelée, ici s’offre une nouvelle vie à elle. Un bel espoir.

Poco’s Udon World

Udon no Kuni no Kiniro Kemari

Anime de 2016 sur lequel je vous ai déjà tout dit 🙂 ici

Masked Noise

Fukumenkei Noise

Encore une adaptation anime d’un manga que je suis pour mon plus grand plaisir. C’est juste magique de les voir s’animer, que la musique nous parviennent véritablement. J’ai passé un super moment. Souvent je revoyais celui de la semaine d’avant puis celui de la semaine. Et en plus, il a un article ici

Love & Lies

Koi to Uso

Vous savez déjà le grand bien que je pense du manga, grosso modo on reprend ce qu’on avait dedans, et pour moi ça a été un véritable régal de les retrouver en couleur, prenant vie, de se rafraîchir la mémoire. A part le dernier épisode, que je vous conseille d’oublier et de jeter à la poubelle, c’est une réussite. Mais après, il va vraiment vous falloir continuer avec le manga !

Re-Zero

Anime de 2016. On a aussi le manga et le light novel en cours de sortie en France.
Re-Zero où par contre je ne suis qu’à l’épisode 17 fini.
Pour moi ça était une bonne surprise, même si le premier arc n’est pas le plus innovant il nous replonge dans des choses connues que j’ai apprécié, et je me suis tout de suite attachée à Emily et Pack.
Mais c’est aussi un anime plein de surprises, le 2ème arc est totalement déroutant, il y a de quoi se poser des questions. On n’a pas mal de révélations, et je suis arrivée à un passage des plus intéressants.
Un anime fun, sympa, original, avec son lot de surprises.

Bungo Stray Dogs

Bungou Stray Dogs

Anime de 2016, 2 saisons, le manga sort en France. Anime dont j’ai beaucoup regretté de ne pas avoir pu vous parler, car j’ai beaucoup beaucoup aimé !
C’est un anime fun, décalé, avec des choses très intéressantes et surprenantes. On va découvrir plusieurs pouvoirs, plusieurs groupes. S’il est plus difficile de s’en sortir avec les japonais qu’on ne connaît pas trop, certains vont totalement nous parler (normalement). Le gars qui tente de se suicider a l’air de rien comme ça, et pourtant il en a des choses à nous révéler, des choses qui prennent encore une autre dimension dans la saison 2.
Action, fun, suspense, pouvoirs, bons moments.

Made in abyss

Made in Abyss

Un énorme coup de coeur, j’étais bien embêtée de louper le timing pour faire sa fiche. On découvre tout un univers, tout un monde. Les 2 personnages de l’affiche ont un lien particulier qui les unit. L’animation, l’univers est beau, envoûtant, mais peut aussi être terriblement dangereux. C’est un anime prenant, qui monte crescendo, soyez prêt, tout sera loin d’être facile.
Oserez vous partir avec eux à l’aventure dans des lieux qui peuvent être aussi beau que dangereux, où vous risquez votre vie ?!

Publicités

Manga Time : Chat malgré moi tome 1 (Fiche)

Chat malgré moi Tome 1 par Wagata

Titre : Chat malgré moi
Titre japonais : Neko Hajimemashita
Scénario & Dessin : WAGATA Konomi
Editeur : Nobi nobi
Genre :  Animaux, Tranche-de-vie
Prix papier : 6.95€
Pas de format numérique

WAGATA Konomi est également l’auteur de Lusky, ami pour la vie, qui est également disponible en France, et tout est sorti.

Fiche MN

Titre :
Très bien trouvé, un jeune garçon qui devient un chat sans rien avoir demandé -> Chat malgré moi

Couverture :
Elle est dans le ton, on a un chat avec une drôle de tête, il nous montre une patte aussi. Une patte de chat est dessinée sur le numéro du tome. On a le jeune homme dans juste une petite boule mais ça montre que le chat c’est lui. On a des dessins de chats en arrière plan. Le titre est mis en forme et le C de manière spéciale. En tout cas, la couverture donne déjà très envie.

Histoire :
La vie du jeune Nao bascule après un terrible accident de la route : quand il reprend ses esprits, il se retrouve piégé dans le corps… d’un chat ! Pensant d’abord que ce n’est qu’un mauvais rêve, il va tester tous son potentiel de félin jusqu’à se rendre compte que la rue n’est vraiment pas faite pour lui… Heureusement, il va croiser la route de la jolie et maladroite Chika, une lycéenne qui vit seule et décide d’adopter ce petit chat peu ordinaire. Inconsciente de la réelle identité de son compagnon, Chika va le rebaptiser Nyao et commencer une nouvelle vie avec lui. D’aventures en aventures, Nyao parviendra-t-il à retrouver son corps humain ?

Mon avis/mes impressions :
Mignon et très drôle, j’ai passé un très bon moment et j’ai vraiment rit ce coup ci XD !
La façon dont les choses nous sont dites ainsi que les situations entraînent des moments cocasses et très drôles.
Il doit déjà se faire au fait d’être un chat et réalisé qu’il l’est vraiment, ensuite il se trompe par moment, et en apprend de plus en plus sur les chats, et en étant un être vivant aussi mignon il peut avoir accès à des choses insoupçonnées, où de son vivant garçon ça ne marchait pas.
D’un côté il réfléchit à comment il pourrait redevenir humain et d’un autre il se complaît dans sa vie de chat vu qu’il s’est trouvé une maîtresse sympa, qui est aussi une fille de son école.
Ex. Allez dans une litière, on le regarde faire, non pas possible, il aimerait bien aller au WC, mais sans se faire prendre.
Ou alors quand il apprend qu’un chat dort 14 heures par jour XD.

Pour moi, ce premier tome est une réussite. Ce manga s’adresse à tout le monde, petit et grand enfant, homme ou femme. Contrairement à Lusky qui s’adresse plus à public shojo, et qui aime les chiens.
C’est une thématique que j’aime beaucoup l’échange de corps, voir ce que l’autre ressent, comprendre l’autre en se mettant à son niveau. Ici, en plus, c’est un être humain qui a échangé avec un chat.
Les connaissances de Nao en chat ne sont pas tout à fait complètes et exactes, parfois il peut donc se faire des films et mal comprendre.
Le chat Nyao est un pur régal, ses expressions (visage/figure), ses positions. Il est très attachant.
Il y a aussi une bonne réflexion je trouve, des choses qui ne passerait pas pour un petit garçon humain, mais pour un petit mâle chat pas de problème.
On passe un très bon moment, et on rigole bien aussi. Je recommande à tout le monde :).

Série Time : Liar

Liar : la nuit du mensonge : Affiche

Résultat de recherche d'images pour "affiche liar la nuit du mensonge série"

Mini-série en 6 épisodes abordant le délicat cas du viol.
Titre : Liar / Liar : la nuit du mensonge
Chaîne d’origine : ITV
Diffusé en France sur TF1 / MyTF1
Série britannique
Genre : Drame, Thriller

Histoire :
Laura est un professeur récemment séparée qui n’est pas sûre d’être prête à s’engager à nouveau. Andrew est un chirurgien renommé dont le fils étudie dans l’école de Laura. Très vite, Andrew et elle se rencontrent, mais cela va avoir de graves conséquences que personne n’avait anticipé.

Titre :
En une nuit, tout peut changer.
Liar signifie simplement mensonge. Le titre apparaît souvent comme un rappel, à différents plans. Le mensonge est une affaire compliquée, il y a les « bons » mensonges, les « mauvais » mensonges, les mensonges pour protéger, voire même les omissions.

Mon avis/mes impressions :
Liar est une excellente série, d’une qualité qu’on aimerait voir plus souvent, avec un excellent jeu et une excellente histoire. Il y a beaucoup de justesse. On se sent vraiment dans la réalité, dans la vie telle qu’on peut la vivre, avec des hauts et ses bas bien souvent.
On a l’impression d’un gigantesque malentendu.
Les beaux paysages participent aussi à la qualité de la série, et nous emmènent ailleurs.
On a affaire à des adultes responsables, des gens intelligents, qu’on a plaisir à suivre, on a plaisir à suivre leurs échanges, discussions aussi.

Laura et Andrew sont en tête d’affiche, c’est donc eux qui sont concernés de près par l’affaire.
Laura est interprétée par Joanne Froggatt (Anna Smith de Downton abbey entre autre), elle joue une femme intelligente, indépendante, professeur. Elle assure dans son travail.
Andrew est interprété par Ioan Gruffudd (qu’on a pu repéré dans la trop courte série Forever comme disait mon magazine entre autres). C’était un grand plaisir de le retrouver. Il est chirurgien et a une très bonne réputation, également un fils.

Laura vient d’arrêter sa relation avec Tom, il vient de partir de la maison, apparemment ils ont toujours été bons amis, le resteront, mais en couple ça ne le faisait pas trop.
Le hasard de la vie fait se rencontrer Laura & Andrew, ils sortent ensemble, leurs échanges et leur dîner est un pur régal. D’ailleurs Andrew travaille avec la soeur de Laura : Katy. Et une autre chose fait un lien entre eux que je vous laisse découvrir (vous pouvez sans doute deviner avec les informations que vous avez XD).
Tout se passe merveilleusement bien, ils pourraient se revoir, entamer quelque chose. Mais Laura se réveille le lendemain matin, et elle se sent mal, nauséeuse, il y a des trous dans sa mémoire. En prenant du recul et en pensant à ce qu’elle ressent, elle pense avoir été violée.
Les choses deviennent ensuite compliquées. Laura tente d’en parler à la police, se faire examiner, discuter avec sa soeur qui reste un grand soutien mais ne comprend pas comment cela serait possible. Le duo d’inspecteurs est formé d’une jeune femme et d’un inspecteur assez âgé, ils font de leur mieux. Ils écoutent ce qu’elle dit, sans juger, en posant des questions.
Le cas fait parti de ceux qui sont compliqués, ivre, la femme a t’elle bien dit qu’elle n’était pas d’accord, pas de véritables violences.
Laura & Andrew restent totalement sur leur position, sans faille, on a l’impression que c’est un énorme malentendu, ou qu’il y a eu quelqu’un d’autre ensuite, ou que quelque chose de son passé l’a traumatisé, qu’ils se sont mal compris.
Autant pour elle que pour lui, c’est le parcours du combattant. Affronter le regard, les commentaires des autres. Risquer de faire s’effondrer sa réputation.
Laura n’a aucune intention de se laisser faire, de se taire, elle n’hésite pas à clamer haut et fort la vérité, sa vérité. Elle utilise même les moyens modernes, elle met par exemple un commentaire sur Facebook.
Mais en la voyant, en voyant combien elle est perturbée, comment douter ? Elle essaye de continuer à avancer, de ne pas se laisser briser, de continuer à donner cours, mais parfois elle n’en peut plus, elle craque.
Petit à petit, les choses se craquellent, on découvre des choses sur d’autres personnages, sur le passé d’Andrew et celui de Laura.
Laura en voulant agir peut également se nuire à elle-même, mais comment rester sans rien faire, alors que la police n’a pas vraiment l’air d’avancer ?
Quand le doute s’installe …

A la moitié de la série, nous savons la vérité. La série est toujours aussi prenante et intéressante, et glaçante à souhait.

Andrew est un homme qui a tout, pourquoi violerait-il une femme ? C’est même ce que des gens qui ne les connaissent pas lui ont répondu. Il a une meilleure situation, il est beau, il peut tout avoir.
Mais n’oublions pas non plus que le viol c’est aussi une prise de pouvoir sur l’autre, c’est aussi briser la personne.
Pourquoi Laura de son côté aurait-elle menti ? Folle ? Elle veut lui nuire ? Elle veut faire parler d’elle ? A cause de son passé ? Elle culpabilise d’avoir dit oui tout de suite ? …

Les maisons et les paysages sont également super agréables. J’aime bien son loisir aussi à Laura, qui lui permet de profiter de beaux paysages, d’être en harmonie avec la nature. Dès le début, elle nous montre son indépendance, en n’acceptant pas l’aide d’un gars pour faire quelque chose.

Tout est d’une grande justesse. Les sentiments et réactions des gens. Les différentes vies, les différents problèmes rencontrés. C’est vraiment une série de qualité que je ne peux que vous conseiller, sauf si vous êtes trop sensibles.
On a la vie de famille, les enfants, les personnes âgées, les choix de vie, des gens qui restent à la maison, des gens qui travaillent, des gens qui sont éloignés, des gens qui travaillent trop, des gens qui défient le système, un dialogue de qualité et intéressant, la vie qui continue, de savoir prendre du recul quand c’est nécessaire, de beaux paysages, la recherche de la vérité, des gens brisés qui changent de réactions, comportements, des gens qui ne veulent pas se taire, des gens qui ne veulent pas parler, etc.

La série est apparemment renouvelée.
Dans le dernier épisode, on sait qu’il nous manque une partie de l’histoire sur ce qui s’est vraiment passé.

Manga Time : Apeiron Tomes 1 & 2 (Fiche et fin)

Apeiron - Manga

Manga - Manhwa - Apeiron Vol.1Manga - Manhwa - Apeiron Vol.2

Editeur : Doki Doki
Dessin : KATÔ Takuji
Scénario : KUSAKA Shinya
Nombre de tomes : 2
Etat : Fini. Tout est sorti 🙂
Genre : Fantastique, Suspense

Fiche MN

Voilà un petit manga que j’avais envie de lire, que j’avais repéré, et m’étais dit allez un petit moment fun. Et donc qu’en est-il ?

Couverture :
Très jolie, toutes en couleurs.
la 1ère a l’air un peu dans la réflexion, l’attente et la 2ème dans l’action.

Titre :
Intrigant. Du coup, je cherche.
« L’apeiron (en grec ancien ἄπειρον / apeiron) est un concept philosophique présenté la première fois par Anaximandre au VIème siècle av. J.-C. ( voir La Parole d’Anaximandre ) pour désigner ce principe originel que recherchaient les tenants de l’école milésienne. Thalès voyait en l’eau le principe originel, la substance de toute chose. Pour Anaximandre, c’est l’apeiron, qui signifie illimité, indéfini et indéterminé, qui est le principe et l’élément de tout ce qui existe. L’apeiron est inaccessible à la sensibilité, mais il doit exister. Il est nécessaire pour expliquer l’existence de tout ce que nous percevons. Il ne peut posséder de qualité déterminée et n’est désigné que négativement.
Anaximandre décrit l’apeiron comme seule cause du développement aussi organisé de notre Univers. C’est en affirmant l’infinité de ce dernier qu’il décrit l’apeiron comme étant un élément invisible à l’œil humain déterminant tout ce en quoi consiste notre monde et ce, depuis toujours et jusqu’à l’infini. Ce serait aussi cette force qui aurait créé les humains, la Terre, les galaxies et les étoiles. C’est en somme le principe de tout ce qui est. »

Eh bien, je ne me rappelle pas du tout si j’avais déjà croisé ce terme.

Sous la jaquette :
Une petite scène rigolote au début. A la fin très épuré, avec un zeste de science.

Mon avis/mes impressions :

Tome 1
C’est un manga avec un graphisme agréable, de jolis traits et dynamique. Je me passerai juste bien des quelques scènes olé olé.
Au début du manga, j’ai eu une petite pensée pour la série Dark Matter, eh oui ils se reveillent tous amnésiques et ne se connaissant point. Ma comparaison s’arrête là.
Ici, ils se reveillent à l’hôpital. Au moins, aucun d’eux n’est seul, ils vivent tous la même situation, ce sont de jeunes adolescents. Ils n’ont au départ pas de raison spécifique de remettre en question ce que leur dit le corps médical, mais lors d’une sortie, et lorsqu’ils se font enlever, il en est autrement.
Ils ne savent alors plus qui croire, ce qui est vrai, ce qui est faux, s’ils peuvent se fier à leur mémoire. L’histoire soulève des thèmes importants, assez « classiques » et modernes.
Il a un côté bien WTF et savant fou. J’ai aussi eu une pensée pour in another world with my smartphone, car on leur donne des pouvoirs qui vont les aider.
J’ai aussi pensé à mon dernier manga lu pillow bear, car je me suis retrouvée avec une peluche qui parle, certes très efficace mais qui les laisse aussi beaucoup seul et en veille, il a aussi un côté pervers, et une préférence pour aider les demoiselles. Un des membres du groupe semblerait avoir des capacités spéciales. Comment la peluche (vous verrez son nom est bien choisi aussi XD)  a-t-il choisi quelle capacité leur transférer ? selon le caractère ? On n’a pas vraiment le réponse.
Justement, nos jeunes amis se doivent de trouver des réponses, ils sont poursuivis sans relâche par des stigmas, un service spécial avec des capacités hors du commun des mortels, plus vraiment humains.
Ils sont recherchés morts ou vifs. Qu’avaient-ils donc prévu de faire d’eux ? Quelle est la vérité ?
Petit à petit se dévoile dans ce tome des choses, pas vraiment jolis, et il va falloir se battre s’ils veulent survivre. Evidemment, ils aiment nous laisser bien en plan avec cette fin de tome !

Tome 2
Dans le tome 2, ils apprennent qui ils sont, leurs origines. Le tome 2 est riche en actions et révélations. On a même de nouveaux personnages qui apparaissent.
Pas de profusions de scène olé olé, juste une petite intégrée à l’action ouf.

Une série distrayante, sympathique, avec laquelle passer un bon moment, et qui nous pousse aussi à se poser des questions, se méfier, ne pas prendre tout ce qu’on voit, ce qu’on nous dit pour argent comptant.
Il y a énormément de choses qui sont condensés, abordés avec ces 2 tomes, c’est vraiment de la folie ! Ça part dans tous les sens, mais sans nous perdre non plus.
Le trait graphique est super agréable. Avec toutes les allusions, on a de quoi rire, sourire, ou avoir peur.
J’ai beaucoup apprécié cette lecture, à lire une fois c’est très distrayant, fun, on ne sait jamais ce qui va se passer, arriver, ce qu’ils vont encore nous sortir de leur chapeau magique.

L’édition est très agréable, on a le droit à des pages couleurs pour commencer dans les 2 tomes. Le 2ème tome est un peu plus épais.

Grosso modo ils doivent accepter qui ils sont, et décident de vivre malgré tout.
En 2 tomes on scelle l’histoire de qui ils sont, de l’acceptation, après on ne voit pas ce qu’ils deviennent. Oui, on aurait pu faire plus long, mais ça a été décidé ainsi. Dans Thirteen, on ne sait pas plus comment Ivy va réussir à construire sa vie, pareil pour Emily d’Absentia  (mais là ça reste à voir si on a une suite ou pas).

Connexion au système d’injection Code « …. »
Plein de possibilités !
Eh oui, ça fait un peu magical girl ^^

Transmission des pouvoirs
La « peluche » mord dans la peau XD. Ça fait un peu vampire.

 

Manga Time : Pillow bear tome 1 (Fiche)

Alors ce titre : un oreiller ours …
et cette couverture ? on en parle … ou pas …

Editeur : Akata
Dessin et scénario : KUMANOMATA Kagiji
Collection : WTF ?! – What The Fuck ?!
Nombre de tomes : 3
Fini chez nous (France) et au Japon.
Genre : comédie, tranche de vie

Fiche MN

Histoire :
Wataru est un lycéen introverti, et pour ne rien arranger, il a une passion peu avouable : il est littéralement dingue de peluches ! Il les collectionne, les affectionne… sans vergogne ! Jusqu’au jour où, pris pour cible par des camarades de classe, il s’enfonce dans les tréfonds d’une salle de jeux. Il se retrouve alors nez à nez avec une vieille machine abandonnée. Mais dans ce distributeur-là, se trouve une peluche unique en son genre : l’homme-peluche-ours, Mofutarô !!! Ce dernier, en tant que peluche digne de ce nom, ne veut qu’une seule chose : être câliné par Wataru ! Mais le pauvre lycéen, déjà mal dans sa peau, n’a pas très envie de faire des free hugs avec un homme à moitié dénudé… Son quotidien en sera profondément bouleversé, surtout que Mofutarô n’est pas le seul homme-peluche à débarquer dans le monde des humains !

Mon avis/mes impressions :
J’ai pris ce manga en prenant un énorme risque, surtout que j’ai réussi à avoir les tomes 2 & 3 avant le 1er. Mais je me suis dit que pour une lecture ça devrait quand même le faire.
La collection WTF, je vous avouerai, n’est pas non plus un franc succès avec moi. J’ai lu pas mal de gens se payait des barres de rire avec ce manga. Ce n’est pas non plus des barres, mais il a réussi à me faire rire quelques fois.
L’idée de base est assez sympathique, on pense aussi un peu au yaoi, à cause de ce qui est suggestif. Mais ce que j’ai le plus apprécie et ce pour quoi ils ont réussi à ne pas être en échec total avec moi c’est toutes les idées proposées, la réelle évolution, et la rencontre de nouveaux personnages. Egalement, Wataru, qui est touchant et mécompris avec sa passion des peluches, voire carrément mal vu par d’autres gens.
J’ai aussi particulièrement aimé la référence à l’école de formation des peluches, et on en reparle plusieurs fois, y a des choses bien vus, qui pris en peluche sont finalement asssez normales, mais prise humainement, serait choquante.
Tout comme une peluche sur le lit de Wataru, c’est mignon, pas choquant, ça décore, mais un gars à moitié à poil ça détonne, met mal à l’aise, fout en l’air la décoration.
Une peluche c’est doux, on la serre dans ses bras, mais l’homme peluche on n’a pas trop envie quand même.
Ce sont donc plutôt de bonnes idées bien exploitées, et une lecture ça le fait totalement 🙂
J’ai bien choisi quand commencer, il y a un chapitre consacré à Noël. D’ailleurs l’homme peluche aimerait à tout prix faire un cadeau à son maître, oui dit comme ça, ça fait tendancieux. Et ils en jouent à fond.

Point pumpkin autumn challenge 2017

Hello,

Il est temps de faire le point sur ce challenge, mon 1er, il me semble 1ère année d’existence et organisée par guimause et j’ai beaucoup aimé 🙂

Souvenez-vous, on en a parlé ici

En tout cas, j’ai tout lu :), et même plus, surtout que les survival game rentre vraiment bien dedans.

Menu Automne frissonnant

Hurlons dans les bois

Résultat de recherche d'images pour "la fille du train"

Oui, j’ai complètement manqué de temps pour faire l’article -_-
Mais j’avais écrit un petit quelque chose sur babelio :
J’ai beaucoup aimé. C’est un très bon livre et thriller. C’est aussi un livre qui fait très mal car il montre combien on peut sombrer, combien tout peut changer en un claquement de doigt. La dernière partie est sous haute tension.
j’aime aussi beaucoup l’idée de départ du train qui passe, les images, la vie qui défile, et que de regarder par la fenêtre permet d’entrer un bref moment dedans, c’est aussi glaçant. Personnellement, je n’aimerai pas laisser entrer n’importe qui dans ma vie, donner l’accès à monsieur/madame tout le monde.

Résultat de recherche d'images pour "friends game tome 1"

Je m’étais mis le 1er tome d’un survival game qui questionnait la valeur de l’amitié plus que jamais !
Ah ok, je ne l’ai pas encore écrite ici non plus.
Un nouveau survival game que j’entame qui questionne la valeur de l’amitié. L’amitié pourra-t-elle être supérieure à l’argent ?
On a besoin de l’argent pour vivre, pour bien vivre, voire être reconnu etc
Mais rien ne peut acheter l’amitié.
Le survival game est bien pensé et bénéficie de beaux dessins. La couverture a également un effet très joli et agréable au toucher.
Ils sont différents, de niveau social, de caractère, mais ils sont amis, avec des hauts et des bas. Seulement ici, dès le début l’amitié est mise à rude épreuve. Dès que le doute s’installe, il devient difficile de faire confiance, on a peut d’être le dindon de la farce, de se faire avoir, ce n’est déjà pas évident en soi d’accorder sa confiance à quelqu’un, que cette personne sache des choses sur nous.
Même s’ils voulaient bien faire, certaines règles vont largement compliquées les choses.
Dans ce premier tome, qui introduit la série, on apprend à connaître le groupe d’amis, on les voit se faire enlever alors que chacun croyait retrouver un autre membre du groupe. La première difficulté accepter de contracter la dette. Ils la partagent tous, mais devoir de l’argent, avoir des dettes c’est difficile, rien que moralement. Mais qui les a trahit ? Qui a volé l’argent ? Qui a contracté cette dette ?
Sous des apparences de jeux simples, les choses vont sévèrement se corsées, et finalement rien ne sera vraiment simple.
Le 1er jeu est le jeu du kokkuri, ils doivent tous répondre à une question simple, s’ils disent tous la même chose et que c’est la bonne réponse c’est gagné, mais si une diffère c’est la minorité qui compte. Tout le monde lit tour à tour sa question sans avoir le droit de parler, mais ils perdent encore et encore, quand vient le tour de Yuichi et qu’on voit la feuille comme lui on est pris de doutes violents.
Le 2ème jeu sera un jeu de plateau et de médisances, qu’on entame à peine.
Il se pose la question de qui les a enlever ? pourquoi eux ? Qui d’autres est concernés ? Qui est derrière tout cela ? Quelqu’un paye pour ça ? D’autres gens sont concernés.
Même s’ils sont amis à la base, quand le doute s’installe, rien ne va plus. Surtout qu’on ne peut pas vérifier grand chose par écrit (malgré une bonne idée de Yuichi). On peut se dire les choses par oral, mais qui dit que c’est la stricte vérité ?
Le 1er jeu n’était déjà pas évident et instillé le doute, seulement le 2ème jeu monte le niveau encore d’un cran. Alors qu’au début, ils sont prêts à se soutenir, y arriver ensemble, dès qu’ils commencent à avancer case par case et se rendre compte d’un détail, ça fait très mal, et un commence à vraiment écrire.
Comme souvent, on peut penser au dilemme du prisonnier. S’ils se soutiennent tous, tout ira bien. Ici, juste plus lentement. Mais quand le doute s’installe, c’est tellement plus compliqué, comment faire confiance à l’autre, le connait on vraiment, il y a ce désir de s’en tirer à moindre frais aussi, cette peur de se retrouver le dindon de la farce, trahit.
Le 2ème jeu risque d’être dur à supporter moralement, selon les révélations et instillera sans doute encore plus de doutes et de méfiances.
Un début prometteur, de bons questionnements, un jeu vicieux et cruel, de beaux dessins.

et enfin
La crypte des morts vivants
Résultat de recherche d'images pour "zombillénium tome 1"

Tant qu’à faire, j’ai lu les 3 🙂
Résultat de recherche d'images pour "zombillénium"
Très sympa, très décalé, plein de surprises. Avec des références marrantes.
Par contre, il a moins bien supporté la relecture du tome 1. Le tome 1 reste le meilleur. La sorcière aussi XD. Sympathique à lire, il m’a manqué le truc en plus.

Et donc qu’ai-je lu que je peux aussi intégrer. Grande question, n’est-ce pas ?!
On continue à frissonner

Manga - Manhwa - Innocent - Rouge Vol.3Manga - Manhwa - Real Account Vol.5Manga - Manhwa - Dilemma Vol.7Manga - Manhwa - Dilemma Vol.8Manga - Manhwa - Perfect Crime Vol.4Manga - Manhwa - Sky High Survival Vol.6Manga - Manhwa - Sky High Survival Vol.7Manga - Gambling SchoolManga - Manhwa - Gambling School Vol.2

 

Menu Automne douceur de vivre

Manga - Manhwa - Enfant et le maudit (l') Vol.3Manga - Frau FaustManga - Manhwa - Somali et l'esprit de la forêt Vol.3Manga - Manhwa - Fire Punch Vol.3Manga - Manhwa - The Ancient Magus Bride Vol.7Manga - Manhwa - Flying Witch Vol.4

Entre thriller et douceur/romance
Résultat de recherche d'images pour "a good girl"

Voilà pour ce qui me semble coller 🙂
Ceux ajoutés, tous les avis sont disponibles !

Ah oui, une acquisition qui aurait pu coller mais pas eu le temps de la lire

Ce que j’ai acquis à cause du groupe et feuilleté (je leur envois la facture ? XD)

Et encore, il y avait d’autres choses tentantes !

La très jolie campagne ulule à laquelle j’ai participé :

Cold Winter Challenge 2017

Bonjour tout le monde

2 ème année pour moi avec ce challenge 🙂

Voyez l’enthousiasme de Margaud 🙂 en vidéo ou sur son blog.

Pour un meilleur partage un groupe FB est disponible.

Du 1er décembre au 31 janvier, on se cale sous les couvertures, on se met dans un cocon, sous le plaid, avec de la boisson chaude ou alcoolisé (pour se réchauffer) et c’est parti !

Voici les jolis menus et les règles :

  • La magie de Noël : lire un livre en lien avec cette fête (de près ou de loin)
  • Flocons magiques : lire un livre du genre fantasy, fantastique…bref magique, mais pas forcément en lien avec Noël ou l’hiver.
  • Marcher dans la neige : lire un livre de natur writing, de littérature de voyage
  • Stalactites ensanglantées : lire un polar/thriller qui se passe durant l’hiver, où durant une période froide
Le but est de choisir 1 menu minimum et de remplir la condition de lecture du menu choisi. Ou de choisir plusieurs menus. Pour le reste de votre PAL vous êtes totalement libre (froid ou pas, Noël ou pas).
La période de fin d’année est une période où j’adore faire correspondre mes lectures et mes visionnages (du moins en partie).
Par exemple, en ce moment, quand j’ai de la neige dans un film, un visionnage, je suis bien contente 🙂
L’an dernier, je m’étais déjà bien amusée j’en parle ici et
Comme toujours, je ne me fixe rien vraiment mais voici mes premières idées.
J’ai commencé en douceur avec celui là :
Résultat de recherche d'images pour "l'enfant, l'hiver et la baleine"
Et mon petit avis au passage :
Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de lire le 1er tome, mais celle de lire ce second tome qui tombe à point nommé et m’offre de la neige.
Les couleurs sont sympa, le graphisme est pas trop mal mais ne s’inscrit pas trop dans ce qui me plaît vraiment.
L’histoire qui nous est contée est tendre et mignonne, ça aurait pu être bien pire, mal finir, mais ici c’est de la douceur, de l’entraide et revoir son amie, même si son amie est une baleine.
Les paysages d’hiver sont un régal à voir surtout en plein mois de décembre :).
Noé vit avec son papa et ses six chats. Il voit son amie la baleine mais ce n’est jamais elle, et un jour son papa ne revient plus, il croit le voir et part le chercher.
Une lecture parfaite pour cette saison.
Le livre que j’ai commencé et j’en suis très contente, depuis que jiji parle avec des étoiles dans les yeux de Lucinda Riley et moi qui n’avait pas encore eu l’occasion de lire un de ces livres :
Résultat de recherche d'images pour "l'ange de marchmont hall"
Je ne suis qu’au début, et voici en exclusivité avec le groupe FB mes premières impressions : Pour l’instant j’aime beaucoup. Je trouve la couverture parfaite, très jolie, de saison, très bien pour le CWC. Je suis au début mais j’ai noté un style agréable, neige, période de noël, tragédie qu’on ignore encore, une personne d’un certain âge et là on revoit ses jeunes années dans une période pas facile. Ce sera mon premier Lucinda Riley.
Résultat de recherche d'images pour "Voilà l'hiver"
Je l’ai déjà lu une fois, mais je vais le relire, prendre un peu de recul et écrire mon avis, au moins sur babelio et le présenter au groupe FB.

Mes repérages :Résultat de recherche d'images

J’en attends pas grand chose, mais de passer un petit moment sympathique avec ces bonhommes de neige, série en 4 tomes.

Couverture Le pays des contes, tome 3 : L'éveil du dragon
Je n’ai pas eu ma dose et quoi de mieux que des contes en cette période.
Lui, parce que ça faisait aussi un peu conte de fée, mais je ne sais pas s’il s’intègre par contre :
Résultat de recherche d'images pour "coffee vanille tome 2"

 

Et j’aimerai enfin lire un magic mirror, depuis le temps qu’ils me font les yeus doux, dommage qu’on ait pas une histoire de reine des neiges d’ailleurs XD
front

J’aimerai enfin continuer les chroniques lunaires, mais dommage je n’en suis pas à Winter
Couverture Chroniques lunaires, tome 3 : Cress

Ca pourrait être sympa d’essayer celui là
Couverture Flocons d'amour

Et j’aimerais beaucoup tenté celui là aussi

Résultat de recherche d'images

Un tout mignon qui me fait de l’oeil et devrait bientôt être là :
Quatre Lapins Et Les Écharpes Fantastiques (Les)   de WATARI Mutsuko

Un que j’aurai bien voulu
Le Noël enchanté de Noisette

Et lui *o*, heureusement il est bien là lui.

Résultat de recherche d'images pour "cordonnerie de l'ours polaire"

J’espère trouver d’autres albums à mettre dedans !

Et cette petite beauté que je veux lire !

Voilà, pour ceux auxquels j’ai pensé sur le coup, de toute manière vous verrez fur et à mesure sur les réseaux sociaux, puis avec les articles (si tout va bien), et on devrait faire un point à la fin.

Mon vide grenier Livresque #9

On se retrouve pour un nouveau vide grenier livresque, le rendez-vous initié par Fifty Shades of Books

Mon Vide Grenier Livresque

Le thème est l’horreur (ou une lecture qui vous a fait peur !).

Je trouve souvent les thrillers bien plus angoissant quelque part, et si jamais je tombe sur un film de série B il aura plutôt tendance à me faire rire.
Je ne suis donc pas très horreur, mais j’ai trouvé dans un ancien article sur halloween, quelque chose qui va pouvoir correspondre !

Et voici, Kiriko, un petit one shot avec une couverture terrifiante :

Ma chronique

Les camarades

Evasions littéraires
Nakamanga

Anime Time : Point Animes

On va remonter loin looool. Mais j’ai eu des soucis de timing, j’ai même mis un moment à clôturer loool, en tout cas avec la rentrée d’octobre des choix se sont imposés aussi, plus le fait de prendre conscience de certaines choses (du genre ça continue encore) ! Oui, début octobre, il y a plein de nouveaux animes, un peu en même temps que mon anniversaire ^^

Donc, on commence par faire le point sur une partie de ce que j’ai pu voir cet été et clôturé d’une façon ou d’une autre !

Isekai wa Smartphone to Tomo ni

Isekai wa Smartphone to Tomo ni.

Souvenez-vous on en parlait là.
Comment dire ? Ca avait très bien commencé, avec son côté fun, mais ça a viré en flop total. Les 4-5 derniers épisodes étaient horribles à suivre, ça ressemblait vraiment à une grosse orgie, un gros harem, il va toutes les épouser, sans compter ce qu’ils ont ajouté en plus et comment faire fonctionner ce personnage. Bref, un bon début, mais ça a viré en gros flop, à oublier. -> Fin pénible qui transforme le tout en gros flop

Disponible sur crunchyroll

Magical Circle Guru Guru

Souvenez-vous en été mon cerveau est pas mal out. Ben oui, il a trop chaud, le pauvre.
Je m’attendais à ce que ça fasse 12-13 épisodes. Voilà le petit anime pour se rappeler des anciens jeux vidéos, et ok ça a vraiment un côté sympa ce point là, assez drôle normalement, mais bon avec moi ça passait moyennement, alors quand j’ai vu qu’ils continuaient, je lui ai dit bye bye. -> Abandonné

Disponible sur crunchyroll

Action Heroine Cheer Fruits

Action Heroine Cheer Fruits

Voilà l’anime dont je n’attendais pas grand chose, un petit moment sympa, et qui a été la jolie su’prise inattendu.
On aborde le fait de faire parti d’un groupe, de faire rêver des gens, de construire de jolies histoires, de jolies costumes, mais également de réussir à se démarquer. L’histoire est intéressante et intelligente. On montre bien que ce n’est pas le tout de vouloit être une superhéroïne, et par exemple la première fois qu’elles se produisent et copient ce qu’elles connaissent, elles ont quelques problèmes. Chacune a son caractère, apporte sa pierre à l’édifice, on a une réelle évolution du groupe. Il est appelé à souvent se renouveler, innover, ça ne suffit pas de se reposer sur ses lauriers, sur ses acquis.
Une bouffée d’air frais. -> Je valide

Disponible sur ADN

Baccano

Il aurait dû me plaire. Mais est-ce le fait qu’il était en français ? Où à force de vouloir trop en faire ils ont tout loupé ? Je n’y ai pas trouvé l’intérêt et la saveur que j’en attendais, je crois même que j’ai déjà oublié une bonne partie. Du coup, je m’interroge.
Globalement j’ai trouvé l’idée intéressante mais que ça partait trop dans tous les sens, que c’était vraiment n’importe quoi, et j’ai eu beaucoup de mal à accrocher. -> Ca ne l’a pas fait.

Baccano disponible en DVD/Blu-Ray

Ils tous été diffusés sur J-One.

Les 3 premiers font partie des animes de l’été 2017.

Cinéma Time : Ce qui nous lie & Avant d’aller dormir

Dire que je n’ai toujours pas eu le temps … donc faisons au moins ces 2 là, peut être les autres en quelques lignes, ou pas, j’y réfléchis. Un avis ?

Voilà déjà 2 films qui valent le coup d’être vu

Résumé :
Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent

Fiche SB

Mon avis/mes impressions :

C’est assez impressionnant pour le noter mais nous voilà avec un bon film français, les choses sont bien abordées et avec intelligence, ça peut rappeler des problèmes que tout le monde peut avoir à affronter, déjà tout le monde vit, fait des choix de vie. Sous fond de vignoble, de saisons qui défilent telle la vie, et de flashback de l’enfance, un film intelligent, intéressant, qui nous touche en plein coeur.

La musique qui risque de vous trotter dans la tête

Nous avons 3 frères et soeurs, chacun a fait des choix de vie. Un est même parti à l’aventure, fuite, envie d’ailleurs, un peu tout ça finalement.
Ils ont grandi, mais des choses de leur passé leur reste en travers.
Ils ne sont pas non plus les plus à plaindre, pourtant la succession avant d’avoir l’argent reste houleuse, fait ressortir des choses de l’enfance, on se dit des vérités, on se confronte, on fait le ménage dans sa vie, on décide d’où on veut aller maintenant et on avance !
Dans le film, nous avons le droit à un très joli défilé des saisons, nous avons également des histoires autour du vin, c’est particulier, et on rentre un peu dans comment ça se passe. Vendange, goûter le vin, etc. On les revoit aussi enfant, ça donne plus de puissance au film, ça permet de mieux rentrer dans cette famille.
Les choses sont abordées avec une grande justesse, et plein de choses peuvent parler à plein de monde. Une grande force de ce film.

 

Résumé :
Christine Lucas est amnésique depuis quatorze ans, depuis qu’un grave accident l’a laissée sans mémoire.
Tous les matins, elle se réveille en ayant oublié tout ce qui lui est arrivé la veille, sans identité, et se croyant encore une jeune femme de 20 ans.
Jour après jour, aidée de son mari, elle doit tout réapprendre, tout en sachant qu’elle ne se souviendra plus de rien le lendemain. Son mari la soutient du mieux qu’il peut, ne ménageant pas ses efforts pour l’aider à supporter cette situation.
Un matin, le téléphone sonne : il s’agit de son médecin, le docteur Nash, qu’elle voit en cachette de Ben, et qui l’aide à reconstituer le fil de sa vie et de ses souvenirs grâce à un journal vidéo.
Bientôt, Christine découvre que tout, dans son existence, n’est que mensonges et interrogations. Qui est-elle ? Que lui est-il réellement arrivé, quatorze ans plus tôt ?

Adapté du livre Avant d’aller dormir de S.J. Watson

Fiche SB

Mon avis/mes impressions :

Ce film est assez inédit tout en alliant des thèmes connus : l’amnésie & le jour qui recommence. Rien que pour son idée originale et intéressante, il mérite qu’on s’y arrête.

Nicole Kidman incarne donc cette jeune femme : Christine, qui chaque matin se réveille aux côtés d’un inconnu, qui lui dit être son mari. Vous imaginez ?
Autant pour elle qui ne se souvient de rien, qui naît comme « vierge » chaque jour que pour les proches qui sont oubliés, doivent se répéter, combien la situation est difficile.
Par un concours de circonstance, elle finit par suivre une thérapie. Son psy l’appelle chaque matin pour lui expliquer. Elle a fait également dans le film un journal en vidéo, elle se filme, se raconte ses sentiments, ses journées. Comme ça, elle a au moins une base.
Mais quelle vie avoir dans de telles circonstances ? Et si elle se rappelle ?
Comme dans tout bon thriller, le doute s’installe. On doute de plein de monde, y compris d’elle-même.
On finit par apprendre des choses, il y a des révélations. Et en même temps souvent, ça peut se tenir des 2 côtés. Dans cette situation, et à force, c’est dur de répéter la même chose chaque jour, surtout si ça fait mal. Comment faire la part du vrai du faux ? du réelle ou de l’imaginaire ? A qui faire confiance ?

Imaginez l’angoisse avant d’aller dormir, la journée que vous venez de vivre va disparaître, s’effacer de la mémoire comme les précédentes.

L’année prochaine, il va falloir que je lise le livre ! J’aurais juste lu qu’apparemment, dans le livre ce serait un journal papier.