Manga Time : Innocent Rouge Tome 1

Manga - Innocent - Rouge

Résumé :
À l’aube de la Révolution, Charles-Henri Sanson, maître des hautes œuvres de Paris, règne sur la famille des exécuteurs de France. Sa jeune sœur Marie-Josèphe, en charge de l’office de Versailles, devient incontrôlable à la mort d’Alain, son premier amour. Elle se jure de le venger en éliminant son assassin et ne recule devant rien pour renverser le système injuste qui lui a coûté la vie.

La série Innocent est disponible dans toutes les bonnes librairies et se compose de 9 tomes. Elle est également disponible en numérique.
Sa suite Innocent rouge n’est pas encore disponible en numérique.

Fiche du manga MN

Mon avis/mes impressions :
Depuis, que je suis au courant j’ai toujours tendance à l’appeler Innocent rouge sang, bref pas si éloigné nop ?!
La couverture est magnifique, on dirait que Marie Josèphe Sanson a été posée par dessus, quand on enlève la jaquette le livre est tout rouge *o*

Innocent rouge est la suite directe de l’excellente série Innocent de Shin’ichi Sakamoto.
On retrouve le merveilleux trait graphique de l’auteur. Les beaux détails soignés.
Attention, elle reste seulement accessible à un public averti, mâture, pas trop sensible. Il y a des scènes, des évènements horribles, d’une grande atrocité.

Marie Josèphe et Charles Henri Sanson ont bien grandi. Il a épousé son destin se construit une famille, et impose le même destin à son jeune fils. Elle est restée une rebelle.
C’est aussi atroce qu’un coup de génie que de former son fils aussitôt, à un âge où il est malléable et très désireux de plaire à son père, de faire sa fierté.

L’époque est grandement troublée, et porte quelque part un écho particulier de nos jours. Le petit peuple est misérable, peut payer, toujours plus d’impôts, alors que les nobles et le clergé rien, ils sont au-dessus comme si la même loi ne s’appliquait pas à eux.
On y croise des figures historiques connues, et notamment Robespierre qui réfléchit, qui fait des études de droit et réfléchit à la situation de la France, du peuple.
La révolte gronde !

La mort d’un des personnages risque de passer aux oubliettes à cause de son statut. Mais Marie-Josèphe va avoir une idée lumineuse et jouissive.
Elle a très bien jouée et nous redonne de l’espoir sur la devise de la France : « Liberté, Egalité, Fraternité. »
Le petit de l’exécuteur apprend les ficelles du métier, il en voit l’horreur. Pourtant c’est aussi ce qui leur permet d’acquérir de meilleures connaissances médicales, de faire avancer la médecine, qui est a plutôt vocation à sauver des vies.
Une lueur d’espoir renaît avec l’exécuteur, et en plus un membre de la famille aide. Mais quand la situation exacte de la jeune femme, qui n’est certes pas née pauvre et a eu un destin atroce, se révèle, on a envie de vomir. Livrer en pâture ainsi sa fille, une honte !
Par ailleurs, le royaume prend des décisions honteuses, se soucier d’un tel collier pour une seule femme, sans parler de la légitimité, on se permet ce genre d’extravagance si on en a les moyens et non dans une situation économique tendue, d’une indécence et d’une honte ! Alors qu’il suffirait que les nobles participent pour améliorer la situation. Vous voyez comme nous aujourd’hui, les riches peuvent se permettre de participer et améliorer toute la situation, exit les privilèges, exit le n’importe quoi.

Bref, si vous y êtes prêt, c’est une histoire à découvrir de toute urgence !

Publié dans Manga | Tagué , , , , , , , | 1 commentaire

Lecture Time : 13 raisons

Ce sont les 3 couvertures que vous êtes susceptible de croiser pour ce livre.
Comme la majorité le sait, il a inspiré la série poignante, prenante et puissante de Netflix.
Mon avis ici

Histoire :
Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

Mon avis/mes impressions :

L’auteur Jay Asher nous fait part de ses doutes à la fin du livre, très touchant, des gens qui l’ont soutenu. Et ils ont eu bien raison, car c’est un sujet grave mais aussi très difficile à traiter, pourtant cet auteur avec son style qui va droit au but, percutant l’a traité d’une main de maître. Il faudrait le rendre disponible aux élèves de collège et lycée, fortement les inciter à le lire. Et même, tout le monde devrait le lire !!!!

Vous avez vu la série ? Fort bien, mais je ne peux que vous encourager à lire également le livre !

Le livre se lit très facilement, sauf au niveau émotionnel. C’est un livre coup de poing, très intense, qui fait réfléchir.

J’ai vu sur amazon, que ça semblait compliquer de se procurer le livre aujourd’hui, mais ne vous inquiétez bientôt vous pourrez l’avoir avec la couverture de la série (ou l’avez déjà) en petit et grand format, et en numérique.
Papier grand format le 29 mars (donc disponible)
Papier poche le 28 juin (donc bientôt)
Numérique le 20 avril, acquisition immédiate sans attente, voire même lecture immédiate.
Sous réserve que les dates sur Amazon sont exactes
Bref, en clair vous pouvez l’avoir en numérique et grand format et pour le poche il faudra attendre fin juin.

Les grands faits restent les mêmes entre le livre et la série, mais des petits détails changent, des petites choses, voire des relations.
Vous avez ces petites différences et d’un coup vous avez les faits qui petit à petit ont contribué à la disparition d’Hannah.
Par exemple ce n’est pas le même type de magasin que les parents d’Hannah ont, la méthode de suicide d’Hannah n’est pas la même (mais le même lieu) et donner dès le départ.
Et on ne saura pas ce qu’ils font ensuite, on ne verra pas de confrontation, les choses sont posées, on a les réactions de Clay. Ici, on passe une nuit, une nuit longue et terrible avec Clay qui écoute les cassettes à la suite. Et se demande ce qu’il fait dessus ? s’il aura la force de les faire passer ? Comment se comporter au lycée demain matin ? Qu’est ce que ça lui fera de revoir les gens cités sur les cassettes ? …

La voix d’Hannah en direct et en stéréo sort des écouteurs, on a les paroles d’H., son ressenti, sa vérité, et Clay qui réagit, qui bouge, qui tente de faire face. C’est cruel pour Clay, il ne peut plus rien faire, mais c’est aussi important qu’il sache.

Des petites choses où vous pourriez dire qu’elles sont insignifiantes, pas si graves, mais mis bout à bout, l’une après l’autre, ça a fait un trop plein ! Tout a éclaté !
Pourtant elle n’a pas pris sa décision à la légère, elle a même tenté de laisser passer, ce n’est que le lycée. Mais ce lieu, censé être un lieu d’apprentissage et d’épanouissement personnel, de communication avec les autres, est devenu un Enfer, un lieu oppressant, ça devait être dure pour elle de se lever tous les matins, encore une journée, encore tenir. Pourquoi ? Pourquoi me font-ils cela ? Que leur ai-je fait ? Pourquoi continuer ? A qui manquerai-je ?
On aurait pu la détromper, mais ces choses s’accumulent, elle ne trouve pas la force, pas encore, de l’espoir reste, mais il s’amenuise de plus en plus, elle provoque implicitement quelque chose de physique. Puis une dernière fois, elle tente de chercher de l’aide, elle ose enfin demander de l’aide, comme elle peut, c’est dur de le dire. Quand on le dit oralement, c’est comme si ça devenait réel, alors qu’avant on peut faire comme si ce n’était rien, comme si ça ne détruisait pas. Alors imaginez la difficulté, le courage qu’il lui a fallu pour faire ces cassettes et enfin tout sortir. Là, sa décision était prise et irrévocable, se sentant piégée, ne voyant plus d’issue, tout le système a échoué avec elle.

Il est très grave que de telles choses se produisent, il est très grave de dire que ce n’est rien de banaliser la violence, le rejet, le harcèlement, le viol …
Si c’est grave, et personne ne devrait subir cela !

Vous avez remarqué comme quand les choses restent moral, qu’il n’y a rien de physique, on minimise encore plus ?! Mais quand c’est physique, ils se sentent un peu obligé de faire quelque chose.

Par contre, j’ai toujours eu de mal à comprendre ces jeux idiots, il y a le terrible effet de groupe aussi.

Des gens ne se gêneront pas pour accuser Hannah, que c’est sa faute, et que se suicider est un acte de faiblesse. Pourtant c’est une décision lourde et on en arrive pas ainsi du jour au lendemain.

Hannah commence à voir sa réputation et son image défaillir, à voir le comportement des gens changeaient, et petit à petit elle est prise comme dans un cercle vicieux.
Clay lui s’en tire remarquablement bien, même sur son image.

C’est une histoire dont vous ne sortirez pas indemne et qui risque de vous marquez !
Si ça en fait réfléchir, ce serait bien aussi.

D’ailleurs j’ai écrit cet article en écoutant la sublime BO de la série <3.

Publié dans Livre, Non classé | Tagué , , , , , , , , | 3 commentaires

Manga Time : Père et fils tomes 4 & 5

Fiche du manga

Tome 4 :

Père & Fils, tome 4 par Tagawa

Couverture :
Regardez moi ce petit bonhomme tout sourire, ainsi que le papa, et ce beau tirage de joues 🙂

Shiro grandit, il a 4 ans maintenant, son père veille sur lui et s’inquiète par moment, entre autre de ses relations avec les autres. Il a aussi une difficulté persistante à cause de la mauvaise image qui reste, vu que c’était un grand pleurnicheur. Il n’a pas trop le temps de faire connaissance et s’attacher non plus, vu qu’il est toujours sur les routes .
Torakichi, en bon papa, veille sur son éducation, sur son développement personnel et sur sa santé.
On va revoir une jeune femme, elle va s’apprêter très joliment avec l’aide de quelqu’un et se confronter à Torakichi.
Torakichi se replonge dans des souvenirs et découvre également des choses grâce au journal sur son fils, il fait également la connaissance du bébé de clients et est surpris positivement par son fils.
Shiro tente d’aller vers des enfants, ça se passe plus ou moins bien ils sont déjà grand, il va également faire quelques achats seul. Son père n’aime pas les mensonges, et quand on en fait parfois et que c’est la situation qui est insolite une autre fois, on n’est pas vraiment cru cette fois là.
On fait la connaissance d’une jeune femme et de son singe. En plus, elle connaît Torakichi, et a de forte tendance à s’amouracher facilement.
Par ailleurs, en visitant une cliente, Torakichi rencontre un gamin abandonné, du même âge que Shiro il est touché. D’abord très jaloux et possessif, Shiro s’ouvre à lui, c’est son premier ami. Mais l’heure de la séparation arrive.

C’est toujours aussi touchant, doux, poétique, bien que les gosses sont aussi un peu énervant par moment. Ils arrivent à discuter, avancer, il veille sur son éducation, à lui dire les choses, certains devraient prendre exemple.

Tome 5 :

Père & Fils, tome 5 par Tagawa

Couverture :
Regardez moi ce petit bout de chou qui a l’air très complice avec son papa, comme s’il allait lui dire des secrets, et le papa qui se baisse comme pour se mettre à son niveau, un moment tendre et unique père & fils.

Avec la fin du tome 4, j’étais bien contente d’avoir le tome 5 sous la main.
Ce tome était encore une fois beau, touchant, riche en émotions mais aussi en questionnement avec la vie qui les rattrapent.
Koma et Shiro se disent au revoir, on leur explique, ils prennent le temps, et sont tous les 2 motivés malgré leur jeune âge à apprendre à écrire pour s’échanger des lettres, garder contact, avoir des nouvelles. Par contre, dans le manga ça fait très rapide d’un coup, une case pour se dire au revoir !
Torakichi a commencé bien jeune, c’est adorable de le voir tout jeune, douté de lui, faire des efforts.
On voit également comment il a rencontré Shiori, comment la relation s’est créée entre eux, et pourtant ce n’est pas à la période le plus propice vu qu’il est en passe de devenir herboriste itinérant.
Shiro s’ouvre de plus en plus, est de plus en plus autonome, c’est bien pour lui, c’est des fois dur pour le papa, se pose aussi la question future de quand il devra aller à l’école, mais voilà que celle-ci se retrouve même précipiter.
On a l’occasion de revoir ses collègues et de mieux connaître l’entreprise dans laquelle il travaille, son patron, que ce soit dans le passé ou dans l’actualité.
Tout un mélange d’émotion se mêle, de la joie mais aussi de la tristesse, de la fierté pour l’évolution de Shiro ainsi que Torakichi dans son travail, car être reconnu c’est valorisant.

Publié dans Manga | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Cinéma Time : Nos amis les films

Home ciné ou ciné grand écran, retrouvons nous pour parler de 3 films 🙂
Je vous laisse le lien vers la fiche dans le titre.

Life : Origine inconnue

Quand on me parle d’espace, a priori ça me tente déjà bien.
Alors je ne m’attendais pas à cela, je n’ai ni vraiment aimé ni vraiment détesté.
Âmes sensibles, abstenez-vous où l’entité vous fera faire des cauchemars.
Il ne m’a pas vraiment marqué, ça n’a pas vraiment pris, c’est resté très fade.
J’ai eu une petite pensée pour un des animaux fantastiques XD.
Pourtant quand on voit l’affiche c’est tentant. Niveau image sur grand écran, ça vaut le détour, la meilleure partie 🙂
Le fait d’avoir des gens d’origines différentes, d’autres pays, d’autres cultures, c’est intéressant aussi, de voir comment la vie sur l’ISS se fait avec ces hauts et ces bas, de voir qu’ils ont une vie, qu’ils ont des gens sur Terre et de les voir communiquer.
Un des personnages réserve aussi une sacré surprise, une chose qui lui est permise en apesanteur. D’ailleurs, les voir en apesanteurs, répondre à des écoliers c’est sympa. Tenter de communiquer avec la forme de vie microscopique c’est intéressant, puis quelque part sur un malentendu, se sentant agressé et ne pouvant communiquer il va défendre sa propre vie.
Mais le film n’a rien de spécial, ne dégage rien de spécial.
La fin n’est pas si inattendue non plus pour quelqu’un aillant un peu l’habitude, d’ailleurs j’ai failli éclater de rire.
Bref, à voir une fois pourquoi pas, mais il ne restera pas dans ma mémoire.

Equalizer

Dans un certain sens, j’ai adoré ce film qui a quelque chose de totalement classe, cool, de jouissif, enfin la justice !
Attention, déconseillé aux âmes sensibles, car il y a pas mal de violence, de scènes dures.
Revoir Denzel Washington et Chloë Grace Moretz fut un énorme plaisir.
La jeune fille n’a pas eu de chance dans la vie, elle vend son corps pour se nourrir, vivre, de nos jours. Elle croise souvent McCall dans un café, ils finissent même par discuter.
McCall a l’air d’un homme posé, calme, discret, intelligent, il est toujours prêt à écouter les autres et rend service. C’est un bon guide, conseiller. Il lit des livres. Il a un petit job dans un supermarché, rien de vraiment spécial. Il semble un homme des plus ordinaires et dégage déjà un petit quelque chose en plus.
Sa maison, son chez-soi, son appartement semble très sommaire. Il semble vivre très simplement.
Mais quand il voit des injustices devant lui, qu’en plus il s’attache au moins un peu à la personne, il la connaît juste un peu, il sort toutes ces compétences avec beaucoup de classe ! Il est fort, il ira jusqu’au bout pour remettre de l’ordre, même s’il ne pensait pas qu’il y aurait de si grandes conséquences.
Ca fait plaisir de voir le justice rendue vite fait et bien fait !

ps: Vous verrez également plein de façons inédites de vous servir de différents outils ! 😄

Mes vies de chien

C’est un film fort sympathique et mignon, c’est aussi beaucoup d’émotions, de la réflexion.
Cette fois ci c’est déconseillé aux âmes trop sensibles parce qu’elles risquent d’être très touchées et fondre en larme.
Sa raison d’être fait aussi écho aux vies humaines.Les humains aussi se questionnent sur leur raison d’être.
Pour un humain, il y a aussi toujours cette difficulté s’il a un animal, que l’animal va mourir un jour et qu’il y assistera, il ne vivra jamais aussi longtemps que lui, ils n’ont pas la même durée de vie !
C’était très intéressant et sympathique de voir différentes vies, différents choix, différentes personnes, différents chiens. Et également de voir ce qu’il apporte dans la vie de ses maîtres respectifs.
Mais on a également un fil rouge, sa première vie l’a marqué et nous avec, car on a suivi ce petit bonhomme depuis son plus jeune âge, vu devenir adolescent, et que c’est vraiment un chouette gars (et qu’il n’y en a plus beaucoup). On a vu le chien grandir par la même occasion.
Le chien qu’on suit est adorable, pas spécialement intelligent, gentil, très loyal. Il se questionne, suit différents chemins : s’amuser, servir la patrie… Il affronte différentes morts aussi, et il nous livre ses pensées.

Publié dans Non classé, Film, Cinéma | Tagué , , , , | 1 commentaire

Manga Time : Shirayuki tomes 14 & 15

J’ai retrouvé Shirayuki et tout le monde avec un énorme plaisir 🙂
Vive les sciences ! 🙂 ! 😄

Fiche de la série

Tome 14 :

Shirayuki aux cheveux rouges, tome 14

Shirayuki est éloignée de Zen, elle doit gérer la distance, tout en faisant son travail du mieux possible. Heureusement, elle est aussi avec des gens qu’elle connaît, entre autre la personne avec qui elle travaille et quelqu’un d’autre la rejoint. Mais quelle mission Zen a confié à la personne qui rejoint Shirayuki ? Et qui est-ce ? Le travail qu’elle effectue là bas est important. Ils font beaucoup de recherches. Il y a également de la pratique. Passionnant, mais humainement pas toujours facile à gérer.
Le tome se termine sur un chapitre hors série (rien à voir avec le manga) très frais et mignon.

Tome 15 :

Shirayuki aux cheveux rouges, tome 15

Les recherches prennent beaucoup de temps, d’énergie. Ils cherchent à voir une personne qui pourrait leur apporter des informations, il s’avère qu’il est un noble et qu’il les fuit. Ils vont profiter du bal pour le voir et pouvoir enfin revoir leurs amis et Zen. Son altesse Izana va aussi révéler ce qu’il attend vraiment de Shirayuki.
Le noble avoue qu’il a aussi marre qu’on ne le prenne pas au sérieux à cause de son titre, comme si pour lui c’était juste un passe temps frivole.
Ca fait plaisir de les voir à nouveau tous réuni, mais leurs devoirs les rappellent vite ailleurs, et le trajet est bien trop long pour pouvoir rendre visite souvent. Ils font tous du mieux pour faire avancer le royaume.

Publié dans Manga | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Manga Time : March comes like in a lion tome 3

Manga - Manhwa - March comes in like a lion Vol.3

Fiche du manga

Mon avis/mes impressions :

C’est une histoire qu’on retrouve toujours avec plaisir et plein d’émotions, de bonnes comme de mauvaises viennent nous visiter. Bref, elle prend aux tripes par moment, elle vous bouleverse. On rit, on pleure, on est en colère, on est joyeux, etc.
Ce tome nous questionne sur où on se sent vraiment bien, où est notre maison ? celle du coeur, celle où est au chaud, où on se sent bien, qu’on ne veut plus quitter, qui est si douillette.
Rei ne sent pas bien au chaud dans son appartement austère et froid, mais ailleurs il se sent bien, comme chez lui, et pourtant …
Rei fait le fier, il a ses idées, il a peur de déranger, il se met en danger, il est malade, heureusement on le secoue de partout.
Il faut également qu’il assure ses matchs de shogi et ses cours, c’est bien difficile d’assurer les deux, heureusement un des ses profs passionnés de shogi l’aide beaucoup (et nous fait beaucoup rire par la même occasion). C’est aussi difficile au niveau de ses absences.
Malgré son talent, il lui reste beaucoup à apprendre, il doit prendre sur lui, se relever, apprendre de ses erreurs, s’améliorer. Ce n’est pas toujours facile et on ne peut pas toujours gagner.
Il retrouve également Goto avec qui il a un passif, ce type est assez exécrable mais malheureusement également un bon joueur de shogi. Est-ce que Rei pourra un jour le défier ? sur ce terrain là plutôt ?
Rei va également se diriger vers une proposition, car parfois on a besoin des autres, même si l’idée germe vite dans la tête de son aîné, pour la donner, proposer ce n’est pas si facile. Rei devait déjà être prêt à l’accepter, d’abord lui laisser un peu de temps pour réfléchir, accepter.
Par moment des bribes de son passé lui revienne, avant il avait une famille à lui aimante.

Publié dans Manga, Non classé | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Série Time : Big little lies

Et donc, la suivante :

Big little lies

Résultat de recherche d'images pour
Résultat de recherche d'images pour

Résultat de recherche d'images pour

Résultat de recherche d'images pour

Résultat de recherche d'images pour

Résultat de recherche d'images pour

Résumé :
Trois femmes, trois mères, à la vie apparemment parfaite, sont mêlées à une histoire de meurtre s’étant produit lors d’une soirée parents élèves dans une école. (Source : allociné)
Adapté du livre Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty

Série de HBO en 7 épisodes.

Mon avis/mes impressions :
Big little lies bénéficie d’un excellent casting, des gens qu’on a plaisir à revoir. Cette série bénéficie également d’un décor de rêves, de merveilleux paysages, nous permet de nous en mettre plein les yeux, faire un tour à la plage, à la mer.
Elle a un côté très soap, oui peut rappeler Desperate Housewives, et par moment complètement ridicule.
On sait très vite qu’il y a un mort mais jusqu’à la toute fin on ignore qui est la personne, on ignore pourquoi, on voit des brides de témoignages, de jugements. La cause nous est donné tout du long. Et on ignore jusqu’à la dernière seconde qui l’a vraiment tué.
Les masques se fissurent mais malgré des différends, des différences, de belles alliances se créent aussi.

Page du casting
Vous avez pu en voir sur les images.

Mention spéciale au générique d’ouverture.
Mention spéciale aux enfants : Chloé et Ziggy, mignons, adorables, matures, intelligents …

Jane vient d’arriver en ville avec son fils Ziggy. Une petite ville paradisiaque au niveau paysage. Elle en dérange certains mais d’où vient-elle ? où est le père ? Mais on ne sait rien d’elle…
Pour ne rien arranger, lors de son premier jour d’école son fils se fait désigner comme le méchant petit bonhomme qui a fait du mal à la gentille petite fille. Mais où est la vérité ? Que s’est il vraiment passé ? Eh Oh chercher vraiment !!!
Ni la petite fille n’a à être victime, ni le petit garçon à être stigmatiser s’il n’a rien fait, ce qu’il clame haut et fort.
Bref, on dirait un prétexte pour déclencher les hostilités, et on se sert des enfants pour régler ses comptes.
L’école tente toujours de faire sa bien pensante, de voir les parents, de discuter,  d’avoir sa petite chanson, elle a l’air génial par moment, et d’autres me met mal à l’aise, ça se passe derrière leur dos, personne ne voit rien, personne ne fait rien, mais les adultes se livrent leurs petites guerres.
Et pendant un long moment, personne n’a vraiment l’air de s’en inquiéter, de chercher la vérité.
Heureusement pour Jane, elle n’est pas seule contre le monde entier, vu qu’elle se fait des amies.
Des amies si belles, si heureuses en apparence, mais des situations tendues par moment. Pourtant tout le monde a fait des erreurs, craquent par moment.
C’est un peu comme si on nous donnait l’impression qu’il suffit de travailler pour avoir plein de belles choses. Mais Jane a un bon travail a la base, elle a une maison, mais c’est loin d’être une maison de rêve comme les autres.
En entrant dans la vie des gens, dans leurs couples, on voit que tout n’est pas facile, aisé, rose, que sous la surface des choses se cachent.
Et il y a cette femme intelligente, blessée, avec des enfants, qui est tombée sur un drôle de numéro, non elle se ne laisse pas faire, mais ça suffit ? elle peut continuer comme ça encore longtemps ? elle se cache la vérité, la terrible vérité et la cache aux autres, y compris ses fidèles amies.
La place de la femme et son épanouissement sont également abordés. Et les jugements cachés des autres :(.

Viendrez vous dans ce lieu de rêve découvrir ce qui se cache sous la surface ? découvrir aussi de belles amitiés ? la vie dans tous ces états ? et comment ainsi que pourquoi elle s’est arrêtée pour un des membres de la communauté ? Et que s’est-il passé avec les enfants réellement ?

Publié dans Série | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire