Manga Time : Innocent Rouge tome 3

Innocent Rouge, tome 3 par Sakamoto

Fiche

Une belle couverture sanguinolente, telle les temps qui règnent.

Ça fait mal, ça prend aux tripes et les images nous subjuguent. On nous rappelle des faits, qui sont pour la majeur partie d’entre nous bien connus et marquants.
Quand on a une vue d’ensemble, on est toujours aussi scandalisé par la noblesse, la royauté, sa façon de faire et de claquer de l’argent par les fenêtres (au détriment du peuple qui lui souffre) !
Il y a quelques substitutions à l’image des personnes de la cours (genre pantins, et chiens).
Des femmes ont fait des choix, atteindre une position sociale par le travail ou leurs charmes (qui peut être éphémère), mais rien n’est jamais sûr dans les 2, soumis au bon vouloir et à l’humeur de celui qui détient le pouvoir et l’argent.
Marie-Josèphe répond à l’invitation de Marie-Antoinette et la défie.
Même pour la royauté, elle est entourée de luxe mais où est la liberté ? Qui est vraiment lui même de eux, de la cours ?
On nous présente aussi 2 personnages à nous donner des hauts le cœur, un homme atroce, et une femme déchue qui tente de retrouver la noblesse, la vie qu’elle aurait dû avoir.
On va aussi revoir Charles-Henri Sanson et son fils.
Bref, ça prend aux tripes, ça reste réservé à un public mûr et averti, avec des scènes crus et de misère, et d’autres de luxe à tomber par terre.

Publicités

Manga Time : L’enfant et le maudit tome 3

Fiche

L'Enfant et le Maudit - Tome 3 par Nagabe

Un tome intrigant où des choses semblent se débloquer et de nouveaux mystères semblent apparaître.

Le jeu sur le noir et blanc a toujours quelque chose à part, de spécial comme cette histoire.
Il y a des gens qui sont plus conquis que moi, mais je reste intriguée et je prends plaisir à la lire.
Petit à petit, nous semblons aussi avancer dans les mystères, en résoudre et en avoir de nouveaux.
Un être tant aimé, tant désiré reviendrait enfin. Mais où cet être aurait-il été tout ce temps ? Le professeur doit-il la laisser partir ? Il semble différent de ces autres êtres qui voit Sheeva comme une âme. Il a l’air de vraiment l’aimer, et vouloir la protéger, c’est ce qu’il nous a montré depuis qu’on le connait. Mais tout le monde n’en est pas persuadé.
Peut-on retourner chez soi comme si de rien n’était ? Il semblerait qu’une étrange prophétie à cours.
La cruauté dont on peut faire preuve pour sauver les gens, tester des choses fait toujours aussi mal.

Manga Time : ReLife tome 6

Fiche

Manga - Manhwa - ReLIFE Vol.6

Couverture

On retrouve Arata avec un air perdu sur la couverture, mais qui a l’air d’arriver à faire sa cravate (oui pendant un temps il n’y arrivait plus -_-) et quelqu’un qui l’observe en coin.

Mon avis/mes impressions :

C’est à chaque fois un immense plaisir de retrouver ReLife (sauf pour mon portefeuille). Je suis étonnée qu’un point n’ait pas encore été abordé.
Ce tome m’a fait passer par un mélanger d’émotions, il remue également beaucoup de choses et donne un sacré coup. Je suis toujours aussi horrifiée et scandalisée par le passé d’Arata, ces premiers mois dans la vie active et une société. Malheureusement, ça fait aussi terriblement écho à la société actuelle et aux problèmes économiques voire même de caractères qui peuvent empêcher de tenter ailleurs. En même temps, Arata est dégoûté de la société et n’est pas sûr que ce sera mieux ailleurs, qu’il ne sera pas à nouveau exploité et que certains comportements seront infâmes. Et ça fait mal, très mal !
En dehors de ça, le travail que fait ReLife en étudiant à fond les dossiers est quand même un sacré travail, intéressant, prenant, et en plus ils jouent les lycéens (même si ça donne un côté harceleur aussi).
Chizuru arrive à aller vers les autres maintenant, même des fois à faire le premier pas. Elle reste directe. Je l’adore toujours autant et je suis contente de la voir avoir des amis.
D’ailleurs, l’air de rien, Arata peut influencer la vie de ses amis, comme il est un lycéen comme eux en apparence, il y a des moments où cela a plus de poids qu’un adulte, où c’est mieux accepté, car ils sont dans la même « galère » quelque part aussi, mêmes situations.
Arata va voir que son passé ne s’est pas juste évaporé, que ça a marqué, il n’est pas timide certes mais ça a dû être très dur pour lui de répondre à ces questions, il s’en sort vraiment pas mal et surtout n’édulcore pas la triste réalité, bien évidemment il ne parle pas de sa relife.
On se concentre aussi un peu sur Ogata. Et c’est vraiment un chouette gars, il participe au mieux pour sa famille sans même leur en vouloir, c’est extrêmement touchant, et malgré tout ce qu’il à a faire il réussi à maintenir un bon niveau.
Il y a beaucoup de taquineries sur des gens qui seraient en fait amoureux mais qu’en est-il vraiment ? Y a-t-il quelques prises de conscience ? Avec quelques remarques bien senties cela débloquerait-il des points ?
Arata redécouvre aussi le plaisir des grandes vacances, qui peuvent malheureusement être ternie par des rattrapages. Dans la vie active, il n’a plus autant de vacances -_-.

Une superbe série tout en couleurs que je recommande toujours autant <3.

Manga Time : Perfect Crime tome 4

Manga - Manhwa - Perfect Crime Vol.4

Fiche

Couverture :
Comme toujours Usobuki fait la couverture, et on est en noir et rouge.

Mon avis/mes impressions :

On atteint des sommets quand même, les tréfonds de l’âme humaine sont toujours aussi glaçant. Certaines histoires font aussi toujours un sacré volte face. On relie des choses, on revoit des gens. On aborde plein de thématique. Et il semblerait que certaines personnes soient insensibles au don d’Usobuki Tadashi.

L’inspecteur fait partie des insensibles, il comprend certaines choses de travers et à peut d’être comparé à un assassin comme Usobuki, qui n’a pourtant tué personne, le crime parfait.
Il doute aussi du fait qu’on puisse un jour venir à bout de lui, surtout sans le tuer.
Usobuki lui s’amuse encore plus à tourmenter ces gens insensibles, et les met au défi de le tuer.
On se se retrouve donc avec quelques révélations intéressantes et fracassantes sur le sujet !
Nous revoyons aussi des gens dans ce tome, ce qui permet d’encore plus être touché et rentré dans l’histoire.

Usobuki nous est d’abord apparu comme un gars comme tout le monde qui a besoin d’argent, et là il en manque, petit problème d’intendance coupure d’eau, seulement il s’occupe aussi de beaucoup de chats ce qui a également un coût !
Il est complètement gaga des chats XD.

1/ Il met l’inspecteur au défi, et revoir une ancienne connaissance qui le rend responsable de sa situation et aimerait le tuer
2/ Nous avons une histoire d’harcèlement, ça fait toujours aussi mal et d’amour parental.
Un parent qui ne veut pas punir son enfant harceleur, c’est quand même grave, enfin ça reste une situation très mal gérée dans la société d’aujourd’hui qui peut conduire à des horreurs.
3/ La star et son manager ont une aventure, coup classique, rapprochement à force de se fréquenter; autre coup classique cela nuirait à sa carrière (quelque part c’est absurde) mais le monde cruel du showbiz.
4/ Jalousie féminine dans une club d’hôtesse, visage refait mais aussi le passé qui s’en mêle
5/ Jolie famille sous tout rapport malgré remariage, malgré déjà un enfant, là aussi coup classique et hideux. La fille s’est enfuit, elle est mal tombée. mais pourquoi à la base est-elle partie ?
Entre tout cela, on a un homme reconvertit détective avec un besoin d’action et une sorte de folie dérangeante qui le gagne de plus en plus !

En bref, à nouveau de sombres histoires glaçantes, dérangeants, tristes, intéressantes mais aussi on continue à en apprendre plus sur la capacité d’Usobuki. Sa manière glaciale de traiter les humains, d’où lui vient-elle ? Cela reste un mystère, mais il n’a pas l’air de se mettre dans la même catégorie qu’eux. On revoit des gens. Et attention à ne pas y perdre la tête !

Les dessins sont très agréables.
Comme toujours la série reste réservée à un public mûr et averti.

Il commet le crime parfait, car il n’assassine jamais directement ses proies.

Manga Time : Sky High Survival tomes 6 et 7

Fiche

Manga - Manhwa - Sky High Survival Vol.6

Tout continue à se mettre en place. Ce monde prendra fin avec l’avènement de Dieu.
On est séparé en plusieurs groupes : le sniper avec la jeune fille qui suivent de près Yuri et Mayuko, d’un autre côté le frère de Yuri avec pas mal de monde, et Yoshida.
Ce tome est l’occasion d’en apprendre plus sur le sniper et du coup d’avoir encore plus de mystères.
On nous révèle des choses, qui soulèvent d’autres questions.
Le sniper va intervenir pour sauver les filles. On pose la question toute bête mais utile de comment peuvent manger les masqués (ils ont le droit d’enlever leur masque un laps de temps). Mayuko souffre plus qu’elle ne voulait l’admettre d’avoir porté un masque défaillant et risque de perdre le contrôle.
On continue à avoir de très jolis plans avec les immeubles et la hauteur.
On apprend des choses et de nouvelles questions se posent.
On est pris dedans, avec toujours une dose d’incertitude.

Mention spéciale au bonus de fin avec des questions/réponses super sympa.

Manga - Manhwa - Sky High Survival Vol.7

Mais qui est cette personne proche de Dieu qui peut manipuler tant de personnes, et ne recule devant rien. Nouveau personnage ou l’a-t-on déjà rencontré ?
Une question à ce jour sans réponse. Mais des masqués à lui attaquent le groupe de Rika. Si loin et si proche de Yoshida en même temps. Pourront-ils compter sur son aide ?
Mayuko est en très mauvaise posture, mais l’amitié des filles de faillit pas et Yuki va tout faire pour la sauver. Elle obtient des informations, mais devra elle-même porter
un masque neutre et devenir un être proche de Dieu ! Elle apprend plein de nouvelles choses. Y arrivera-t-elle ?
Le fera-t-elle jusqu’au bout ? Le sniper et Kuon trouvent Mayuko et l’aident !
Kuon s’interroge sur comment elle en est arrivée là !
Mayuko va les interroger !
Plein de choses se passent et le vertige s’installe, Yuki a une épreuve solo à mener !
Et tant de questions restent !

Cette fois-ci le bonus de fin reprend les relations entre les personnages, c’est toujours bon à prendre !

Tout le long entre les chapitres, on a des petites pages sympa, des petits croquis.
On a aussi de purs instants de vie, où pendant quelques secondes on oublie avec eux l’horreur qu’ils affrontent, d’ailleurs ils ne doivent jamais trop se relâcher, sous risque d’y trépasser.

Manga Time : Gambling School tomes 1 & 2

Manga - Gambling SchoolManga - Manhwa - Gambling School Vol.2

Résumé :
Dans cette école, ce ne sont ni les résultats scolaires ni les performances sportives qui comptent, mais les prouesses aux jeux de hasard. Des sommes parfois colossales peuvent être pariées. Les élèves les plus forts sont enviés, les plus faibles persécutés. Yumeko, une nouvelle élève, est immédiatement placée sur la liste des personnalités à surveiller. Étrangement, elle ne semble pas être là pour «gagner», mais par pur amour du jeu et de l’excitation…

Fiche sur MN

Au 01 er octobre 2017 : 3 tomes en France, 8 au Japon.
Il fait également partie des animes d’été 2017 sous le nom de Kakegurui (son nom japonais) en 12 épisodes et est disponible sur Netflix (au Japon) et en 2018 en France.

Le manga est édité par Soleil Manga (oui, ça change de leurs shojos).
Dessin de  NAOMURA Tôru
Scénario de KAWAMOTO Homura

Les 2 couvertures sont avec Yumeko Jabami qui a l’air comme possédée (oui celle du jeu, et la folie que cela entraîne).
Les couvertures sont agréables au toucher.
Dans le tome 1, on a 3 jolies doubles pages couleurs pour commencer, dans le tome 2 plus qu’une malheureusement.

Mes impressions/mon avis :
Cette école d’élite semble complètement barrée et folle, ainsi que leurs élèves, certains plus que d’autres. Mais en même temps, c’est bien vu et un joli écho à notre société actuelle, et le capitalisme. Ce sont des jeux de pouvoirs et d’argent. Ce qui compte c’est de remporter la partie, de remporter l’argent, et peut importe comment. Si vous avez triché ce n’est pas grave, tant que vous ne vous faites pas prendre. Votre position peut osciller en un clin d’oeil. Les sommes misées et même plus quand on a plus d’argent ont de quoi faire tourner de l’oeil et rendre fou ! Il me fait penser à un bon survival game, vous tremblez tout autant, et oui quelque part ils misent leurs vies quand les sommes deviennent totalement folles. S’ils ne peuvent pas payer, ils deviennent des animaux domestiques qui doivent faire ce qu’on leur dit, qui perdent leur liberté.
Les futurs leaders doivent savoir garder leur sang froid et gagner ! De plus, le goût du risque en excite certains, dont Yumeko, qui change alors, sinon elle a l’air très gentille et sereine, j’adore ses réactions à mille lieux de ce qu’attendent les autres.

Tome 1 : Yumeko Jabami accède à une drôle d’école élitiste où le jeu est de mise, où il y a beaucoup de tarés. L’école, les règles, tout a empiré ces dernières années avec la nouvelle présidente. Jabami n’est pas n’importe qui et un drôle de cas aussi. Elle n’a peur se rien, aime jouer, a le goût du risque. Mais des jeux de hasard remis au goût du jour et une telle assurance vraiment ?! Là où c’est jouissif c’est qu’elle va les faire tomber et trouver le truc même si ça ne suffit pas toujours. Dans ce tome en version altérée pierre, papier, ciseau puis jeu de paire puis une sorte de roulette russe.

Tome 2 : Yumeko a perdu son statut et contractée une énorme dette, mais elle ne s’en formalise pas plus que cela. Mary a joué au jeu à la vie, à la mort (la roulette russe avec les épées) et elle s’en enfoncée encore plus. Le conseil ne leur a encore rien demandé. Et voilà, qu’il leur font parvenir un plan de vie, mariage, enfant, tout est prévu ! Mary s’énerve et demande audience, mais si elle ne peut pas rembourser sa dette, elle n’aura pas le choix. Yumeko ne fait rien à ce sujet, mais elle se fait embêter par un gars d’une autre classe, elle le suit, mais même avec des dettes, elle a toujours du répondant ! On rencontre quelques autres membres du conseil tout aussi barrés, et l’une d’elle joue à une roulette russe des plus dangereuses.
Le conseil leur offre une chance de se refaire, d’échanger les dettes. Voilà que Mary et Yumeko sont dans le même groupe, avec le rustre que Yumeko a croisé plus tôt (et qui fait exprès d’être là) et une autre camarade. C’est parti pour le poker indien à 2 faces. Le conseil stipule bien quelques règles à bien écouter.
Et quelle partie !

J’aime bien que Suzui croit en Yumeko depuis leur première rencontre et son aide précieuse, il tremble bien plus qu’elle.

Si vous n’êtes pas cardiaques, venez faire des parties endiablés avec des jeux légèrement remaniés. Trouverez-vous la faille ?

Réservé à un public averti (oui le jeu les rend chaud par moment et ce qui est misé, l’excitation du danger) et non cardiaque.

Manga Time : Chronoctis Express Tome 1

Manga - Chronoctis Express

Résumé :
Dans un monde futuriste, les dieux ont accordé aux humains le droit de faire leurs adieux avant de trépasser, en leur faisant quitter le monde grâce au train des morts : le Chronoctis Express. Alex est un jeune homme craintif, effrayé par les agents funestes qui servent le train des morts, et bien décidé à s’en éloigner… Jusqu’au jour où la fille qu’il aime se fait assassiner. Persuadé que cette situation aurait pu être évitée, Alex va pour la première fois se confronter à ceux qu’il a toujours craints.

Fiche MN

Editeur : Koroji
Auteur : Aerinn
Sortie officielle du tome 1 le 15 Septembre 2017
A pu être en prévente lors de différentes conventions.

Pour celle qu’il aime, il va devenir ce qu’il craint le plus au monde …

Mon avis/mes impressions :
C’est un fait assez rare pour que je le souligne, mais c’est une des rares fois où je me retrouve à conseiller un manga français, qu’un manga français m’a autant enthousiasmé.
J’ai adoré découvrir l’univers qui est très intéressant. On a des bonus très sympa et intéressant à la fin.
A part de légers moments, de manière générale le graphisme est très agréable et entraînant, l’univers est riche, l’histoire est intéressante et bien construite. Je suis d’accord avec le fait qu’elle nous ai présenté le personnage dans ce premier tome, et pas nous le montrer de suite comme ce qu’il est destiné à devenir. L’injustice qu’il subit déjà quand on le rencontre nous met la rage au ventre.
Le manga est à 8,15€, mais bien épais (256 pages), et à la fin on en redemande. le plus dur sera d’attendre la suite, elle nous le promet en 6-7-8 tomes. Je lui adresse toutes mes félicitations et lui souhaite une bonne continuation.
J’aime l’idée du train qui conduit les gens après leur vie, moi j’ai eu une pensée pour le galaxy express 999. J’ai également eu une pensée pour les faucheurs de l’excellent livre la faucheuse que j’ai récemment lu.

Le premier tome est déjà très riche en événements, en péripétie. Tout va changer pour lui.
Elle a également semé avec brio quelques fausses pistes, faux-semblants. Quand on rencontre notre jeune homme (Alex), il est loin d’être en bonne position. Avec son caractère, sa manière d’agir, on ne s’imaginerait pas ce qu’il va arriver. Mais et si cette façon de faire était dû à quelque chose de précis ? Il arrive à parler à une chouette jeune femme, s’intéresse à elle, mais là aussi derrière le rideau se cache des choses.
Et pourquoi cet agent funeste lui a parlé à lui ? Joue-t-il à ses dépens, cherche-t-il quelque chose ? Pourquoi s’intéresser à lui ?
Les sentiments sont bien capturés, les dessins bien croqués, la tension palpable, les agents funestes avec un costume où on a de quoi les craindre vu qu’ils ont l’air inhumains, qu’on ne voit pas leurs visages.
Bref, vous allez en découvrir des choses, si l’histoire peut vous plaire, laissez lui une chance 😉

J’ai également beaucoup aimé la jaquette, regardez cette magnifique couverture ensorceleuse, intrigante. Et quand on retire c’est tout aussi beau et dans les mêmes tons *o*

Manga Time : Assassins tome 3 (Fin)

Assassins, tome 3 par Sato

Mon avis/mes impressions :
Le manga bénéficie d’une bonne qualité d’édition et d’un beau graphisme. Sa thématique était originale et aurait pu être touchante, elle l’était en partie. Mais son côté WTF, vicieux, barré, n’importe quoi ne m’a pas plus, et ça était de pire en pire.
Oui, y a de sacrés malades mais bon c’est dur d’avaler la pilule avec ce personnage.
Bref, essai raté alors qu’on avait un bon début.

Dans ce tome, on voit comment Suzuki, notre jeune tueuse est tombée là dedans, il y a aussi un côté vicieux là dedans, mais intéressant et touchant.
Un lien qu’elle n’aurait jamais pensé avoir la lie pour toujours et à jamais quoi qu’il arrive à ce garçon, Jinsuke, qu’elle a sauvé, même si aujourd’hui parfois elle se demande pourquoi.
Quel avenir pour eux 2 ?! Fin de l’histoire avec ce tome.

Encore ça allait, sauf quand justement le dit personnage était là.
En tout cas, vous aurez de quoi être surpris.

Manga Time : ReLife Tome 5

ReLIFE T05 (05) par Yayoiso

J’adore ce manga, cette histoire, touchante et drôle à la fois. A chaque fois, j’ai la boule au ventre, en me remémorant ou en voyant les souvenirs de notre jeune homme de son taf. Hoshiro me touche toujours autant aussi, c’est une fille super, si on se prend la peine de la connaître, elle sent que quelque chose ne va pas mais ne sait pas comment faire avec ses 2 amies, elle demande alors conseil. C’est beau l’amitié, les non-dits tuent eux. Et j’aime aussi les 2 jeunes amis qui sont avec une des filles, amis d’enfance, on en découvre un peu plus sur la dernière histoire.
J’ai juste été surprise qu’on ait passé tout le tome là dessus, et même pas vraiment dépassé l’anime, et j’espère qu’on ne perd pas de gens en chemin, car vous n’avez pas encore tout vu.

Manga Time : Perfect crime tomes 1 à 3

 

Manga - Perfect CrimeManga - Manhwa - Perfect Crime Vol.2Manga - Manhwa - Perfect Crime Vol.3

Résumé :

Un homme, Tadashi Usobuki, est repéré à plusieurs reprises sur le lieu de crimes étranges. Toutefois, personne n’arrive à prouver sa culpabilité. Tout le monde l’appelle depuis «l’homme aux crimes parfaits ». Haine… Jalousie… Désir… et amour. Usobuki est capable de répondre à toutes les demandes de meurtre de ses clients. Et méfiez-vous, il ne rôde jamais très loin de vous…

Edité par Delcourt Tonkam
Disponible uniquement en papier au prix de 7.99€
Dessin de KANZAKI Yûya
Scénario de  MIYATSUKI Arata
Réservé à un public mûr et averti

Fiche MN

Mon avis/mes impressions :

Tome 1 : 
Désolé, mais malheureusement je ne l’ai pas écrite.

Tome 2 :
C’est un thriller psychologique intéressant, intriguant, et qui met très mal à l’aise.
Notre assassin a l’air de se détacher du commun des mortels, de trouver les humains vils et stupides. Pourtant il a aussi un loyer à payer, et a l’air de plus apprécier la compagnie des chats.
Il a une sacré capacité pour créer des illusions auxquelles les gens croient.
Même si on sait que ce sera plus compliqué que ce qu’on nous montre à la base, on ignore totalement en quoi, dans quel sens.
Cela peut très bien être la personne elle-même qui a demandé, il peut y avoir eu une autre requête avant.
La seule façon de l’arrêter est soit sa mort à lui soit celle du commanditaire.
On ne sait pas qui est le vrai commanditaire dans certains cas.
Parfois, cela ressemble à un gâchis total, il ne se mêle pas de la vie des gens, ne les conseille pas, il fait ce qu’on lui dit.
Les situations restent pleine de surprises !
Dans ce tome, on rencontre
Une jeune femme qui vend son corps pour être entretenu, mais son prétendu ange gardien s’avère un désaxé avec des requêtes dures.
Des employés de bureau et une histoire de promotion
Un homme qui veut profiter des plaisirs de la vie sans s’encombre d’une famille a un bon poste.
Une jeune femme sur le point de se marier qui cache son passé
Une jeune femme qui vient de perdre son mec, un host qu’elle entretenait.
2 amis d’enfance un garçon et une fille qui le défendait qui ont grandit et un professeur qui fait des choses avec la fille.
Mais tout est-il vraiment comme il paraît ?!
La vraie histoire se dévoile page après page.
L’inspecteur Toda a Usobuki dans son colimateur, et il l’a fait s’interroger sur la justice.

Tome 3 :
Cette série reste toujours aussi intéressante à lire et glaçante.
Usobuki joue toujours avec les humains, exécute les requêtes. C’est hallucinant de voir ce qu’il provoque, parfois c’est un véritable gâchis, un malentendu des gens. On ne sait pas la plupart du temps à quelle sauce on va être mangé, qui est vraiment le client ? quelle est la vraie histoire ? Même si certaines choses, certaines personnes on les soupçonne.
Pour Usobuki, les humains sont des idiots. Il s’amuse à observer leur réaction, leurs comportements. Les gens ont une vision faussée, et parfois ils deviennent horribles, ne sont plus eux mêmes.
Usobuki met en garde l’inspecteur Tada, sur sa vision de la justice. Il est toujours après Usobuki, mais il va aussi avoir à faire à lui de beaucoup plus près, il se questionne beaucoup.

Dans le tome 3, il est question
– d’une fille qui a mal tourné et est devenue voleuse,
– de gain au loto,
– de sculpture, de créer une oeuvre,
– de jeunes filles avec des difficultés sociales, isolées,
– d’une aide à domicile d’une personne âgée riche,
– d’une femme à qui il est arrivé plein de malheurs,
– d’un détective qui enquête sur un adultère.

Le dessin est bien :), agréable, de bonne facture.
Déconseillé aux âmes sensibles, un côté dérangeant et tarabiscoté.

Notre assassin Usobuki fait toutes les couvertures sur un fond noir, ça met dans l’ambiance. Le titre et sa chemise sont en rouge, une couleur qui fait penser au sang. En noir et rouge XD.

Il commet le crime parfait, car il n’assassine jamais directement ses proies.