Manga Time : Apeiron Tomes 1 & 2 (Fiche et fin)

Apeiron - Manga

Manga - Manhwa - Apeiron Vol.1Manga - Manhwa - Apeiron Vol.2

Editeur : Doki Doki
Dessin : KATÔ Takuji
Scénario : KUSAKA Shinya
Nombre de tomes : 2
Etat : Fini. Tout est sorti 🙂
Genre : Fantastique, Suspense

Fiche MN

Voilà un petit manga que j’avais envie de lire, que j’avais repéré, et m’étais dit allez un petit moment fun. Et donc qu’en est-il ?

Couverture :
Très jolie, toutes en couleurs.
la 1ère a l’air un peu dans la réflexion, l’attente et la 2ème dans l’action.

Titre :
Intrigant. Du coup, je cherche.
« L’apeiron (en grec ancien ἄπειρον / apeiron) est un concept philosophique présenté la première fois par Anaximandre au VIème siècle av. J.-C. ( voir La Parole d’Anaximandre ) pour désigner ce principe originel que recherchaient les tenants de l’école milésienne. Thalès voyait en l’eau le principe originel, la substance de toute chose. Pour Anaximandre, c’est l’apeiron, qui signifie illimité, indéfini et indéterminé, qui est le principe et l’élément de tout ce qui existe. L’apeiron est inaccessible à la sensibilité, mais il doit exister. Il est nécessaire pour expliquer l’existence de tout ce que nous percevons. Il ne peut posséder de qualité déterminée et n’est désigné que négativement.
Anaximandre décrit l’apeiron comme seule cause du développement aussi organisé de notre Univers. C’est en affirmant l’infinité de ce dernier qu’il décrit l’apeiron comme étant un élément invisible à l’œil humain déterminant tout ce en quoi consiste notre monde et ce, depuis toujours et jusqu’à l’infini. Ce serait aussi cette force qui aurait créé les humains, la Terre, les galaxies et les étoiles. C’est en somme le principe de tout ce qui est. »

Eh bien, je ne me rappelle pas du tout si j’avais déjà croisé ce terme.

Sous la jaquette :
Une petite scène rigolote au début. A la fin très épuré, avec un zeste de science.

Mon avis/mes impressions :

Tome 1
C’est un manga avec un graphisme agréable, de jolis traits et dynamique. Je me passerai juste bien des quelques scènes olé olé.
Au début du manga, j’ai eu une petite pensée pour la série Dark Matter, eh oui ils se reveillent tous amnésiques et ne se connaissant point. Ma comparaison s’arrête là.
Ici, ils se reveillent à l’hôpital. Au moins, aucun d’eux n’est seul, ils vivent tous la même situation, ce sont de jeunes adolescents. Ils n’ont au départ pas de raison spécifique de remettre en question ce que leur dit le corps médical, mais lors d’une sortie, et lorsqu’ils se font enlever, il en est autrement.
Ils ne savent alors plus qui croire, ce qui est vrai, ce qui est faux, s’ils peuvent se fier à leur mémoire. L’histoire soulève des thèmes importants, assez « classiques » et modernes.
Il a un côté bien WTF et savant fou. J’ai aussi eu une pensée pour in another world with my smartphone, car on leur donne des pouvoirs qui vont les aider.
J’ai aussi pensé à mon dernier manga lu pillow bear, car je me suis retrouvée avec une peluche qui parle, certes très efficace mais qui les laisse aussi beaucoup seul et en veille, il a aussi un côté pervers, et une préférence pour aider les demoiselles. Un des membres du groupe semblerait avoir des capacités spéciales. Comment la peluche (vous verrez son nom est bien choisi aussi XD)  a-t-il choisi quelle capacité leur transférer ? selon le caractère ? On n’a pas vraiment le réponse.
Justement, nos jeunes amis se doivent de trouver des réponses, ils sont poursuivis sans relâche par des stigmas, un service spécial avec des capacités hors du commun des mortels, plus vraiment humains.
Ils sont recherchés morts ou vifs. Qu’avaient-ils donc prévu de faire d’eux ? Quelle est la vérité ?
Petit à petit se dévoile dans ce tome des choses, pas vraiment jolis, et il va falloir se battre s’ils veulent survivre. Evidemment, ils aiment nous laisser bien en plan avec cette fin de tome !

Tome 2
Dans le tome 2, ils apprennent qui ils sont, leurs origines. Le tome 2 est riche en actions et révélations. On a même de nouveaux personnages qui apparaissent.
Pas de profusions de scène olé olé, juste une petite intégrée à l’action ouf.

Une série distrayante, sympathique, avec laquelle passer un bon moment, et qui nous pousse aussi à se poser des questions, se méfier, ne pas prendre tout ce qu’on voit, ce qu’on nous dit pour argent comptant.
Il y a énormément de choses qui sont condensés, abordés avec ces 2 tomes, c’est vraiment de la folie ! Ça part dans tous les sens, mais sans nous perdre non plus.
Le trait graphique est super agréable. Avec toutes les allusions, on a de quoi rire, sourire, ou avoir peur.
J’ai beaucoup apprécié cette lecture, à lire une fois c’est très distrayant, fun, on ne sait jamais ce qui va se passer, arriver, ce qu’ils vont encore nous sortir de leur chapeau magique.

L’édition est très agréable, on a le droit à des pages couleurs pour commencer dans les 2 tomes. Le 2ème tome est un peu plus épais.

Grosso modo ils doivent accepter qui ils sont, et décident de vivre malgré tout.
En 2 tomes on scelle l’histoire de qui ils sont, de l’acceptation, après on ne voit pas ce qu’ils deviennent. Oui, on aurait pu faire plus long, mais ça a été décidé ainsi. Dans Thirteen, on ne sait pas plus comment Ivy va réussir à construire sa vie, pareil pour Emily d’Absentia  (mais là ça reste à voir si on a une suite ou pas).

Connexion au système d’injection Code « …. »
Plein de possibilités !
Eh oui, ça fait un peu magical girl ^^

Transmission des pouvoirs
La « peluche » mord dans la peau XD. Ça fait un peu vampire.

 

Publicités

Manga Time : Pillow bear tome 1 (Fiche)

Alors ce titre : un oreiller ours …
et cette couverture ? on en parle … ou pas …

Editeur : Akata
Dessin et scénario : KUMANOMATA Kagiji
Collection : WTF ?! – What The Fuck ?!
Nombre de tomes : 3
Fini chez nous (France) et au Japon.
Genre : comédie, tranche de vie

Fiche MN

Histoire :
Wataru est un lycéen introverti, et pour ne rien arranger, il a une passion peu avouable : il est littéralement dingue de peluches ! Il les collectionne, les affectionne… sans vergogne ! Jusqu’au jour où, pris pour cible par des camarades de classe, il s’enfonce dans les tréfonds d’une salle de jeux. Il se retrouve alors nez à nez avec une vieille machine abandonnée. Mais dans ce distributeur-là, se trouve une peluche unique en son genre : l’homme-peluche-ours, Mofutarô !!! Ce dernier, en tant que peluche digne de ce nom, ne veut qu’une seule chose : être câliné par Wataru ! Mais le pauvre lycéen, déjà mal dans sa peau, n’a pas très envie de faire des free hugs avec un homme à moitié dénudé… Son quotidien en sera profondément bouleversé, surtout que Mofutarô n’est pas le seul homme-peluche à débarquer dans le monde des humains !

Mon avis/mes impressions :
J’ai pris ce manga en prenant un énorme risque, surtout que j’ai réussi à avoir les tomes 2 & 3 avant le 1er. Mais je me suis dit que pour une lecture ça devrait quand même le faire.
La collection WTF, je vous avouerai, n’est pas non plus un franc succès avec moi. J’ai lu pas mal de gens se payait des barres de rire avec ce manga. Ce n’est pas non plus des barres, mais il a réussi à me faire rire quelques fois.
L’idée de base est assez sympathique, on pense aussi un peu au yaoi, à cause de ce qui est suggestif. Mais ce que j’ai le plus apprécie et ce pour quoi ils ont réussi à ne pas être en échec total avec moi c’est toutes les idées proposées, la réelle évolution, et la rencontre de nouveaux personnages. Egalement, Wataru, qui est touchant et mécompris avec sa passion des peluches, voire carrément mal vu par d’autres gens.
J’ai aussi particulièrement aimé la référence à l’école de formation des peluches, et on en reparle plusieurs fois, y a des choses bien vus, qui pris en peluche sont finalement asssez normales, mais prise humainement, serait choquante.
Tout comme une peluche sur le lit de Wataru, c’est mignon, pas choquant, ça décore, mais un gars à moitié à poil ça détonne, met mal à l’aise, fout en l’air la décoration.
Une peluche c’est doux, on la serre dans ses bras, mais l’homme peluche on n’a pas trop envie quand même.
Ce sont donc plutôt de bonnes idées bien exploitées, et une lecture ça le fait totalement 🙂
J’ai bien choisi quand commencer, il y a un chapitre consacré à Noël. D’ailleurs l’homme peluche aimerait à tout prix faire un cadeau à son maître, oui dit comme ça, ça fait tendancieux. Et ils en jouent à fond.

Mon vide grenier Livresque #7

On se retrouve pour un nouveau vide grenier livresque, le rendez-vous initié par Fifty Shades of Books

Mon Vide Grenier Livresque

Le thème est fantastique : donc ici, dès qu’il y a des choses surnaturelles, fantastiques.
Un petit rappel au passage ici

Aujourd’hui, je décide donc de vous présenter un de mes grands coups de coeur manga, qui vous met des étoiles dans les yeux et des papillons dans le ventre (notamment avec le passé de Chise, le harcèlement, la mauvaise compréhension). On s’en met plein les yeux, il y a plein de choses à découvrir dans cet univers.

The ancient magus bride

Couverture The ancient magus bride, tome 1

Tome 1

Les voyages de Ly
Galleane
Tachan
Ashes of memories
Pomme de renette
Roseau des merveilles

 

Cinéma Time : Thor Ragnarok

thor ragnarok critique

Résumé :
Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Hela d’accomplir le Ragnarök…

Bonjour tout le monde,

Vous allez bien ? On se retrouve aujourd’hui pour se divertir car on en a bien besoin aussi.
On repart donc pour 2h10 avec Thor et dans l’univers Marvel.
L’autre affiche vous spoile beaucoup plus qui sera dans le film.

N’oubliez pas de rester à la fin où vous attend 2 scènes bonus.

Fiche

Mon avis/mes impressions :
C’est un film pour se divertir, pour retrouver des gens qu’on aime bien (les super héros). Il est fait pour passer un bon moment, si vous le pouvez aller le voir avec votre famille et/ou vos amis.
Il ne faut pas attendre un grand film, une grande histoire, mais vous pouvez en attendre divertissement, amusement, références et même réflexion. Il joue sur plein de choses : la famille, des craintes, des doutes, …

Rappelez vous la situation dans laquelle vous vous étiez quitté. Asgard est toujours aussi belle (mais plus de surprise comme on l’a vu), mais on la retrouve quand même sens dessus dessous, méconnaissable. Et comme Thor on hausse les épaules et on lève les yeux au ciel.
Thor va affronter une révélation familiale, là on retrouve les guerres familiales, vouloir être le meilleur, etc.
Mais surtout, et là c’est intéressant Thor va être privé de son marteau adoré à un moment donné, et ça l’anéanti. Mais est-ce que vraiment pour autant il ne serait plus le dieu du tonnerre et de la foudre ?
Thor va également être dépassé par la situation, et se retrouver sur une planète inconnue avec un excentrique au pouvoir, où il n’est plus rien, juste une sorte de gladiateur. D’ailleurs, sur cette planète, on revoit une vieille connaissance dans la foule, il faut croire que tout le monde n’a pas été logé à la même enseigne.
Thor dans la démesure et égocentrique demande à se battre contre le champion. Là, une autre surprise de taille l’attend, mais rien n’est gagné pour autant.
Il s’en suivra après moultes péripéties une drôle d’alliance avec quelqu’un qui a perdu la foi, d’une grande force mais noyé dans l’alcool, un vieil ami qui a eu quelques soucis en cours de route. Et en toile de fond, celui qui aime retourner sa veste.
On a le droit à beaucoup d’humour, beaucoup de choses qui peuvent résonner en chacun d’entre nous, de quoi mourir de rire par moment (ou bien rire jaune, selon comment on le prend).
Il revoit également à un moment donné quelqu’un très brièvement, mais j’ai beaucoup aimé ce passage ainsi que la référence à un autre personnage qu’il joue.

Pourront-ils combattre Hela ? Sauver Asgard ? Arrêter le ragnarok à temps ? Et pour commencer comment s’échapper de là où il a atterri ?

Mais qui croise-t-on donc et autres ? (spoilers)
Le Docteur Strange ❤ un superbe magicien, la force brute de Thor est bien mise à mal ha ha
Une Walkyrie, qui capture Thor au premier abord
Ce cher Loki, ce frère touchant et détestable à la fois, mais on ne l’y reprendra plus, Thor l’aime c’est son frère, mais il sait bien combien il aime retourner sa veste
Hulk, la force brute, Thor a bien du mal contre lui, et Banner est parti loin. Arrivera-t-il à la faire revenir et comment ? Et s’il a besoin de la force de Hulk ? Banner se la joue avec ses 7 doctorats.
Le père de Loki et Thor, moment émouvant.
Hela, leur redoutable soeur dont ils viennent avec nous de découvrir l’existence, qui n’a pas apprécié d’être mise au placard, fini la guerre, fini le sang versé et qui parvient si facilement à casser le marteau de Thor et en même temps à briser sa confiance en lui, alors qu’il est tellement plus, et que le marteau le retenait.
Un fidèle gardien, un ami de Thor qui tente de protéger leur peuple.
Il y a cette jolie phrase sur le peuple, mais tellement dur aussi d’affronter cela.
Et tout l’ironie du ragnarok !

Basé uniquement sur ce que j’ai vu dans le film 

Pour ma part, je reste mitigée sur le film, mais c’est un bon divertissement, les références et quelques petites choses m’ont fait sourire voire rire. Je l’ai vu avec une amie, c’est encore mieux XD. J’ai apprécié la quête initiatique de Thor, le côté psychologique.
Apparemment soit les gens ont beaucoup aimé soit détesté, moi je fais la part des choses (comme le prochain livre dont on parlera XD)

Mange Time : Im – Great Priest Imhotep tomes tome 4

Fiche

Im, tome 4 par Morishita

Nous restons dans la pure veine du shonen d’action et c’est toujours un plaisir d’avoir l’Egype comme thème. Cela reste une lecture très agréable, avec de beaux combats et des choses sur lesquelles réfléchir.
Mention spéciale au capitaine Lato, j’ai adoré ce personnage, cette femme forte et courageuse.
On continue à découvrir de nouveaux sorts intéressants.
Et surtout nous sommes confrontés au travail d’équipe, aux difficultés de communication. Haru a bien du mal à accepter Imhotep comme partenaire, il fait son loup solitaire, d’ailleurs il porte le poids de sa famille et de son passé. Dans le dernier chapitre, il va être poussé à sortir les mots, à révéler le fond de sa pensée !
Imhotep est tour à tour sérieux, puissant, et comme un enfant. Parfois, il ne paye pas de mine, il nous fait même rire, mais l’air de rien il a de l’expérience et assure !

Mention spéciale à une double page très belle avec plein de détails en arrière plan sur laquelle mes yeux se sont attardés.

Manga Time : L’enfant et le maudit tome 3

Fiche

L'Enfant et le Maudit - Tome 3 par Nagabe

Un tome intrigant où des choses semblent se débloquer et de nouveaux mystères semblent apparaître.

Le jeu sur le noir et blanc a toujours quelque chose à part, de spécial comme cette histoire.
Il y a des gens qui sont plus conquis que moi, mais je reste intriguée et je prends plaisir à la lire.
Petit à petit, nous semblons aussi avancer dans les mystères, en résoudre et en avoir de nouveaux.
Un être tant aimé, tant désiré reviendrait enfin. Mais où cet être aurait-il été tout ce temps ? Le professeur doit-il la laisser partir ? Il semble différent de ces autres êtres qui voit Sheeva comme une âme. Il a l’air de vraiment l’aimer, et vouloir la protéger, c’est ce qu’il nous a montré depuis qu’on le connait. Mais tout le monde n’en est pas persuadé.
Peut-on retourner chez soi comme si de rien n’était ? Il semblerait qu’une étrange prophétie à cours.
La cruauté dont on peut faire preuve pour sauver les gens, tester des choses fait toujours aussi mal.

Manga Time : Frau Faust tome 1 (Fiche)

Manga - Frau Faust

Titre traduit: Frau Faust
Dessin : YAMAZAKI Koré
Scénario : YAMAZAKI Koré
Editeur VF : Pika
Collection: Seinen
Type: Josei
Genre: Aventure, Fantastique
Sortie : 2 novembre 2017
Prix papier : 7.50€
Prix numérique : 4.49€
Série terminée en 5 tomes
On connaît déjà la mangaka pour l’excellent The ancient magus bride
On connaît déjà la légende du docteur Faust plus ou moins, le pacte avec le diable etc.

Résumé :
Aux travers des siècles, l’histoire de Faust est devenue une légende. Cependant, le vrai Faust n’est pas l’homme connu de l’histoire, mais une femme charismatique nommée Johanna Faust. À la recherche des parties du corps de son serviteur, Méphistophélès, disséminés à travers le monde, Johanna arrive dans une ville de province où elle sauve Marion, un jeune garçon, poursuivi pour vol de livres. Johanna lui propose d’être son professeur en échange d’une simple faveur : l’aider à pénétrer dans une église… Le jeune garçon intrigué par le docteur Faust accepte. Ainsi commence l’étrange et merveilleuse aventure de Frau Faust !

Frau Faust - Manga

 

Fiche MN

Couverture : 
Sur la couverture on voit le docteur Faust, ou Johanna qui empoigne quelque chose/quelqu’un sans tête (nom connu). Elle a l’air aussi folle que sûre d’elle. Et elle nous invite dans son monde. La couverture est très belle et donne envie d’accepter l’invitation.
Le titre est cette fois-ci en allemand et signifie simplement madame Faust.

Mon avis/mes impressions :

Un premier tome introducteur avec de beaux graphismes que j’ai dévoré comme un rien. Un moment de frustration quand vers la page 123 s’arrête l’histoire, alors qu’on arrête le manga vers la page 183. Oui, on a un chapitre totalement à part, et c’est encore plus dur de se faire laisser en plan.
Je retrouve le trait graphique que j’aime tant chez la mangaka, et elle m’entraîne à nouveau dans un monde étrange à la fois connu et inconnu. J’ai tellement hâte d’avoir la suite.
En passionnée et avide de connaissances, de sciences, son monde me parle, mais je reste toujours méfiante des dérives de la science. En fait comme la technologie, cela dépend aussi de l’être humain qui l’utilise et de l’utilisation qui est en est faite.
A certain moment, Johanna a l’air d’une simple jeune femme pleine de vie, et avide, juste pas comme les autres. Mais on a du mal à imaginer que ce serait celle de la légende, qui a vendu son âme au diable. Mais pourquoi ?

Quand Kore Yamazaki m’a invité à découvrir une relecture du docteur Faust, et qu’en plus c’est une femme, j’ai directement signé.
Je retrouve le trait graphique que je lui connais dans the ancient magus bride.
Un beau trait graphique qui nous emporte dans ce nouvel univers.
Il y a déjà plein de jolies réflexions et de mystères qui se dégagent de ce premier tome.
Johanna nous paraît loin de ce que les livres écrivent, on voit une femme espiègle, intelligente, indépendante. Elle sauve un jeune homme, Marion, qui venait de voler des livres. Mais rien n’est forcément aussi simple qu’il y paraît : Marion avait ses raisons pour voler ses livres, les histoires contées sur le docteur Faust ont des parcelles de vérité, mais aussi des parcelles d’invention.
Marion est subjuguée par Johanna. En apprenant qui elle est, il va devoir faire un premier choix.
Le plus difficile a été que le tome a bien vite été fini, et pour cause le dernier chapitre était une histoire à part, certes intéressante et sympa sur un musée invisible, des objets qui ne veulent plus être vu.
Malgré tout, je ne lui ai pas fait perdre de points.
J’ai beaucoup aimé ce nouvel univers et toutes les réflexions qui s’en dégagent, ainsi que de nouveaux personnages rencontrés et des révélations faites, mais aussi encore tant de mystères.
Johanna offre quelque chose en échange d’un service qu’elle demande à Marion. Mais pourquoi ? le piège-t-elle ? Qu’est-ce qui est vrai dans sa légende ? Que cherche-t-elle vraiment ?
On parle aussi de sacrifice pour sauver le plus grand nombre, d’un choix dur mais qui peut sauver plein de gens ironiquement. Johanna est une érudite passionnée par plein de domaines et avides d’expériences.

A la fin, on a le droit à quelques bonus, la mangaka nous parle avec de drôles de dessins XD. La lecture n’est pas interrompue en plein dedans. N’oubliez pas de retirer la couverture, c’est tout sympathique.

Manga Time : Good Morning Little Briar-Rose Tome 1 (Fiche)

Couverture Good Morning Little Briar-Rose, tome 1

Titre traduit: Ohayou, Ibarahime
Dessin : MORINO Megumi
Scénario : MORINO Megumi
Editeur VF : Akata
Type: Shojo
La série date déjà de 2014 dans son pays d’origine : Japon et arrive chez nous.
Prix papier : 6.95€
Non disponible en numérique, d’ailleurs il n’y a aucune disponibilité numérique du catalogue d’Akata.
Série terminée en 6 tomes (on sait donc déjà le nombre total)
Sortie du 1er tome en France le 12 octobre 2017

Fiche MN

Résumé :
Parce qu’il souhaite prouver à son père qu’il pourra arrêter ses études à la sortie du lycée, le jeune Tetsu a commencé à travailler comme employé de maison pour la prestigieuse famille Karasawa. à la demeure surnommée « la maison au sommet de la colline », le lycéen se doit de respecter une seule règle : ne pas surtout pas s’approcher de la petite annexe du jardin, dans laquelle réside cloîtrée la jeune fille malade de la famille Karasawa. Pourtant, un jour, son regard croisera celui de la mystérieuse Shizu. Aussitôt attiré par son sourire empli de tristesse, Tetsu se permet alors de braver l’interdit… Il ne s’imagine pas encore les nombreux secrets qui entourent la jeune fille. Qui est-elle vraiment ?

Good Morning Little Briar-Rose - Manga

Akata nous a promis sur les réseaux sociaux qu’on ne serait pas déçu. Ils ont fait une sacré publicité autour de ce titre et d’un autre, en nous promettant de l’originalité. D’ordinaire, j’ai pris pour habitude de ne pas trop en attendre des gens etc. mais ici ils nous ont serinés. Mais tout va bien, en tout cas pour ce titre, promesse tenue.

Titre & Couverture :
Le titre nous dit bonjour dans des teintes grises et roses. Après on a une histoire de petite, de rose et de ronce. D’ailleurs on se demande aussi si c’est de la rosée matinale ou des larmes qui perlent sur eux.
La fille et le garçon (Shizu et Tetsu) sont dans les bras l’un de l’autre, comme ensemble contre le monde entier, Shizu se repose sur lui de tout son être. Et Tetsu regarde ailleurs.
La nature reprend ses droits aussi autour d’eux, avec la plante verte un peu partout.
On a un joli encadrement autour aussi

Mon avis/mes impressions :

Le nouveau titre des éditions Akata permet de découvrir une nouvelle mangaka.
Les dessins sont beaux, subtiles, les émotions et les mouvements très joliment capturés. Il y a du mystère, de l’originalité, de la poésie. Nos 2 jeunes adolescents ont un passé, nous cachent encore des choses, mais en se trouvant ils commencent à nouer une relation particulière malgré tout.

Le titre a des dessins d’une grande douceur et subtilité.
Tetsu est déjà mature, il sait se débrouiller pour assurer sa vie. Il a des relations tendues avec son père, et ne pense qu’à gagner de l’argent. Il en fait beaucoup, voire trop. Mais pourquoi autant ?
Il va travailler dans une grande maison, où règne une histoire étrange, la jeune fille de la famille vivrait dans l’annexe, elle serait trop malade, et personne ne l’aurait jamais vu. Tetsu redoute les histoires de fantômes, qui font peur.
On pourra aussi de temps en temps avoir des flashbacks avec Tetsu enfant.
Tetsu fait donc son travail aux mieux, on peut compter sur lui, sur sa force, sur sa jeunesse.
Et pourtant, il tombe très vite sur une étrange jeune fille, et quelque chose se noue entre eux (alors qu’on a bien dit que personne ne l’avait vu). Le fil rouge du destin a l’air de les avoir lié ensemble. Mais là, autant lui que nous, nous nous interrogeons, et plus on avance, plus on s’interroge. Est-elle malade ? Pourquoi n’a-t-elle pas le droit de sortir ? Pourquoi sa famille n’est même pas venue la voir une seule fois depuis tant d’années ?
Tetsu avait si bien tout planifié, mais devant elle, il ne peut rester indifférent. Une relation commence à se nouer. Ils passent du temps ensemble. Il l’a fait sortir pour voir la pluie d’étoiles. Et une autre fois, elle sort d’elle-même à sa recherche. Il comprend de moins en moins pourquoi cette jeune femme est enfermée. Mais quand il la revoit, un jour, alors il comprend encore moins ce qui se passe.
Nous abordons là un premier problème, un premier jet assez connu, mais pas utilisé tant que cela, après que notre esprit ait pensé à plein de choses. Mais très vite, on nous complexifie tout, de manière originale. Et on est sans doute encore loin de tout savoir.
Tetsu est intéressé par elle et intrigué, mais il a aussi peur de perdre son travail si on découvre qu’ils se voient en cachette malgré l’interdiction formelle.

Mais qui est-elle vraiment ?

J’ai hâte de voir où cette série va nous emmener !

Pensez également à déshabiller votre manga, pour avoir les petites histoires bonus. Quelques bonus à la fin du manga, plus des remerciements, nous ne sommes pas déranges en cours de lecture.

Série Time : Stranger Things

Aujourd’hui, on se retrouve pour une très bonne série qui a fonctionné du tonnerre sur moi. J’ai nommé Stranger Things.
Je salue également le coup de maître d’avoir sorti la saison 2 dans la période angoisse, frisson, juste avant Halloween, c’est juste parfait !

Résumé :
A Hawkins, en 1983 dans l’Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d’amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre « 11 » sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…
(Source : Allociné)

Genre : Drame, Fantastique, Thriller
Diffusé sur Netflix
Saison 1 de 8 épisodes diffusés pour la première fois en juillet 2016
Saison 2 de 9 épisodes diffusés pour la première fois en octobre 2017
Renouvelé pour une saison 3
Fiche SB

La série est l’occasion de revoir Wynona Ryder.

Mon avis/mes impressions :
Des choses étranges se passent dans un petit village sans histoire, où comme ils disent rien d’excitant ne se passe jamais.
Stranger things se traduit choses étranges.

Tout d’abord, mais au final pourquoi j’ai autant aimé Stranger Things :
– pour l’ambiance : l’ambiance est génial, on est en plein dans les années 1980, et plein de clins d’oeil sont faits.
– pour la musique : la musique est une partie intégrale de l’histoire, elle donne l’ambiance, le ton, elle nous plonge directement dedans.
– pour la bande d’amis geek : j’aime énormément l’amitié qu’ils partagent entre eux, la loyauté, le fait qu’ils soient différent mais pas seuls.
– pour l’originalité de l’histoire.
– pour la psychologie.

Il y a tout un tas de petites choses qui font qu’elle prend, elle fonctionne même avec des gens qui ne sont pas trop thriller, voire qui redoute les vilaines bêtes, les monstres.

Chaque fois par exemple que je les vois avec le talkie walkie, je souris, c’est bien sympa comme moyen de communication, leur truc à eux, et il n’y avait pas encore les portables à l’époque.

J’aime le fait qu’on se retrouve entre 2 mondes, y compris le fait qu’il y a de quoi douter, c’est quand même assez dur à avaler comme pilule.
Eleven a été une superbe surprise dans la saison 1. Mais qu’est-elle devenu ?

Saison 1 :
Revisionnage de la série et je la fais découvrir en même temps 🙂

Nous voilà dans la petite ville d’Hawkins, où nous faisons connaissance avec 4 garçons dans le vent (ou plutôt enfourchés sur leur vélo). Un moyen de transport bien pratique pour ces jeunes. Même si tout le monde a sa maison, on sent les différences de niveau de vie sociale. On a également un étrange centre scientifique, une disparition d’enfant (Will) et une autre qui s’est échappé (Eleven/Elf). On voit aussi que même s’ils sont amis (les jeunes), ils ont leurs disputes, et du mal avec les autres jeunes. C’est assez marrant quand ils mêlent à tout cela leur côté geek, quête, leurs jeux et références, ils donnent même du coup des noms sortis d’autres univers, de leurs jeux. Evidemment, cela nuit aussi grandement à leur crédibilité, cela en plus d’être des enfants.
La disparition de Will secoue surtout sa famille et ses amis. Les autres étaient concernés de loin sont touchés mais moins grandement. Jim Hopper assure déjà dans son rôle de policier, il se retrouve face à une vraie affaire, ce qui le change de ce qu’il a connu ces dernières années depuis son arrivée à Hawkins. Il porte aussi en lui le poids de son passé. Nancy et Steve ne sont pas méchants, mais avec des comportements typiquement adolescent et énervant par moment. Barbara, la meilleure amie de Nancy, a bien du mal avec elle en ce moment.
Eleven va être recueillie après quelques péripéties par nos jeunes amis. Elle entraînera quelques disputes dans le groupe. Mais après qu’ils aient compris quelque chose, elle restera avec eux et les aidera. Car oui, nos jeunes amis font aussi tout de leur côté pour retrouver Will (malgré les interdictions). Du côté de la famille de Will, Joyce et Jonathan cherchent aussi, Joyce a l’air constamment au bord de la crise de nerf, et les choses étranges qui se passent autour d’elle n’arrangent rien ! Mais où Will a-t-il bien pu disparaître ? Que lui est-il arrivé ? Est-ce le seul concerné ?
J’aime beaucoup Elf qui découvre la vie de tous les jours, des mots, des objets du quotidien tout en étant une jeune fille forte et courageuse. Le groupe d’amis a beaucoup plus de tensions, car il y a des doutes, de la méfiance envers Elf, mais tous ont à coeur de sauver leurs amis. Et suite à un évènement, pour Nancy ce qui se passe va commencer à devenir important aussi et va naître une nouvelle association.

Saison 2 :
J’ai vu la saison 2 le week-end de sa sortie (et mis le reste en pause) j’ai passé un excellent moment grâce à eux.
Le début de la saison 2 était très déstabilisant, on y revient plus tard, mais c’est vrai que même s’il y a de l’idée, c’est un peu bizarre mis comme cela.
Ensuite, on retourne dans la ville d’Hawkins, et là je me suis déjà sentie mieux, en terrain connu.
Sans rien révéler d’important sur la saison, il y a quelques personnages dont un nouveau  personnage (tout juste arrivé en ville) qui m’ont énormément plu, ils ont assurés, même un autre quand les autres étaient aux abonnés absent. Un autre nouveau (aussi tout juste arrivé en ville) qui m’a énormément déplu, une façon de faire qui n’est vraiment pas bonne.
J’ai adoré tout le mélange, toutes ces petites choses. Comme Dustin ouvert et scientifique qui prend cette décision, mais qui lui permet d’étudier certains points et nouer une relation à part (peut-être).
J’ai adoré qu’on donne la part belle à des filles qui savent sacrément bien se défendre en répartie, voire dans d’autres domaines selon.
J’ai adoré l’ambiance des salles d’arcanes des jeux. Et tout l’ambiance à nouveau des années 1980.
J’ai adoré l’unité dont ils font preuve.
On a plein de petites choses distillées pour unir ce qu’on a déjà vu et ce qu’on voit maintenant.
J’ai cette fois-ci complètement adoré l’union inter-générationnelle, autant enfants et adultes que pré-ado et adolescent.
On a plein de petits problèmes rencontrés que plein de gens ont sans doute vécu, mais ici où il se passe vraiment des choses étranges, tout cela prend une toute autre dimension : les cauchemars, arrivé à intégrer un groupe, etc.
La mère de Will n’est cette fois ci pas en reste, elle y croit, et elle est prête à tout pour son fils.
On y voit les dangers de la science. Une chose merveilleuse, mais qui mal utilisée a de quoi mettre très mal à l’aise.
Qui m’a beaucoup plu et autres  ? (spoiler) (surligné à vos risques et périls pour révéler le texte)
Jim Hopper qui a assuré de main de maître son travail de policier, et qui en plus a accueilli Eleven, et qui garde ce secret.
Max (Maxine), la nouvelle, avec forte répartie et qui assure aux jeux vidéos.
Bob (le nouveau copain de la mère de Will), un type qui a l’air de rien mais qui a été extraordinaire. Il fait preuve d’intelligence et de patience avec Will.
Steve, le petit copain de Nancy, qui ne s’est pas très bien débrouillé avec elle, tombe dans le piège de Bill, mais qui a su assurer quand on a eu besoin de lui
Le docteur, où on ne savait pas trop pendant un moment
Bien sûr, les petits étaient un régal à retrouver.
Le duo Nancy et Jonathan superbe, digne de journaliste XD.
La mère de Will (Joyce) a beaucoup plus assuré ce coup-ci ! 
Et quel plaisir de revoir Eleven/Elf, qui part également à la quête de son passé et de ses pouvoirs psychiques, qui a de vraies disputes parents/enfants avec Jim.

Une série que je recommande fortement à tout le monde de découvrir si ce n’est pas déjà fait, elle a vraiment un truc à part !

Mention spéciale à leur professeur de sciences de la vie et de la terre (SVT) 🙂

Je pense avoir une préférence pour la saison 2, surtout qu’à ce moment là il y a moins de doute, et plus de solidarité.