Lecture Time : Le Joyau tome 2 La Rose Blanche

Couverture Le joyau, tome 2 : La rose blanche

Fiche

Mon avis/mes impressions :
Une dystopie très intéressante et puissante, on est totalement pris dedans, le style très agréable et très fluide fait que les pages glissent comme un rien. On continue à apprendre des choses, on a plein de rebondissements et on tient compte des sentiments de chacun.

J’ai à nouveau beaucoup aimé ce tome, la lecture était de nouveau très fluide, très agréable.
Ca se laisse lire comme un petit pain ! La chose la plus horrible, c’est à nouveau la fin qui nous laisse à nouveau gravement en plan.
On comprend vite d’où sort le titre, les augures ont un rôle encore plus grand à jouer.
Si on le soupçonnait fortement avant, ici on a la confirmation que ce ne sont pas seulement les mères porteuses qui sont mal loties, que plusieurs gens sont en danger, n’ont pas eu le choix, ont été pris à leur famille.
Beaucoup de gens veulent retrouver leur liberté, renverser le gouvernement, la royauté.
Le livre est à nouveau très riche, l’univers continue à se développer, on continue à apprendre pas mal de choses.
Violet découvre plus qui elle est.
En même temps, tout est très bien abordé, les doutes, les envies de chacun, la soif de liberté, d’en avoir marre qu’on lui dicte quoi faire.
On sent le danger, la révolte qui gronde.
A qui se fier ? Comment s’y prendre ?

Un tome à nouveau passionnant
Je vous encourage très fortement à découvrir cette dystopie ! Vivement le prochain tome (je pense me jeter dessus une fois ma nouvelle lecture terminée)

Un nouveau succès pour la collectionR

Le tome 1 nous disait « Vous êtes plus précieuse que vous le pensez« .
Le tome 2 nous dit « Combien êtes-vous prête à payer pour la liberté ? »
Une grande question que les êtres humains ne doivent jamais oublier.

Il est aussi question de se dépasser, de ne pas seulement penser à soi, de risquer sa vie, car une fois sauvée c’est aussi difficile de se remettre en danger. Violet est aussi motivée par l’envie de protéger sa famille.

Un peu plus :
Violet va souffrir pour découvrir et maîtriser son pouvoir et également devoir prendre en main d’autres mères porteuses.
L’union fait la force !

Je vous laisse découvrir les détails par vous-mêmes et surtout entièrement les savourer. Nous reprenons pile où nous nous sommes arrêtés au tome 1 😉

Publicités

Lecture Time : Le Joyau tome 1 & tome 1.5

Couverture Le joyau, tome 1Couverture Le joyau, tome 1.5 : La maison de la pierre

Résumé :
Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d’être formée dans l’optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l’opulence et le luxe, c’est la descendance…
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l’Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie d’une manière singulière qui donne le ton. Désormais connue sous l’appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l’étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien… et tâcher de rester en vie. Mais c’est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme …

Attention, le résumé de base en révèle plus sur le jeune homme, si vous voulez gardé la découverte ne le lisez pas en entier.

D’Amy Ewin
Chez CollectionR
Disponible en numérique

Mon avis/mes impressions :

Le tome 1.5 est consacrée à la meilleure amie de Violet : Raven. Dans le tome 1 on a de sérieux doutes, ici ils sont confirmés dans une petite histoire d’une soixantaine de page et uniquement en numérique apparemment. Il n’est pas conseillé aux âmes sensibles. Ce que je regrette le plus c’est qu’on soit laissé dedans, ça aurait été bien d’aller plus loin jusqu’où on en est à la fin du tome 1. Non, pas pour les séances de tortures, mais pour relier encore mieux les choses (je ne peux pas vous en dire plus).

Sans que cela soit un coup de coeur, c’est une excellente lecture, où les pages défilent comme un rien, le style est très agréable, c’est plutôt bien vu, de bons rebondissements. On est facilement totalement pris dedans.
Mélange de la sélection et the handmaid’s tale. On pense vraiment à ces 2 là en découvrant le monde du joyau.
Avec un peu de recul, même à the curse.
C’est la découverte d’un monde terrifiant encore plus selon sa classe sociale. La lecture est très fluide, très agréable, l’histoire est prenante et on suit une jeune femme intelligente, qui ne se faisait pas d’illusion non plus sur le monde.

Quand on rencontre Violet, elle est déjà à l’institut la préparant à être mère porteuse. C’est avec elle qu’on découvre le monde dans lequel on est tombé, comment il fonctionne. Violet est une jeune femme intelligente, qui suit les règles du mieux qu’elle peut tout en se faisant aucune illusion, en remettant en cause ce qu’on lui dit. Raven est sa meilleure amie, elle l’a aidé lors de son arrivée à l’institut et est beaucoup plus rebelle et révoltée. Lily, elle croit tout, naïve, mais attachante, elle y croit dur comme fer, et suit tous les potins.
Ces jeunes filles ont été arrachées à leurs foyers car un test les a prédisposé pour être mère porteuse. Il y a également une belle dimension fantastique avec les augures, c’est important, quelque part magique, mais elles en payent le prix à l’utilisation, et elles n’ont aucune véritable idée de ce qui les attend, et de ce à quoi cela va leur servir.
Y a-t-il vraiment un endroit mieux ? On voit que la vie qui les aurait attendu était bien pénible et difficile, oui mais seulement il y avait plus de libertés.
On découvre le passé et comment elles en sont arrivées là au fil de l’eau.
Violet, Raven, Lily et tant d’autres sont arrivées à la fin de leur formation, maintenant voilà qu’elles perdent leur identité et sont de simples numéros de lot, qui vont être vendues aux enchères.
On leur tourne cela comme une belle mission, comme un honneur, vu qu’elles peuvent enfanter. Oui, il y a des problèmes de natalité.
Mais comment vont-ils s’y prendre ? Quel futur ?
Violet est devenue le lot 197 acquise par quelqu’un du joyau, par une des maisons fondatrices, mais quel honneur !
Ces dames sous les apparats, les airs, la richesse vont vous dégoûter, même si Violet aurait pu tomber bien pire.
On donne une belle chambre à Violet, de bons repas, de drôles de règles, on récompense et on punit. Bref, sa vie ne lui appartient plus vraiment, encore pire qu’au centre. Livrée à elle-même dans un nouveau monde qui pourtant brille tant, et sous-entend tout autant d’indicibles horreurs.
Alors qu’elle tente de rester en vie, de profiter des quelques personnes sympathiques qu’elle a croisé, qu’elle s’inquiète d’enfanter l’enfant d’une autre, qu’elle a plein de choses en tête, par hasard son regard croisera celui d’un homme, et là tout va changer pour elle, ça lui rappelle aussi qu’elle est une personne à part entière, une humaine, et non un jouet.
Est-ce que cela vaut le coup pour cet amour interdit de tout risquer ? L’aime-t-il seulement sincèrement ? Est-ce un piège ? Est-ce vrai ? Et quel avenir dans leurs conditions respectives ? Violet n’a jamais connu d’homme, jamais un amour dans ce sens là.

Violet ne connait que l’endroit où elle est née, que l’institut, que ce qu’on lui a appris. Elle se méfie, mais n’a guère le choix. Privée de sa liberté, elle tente de survivre. Elle est conciliante, ce qu’il faut pour survivre mais elle est et reste Violet Lasting et non un simple numéro de lot, lot 197. Moyen classique pour se détacher de l’humain derrière, l’oublier. On l’a acheté, elle appartient à quelqu’un. Une société pas si éloignée de la nôtre qui fait réfléchir, où seuls quelques nantis sont vraiment privilégiés, mangent à leurs faims, et pourtant se livrent des jeux macabres et malsains.

Un univers intéressant, riche et plein de surprises (Chut, c’est à vous de découvrir maintenant)

Attention risque : à la fin du tome 1 qui a mis les pièces en place, vous aurez envie de vous jeter sur le tome 2. Je suis d’ailleurs en train de le lire et il est tout aussi bien, fluide, intéressant.

Manga Time : In love with my teacher

Couverture In love with my teacher

Résumé :
OneShot regroupant des petites histoires de Saki Aikawa

Disponible ne numérique.

Mon avis/mes impressions + les histoires qu’on y trouve :

Je trouve assez curieux et faux ce choix de titre, vu que c’est un recueil de plusieurs petites histoires. Et là, on lui donne le titre de la première.
Ce que j’apprécie le plus chez Saki Aikawa c’est le trait graphique.
Ce que j’apprécie le moins, et qui est beaucoup ressorti dans ce one shot c’est la fragilité, naïveté des filles, et du genre elles ont besoin d’un garçon pour s’en sortir.

Cela reste des histoires adorables, mignonnes, touchantes et rapides du coup.
Il y a un côté très fleur bleue et mièvre, mais ça fait son job de détendre.
C’est aussi très cliché, mais là on n’a vraiment pas le temps de développer l’histoire.

In love with my teacher : une jeune fille de 16 ans se fait passer pour une universitaire pour avoir un petit boulot. Mais un jour un des ses prof la voit là bas, il la sermonne, mais ne la dénonce pas et propose même de la ramener.
Caprices et comédies : un jeune couple, une fille qui aimerait que son petit ami fasse plus attention à elle, la fasse passer avant son club de basket, et qui fait des caprices. Elle va même rejoindre le club pour être plus proche de lui.
Flower of Love : est la plus exagérée mais avec un brin de fantastique qui nous donnerait envie d’avoir une série dessus. Une jeune fille qui va sur ses 16 ans suit un jeune homme auquel elle s’intéresse suite à une proposition et découvre la vérité sur ses origines.
Hierarchic Revolution : elle montre la détermination d’un jeune homme plus jeune que la fille avec qui elle aimerait sortir. D’ailleurs, il est persévérant vu qu’il lui avait déjà demandé avant, elle avait dit d’attendre au moins le collège. Ca y il est au collège et elle au lycée, et à la base ça ne lui dit rien de sortir avec quelqu’un de plus jeune qu’elle.
Demande pressante : ce sont de jeunes gens une fille et un garçon qui sont très amis. Elle a bien du mal à le voir comme un homme, elle l’a toujours protégé depuis qu’ils sont petits. Et là, il aimerait bien lui montrer que lui aussi peut la protéger. La fille a un caractère plus fort que les autres demoiselles croisées.

PS : Saki nous laisse des petits mots mignons ^^
A lire une fois ou pas si ce n’est pas votre genre ou si vous avez fait une surdose de shojo avec leurs codes sans la petite originalité en plus.

 

BD & Cinéma Time : Seuls

Seuls, Tome 1 : La disparitionSeuls, Tome 2 : Le maître des couteauxSeuls, Tome 3 : Le clan du requinSeuls, Tome 4 : Les cairns rougesSeuls, Tome 5 : Au coeur du MaelströmSeuls, Tome 6 : La quatrième dimension et demieSeuls, Tome 7 : Les terres bassesSeuls, tome 8 : Les arènesSeuls, tome 9 : Avant l'Enfant-Minuit

Résumé :
Dans une ville dont les habitants ont mystérieusement disparu, cinq enfants vont devoir apprendre à se débrouiller… seuls.

Résumé :

Leïla, 16 ans, se réveille en retard comme tous les matins. Sauf qu’aujourd’hui, il n’y a personne pour la presser. Où sont ses parents ?
Elle prend son vélo et traverse son quartier, vide. Tout le monde a disparu.
Se pensant l’unique survivante d’une catastrophe inexpliquée, elle finit par croiser quatre autres jeunes : Dodji, Yvan, Camille et Terry. Ensemble, ils vont tenter de comprendre ce qui est arrivé, apprendre à survivre dans leur monde devenu hostile… Mais sont-ils vraiment seuls ?

(Source : Allociné)

Adapté de la série de bds Seuls

J’ai eu cette chanson qui m’est venu en tête XD

Mon avis/mes impressions :
Histoire :
C’est au niveau de l’histoire, de son originalité, malgré une thématique connue que je salue le plus le travail effectué. Franchement, l’idée est excellente.
Des jeunes gens se réveillent un matin, plus de parents, les rues sont désertes, puis ils tombent les uns sur les autres, que des enfants. Où sont les adultes ? Où sont les autres enfants ? Ils vont devoir avec des caractères très différents apprendre à avancer ensemble, et trouver la vérité !
La fin du cycle 1 nous a scotché, et ça se tient bien, c’est là que le film finit.

BD :
Pour ma part, j’ai lu il y a quelques mois, lorsque j’ai découvert l’existence du film et que c’était tiré d’une BD à succès, et parce que j’ai eu une opportunité sympa.
J’ai donc lu les 9 premiers tomes à la suite, à peu près. 48 pages environ ça va très vite, ça me fait toujours un peu bizarre, alors j’étais bien contente de pouvoir passer à la suite. Sans être extraordinaire, ça se laisse bien lire, on a pas mal de rebondissements, de révélations, faire cohabiter ce groupe de caractères différents et d’âges différents n’est pas tous les jours une sinécure, mais c’est diablement intéressant.
Le dessin n’est pas top, pas de ceux qui me font vibrer.
Oui, je sais le tome 10 est sorti, mais je n’y ai pas encore accès.

Film :
Le film finit le cycle 1, et nous laisse donc sur une fin acceptable, pouvant appeler une suite. Grosso modo, on garde les différents caractères, les grosses ficelles, il est possible qu’il y ait des variations autrement, je crois (oui ça fait un peu longtemps maintenant que j’ai lu les BD).
J’ai eu très peur car ce sont les français qui s’en sont occupés, mais ça se laisse voir. J’aime beaucoup l’affiche du film. J’ai eu beaucoup de mal avec le début de l’histoire, c’est très violent, et ce langage, les moments où on se dit mais où va le monde ?! Bref.
On ressent bien l’inquiétude, la désolation, le côté ville fantôme, tout est pareil que hier mais si différent vu qu’il n’y a plus grand monde.
Il me semble que Terry m’énervait énormément dans la BD, nettement mois dans le film. Dodji avait l’air encore plus inquiétant dans le film.
Bon, si les américains voire la BBC veut le reprendre, je veux bien XD

Pourquoi le regarder/lire ?! Pour l’originalité de son histoire et les rebondissements.

Pourquoi sont ils seuls ? Où sont tous les autres ? Comment s’organiser ?

Pour la réflexion sur un monde où on perd tous ces repères, ici les études, les diplômes (bout de papier), l’argent (bout de papier) … ne représentent plus rien.

Entre autre, vous aurez un personnage énigmatique appelé le maître des couteaux, et une histoire de brume. Plein d’autres choses, mais ça c’est à vous de le découvrir.

Sans conséquence, et avec un trop plein, les jeunes se lâchent complètement par moment XD.

Ca reste meilleur et différent que d’autres films français XD.

Lecture Time : Frigiel et Fluffy, tome 1 : Le Retour de l’Ender Dragon

Frigiel et Fluffy, tome 1 : Le Retour de l'Ender Dragon par Frigiel

Histoire :
La fête bat son plein pour les 80 ans du roi Llud quand un immense dragon noir apparaît au-dessus du village. Avant de se lancer à l’assaut du dragon, Ernald, le grand-père de Frigiel, lui confie un coffre noir qu’il lui fait promettre de ne jamais ouvrir et d’apporter à son ami Valmar, à Puaba.

Propulsé dans une aventure qu’il n’a pas cherché, Frigiel part sur les routes, ignorant qu’il transporte l’un des objets les plus recherchés au monde, convoité par le terrible sorcier Askar. Or celui-ci vient de s’échapper de sa prison des Farlands.

Fiche Babelio

Mon avis/mes impressions :
Merci à Babelio et aux éditions Slalom de m’avoir faire découvrir cet univers.
Voilà une excellente surprise, même sans connaître l’univers ni aimer de trop les formes carrées.
On est littéralement pris dedans, c’est intéressant, palpitant, on rentre vite dans l’action, le style est agréable, pas lourd, les descriptions se font vite et bien. On a un lexique des plus amusants avec l’Encylopédie du savoir approximatif de Morgon l’Erudit.
Fluffy est un adorable compagnon à 4 pattes, fidèle et ça lui fait de la compagnie, Frigiel va devoir s’émanciper plus vite que prévu, partir à l’aventure, découvrir la vérité.
L’univers est riche, varié, intéressant, peuplé d’êtres de toutes sortes. On y trouve beaucoup de cubes, et d’artisanat à base ceux ci, ainsi que toutes sortes d’expression compréhensibles et amusantes. Cela rend le texte d’autant plus sympa et dynamique. Frigiel sait faire un certain nombre de choses, comme son grand père était souvent parti, il a appris à se débrouiller.
Au fur et à mesure, il va faire de nouvelles rencontres. de nouveaux compagnons ? Peut il se fier à eux ? Avoir Fluffy c’est une bonne chose, mais échanger avec quelqu’un fait du bien aussi.
Le dragon qui est censé être mort comment se fait il qu’il soit apparu ainsi et ait bouleverse la vie de Frigiel ? Qui est vraiment son grand père ?
Une aventure riche et palpitante.
Il rencontre d’abord Abel, qui est d’abord très secret, et ne souhaite pas faire la route avec lui.
Puis vers la fin, Alice, qui est un sacrée bout de femme.

Je lirai le 2ème tome avec grand plaisir pour continuer l’aventure.

Citations :
« Elle suivait sa curiosité en dépit du danger. XXX détestait l’imprévu. Pourtant, c’était sa manie de tout anticiper qui faisait de lui un compagnon essentiel et un si talentueux bâtisseur. »

« La magie, c’est comme ton épée qui est bonne ou mauvaise, c’est celui qui l’utilise, et comment il l’utilise. »

« Mais il comprenait de plus en plus à quel point c’était faux. Le courage c’est d’abord lutter contre sa propre peur. Car le courage sans peur n’est que de l’insouciance. Il se leva, décidé à agir. Et cette idée lui donna confiance. »

« Heu…T’as complètement creepé mon pote… »

Lecture Time : Mille baisers pour un garçon

Couverture Mille baisers pour un garçon

Résumé :
Poppy et Rune sont amoureux depuis qu’ils ont cinq ans.Un jour, la grand-mère de Poppy lui offre un bocal de mille cœurs en papier où noter ses meilleurs baisers. Poppy et Rune décident alors de s’embrasser mille fois, et plus encore. Cependant, avant que le bocal soit rempli, la famille de Rune déménage à l’autre bout de la Terre, et, sans explication, Poppy coupe subitement les ponts avec le garçon qu’elle aime plus que tout.C’est seulement à son retour, deux ans plus tard, que Rune apprend la raison du long silence de Poppy.

J’ai pris ce livre pour changer de genre, après avoir eu de bons échos et sans grande conviction quand je lis le titre. Quel est le résultat des courses ?!
Attention, certains résumés vous disent la raison du silence.

Mon avis/mes impressions :
C’est un livre avec une belle plume très touchante. Selon, votre degré de sensibilité, vous pouvez vous écrouler en larmes. Ce qu’ils vivent est quelque part assez exceptionnel et prodigieux, dans le temps qu’il leur a été imparti, ils ont peut être vécu quelque chose de plus grand, beau et fort que beaucoup de monde.
Ils sont jeunes, ils s’aiment, leur relation est très spéciale, belle et touchante. Elle surprend à ce niveau là, elle fait du bien quelque part, de pouvoir croire que ça existe et a tout âge.
Ce livre nous dit aussi de profiter de la vie, d’aimer dès qu’on peut de toutes ses forces.
Une romance hors du commun, et malgré tout, ça terrifie autant que ça fait du bien de croire que ça existe. Ce qui me semble aussi très important c’est ce qu’ils s’apportent mutuellement, comment ils s’aident à s’épanouir ensemble.

On fait la connaissance de Rune et Poppy dès leur plus jeune âge, Rune est d’un autre pays, connaît une autre langue, et pas ravi d’être dans ce nouveau pays. Pourtant, on sent que dès que leur regard se croisent quelque chose se produit. Rune est un garçon solitaire, renfermé, qui peut aller jusqu’à être colérique. Poppy est douce, enjouée, elle croit en la vie, dans les belles choses, elle est positive, elle embellit l’univers de Rune, elle lui permet de se calmer, de s’ouvrir à d’autres choses.
Par les affres de la vie active, quelque temps plus tard, ils vont être séparés. Déjà à leur jeune âge ils ont une relation magique, assez exceptionnelle, très intense. Ils habitent si près l’un de l’autre, leur relation est si puissante. La séparation est dure.
Un jour Rune, qui s’est à nouveau renfermé, qui a fait de mauvais choix, qui ne peut pardonné à son père, qui a perdu contact avec Poppy au bout de quelques temps revient. Qu’est ce que chacun a fait de son côté ? Ont-ils tenu leurs promesses ? Y a-t-il toujours cette magie en eux ? Il semblerait que Poppy aussi ait été absente, pour une mystérieuse et obscure raison, qu’on finira par découvrir. Malgré tout, est-ce que ça vaut la peine de continuer ? de renouer la relation ? est-ce possible avec le temps qui a passé ? peut-elle faire quelque chose pour son amertume ? lui redonner goût aux choses qu’il aime ? à la vie ? Peut-il tenir le coup pour elle ? adoucir les jours sombres qui arrivent ? L’aime-t-il toujours ?

Et cette histoire de mille baisers ? ce bocal ? C’est la grand-mère de Poppy qui le lui a confié avec une promesse sur la vie, sur le fait qu’il faut en profiter au maximum tant qu’on vit.

Des relations et des mots qui vous toucheront en plein coeur.

Etes vous prêts ? Soyez courageux, l’histoire reste merveilleuse, ainsi que sa fin quelque part, saisissez la main de Poppy et Rune et laissez vous entraîner dans la danse, l’histoire, l’amour, la joie, et la terrible ironie de la vie et ses épreuves qu’elle nous inflige.

Lecture Time : Nil, tome 1

Couverture Nil, tome 1

Résumé :
Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…

Mon avis/mes impressions :
Cette lecture fût des plus intéressante, addictive, riche et variée, et poussant à la réflexion. Mettez vous un instant à leur place, si ça vous était arrivés en pleine adolescence ?! C’est un lieu aussi beau, magnifique qu’horrible, avec des règles éprouvantes, dures. Mais ces jeunes gens étaient eux aussi variés, riches, intéressants, et pour beaucoup ils ont quand même sacrément assurés, ça en est même très étonnant.
Les dernières pages sont d’une redoutable intensité, et vu que c’est une trilogie, j’avais très peur d’être laissé en plan.

Nil est un peu comme la vie d’une ironie terrible.

Je le verrai totalement en film, ou série, voire un manga, un anime, un film d’animation. Bref, il y a du potentiel et de quoi susciter l’émotion du spectateur/lecteur.
Si j’ai bien suivi, c’est une trilogie et les 3 tomes sont sortis. Pour ma part, j’ai totalement évité de lire le résumé des suivants pour garder toute la surprise, maintenant je pourrais lire celui du tome 2.

Au niveau de la narration, les jours sont importants, et on suit majoraitairement 2 personnages : Thad et Charley. Au niveau des chapitres, on alterne entre eux deux. Le parti pris a été de commencer avec Charley et c’est avec elle qu’on découvrira l’île, les règles, les gens. Quand on commence, on est dans la vie de tous les jours d’une adolescente, rien ne laisse présager ce qui va suivre.
Charley n’est ni la première, ni la dernière a être « invité » sur Nil.
La première fois où j’ai vu ce titre j’ai eu une pensée pour le fleuve l’Egypte, puis me suis dit que ça n’allait pas, ce n’est pas vraiment un mystère c’est dans le sens de la nullité, de quelque chose qui ne devrait pas exister. Ils l’expliquent très bien à un moment donné.

Charley se retrouve ainsi sur Nil après une drôle de sensation, sans rien y comprendre, et avec une surprise de taille à gérer. Complètement déboussolée au départ, elle tente de faire au mieux. Elle a une capacité d’analyse et de survie plutôt bonne. Elle observe et se débrouille comme elle peut pendant un certain nombre de jours.
Avant de rencontrer Thad, et les autres gens de l’île, les membres de la Cité. Une cité construite au fil des gens qui passent.
Tout le monde y a sa place, mais tout le monde doit servir la cause. Que peut-elle apporter ? Que pourriez-vous apporter ? C’est au cas par cas.
Par contre, pour certains ça m’a semblé trop beau pour être vrai, où est la connaissance, l’expérience, la pratique ? De une, et de deux, c’est compliqué de faire avec les moyens du bord.
Petite à petit, l’indicible vérité lui apparaît de plus en plus.
Pourtant au milieu d’une vie difficile, risquée, elle y trouvera de la beauté, des choses auxquelles elle ne s’attendait pas.
Tous ces jeunes gens ont une épée de Damoclès au-dessus de la tête et doivent apprendre à collaborer.

« C’était son show, ses règles. Une porte. Une personne. Un midi. Un an. »

Les portes, le châtoiement, elle les avait vu lorsqu’elle était seule, sans savoir si c’était bon ou mauvais.
On a les entrantes : chose, humain, ou animal
Et les sortantes, qui réservent quelques surprises.
Ils se tiennent tous à cet espoir, mais n’ont aucune certitude et ne savent pas s’ils vont bien revenir dans leur monde, là où ils ont disparu.

On sera avec eux sur Nil, avec Charley, on vit tout à travers elle. On ne voit rien sur la Terre, notre monde, après sa disparition, ni les réactions de l’entourage.

Un livre que je conseille :
Vous y verrez certaines bassesses humaines mais également des actes beaux et courageux.
Vous y verrez des jeunes apportés leur pierre à l’édifice, et la cité ce n’est quand même pas rien, tous ensemble ils ont réussit à se construire quelque chose.
Vous y verrez une île au paysage renversant, fabuleux, mais avec des règles dures.
Vous y verrez des sentiments se créent.
Vous y verrez des gens partir, rester, de nouvelles personnes arrivées.
Vous aurez plein de situations, de rebondissements.
Vous y découvrirez l’importance des jours, le compteur qui se met en place.
Vous verrez que même si ces jeunes gens sont courageux, ils ont dû apprendre à faire avec, ils ont leur période de doutes, et au départ chacun a réagit différemment, et il y avait de quoi éclater.
Vous découvrirez également Charley et sa manière astucieuse et originale d’avoir apporté une pierre à l’édifice.
Vous vous questionnerez sur plein de choses.
Vous en apprendrez plus sur Nil et en même temps il en reste à savoir.
Vous verrez différentes hypothèses se mettre en place.
La grande question Pourquoi moi ?
Pourquoi avoir été emmené sur Nil ? Pourquoi 365 jours ? Comment la personne meurt le dernier jour ? Si j’ai la porte sortante, ai-je gagné ? etc.
Et s’ils reviennent, comment continuer à avancer ? etc.
Comment se comprendre quand on vient de pays, d’horizons différents ? etc.

Vous verrez comment ces jeunes survivent voire vivent au jour le jour.
Et tant d’autres choses 🙂
Aux dernières pages, vous serez au comble de l’émotion, et tremblerez avec eux en souhaitant que tout aille bien.

Lecture Time : Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 3

Couverture Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 3 : La Bibliothèque des âmes

Résumé :
Dans le Londres d’aujourd’hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d’Addison, l’illustre chien particulier doué de parole. Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d’or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l’Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité.
Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l’ennemi a bien établi son QG dans l’Arpent, derrière les murs d’une forteresse imprenable…

Mon avis/mes impressions :
Un tome qui clôt magistralement cette sublime saga qui a embelli mon mois de novembre. Ce tome permet à Jacob et Emma d’encore plus développer leur amour, ils sont beaucoup ensemble et livrés à eux mêmes, et d’en apprendre bien plus sur le monde des particuliers et d’enfin relié les choses ! ❤
A qui se fier ? Leur reste-t-il un espoir ? Reverront-ils enfin miss Pérégrine ? Jacob retournera-t-il à sa vie d’avant ?
Le final est bon, tout en nous offrant une éventuelle possibilité de retourner un jour dans ce monde.

Le tome 2 dans ces dernières pages, environ 50 dernières pages, remet tout en question. Ils sont beaucoup moins proche de Miss Pérégrine qu’ils ne le pensaient. D’ailleurs c’est elle qui m’a le plus manqué dans le tome 2 ! Si avant, il restait un petit espoir, c’est comme si tout s’assombrissait d’un coup, l’obscurité et les ténèbres tombent sur nous.

Pour ceux qui ne veulent pas en savoir plus, et n’ont pas lu la sage vous pouvez vous arrêtez là, sinon cela sera à vos risques et périls. Passer directement au dernier paragraphe et à la partie en général. Merci de votre compréhension 😉

Qui aurait pensé que c’était lui ? Et trouver ce lien avec Miss Pérégrine, il m’a glacé le sang. Il n’y a plus que Jacob et Emma qui s’en sont tirés,  mais c’est pour eux tous même Jacob, leur 2ème famille, en plus que deviendra le monde des particuliers ? Alors, au point où ils en sont, ils continuent et tentent le tout pour le tout ! Heureusement, ils sont ensemble, ce qui leur offre une grande force ! Jacob connaît le monde actuel. Il connaît aussi plus ou moins l’Histoire, et Emma connaît ce qu’on a bien voulu lui dire du monde particulier. Aujourd’hui, peut être l’appréhende-t-il mieux que jamais !
Un peu d’espoir renaît aussi quand ils retrouvent Addison, le chien intelligent au super flair ! Mais ce n’est pas le seul, le développement insolite du pouvoir, ce qu’a réussi à faire Jacob, serait certainement leur meilleur chance, s’il arrive à comprendre et ainsi à contrôler un tant soit peu ce pouvoir !
Comme toujours, le sous-titre de bibliothèque des âmes, on le comprendra mieux vers la moitié du tome !
On va passer un bon moment dans l’Arpent du diable qui est terrifiant à plus d’un titre ! Ce bourru de Sharon pourrait-il les aider ? Faut-il y mettre le prix ? Pourrait-il est le trahir ? Quel est cet endroit et son fonctionnement ? Échapperont-ils à leurs poursuivants ? Feront-ils des compromis ? Retrouveront-ils leurs amis et les ombrunes ? Ce drôle d’homme avec qui ils ont affaire, qui est-il ? Est-il digne de confiance ? A-t-il tout dit ?
Malgré tout, à certains moments, ils n’auront d’autres choix que de tenter leur chance. Mais ils ne sont pas prêt à tout croire sans preuve, d’ailleurs invités chez quelqu’un, ils se feront une petite visite des lieux.
L’univers est très riche, intéressant, prenant, et bien développé, on nous laisse pas du tout en plan et on fait écho au 1er tome d’une certaine manière sur la fin, à se demander parfois ce qui est vraiment le pire !

En général
C’est une formidable saga très marquante et prenante. L’univers est très intéressant. L’auteur : Ransom Riggs a réalisé un fabuleux et impressionnant travail, quelque part en utilisant des choses très connues : tension familiale, famille de coeur, pouvoir, le rejet des gens différents, la seconde guerre mondiale, l’amour, l’amitié, la jalousie, la soif de conquête, les faux policiers (genre l’Estre en policier, ça le fait nop ?!), l’enfance, grandir, croire aux choses qu’on ne voit pas, se débrouiller seul, l’autonomie, la sécurité, la peur, la haine, etc.

Le choix fait par les particuliers  veillait par une ombrune est aussi beau que terrifiant. Prenez 5 minutes et un peu de recul, malgré leur grand âge ils restent des enfants sur qui on veille, ils ne connaissent rien d’autre que leur monde et leur journée. Cela a-t-il toujours été le cas ? Ils ne connaissent pas la « vraie vie », le « vrai monde ». Jacob lui a connu des choses, eu une vie !

Lecture Time : Miss Pérégrine et les enfants particuliers Tome 2

Couverture Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2 : Hollow City

Résumé :
Jacob et les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées, sur l’île Cainholm. Les voilà donc livrés à eux-mêmes ! Après avoir essuyé une tempête entre Cainholm et le continent, Jacob et ses amis s’échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage. Entre fuir des Estres déguisés en soldats, des rencontres avec des animaux singuliers, et la recherche de la dernière Ombrune en liberté afin de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine, cette deuxième aventure de la série s’annonce palpitante et pleine de frissons !

J’ai demandé à une amie IRL si elle acceptait de faire une LC (lecture en commun) avec moi sur ce tome. Elle a dit oui <3. J’ai passé fin octobre et le mois de novembre dans ce monde. Il faut aussi savoir qu’on a enchaîné avec le tome 3 et ainsi je suis aujourd’hui à quelques pages de finir la trilogie (oui oui, j’ai tardé).

Mon avis/mes impressions :
Ce tome a été pour moi (et mon amie d’ailleurs) très bon, même excellent. Je peux aussi vous dire que le tome 3 suit le même chemin.
Bref, ce qui m’a embêté le plus si on peut dire, c’est la cruelle absence de Miss Pérégrine. Prisonnière, puis trop blessée et sous sa forme d’oiseau, elle ne peut plus les conseiller, les épauler, les guider. Les voilà complètement livrés à eux mêmes !
L’unité du groupe, même si on n’évite pas les disputes, est époustouflante et fait plaisir à voir ! L’auteur a une excellente plume et fait des parallélismes quelque part avec des choses très connues.
Les 50 dernières pages sont une complète tuerie et on a un retournement de situation grandiose, ça devient bien plus compliqué d’attendre pour lire la suite !

Le parallélisme qu’on peut faire entre les nazis et les monstres m’a semblé encore plus criant de vérité dans ce tome.
Ils ont autant de chance que de malchance d’être dans cette période, certaines choses peuvent mieux passer, on fait moins attention tellement on est focalisé sur d’autres choses. L’horreur de la seconde guerre mondiale fait rage au dehors !
Ils s’enfuient, ils sont dans une barque sur l’eau. On reprend pile là où on s’était arrêté.

Des enfants avec des particularités, des pouvoirs, ayant vécu dans un monde préservé, protégé, ne connaissant pas l’extérieur, et un jeune homme de notre époque se découvrant à peine de nouvelles facultés et d’autres choses. On est loin de partir gagnant !
Les frissons seront totalement au rendez-vous !

Que doivent-ils faire ? A qui faire confiance ? Ont-ils dans leur bagage des ressources insoupçonnés ? Jusqu’où iront-ils pour leur directrice adoré ? Y a-t-il encore une ombrune de libre ? Comment vont-ils les libérer ? Ce sera très loin d’être simple !

Il y a des hauts et des bas, des réussites, des échecs. A qui peuvent ils faire confiance ?

Ils vont faire des rencontres : des gitans avec qui ils ont au moins en commun le rejet par les gens dit « normaux », des particuliers bien singuliers d’une autre boucle.

Jeu de pistes et de faux semblants. Frissons garantis.

Les photos en noir & blanc dérangent toujours de la même manière. Et la fille de la couverture, on la croisera, on comprendra alors mieux.

Il y aura aussi des interrogations sur Jacob qui lui a une famille, une vie, a connu autres choses. Doit-il rentrer chez lui ? A quel moment ? Se reverront-ils ?

Les contes des particuliers ont un fond de vérité. Il le découvriront, cela les aidera t’ils ? Trouveront ils la vérité cachée dedans ?

Lecture Time : Forget Tomorrow

couv42446549

Résumé :

Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi !

Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux « souvenir », envoyé par son moi futur, qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau… Scientifique de renom… Politique de premier plan… Ou, dans le cas de Callie, tueuse.

Fiche LA

Mes impressions/Mon avis :

Une très belle couverture, avec un côté trouble, du noir
Mais également comme une aile, et des oiseaux autour, comme pour prendre son envol et prendre des risques.

avec une question marquante : « Comment changer son destin s’il est déjà écrit ? »

Cette toute nouvelle dystopie m’a emmené dans un nouvel univers, qui encore une fois était à la fois un plaisir à découvrir, étonnant, mais aussi alarmant, de quoi se poser des questions, réfléchir.
Elle tient en haleine, elle est riche, intéressante, avec pas mal de rebondissements, de révélations, où leur monde devient de plus en plus trouble.
Callie dans toutes ses prévisions ne s’attendait certainement pas à cela, elle a aussi de quoi non seulement remettre son univers et son mode de fonctionnement en question, mais aussi elle-même. Elle trouvera une aide inespérée et inattendue en son ami d’enfance Logan avec qui elle avait perdu contact. Une belle relation se noue entre eux.
On est tenu en haleine jusqu’à la fin, et on a très envie de connaître la suite ! Ou en tous les cas, moi !

Les sciences restent une chose merveilleuse, c’est tellement intéressant, mais parfois appliqué à l’humanité, pour une partie il y a de quoi se poser des questions.
On a tout un monde à découvrir, un mode de fonctionnement : assembleur de repas, module de méditation, etc.
Et le plus important, depuis tout petit ils sont préparés au fameux jour de leur 17 ans où ils recevront leur souvenir et pourront se projeter dans l’avenir.
L’Atef et l’Atof vont autant vous ébahir que vous faire froid dans le dos !
C’est aussi un peu comme si leur vie commençait réellement ce jour là ! Ils voient un instant de leur vie future sous contrôle, et ils reçoivent une puce avec leur souvenir, ainsi ils peuvent le montrer à un futur employeur, du genre si on voit la personne brillant dans un quelconque domaine, une place assurée, un employeur rassuré.
Mais, et ceux qui ne reçoivent pas de souvenirs ? Ceux qui veulent tenter quelque chose mais n’ont pas la bonne chose, à montrer à l’employeur par exemple ?
Mais comment est-ce possible ? Comment ce souvenir leur apparaît ? Comment le choisir ? Comment l’interpréter ? Celui-ci nous montre des faits et rien que des faits, mais on ignore la situation, le contexte !

Attention certains résumés en révèlent plus à vous de choisir, notre jeune adolescente, Callie reçoit enfin son souvenir, mais elle se voit tuer quelqu’un, et en fait pas n’importe qui pour elle. Elle a du mal à accepter, comprendre, c’est quelqu’un de précieux à ces yeux !
Elle finit même par accepter une situation, faire quelque chose pensant préserver cette personne, éviter ce futur mais pas vraiment, elle en découvre plus sur le système, sur la vérité qui se cache et doute du coup de l’utilité de son choix.
En parallèle, on a aussi pas mal d’histoires intéressantes, de souvenirs futurs qui ont influencé des vies !
Alors peut-on échapper à son Destin ? à son futur ? Reste t’on maître de sa vie ?
N’oubliez pas de profiter de l’instant présent !

« Connaître ton futur ne dicte pas ta façon d’agir. » 

On reste soi-même, on fait ses choix ! Et on doit les assumer !

On a beaucoup de choses à découvrir, de gens à rencontrer. On suit avec plaisir le merveilleux couple que forme Callie et Logan, et ils ont un certain nombre d’obstacles à leur amour.

Je vous laisse découvrir le reste par vous-même 😉
Vous aurez un certain nombre de surprises 😉