Cinéma Time : Nos amis les films

Les films nous emmènent pour un petit moment ailleurs, dans une histoire, nous dépayse … et on a de tout …

Cette année, il y a pas mal de films aussi au cinéma cet été qui font de l’oeil.

J’attends impatiemment d’en voir un, mais je l’ai décalé. Saurez-vous deviner lequel ?

Ces 3 films sont assez originaux et insolites, des expériences à faire !

Baby Driver

Résultat de recherche d'images pour "baby driver"

Une bande annonce plutôt fun et classe, le gamin avait l’air attachant et me voilà embarqué avec une copine en vostfr pour le regarder 🙂

Un film assez insolite et fun, à certains moments il prend le contre-pied total, et nous fait passer par plein d’émotions. Il est vraiment bien sympa ce petit film, et ce gosse est super ! Mais que vient faire un jeune homme dans ce monde là ?
Une bande son tout aussi originale et insolite, avec des titres qui sont de retour, parce que notre jeune homme surnommé Baby c’est jamais sans mon Ipod, et il va vous faire swinguer.

On commence sur les chapeaux de roue et attention ça décape, Baby sa mission c’est d’être chauffeur, il attend patiemment et quand vient le moment musique et il démarre au quart de tour, il y a des scènes assez impressionnantes, et la course poursuite du début avec les policiers qui sont très rapidement là est impressionnante, à couper le souffle, on se demande si c’est possible XD.
Il réfléchit et agit en conséquence.
Il apporte le café au groupe de manière originale, il parle peut mais est capable de restituer le plan dans son intégralité, il sa fait taquiner par ses collègues qui en plus changent du coup il faut tout recommencer. Le big boss au sommet des plans a de l’estime pour lui. Pourquoi fait-il cela ? Pour l’argent ? les sensations ? le tout ? Pourquoi toujours écoute de la musique même quand on lui parle ? Prévoit-il de s’arrêter ? …
C’est son passé qui petit à petit se dévoilera à nous qui va nous expliquer différentes choses. En attendant, on voit qu’il est le chauffeur, et se fait taquiner par certains du genre qu’il est planqué. C’est un bon petit gars il le prouve par ses actions. Il vit avec un grand-père noir. Qui est ce homme pour lui ? Là aussi, on va le découvrir.
Et un jour, il flashe sur une fille, s’ensuit des discussions sympathiques, mais comment faire avec son « métier » ? Quel avenir pour lui après avoir participé à ces opérations ?
Venez swinguer avec un petit gars pas comme les autres : Baby

Dunkerque

Mon cinéma a commencé par nous mettre un message pour nous expliquer qu’on avait plus de bande noires à certains endroits pour respecter le format voulu par le réalisateur Christopher Nolan.

Dunkerque reste un film de guerre, donc si vous n’aimez pas, ne supportez pas, passez votre chemin. Ca reste le genre de film difficile à voir et très triste. Mais je l’ai aussi trouvé assez insolite, original, voire déstabilisant j’avais un peu l’impression d’être comme dans un documentaire et de suivre quelques personnes, points de vue, sur terre ou en l’air. Il y a également un très beau message d’espoir qui s’en dégage. Ils ont tous l’air saisis au vif, parfois dépités au vue de la situation, mais se battant pour survivre, presque avec une force incroyable. Ils ont également peur de l’image qu’ils pourraient donner, de l’échec. Les hommes sont aussi beaux que cruels, tout le monde voulant survivre, essayant de légitimer des choix, plein de peuples différents, plein de fonctions différentes. Un sacré film quelque part avec de sacrés plans.

On a l’impression d’être dans une immense tromperie, débâcle. Des jeunes soldats courent, tentent de fuir, les balles fusent, et ils en tombent. Un jeune homme passe des lignes d’un autre pays, en disant qu’il est anglais il peut passer, rien de plus, rien de moins.
Et voilà qu’on est sur la page, avec plein de monde. Comment partir ?
Ils sont menacés par des torpilles de sous-marins, et également par ce que lâchent les avions. Il y a des pilotes dans le ciel qui livrent un combat intense pour la survie, pour se battre, pour protéger les leurs. Un combat grandiose et atroce, de penser de se servir d’un avion pour tuer des gens en lâchant des horreurs sur eux.
Il y a la mer, mais pas assez de bateaux. Ils ont tenté un pari fou, un appel à des civils, à des embarcations privées, moins grande, plus légère mais aussi plus malléable, qui peut tourner plus vite.
Il y a ce soldat qui suit, survit comme il peut.
Il y ce pilote qui combat autant qu’il peut avec son avion.
Il y a cette famille qui répond à l’appel, ce ne sont que des civils, mais le père est un homme qui tient à sa patrie, y croit et veut l’aider.
Il y a cet homme détruit qui a tout juste échapper de la guerre et est paniqué à l’idée d’y retourner (Cillian Murphy)
Il y la marine, et surtout le commandant, on lui a demande d’en sauver un certain nombre. Y arrivera-t-il ?
Une grande et atroce aventure humaine, où parfois de la lumière s’en dégage.
Des morts, des survivants de la guerre, et même une mort si dommage. Cette vie qui ne tient qu’à un fil, et pourtant certains s’en sortent malgré tout.

Mary ou Gifted

Ce film est appelé Mary comme la jeune fille mais aussi Gifted (doué)

C’est un très beau film qui questionne encore une fois l’innée et l’acquis, mais qui nous rappelle aussi de penser à avoir une vie, s’amuser, profiter de sa vie. Qu’il faut vivre pleinement sa vie. Mary, différente, intelligente, est super attachante, c’est très sympa de passer du temps avec elle. Elle est adorable. On nous montre aussi que même imparfait, on peut être aimé. Sinon c’est bien triste de voir des gens de la même famille se battre. Beaucoup d’émotions dans ce film et de réflexions sur des valeurs. Une très belle complicité malgré des disputes lient Frank et Mary, et il explique bien les choses.

Le jour où Frank envoie Mary à l’école, il prend un gros risque, sa voisine l’avait prévenu, mais il veut absolument qu’elle ait une vie la plus normale possible. Et ça ne loupe Mary n’a pas la langue dans sa poche, elle ne comprend pas certaines choses, agit, trouve les cours ennuyeux, elle sait les réponses et même bien plus. Mary est une belle petite fille, dynamique, enjouée, cultivée, et très intelligente. Bien plus que les autres jeunes de son âge, c’est un « génie » comme on dit, même si ce n’est pas forcément l’idée du siècle de catégoriser les gens.
J’aime le fait qu’elle soit droite, on l’a accusé plusieurs fois bien maladroitement alors qu’elle ne faisait que défendre des gens, dire ce qu’elle pense.
D’ailleurs Mary a aussi un jour ramené Fred, un chat, mais il n’a qu’un oeil.
Frank veille sur son comportement, il la laisse faire, elle étudie déjà des livres de maths *o* bien compliqués XD, par contre il veille aussi à ce qu’elle ne fasse pas que cela, à ce qu’elle profite de couchers de soleil, de jouer, de sortir …
Des gens voudraient l’envoyer dans une école pour génie, il ne veut pas la freiner mais a peur qu’elle se perde. Ce n’est pas son père, mais son oncle. Il n’a pas officiellement son droit de garde. Qu’est-il arrivé à ses parents ? D’ailleurs Frank n’a pas toujours vécu ici et fait ce métier ! La grand mère ne jure que par l’excellence. Voilà que Frank va devoir se battre pour garder sa nièce avec lui, c’est une responsabilité de s’occuper d’une petite fille, mais vu qu’elle ne manque de rien, et qu’il veille sur elle, ils disent des choses bien injustes et cruelles. Et même s’il faut la laisser exploiter ses belles possibilités, elle ne doit surtout pas en oublier de vivre. D’ailleurs, sa mère, a payé le prix fort.

Publicités

Manga Time : Dernière heure tome 2

Manga - Manhwa - Dernière Heure Vol.2

Fiche

Mon avis/mes impressions :

La couverture continue de donner le ton on voit 2 élèves dans une classe, jusque là rien de choquant, sauf quand nos yeux se pose sur le fusil, une arme, sur le pupitre d’une élève.
Un manga qui continue à être beau, touchant, poétique, mystérieux.
Avec les situations, les relations se tendent, et quelques disputes, hausses de ton éclatent voire un peu plus.
Il y a cette fille qui ne peut pas partir, et ce jeune homme qui ne peut pas partir non plus. Chacun voit les choses d’un oeil différent. La fille tente de garder le sourire et de le transmettre aux gens avec sa cuisine, lui il culpabilise et en voyant la fille sourire explose en pensant qu’elle le prend à la légère.
Il y a ces 2 amis, de bons potes, mais en fait un a toujours adulé l’autre, il réussit mieux que lui, pour une fois c’est lui qui peut faire quelque chose que l’autre ne peut pas faire, et là aussi ça éclate.
Il y a cette jeune fille qui est revenu de la guerre, miraculeusement intacte et qui lâche ses émotions dans une activité, et ce jeune homme qui croise son regard et son secret lors de son activité à lui.
Il y a cette jeune fille qui s’occupe des siens et même plus encore, quelque chose de très bizarre, aussi adorable que flippant. Mais elle a dû apprendre, dans des circonstances difficiles.
Il y a donc une amitié qui la lie à cet autre jeune homme.
Il y a ceux qui sont partis à la guerre, ceux qui sont restés.
Il y a le retour de la guerre, et parfois des blessures ou pire encore ? Il y a toutes ces choses qu’on ne sait pas, même les adultes, et cette impossibilité d’avoir un médecin, ce qui pourrait tout aggraver et fait mal.
Il y a de drôle de cours : étude d’autonomie, et un qui apparaît suite à une mauvaise expérience cours de tir à la place du sport.
Il y a ce jeune homme qui ne peut pas partir à la guerre. Il y a cette question d’utilité qui obsède les humains. On l’assigne à autre chose, il y a ces mots tendres qui font du bien.
Et déjà les suivant repartent à la guerre. On a beau la refuser, ne pas vouloir tirer car c’est tuer quelque chose, c’est une question de survie !
Et il y a cette fin qui nous laisse bouché bée, mystère mystère jusqu’au prochain tome.

Le tome 3 est prévu pour le 26 octobre.

 

Manga Time : Alderamin on the sky tome 1

Manga - Alderamin on the sky

Fiche du manga MN

Résumé :
L’empire de Katjvarna, un pays régit par ses traditions, notamment religieuses. Sur ces terres, le respect des esprits magiques est un précepte qu’on ne peut enfreindre sous peine d’être exécuté.
Cependant, un vent de modernité souffle sur l’empire et ses voisins. si celui-ci refuse d’y céder, certains de ses hauts responsables souhaitent instaurer une logique plus rationnelle et scientifique qui permettrait à Katjvarna de faire face à ses ennemis, qui comptent la république de Kioka, un pays usant de ces nouvelles technologies, dans leur rang.

Mon avis/mes impressions :
Aldermamin on the sky bénéficie d’une édition de qualité qui fait plaisir : il est beau, il y a des effets graphiques, le papier est bien, on a des pages couleurs pour commencer l’histoire, elles ont l’air d’être sur papier glacé. Je ne m’explique pas les 3 pages blanches de papier glacé à la fin par contre XD. Bref, c’est un bel objet.
Ensuite, pour ma part, le graphisme particulier m’a immédiatement plus et mis des étoiles dans les yeux, pour moi c’est un très beau graphisme.
Et pour finir l’histoire est plaisante, intéressante, et ce n’est que le début. 1ère rencontre de gens. Ici, je suis aidée par l’anime, et donc je n’ai aucun doute sur la qualité et l’intérêt de l’histoire.

Des noms spéciaux, voire un peu compliqué, un nouveau monde qui s’offre à nous, et l’épée de Damoclès de la guerre.
Ikta a passé un marché avec un marché avec Yatori qui insiste pour qu’il passe l’examen d’officier. Il le fera, mais ensuite elle lui assurera un poste tranquille, à l’abri.
Ikta n’est pas très engageant à la base, flemmard, tranquille, et un peu trop porté sur les femmes, de préférence d’âge mûr. On nous le dit dès le départ, on connaît son surnom ( l’invincible général oisif), mais rien ne le prédestine à cela, et peu de gens le croirait. Il peut être assez énervant face à des gens qui font des efforts, travaillent dur. Pourtant il se révèle un fin stratège, et quelqu’un de direct et droit. Peut être que c’est mieux d’avoir quelqu’un comme lui que quelqu’un qui aurait soif de pouvoir.
Ikta est très calme, très tranquille, mais il sait déployer ses capacités de stratège quand il le faut. Il n’est pas spécialement doué au combat, pas d’une bonne famille, mais son esprit est son arme, son intelligence, sa stratégie, il réfléchit, agit en connaissance. Il utilise les sciences.
Ikta arrive au moment de l’examen pratique, il n’a pas le choix, il embarque dans un bateau avec Yatori et d’autres gens qui vont aussi passer l’examen (futurs officiers). Il va falloir se supporter, ils sont différents, chacun avec sa compétence, son passif. Cela peut être houleux par moment. Il y a également une étrange jeune fille, mais que fait-elle ? Et elle manque de se noyer ?
Mais les voilà en pays ennemi, que faire ? comment s’en sortir ?
Le début de l’histoire bouleverse tous les plans d’Ikta, finalement rien ne sera comme il l’avait prévu.

C’est un temps de guerre, tout est loin d’être facile : on a de la stratégie, des combats (c’est super à regarder et bien à voir sur papier aussi), les sciences, les esprits (petit plus non négligeable que je laisse découvrir, que je n’aborde pas plus que cela avec ce premier tome), du rire, de l’action, de la politique…
Bref, c’est vraiment une très bonne pioche que de mon côté je conseille, sauf si vous êtes trop sensible !
On a aussi beaucoup de choses à découvrir sur leur univers.

A l’origine, c’est un roman, et j’aimerai bien qu’on y ait accès aussi.

Anime Time : Alderamin on the Sky Saison 1

Après Re/Zero dont le manga me fait de l’oeil, et l’anime attend que je lui trouve un peu de temps pour bien m’y mettre. Ototo manga nous sort Alderamin on the sky en manga qui me fait de l’oeil, je me renseigne et je vois qu’il y a un anime de 2016. Donc, je le tente 🙂
Il est disponible sur crunchyroll

Résultat de recherche d'images pour "alderamin on the sky anime"Résultat de recherche d'images pour "alderamin on the sky anime"

Résumé :
L’empire de Katjvarna est en guerre contre un pays voisin, la république de Kioka. Ikta Solork déteste la guerre, mais il passe un examen pour devenir officier afin de donner un coup de pouce à Yatorishino Igsem, sans prévoir de rentrer dans l’armée, mais d’avoir un petit travail tranquille loin des combats. Personne n’imagine que ce jeune homme de 17 ans pourrait demain diriger une armée, encore moins que son nom reste dans les annales comme celui d’un général légendaire…

Saison 1 composée de 13 épisodes. Fin correcte appelant une suite.

Mon avis/mes impressions :
Cet anime est la bonne surprise. On est totalement pris dedans du début à la fin, et l’air de rien il s’en est passé des choses sur 13 épisodes. On rit avec eux, on tremble avec eux, on se demande s’ils vont s’en sortir et à quel prix.
Au début j’ai eu un peu de mal avec le character design, les personnages, puis je m’y suis habituée. Mais sinon l’image de l’anime est belle. Il est coloré, fluide. Les combats rendent bien à l’écran. Et l’histoire est prenante, intéressante, surprenante. On est en temps de guerre, des choses ne sont pas faciles. Mais également de l’amitié, de belles valeurs, des moments de rire. Et un redoutable stratège qui n’a l’air de rien sur le coup xd

Certains noms sont compliqués, surprennent comme l’empire Katjvarna.
On a de tout dans les personnages, plein de caractères.
Un des génériques pour mettre dans l’ambiance : ici

Yatori et Ikta se connaissent depuis longtemps, depuis l’enfance même. Ils peuvent compter l’un sur l’autre, se comprendre facilement. D’ailleurs un des épisodes reviendra sur un moment de leur enfance, et ils ont vraiment assuré.
Yatori a une réputation à tenir, elle vient de la famille Igsem avec des exigences et des devoirs, elle est impressionnante au combat. Et n’en refuse jamais un.
Yatori a un grand sens du devoir.

Alors qu’Ikta rêvait d’une place à l’abri de la guerre, qu’il se prend pas au sérieux, qu’il court les filles, qu’il ne semble pas faire trop d’effort. Toute sa vie va se retrouver chambouler par un évènement, et il va finir par utiliser et déployer ses compétences de fin stratège.
Ik ne peut laisser l’injustice le remporter. Ainsi il sauve qui il peut, il n’hésite pas à remettre des gens à leurs places même si plus haut placer, ils sauvent des choses essentielles. Il dit ce qu’il pense.

Nous allons être amenés à croiser beaucoup de gens, comme on est en temps de guerre, on a toujours cette épée de Damoclès sur la tête à se demander si on reverra cette personne. Des amis d’hier peuvent très bien être les ennemis d’aujourd’hui et vice-versa.

On est particulièrement attaché à un groupe de personnes. On a fait leur connaissance au début, et ils se retrouvent plus ou moins liés par un évènement, même encore à une autre personne. Tout le monde participe femmes et hommes. Tout le monde apprend à vivre ensemble, à se battre ensemble, à survivre ensemble.

Quelque part, ils doivent très souvent prouver leur valeur, on peut très bien les remettre en cause. Quand on dirige, on a aussi des responsabilités, il faut continuer à avancer, ne pas se laisse miner. Et tout le monde peut se tromper, la vie, les batailles ne sont pas fait que de victoires. Mais il faut aussi apprendre de ses échecs, rebondir, et continuer à avancer.

C’était génial et quelle tension. On a fini mais c’est aussi loin d’être vraiment la fin alors peut être un jour une saison 2.

Cinéma Time : Nos amis les films

Je vais réunir tous les derniers films ensemble, en faisant fiche par fiche, j’aurai trop de mal à arriver au bout, et ce serait dommage d’en oublier.
Bref, vous pouvez donner votre avis sur la question 😉

Brooklyn

Revisionnage de ce superbe film où on voit à fond l’évolution de la jeune femme.

Hirune Hime : rêves éveillés

Hirune hime ne dégage pas la même magie que je ressens habituellement avec ghibli, Miyazaki, Makoto Shinkai, mais il dégage ce bien être, ces bonnes valeurs rien que quand on voit la jeune fille pleine d’énergie agir que savent si bien faire les Japonais.
Il reste un très joli film d’animation que je vous encourage à aller voir au cinéma si vous en avez l’occasion et pour soutenir leurs sorties en salle ;).
La situation familiale de Morikawa est un peu compliquée. Elle va également embarqué un des ses potes, et malgré tout faire confiance à son père. Une course poursuite étrange s’engage, où de drôles de rêves s’en mêlent. Un univers différent, surprenant, sur lequel on s’interroge, qui nous perd, nous questionne.
C’est une très jolie alliance magie et technologie qui nous emporte. On a 2 histoires pour le prix d’une XD. D’ailleurs on commence avec celle du rêve qui m’a immédiatement fait froid dans le dos. Elle aborde un monde qui nous met vite très mal à l’aise, du genre de suivre des lois stupides, sans grand sens.
Il y a de bonnes idées qui sont exploitées, et à un moment on s’interroge d’autant plus quand ils sont dans la réalité. Mais pourquoi les gens veulent cette tablette ?
Rester bien au générique de fin pour continuer à découvrir l’histoire : la rencontre du couple, des parents de la jeune demoiselle 🙂

Un sac de billes

Pour une fois qu’un film français est vraiment bien, ne vous privez pas. Nous sommes dans la période sombre de la seconde guerre mondiale, où être juif était dangereux, mais c’est aussi une formidable aventure humaine, vu qu’ils partent sur les routes seuls sans leurs parents avec un peu d’argent et quelques consignes.
Ce sont des enfants, ils nous font rire tout comme on tremble avec eux et pour eux. Ils rencontrent pas mal de gens, ils sont bien obligés d’accorder un miminum de confiance, ils sont débrouillards, et heureusement les 2 frères sont ensemble pour affronter ce qui les attend. On peut être aussi surpris positivement que négativement par les gens. Il y a de belles choses dans l’horreur, ainsi que des choses compliquées.

Spiderman Homecoming

J’ai été très partagée, il y a un côté très adolescent. J’ai aussi perdu Peter Parker comme je le connais, pour moi ce n’est pas le même caractère. Ca peut être un divertissement sympa, une pause dans l’univers sombre parfois, ou une déception totale. Action, fun, et dépitement par moment. Ni Peter ni tante May ne sont comme je les ai connu. Peter est un petit ado égocentrique, qui ne pense pas plus loin que le bout de son nez, et fait plein de bêtises…on revoit aussi ce cher Tony Stark.
A la fin, vous avez le droit à 2 scènes bonus…même si la 2ème après avoir attendu longtemps ça fait un peu tout ça pour ça !
j’ai aussi eu du mal avec l’idée des vidéos d’intervention de capitaine America, où même les adultes responsables ne semblent pas convaincus et d’en avoir rien à faire.

Everything, erverything

C’est un film touchant, tiré d’un livre que je dois toujours lire. En lisant l’histoire la première fois je me suis questionnée sur sa maladie, si elle l’était vraiment ?! (oui, je me pose toujours plein de questions XD) Ici, 2 jeunes gens que tout oppose a priori se rencontrent, Maddy arrivait très bien à vivre avant, elle a une très bonne prise en charge, une super maison et s’occupe, elle a de la chance que sa famille ait l’argent, mais c’est quelque part terrible de ne jamais être sortie, de ne pas connaître d’autres sensations, sentiments, quand il entre dans sa vie, elle ne peut plus revenir en arrière. Il est très gentil sous ses airs de voyou, même intelligent, mais rencontre une situation familiale compliquée. Il est très doux, compréhensif, patient, il m’a beaucoup étonné à ce niveau là. On dirait que quelque chose passe entre eux, et qu’ils sont prêt à tout. Bref, Maddy a t’elle un avenir ? Cela vaut il le coup de tout risquer ? Jusqu’où ira t’elle ? Aller à l’extérieur, accorder sa confiance c’est toujours un risque aussi mais qu’est-ce comme vie de rester enfermer chez soi ?
Touchant, beau, toute une réflexion, et un côté très gentil, adolescent aussi.
L’infirmière fait une remarque très juste à la mère de Maddy. Maddy et sa mère ont d’ailleurs déjà vécu un drame familial.
C’est vraiment chouette voire même impressionnant comme Maddy s’occupe. Elle n’est jamais allée à l’école, mais sa mère s’est bien chargée d’elle, et elle est intelligente. La rencontre entre Maddy et Olly se fait très en douceur, sans se voir, sans se parler, c’est original. Et ensuite, il faut élaborer des stratégies pour mieux se connaître et pouvoir communiquer. La perséverance d’Olly malgré la situation est vraiment étonnante, belle, charmante.

Manga Time : Dernière heure Tome 1

Ayant retrouvé un peu de forces, c’est parti 🙂

Manga - Dernière Heure

Résumé :
Cela fait cinq années que le Japon est en guerre. Mais Saku, jeune collégien, ne le réalise pas vraiment. Vivant sur une petite île isolée, son quotidien n’est synonyme que d’ennui, entre les cours et la frustration de repas trop sommaires. Pourtant, tandis que les affrontements semblent s’intensifier, une terrible nouvelle vient bouleverser sa vie et celle de ses camarades : désormais, chaque vendredi, certains d’entre eux seront appelés à aller se battre sur le front. Tous, sauf Saku et Miyako, son amie d’enfance, exemptés sans savoir pourquoi de partir à la guerre…

Manga en 4 tomes.

Fiche sur MN

Couverture et titre :
La couverture dégage quelque chose, elle est belle, et si on ne regarde pas de près, on aurait tendance à ne pas voir que cette jeune fille porte une arme.
Dernière heure peut évoquer tant de chose, on sait déjà que c’est relatif à la dernière heure de cours pour partir en guerre. Mais au fait pourquoi à ce moment là ? Et peut nous faire craindre d’autre chose, comme une fin imminente.

Mon avis/mes impressions :
Une belle découverte. La poésie se mêle au drame et les mystères restent entiers.
C’est une lecture des plus originales et des plus envoûtantes. On est dans du tranche de vie, des jeunes gens vont à l’école.
C’est la guerre au Japon depuis déjà 5 ans, mais dans leur campagne ils en sont loin, certains élèves sont même partis pour aller s’y réfugier. Et personne ne sait vraiment contre qui, pourquoi on se bat ! Certains parleraient d’extraterrestre. Certains élèves de la ville sont allés s’y réfugier, une notamment a du mal à s’acclimater à la campagne et a tout de suite mis de la distance avec ses camarades, qu’elle paye fort aujourd’hui, en étant totalement isolée, donc dans une situation pas bonne, sous-jacente de harcèlement.
Mais un jour, alors qu’ils se croyaient à l’abri, voilà qu’on lit sur le planning pour la dernière heure de cours du vendredi : GUERRE. Mais quelle est cette blague ? C’est loin d’en être une : chaque vendredi, pour la dernière heure de cours, il faudra que certains y aillent, à la Guerre. Et la préparation ? Que nenni pour le moment, un peu comme un propulsage sans préparation, comme on peut vous faire le coup dans la vie active.
Mais mystère 2 élèves sont dispensés, on en ignore totalement la raison, mais comme toujours ça va faire jaser, trop incompétent ? trop précieux ? 2 désignés au hasard ? Cela peut être tant de choses.
Et ils ne le prennent pas bien, se sentent coupables par rapport aux autres.
Ainsi c’est bien la réalité une élève est envoyé au front, reviendra-t-elle ? Qui seront les suivants ?
Les relations entre les gens changent.
Un autre mystère bien étrange se dévoile sont nos yeux.
Et pour en savoir plus, plus qu’une solution, allez le lire ! 😉

Le graphisme me plaît beaucoup. Et on a quelques pages couleurs pour commencer. On sait aussi que la série sera terminée en 4 tomes.
Une jolie pioche originale, mystérieuse, poétique, tranche de vie d’Akata.

J’ai hâte de découvrir la suite de cette histoire pas comme les autres.

 

 

Cinéma Time : Je ne tuerai point

Résumé :
Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer. Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sûreté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.
(Source : Allociné)

Fiche du film sur SB

Tu ne tueras point est un des commandements, ici c’est aussi une philosophie de vie.

Mon avis/mes impressions :
Suivre ces convictions, surtout quand elles s’opposent aux normes communément admises est très difficile ! C’est une très belle, impressionnante et émouvante histoire ! Elle risque de vous retourner les tripes, les scènes de la Guerre sont à la limite du soutenable. Ce jeune est très impressionnant dans ses convictions ! C’est aussi une très belle histoire d’amour !

Andrew Garfield a incarné un très touchant Desmond T. Doss. Ce gars était gentil et impressionnant à plus d’un titre !
Il rencontre sa femme et sait que c’est elle. La relation qui se tissent entre eux est très belle, douce, pleine de bonnes intentions.
Il a ses convictions : il ne touchera pas d’arme, par contre de lui même il s’inscrit à l’Armée, il est jeune, en bonne condition physique, et considère que c’est son devoir de participer à l’effort de guerre, alors qu’il aurait pu en être dispensé. Il suit tous ces cours, même les physiques, c’est une véritable anguille, d’ailleurs on le verra également sur le champs de bataille, il n’y a aucun problème, mais le jour où il faut porter une arme et apprendre à tirer, tout vire au drame.
Il reste fort de ses convictions : pas d’arme, pas de travail le samedi. Evidemment, comment ferait on si tout le monde faisait comme lui ? Comment fera-t-il sur le champs de bataille ? Comment pourrait-il protéger les autres, et lui même ?
Les collègues corrects jusque là, une fois leur permission annulée, et d’autres choses à cause de Desmond, lui font payer. Le tout va jusqu’à lui dire de démissionner, puis le procès. Pourtant, malgré tout, c’est difficile de totalement leur en vouloir, pour une fois je trouve aussi que tout est fait avec respect, une certaine bienveillance. Même s’il a été frappé, un s’y est opposé. Il reste tellement calme, quoi qu’on lui dise, quoi qu’on lui assigne comme corvée pour le décourager. C’est vraiment impressionnant.
Et pourtant, une fois qu’on va lui laisser sa chance, il va avoir un comportement exceptionnel, être d’une aide inestimable sur le champs de bataille. Ses convictions lui empêchent de perdre espoir, il veut sauver tout le monde.

On verra plusieurs choses : lui jeune ayant failli commettre l’irréparable, des scènes atroces de le guerre, sa famille avec son père qui a mal tourné, sa rencontre avec sa belle, son apprentissage à l’Armée.

Une sorte de miracle. Vraiment un film à voir !
Les Japonais sont aussi impressionnants et spéciaux dans leur façon de faire, prêt à se sacrifier pour leur cause.
Comme dans Sully, on a le droit de retrouver quelques mots sur les vraies personnes qui ont vécu cette Histoire.

Cinéma Time & la 2nde Guerre Mondiale

Ces derniers temps, j’ai vu plusieurs films en rapport avec la terrible seconde guerre mondiale, d’ailleurs j’ai également eu une pensée pour la thématique douloureuse et compliquée du harcèlement. Grosso modo pendant cette bataille, il était décidé que si vous étiez Juif, vous deviez mourir ! Dis comme ça, ça percute !

Bref, j’ai vu 3 films. J’ai failli en voir un 4ème, mais une autre personne de la maisonnée ne voulait pas encore de cette thématique douloureuse, comme on en avait déjà vu un. D’ailleurs, en attendant ce qu’on avait décidé d’un commun accord, on l’a mis, du coup je vais en dire 2-3 mots, ce sera très rapide !

Commençons par un film qui m’a tout de suite intéressé en lisant l’histoire, mais où en voyant la prétendue actrice principale, j’ai eu un mouvement de recul, non pas elle, ils ne peuvent pas prendre une vraie actrice. C’est rare, mais elle je ne la supporte plus, on est d’ailleurs plusieurs dans ce cas là. Autant être averti, certains renoncent carrément à voir le film.

Les Alliés

Résumé :
L’agent secret Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beausejour lors d’une périlleuse mission derrière les lignes ennemies en Afrique du Nord en 1942. Réunis à Londres, leur relation se verra menacée à cause des tensions liées à la Guerre.

Fiche film sur SB

Mon avis/mes impressions :
On s’attend à avoir de la classe, de l’élégance, ce qui est le cas fort heureusement, par contre il y a quelque chose qui n’est pas passée, outre une certaine personne. Une sorte de lenteur, la réalisation qui aurait largement pu être mieux.
Le film se sépare en 2 parties. Dans la deuxième partie, c’est assez dur pour Max, qui va être amené à tout remettre en question, à douter de tout et surtout d’elle, et pourtant il l’aime. Quelle est la vérité ? Et est-ce si simple que cela dans une telle période ?!
Je suis plus que mitigée sur le film, même si l’histoire avait du potentiel.

Même si cela pouvait être assez classique quelque part, ça aurait pu être beaucoup plus efficace !
Etre espion n’est jamais une chose aisée, qui est on vraiment ? Qu’est ce qui est vrai ? Comment faire avec soi même et les autres ? Le mensonge est souvent de mise, avec un soupçon de vérité. Les échanges entre Max et Marianne sont croustillants, Marianne dit pas mal de choses intéressantes, elle a apparemment su se faire intégrer.
C’est aussi intéressant de voyager, et s’imprégner plus ou moins des différentes cultures.
Que va donner leur mission ? Que va donner leur relation ? A vous de le découvrir 😉

Le voyage de Fanny

Résumé:
En 1943 la France est occupée par les Allemands. Fanny, 13 ans, va devoir fuir et mener un groupe de 9 enfants livrés à eux-mêmes jusqu’à la frontière Suisse. Ensemble, traqués de toutes parts, sauvés aussi parfois, ils vont s’efforcer de déjouer les pièges et de saisir les opportunités durant ces quelques jours de voyage pour sauver leurs vies.

Fiche du film sur SB

Mon avis/mes impressions :
Pour une rare fois, on se retrouve face à un film français qui se laisse vraiment bien voir ! Il est prenant, intéressant, les horreurs d’un côté, tenter de survivre et de prendre son émancipation bien plus tôt que prévu, et la joie des enfants, ou de simples jeux d’enfants où pendant un moment on oublie tout. Toujours cette question : à qui faire confiance ?

Des enfants séparés de leurs parents à cause de la guerre, placés pour leur donner une meilleure chance se s’en sortir a priori.
Des gens durs mais qui ont bon fond, comme la dame qui les recueille, guide et s’efface pour leur laisser une meilleure chance, tout en motivant la plus grande et celle dont ça peut le faire avec le caractère : Fanny.
La jeune Fanny va devoir fuir avec quelques autres enfants, laissés seuls ils doivent se prendre en main, veiller les uns sur les autres, chacun a son histoire, il y a des disputes, il y a les petits qui par leur bêtise, leur inconscience font plus d’une fois peur, et puis la question se pose de comment aller là où ils doivent aller ? La dame leur a fait répéter leur fausse identité, de dire qu’ils vont en colonie de vacances à la montagne si on leur demande, cela suffira-t-il ? S’il leur arrive quelque chose, que faire ? Peuvent-ils trouver de l’aide ? On est bien obligé parfois d’aller vers quelqu’un sans savoir si c’est le bon choix. Leur vie est en constant danger, et certaines choses ne doivent pas être découverte. Il y a de la tension, mais également une belle solidarité qui naît entre eux, et parfois ils oublient tout et jouent comme des enfants. Pour savoir s’ils s’en sortent et comment, ce qui se passe, qui les ont aidé, qui les ont trahi, vous n’avez plus qu’à regarder le film.

Résumé:
Srulik, un jeune garçon, a 5 ans lorsque la deuxième guerre mondiale débute. Après avoir perdu sa famille, il s’enfuit du ghetto de Varsovie, survivant dans les bois et la campagne polonaise.

Fiche du film sur SB

Mon avis/Mes impressions :
Un petit garçon courageux et seul fait tout son possible pour survivre alors que beaucoup voudrait le voir mourir. Un film touchant, même si on ne voit pas les chambres à gaz, il y a des scènes dures. De la méchanceté, mais également de la gentillesse peut être même pas de ceux desquels on pourrait s’y attendre. Il est intelligent et a force et courage avec lui, il est également prêt à se rendre utile ! Le film souffre quand même de quelques lenteurs, mais c’est vraiment un film à voir.

Ce petit là a très bien compris le nom à utiliser, de dire qu’il n’est pas juif, par contre baisser son pantalon le trahit souvent.
Il va beaucoup bourlinguer, même s’ils croisent des gens, il finira souvent par se retrouver à nouveau seul. Il est prêt à aider, à travailler, il bosse dur, il est poli, reste le temps qu’on l’accepte, puis repart.
On lui a dit de ne pas oublier qui il était, mais devant les autres ce petit homme courageux sait adopter le « bon » comportement.
Pourra-t-il échapper aux Allemands ? S’il se fait prendre, que deviendra-t-il ? Où sont ses parents ? Qu’est il arrivé ? Survivra-t-il et à quel prix ? Et que faire après ?
Il lui arrivera quelque chose d’horrible, et pourtant à part de grosses crises de nerf bien compréhensibles, il continuera à vivre, survivre !
Regarder le film pour répondre à vos interrogations 😉

Celui que j’ai un peu regardé de loin et arrêté, d’ailleurs je ne suis absolument pas motivée à le voir, tellement il souffre de grosses lenteurs : Diplomatie.

Commun aux films : ne pas savoir à qui se fier, devoir prendre des décisions. Même si certains y sont prêt contre espèces sonnantes et trébuchantes, il ne faut pas oublier non plus que si vous n’étiez pas d’accord, aider les Juifs, vous en preniez en pleine tête, était tout autant menacé.
On croise pas mal de gens dans les 2 films avec les enfants qui tentent d’aider dans leurs faibles moyens, un petit peu par ci par là, si ça devient trop chaud, ils leur disent de partir.

 

Manga Time : Library Wars Tome 15 (fin)

library-wars-love-war-15-glenat

Fiche de la série sur MN

Mon avis/Mes impressions :
Petit pincement au coeur et grande satisfaction sur cette très bonne série.

En général ?! Le sujet est aussi géniale qu’effrayant. Beaucoup d’entre vous doivent aimer les livres ? La connaissance qui est aussi source de pouvoir, qui permet de réfléchir par soi-même. Tous ces livres croisés à l’école pour acquérir de la connaissance. Tous ses livres qui nous font voyager, ouvrent nos horizons …
Imaginez vous qu’on ne vous donne pas le droit de lire tout ce que vous voulez. Que les ouvrages puissent être interdit, brûler, ce n’est quand même pas rien et porterait atteinte à votre liberté ! Ainsi, déjà le thème est très intéressant. Le graphisme est agréable et l’histoire prenante et intéressante alliant action, réflexion, romance, ouverture d’esprit. On a aussi la sorte d’opposition très classique travail de bureau et de terrain, mais les deux sont tout à fait nécessaires et complémentaires !

Et ce dernier tome ? Vraiment très bien, aucune déception : il y a une réelle avancée des personnages. Cela se voit dans Kasahara qui se retrouve seule, et agit avec beaucoup plus de mâturité, on voit aussi les doutes qui la traversent et comme elle y arrive. On finit l’histoire, l’histoire d’amour a elle aussi une conclusion, et on voit ce que les personnages deviennent dans le futur. La boucle est bouclée, il reste toujours des choses à faire ! Très satisfaite, un travail rondement bien mené.

Même si Kasahara se retrouve seule à devoir assurer pour protéger l’auteur, elle peut toujours compter sur son équipe, appliquée ce qu’elle a appris. Ils trouveront une solution très drôle et assez bien vu pour faire passer l’auteur inaperçu.

C’est vraiment une excellente série du début à la fin que je ne peux que conseiller.

Il existe par ailleurs les romans dont s’est adapté (que je n’ai pas « encore » lu -_-), et un anime ainsi qu’un film live que là j’ai vu et sont également très agréables, intéressants, biens à voir ! D’ailleurs la solution avec l’auteur me disait quelque chose, du coup je l’avais sans doute croisé dans un autre support, ou alors comme c’est quelque chose d’assez classique XD

Manga Time : Golden Kamui Tome 1

golden-kamui-1-ki-oon

Fiche du manga sur MN

Résumé :

Saichi Sugimoto est une véritable légende de la guerre russo-japonaise du début du XXe siècle. Surnommé “l’Immortel”, il a survécu aux pires batailles menées dans les régions les plus sauvages qui soient. Mais quand le conflit se termine, il se retrouve seul et sans le sou… C’est alors qu’il apprend l’existence d’un fabuleux trésor de 75 kilos d’or accumulé par les Aïnous, peuple autochtone vivant en harmonie avec la nature. Hélas, le magot a été volé, puis caché par un homme désormais enfermé dans la pire prison d’Hokkaido. Les seuls indices menant au butin sont de mystérieux tatouages inscrits sur la peau de criminels évadés…

Pour Sugimoto, la chasse au trésor est lancée… Cependant, seul, il a peu de chances de s’en sortir. À peine sa quête commence-t-elle qu’il manque de se faire déchiqueter par un ours brun ! Il ne doit la vie qu’à l’intervention providentielle d’Ashirpa, jeune indigène liée aux propriétaires légitimes du butin. Ils décident de faire équipe pour affronter les nombreux dangers qui les guettent sur la route de l’or des Aïnous…

Mon avis/mes impressions :
Un bon premier tome, une histoire intéressante, de beaux dessins, un duo aussi intéressant qu’improbable !

J’ai beaucoup aimé ce tome très intéressant et prenant avec un beau graphisme.
Petit à petit, on commence à découvrir des choses en doutant que celui qu’on voit au début est bien celui qu’on voit galérer à chercher de l’or ! Ce n’est pas par plaisir mais par nécessité qu’il tue, d’ailleurs quand il est menacé il se métamorphose.
Une rencontre et un duo improbable mais intéressant. Elle est pleine de ressources et a aussi ses raisons à elle : Ashirpa est une jeune femme qui assure et connaît beaucoup de choses. Est-ce le cas pour toutes les filles Ainou ?
En déterrant ce sombre secret, en partant à la recherche de cet or, ils se mettent tous les 2 en danger, pourtant c’est bien plus qu’on ne peut le croire a priori.

On a des petites explications sur différentes choses, fortes intéressantes.

On a le droit à une page couleur pour commencer ❤

J’ai été totalement prise, intéressée et intriguée par l’histoire.

Tout commence, quand notre jeune homme, pas n’importe lequel vu son passif et son surnom. Est-ce justifié ? Un passé plus personnel par bribes nous apparaît aussi ! Il recherche de l’or et écoute les élucubrations d’un ivrogne. Mais le lendemain, celui-ci regrette, à partir de là tout va changer.
Il rencontre la jeune Ainou qui le sauve face à un ours, mangeur de chair !

 

La sortie officielle du tome 1 est prévu pour le 25 août.
Celle du tome 2 pour le 13 octobre.