Manga Time : Alpi, The Soul Sender Tome 1 (Fiche)

Edition : Kioon
Titre original : Sôkon no Shôjo to Sôrei no Tabi
Dessin : Rona
Scénario : Rona
Seinen : En cours avec 1 tome en France. En cours avec 4 tomes au Japon.
Genre : Aventure, Fantastique
Prix papier : 7.90€

Hello Livre : Déjà rappelez vous ou gardez conscience que c’est exactement le genre qui marche du tonnerre sur moi. L’avoir reçu est un bonus non négligeable, mais dès que j’ai croisé son regard je savais que c’était pour moi <3.
La couverture a un effet cartonné, rugueux, très agréable au toucher et l’image est magnifique, ainsi que la décoration autour. En-dessous c’est une encyclopédie des êtres divins.
Le sommaire a également une présentation de toute beauté.
Bien sûr, le graphisme n’est pas en reste, et il aura de quoi vous subjuguer tout au long de la lecture.
L’édition est aux petits oignons, ce qui fait bien plaisir. Bonne tenue des pages en main, bonne épaisseur, belle couleur.

Résumé :

Les esprits divins sont source de vie. Des communautés se forment sous leur protection, jouissant des bienfaits de leur énergie. Cependant, leur mort enclenche une malédiction qui détruit tout ce qui les entoure… C’est là qu’interviennent les soul senders ! Ces rares élus sont capables d’absorber la pollution maléfique et de délivrer l’âme des esprits qui, une fois apaisés, ne constituent plus une menace.
Malgré son jeune âge, Alpi fait partie de ces mages d’élite. Aidée de son fidèle serviteur Pelenai, elle fait de son mieux pour remplir sa tâche, en dépit des souffrances extrêmes provoquées par le contact avec les ténèbres divines.

Mon avis/Mes impressions :

Je suis toujours très sensible à la présence des pages couleurs, un véritable bonus sympathique dans nos manga, et là avant de croiser quelqu’un qui s’en plaignait justement, je n’y avais même pas fait attention, tellement j’ai été emportée.
Quel plaisir de découvrir cette histoire, cet univers, ce graphisme est subjuguant, mais rien ne sera facile pour autant.

Alpi the soul sender est une petite merveille déjà au niveau graphique, et ce manga nous entraîne également dans un monde où nous avons tout à découvrir.
Ou être un(e) soul sender n’a rien d’évident.
Et ici, nous avons en plus une jeune fille qui l’est, un poids bien lourd pour elle, mais elle a à coeur de faire tout son possible.
Les gens peuvent parfois s’avérer égoïstes, pas sympathiques, même s’ils ne sont pas foncièrement forcément méchants.
Elle est là pour veiller sur les esprits, libérer leurs âmes, assurer leurs passages, éviter la propagation de la noirceur, voire même la folie des hommes par moment.

Il y a également un côté poétique.

Nous prenons notre temps, et nous découvrons tout doucement cette jeune fille, les esprits, ce qui peut se passer. Peut être que cela peut sembler naïf, gentil, mais vu ce qu’elle endure, cela va quand même au-delà.

Les esprits divins embellissent la nature, ont un effet bénéfique, seulement à leur mort la nature dépérit. Peu de gens peuvent affronter cela. Il n’y a que les soul senders qui le peuvent, mais cela ne se fait pas sans prix, pas sans souffrance, oubliez vos illusions. Cela fait mal au coeur de voir Alpi souffrir mais en même temps, sans elle, le résultat serait beaucoup plus dramatique.
Évidemment, certains humains tentent d’abuser des esprits, y compris des soul senders, sous des prétextes un peu fallacieux.

De plus, nous voyons très vite qu’elle est accompagné, par un vieil homme classe, élégant, qui veille sur elle : Pelenai. Il est son assistant. Il se pose également très vite la question mais c’est une petite fille ? Oui, elle est soul sender. Oui, elle a cette capacité. Mais pourquoi si jeune se lancer dans cette aventure ?
Et il y a le regard des autres, qui ne la croit pas capable vu son jeune âge, ou qui justement vont tenter d’abuser d’elle, de se servir d’elle, de ses capacités.

Alpi a vraiment tout un rite à faire, et même une tenue, elle récite de manière poétique, et le texte change de police de caractère à ce moment là, ce qui nous immerge encore mieux dedans.
D’ailleurs le police de caractère, la façon de présenter le texte est très joliment travaillés à plusieurs reprises.

Comme on nous le dit c’est le récit d’une jeune soul sender qui, au prix de bien des souffrances poursuit son voyage pour délivrer les âmes des défunts esprits.

Et ce n’est que le début ! Il ne faut pas l’oublier non plus.

Chaque chapitre est coupé par une page d’Interlude.

Alpi a vraiment cette envie de bien faire, d’aider les gens, de faire taire leurs souffrances, même si elle doit en payer le prix. Son expression passe par plein de phases selon la situation. Elle peut être aussi vive, énergique, rigolote, qu’en pleine concentration, sérieuse.
Ce sera sans doute un régal de suivre leurs aventures ❤

Et vous ? Il vous tente ? Que dites-vous de ce graphisme ?
Pour l’instant, je me dis que si vous aimez les quêtes initiatiques, les voyages, découvrir, explorer, être subjugué par un beau graphisme, le rapport aux animaux, à la nature…. ça devrait le faire. Il ne faut juste pas vouloir de l’action à chaque page.

Merci à Kioon pour cette merveilleuse lecture ❤

Graphisme *o*

Citations :

« On appelle « esprits divins » les créatures que Dieu a envoyées sur Terre pour offrir ses bienfaits. Sur leur passage, la végétation fleurit et le sol s’enrichit. Leur générosité bénéficie à tous ! Seulement lorsqu’un esprit meurt son âme reste prisonnière de son corps. Sa souffrance est telle qu’il empoisonne la nature alentour, qui se met à dépérir. Pour conjurer ce mal, il faut pratiquer un rite funéraire qui permet de libérer l’âme. Hélas tout contact physique avec les ténèbres divines provoque des brûlures et effectuer la cérémonie à proximité de l’esprit à de lourdes répercussions sur le corps humain. On fait donc appel à des personnes capables de supporter ces effets. On les surnomme les « soul senders » ! »
« Lorsqu’un esprit meurt, son corps noircit et le mal se propage tout autour. C’est ce qu’on appelle le « voile obscur ». »
« On voyage pour libérer les âmes des esprits divins « 

13 commentaires sur « Manga Time : Alpi, The Soul Sender Tome 1 (Fiche) »

  1. On en a déjà parlé, mais cette série me tente beaucoup et il faudrait que j’achète ce premier tome quand j’irai chercher les sorties de la semaine prochaine (enfin, les Urasawa en fait).

    Comme toi c’est le genre d’univers qui fonctionne à fond avec moi, et les images vendent très bien le titre tant elles sont belles !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s