BD Time : La différence invisible

Différence invisible

Résumé :
Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente.

Site de l’éditeur

Disponible en numérique.

Mon avis/mes impressions :
Marguerite n’est pas totalement comme les autres, mais elle a aussi le droit de vivre, a une place. Elle a du mal à cause de l’image qu’on lui renvoie, mais c’est un soulagement pour elle-même d’apprendre quelle est cette différence même si c’est loin de simplifier les choses, d’être gagné. Cela lui permet de mieux appréhender sa différence et ne pas être seule.

C’est un livre, une BD touchante et instructive qui parle de cette différence. Les dessins sont assez sympathiques, les illustrations sympathiques aussi, des dessins bien croqués et réalistes.

Marguerite est a priori une jeune femme comme les autres, elle a un job, un appartement, ses animaux de compagnie et même un petit ami. Elle n’aime pas vraiment les mêmes choses que les autres, elle ressent les choses différemment, ce n’est ni mal ni bien, elle est comme ça c’est tout. Elle essaye de faire avec, elle essaye de se conformer, mais par moment sa différence qu’elle ne comprend pas au départ l’inquiète, lui fait peur, elle se sent anormale. Mais qu’est ce qu’être normal ? Pourquoi ce serait elle l’anormale ? On est tous unique quelque part.
Elle peut prendre sur elle sur une partie des choses, elle peut s’adapter, surtout si les gens s’y prennent de la bonne façon, on a tous des choses qui fonctionnent plus ou moins bien pour apprendre, faire ce qui est demandé. Mais elle ne pourra jamais juste être comme eux, prendre plaisir là où ils prennent du plaisir, aller et rester longtemps dans des soirées bruyantes, etc.
Ils ne sont pas à sa place, mais se permettent de la juger, ils ne tentent même pas d’essayer de comprendre ce qu’elle ressent.

Ces collègues ne sont pas vraiment méchant, mais lance des piques, réagissent de manière blessante. Eh non, tout le monde n’est pas adepte de tous ces jeux sociaux. Elle est très honnête, dit ce qu’elle pense, sans penser à mal un instant.

Elle vit sa vie au mieux en encaissant, en essayant de s’adapter socialement avec plus ou moins de succès.

Mais un jour, elle met le doigt sur sa différence. Elle est soulagée, elle se sent moins coupable. Vu ce que tous les autres lui sortaient, en lui reprochant de ne pas faire d’efforts, alors qu’elle prenait déjà beaucoup sur elle.

Elle est assez discrète, pas de trop timide, et pas de trop méfiante, elle fait quand même pas mal d’actions. Elle entame alors pas mal de démarches, elle n’a pas vraiment l’air de les faire avec difficulté, elle en informe même les autres, en espérant qu’ils la comprennent mieux, et qu’elle trouve sa place. Seulement, elle va être déçue.

De nos jours, cela semble vraiment être un beau rêve vicieux que la devise égalité, liberté, fraternité soit appliquée, ou alors trop à outrance sans prendre en compte les différences, le respect de l’autre, etc.
En moyenne, les médecins, ainsi que ceux de l’âme psychologues ne sont l’aident guère, au contraire l’enfonce. Est-ce qu’elle veut être dans une case ? se faire remarquer ? Non, mais qu’on la reconnaisse pour ce qu’elle est et qu’on respecte ses différences, ses besoins. Elle n’y peut rien.
Pou l’entreprise, les collègues, ce sera la même déception. L’entretien avec la DRH est complètement inutile, tant qu’il faut avoir un peu de matériel supplémentaire ils gèrent, mais les autres problèmes harcèlement moral, sexuel, rejet, mal être, besoin d’espace calme, etc ils ne gèrent pas du tout, ils me donnent même l’impression de n’en avoir strictement rien à faire. Bon, s’il y a témoin sur certains cas, ils vont au moins devoir faire semblant de faire quelque chose.

Bref, après toutes ces déceptions, elle va apprendre à faire du tri dans sa vie, à dégager les gens nocifs, à apprendre à connaître de nouvelles personnes avec leurs caractères, différences, rêves, problèmes, etc. Elle va également fréquenté des gens qui ont la même différence qu’elle, voir d’autres expériences, qui sont tout aussi touchantes et intéressantes.
Attention, c’est bien précisé il ne faut pas à tout prix rentrer dans les cases de Marguerite, et c’est un ensemble de choses, mais chacun vit cette différence différemment, beaucoup ont aussi essayé de trouver leurs propres moyens de survivre.

On a du texte explicatif intéressant au début, puis on fait la connaissance de Marguerite et petit à petit on voit le masque se fissurait, les petites choses différentes, les gênes, …
Des petits morceaux bien croqués pour voir là où la bât blesse, ainsi que les gens.
Là où tout se fissure.
Puis à la fin, d’autres petites explications intéressantes, bien illustrées, qui montre que les gens qui ont cette différence peuvent aussi avoir une place.
D’ailleurs, comme beaucoup de fois, ça dépasse les gens quand ils ne voient rien. C’est à double tranchant pour les gens qui ont cette différence.

Je ne peux que vous encourager à découvrir cette BD !!!

D’ailleurs, j’en ai parlé sans utiliser le mot pour éviter le côté case, et surtout sans dire handicap ou maladie. C’est juste une différence invisible. Il faut juste prendre en compte certaines choses voire faire certains aménagements.
Je le dis dans la phrase suivante, si vous ne savez pas, ne lisez pas les hashtag, vous pouvez décider librement de savoir ou non :
Marguerite découvre qu’elle est autiste asperger. On lui a sorti mais non tu ne te cognes pas contre le mur, tu regardes les gens dans les yeux, …
Bonjour l’image. On nous explique aussi qu’une fille le cache plus facilement qu’un garçon.

N’hésitez pas regarder le site de l’éditeur pour quelques images ou sur mon instagram public.

Publicités

2 commentaires sur « BD Time : La différence invisible »

  1. J’ai vu ton article hier soir et je l’ai mis de côté pour ce matin, le lire et l’apprécier dans les meilleures conditions. Et bien j’ai bien fait. Cet article est génial. Cette BD je la voulais depuis quelques temps pour le sujet et le point de vue qu’elle aborde. Puis j’ai découvert qu’en fait c’est Julie Dachez qui l’a co-réalisé et ça n’a fait qu’augmenter mon envie de l’avoir tellement j’apprécie cette personne et ce qu’elle fait. Ton article ne fait que renforcer ce que je pense de cette BD. Merci beaucoup à toi ! Je te souhaite de bien belles lectures ainsi qu’un chouette Week-End ! Des bisous !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s