Roman Graphique Time : Tant pis pour l’Amour : Ou comment j’ai survécu à un manipulateur (Fiche – Terminé en 1 tome)

Tant pis pour l'amour. Ou comment j'ai survécu à un manipulateur - Sophie Lambda

Edition : Delcourt
Dessin : Sophie Lambda
Scénario : Sophie Lambda
Oneshot
Genre : Tranche de vie, Société
Prix papier : 23.99€
Prix numérique : 16.99€

Résumé :
Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48h. Elle qui était si cynique en amour, cette fois, elle y croit. Sauf qu’il se révèle vite étrange. Sophie a alors besoin de comprendre ce qui ne va pas. Confronté à ses mensonges et ses incohérences, il a des réactions violentes, des excuses pour tout et arrive à se sortir de chaque impasse. Mais jusqu’à quand ? Sophie aime un manipulateur narcissique.

C’est un sujet important, du coup il est temps que je vous mette à disposition cette chronique, même si vous avez déjà eu un avis rapide sur les réseaux sociaux.
Là aussi, on tombe dans l’horreur quelque part.
Je vous le mets exprès à un moment donné où vous devriez avoir le temps de bien le lire et de le digérer.

Mon avis/Mes impressions :

« Tant pis pour l’amour. Ou comment j’ai survécu à un manipulateur » est un roman graphique et même autobiographique de Sophie Lambda, qui réalise là un travail moderne et réaliste de très bonne qualité. Pendant 300 pages, où rien n’est de trop, où tout se laisse lire très fluidement, elle va nous raconter son histoire, en prenant également du recul ensuite et sans verser dans le pathos.
Le graphisme est simple, coloré, réaliste et efficace, quelques pleines pages, et surtout elle sait nous intéresser et nous percuter. Déjà, elle va être accompagné de son fidèle acolyte, un ours, nommé Chocolat, dont l’histoire nous est conté sur son blog, pour ceux que ça intéresse. Cela apporte légèreté, humour, mais montre également déjà ce qui n’allait pas, car comme vous le savez sans doute (presque) tous aujourd’hui quand nous sommes en plein dans quelque chose, il est plus difficile de prendre du recul.
La première partie c’est le grand Amour, oui avec un « A » majuscule, tout a l’air si parfait, ils sont tellement en osmose, tellement dans leur monde à eux. Sophie a été idéalisée, sa jauge d’égo est augmentée en flèche. C’est une jeune femme mûre, qui sait se défendre, qui sait ce qu’elle fait, ce n’est pas sa première relation avec un homme. Elle explique très bien comment elle s’est séparée en bons termes de son ex. Des plans de vie trop différents. Sophie se destine à être illustratrice. Son manipulateur a été ingénieux, cruel, malfaisant, et c’est très difficile à comprendre, percevoir quand on est amoureux, et qu’on a tant reçu avant.
Sophie après tout ce bel amour, va vivre une véritable descente aux enfers, où nous comme elle avons l’impression que ce n’est plus la même personne, que c’est complètement dingue. Plus nous apprenons des choses, plus nous voulons prendre la main de Sophie pour la sauver, pour lui dire qu’il la détruit, que sa santé devient précaire, qu’il faut arrêter tout cela, à tout prix.
Mais Sophie, elle va culpabiliser, se demander ce qu’elle a mal fait, être décontenancée face à ses réactions à lui.
Cette partie aura de quoi vous donner froid dans le dos. Car au final, personne n’est à l’abri. D’où le fait de pouvoir décrypter ce genre de comportement, de lire cette histoire et de la faire connaître est d’une grande importance.
La dernière partie va nous montrer Sophie, tentant de s’en sortir, de comprendre, de réapprendre à vivre, de voir quels comportements adoptés, de réfléchir à ce qui s’est passé, d’elle-même se remettre en question. Une partie d‘elle est détruite. En sortir n’a rien d’évident, et même quand elle le quitte l’enfer n’est pas finit, car il faut se refaire confiance, réapprendre à vivre. Tout comme dans d’autres situations vicieuses, elle n’a pas de traces physiques, mais son cœur, son cerveau ont été mis en charpies. Tout cela est très bien expliqué, comme toute l’horreur de ce qui est mis en place : Idéalisation, Dévalorisation, Rejet. Isoler la personne, la victimiser, etc. Un livre à lire par tout le monde, qui est bien raconté , important, facile à lire, contient pas mal d’humour, de modernité. Elle a de très belles analogies, et raconte vraiment de manière prenante son histoire.

Le blog de Sophie 

Merci à Izneo pour cette importante lecture.

3 commentaires sur « Roman Graphique Time : Tant pis pour l’Amour : Ou comment j’ai survécu à un manipulateur (Fiche – Terminé en 1 tome) »

  1. Je ne connaissais pas cet ouvrage, mais savoir qu’il est autobiographique fait froid dans le dos. Je trouve l’autrice très courageuse d’avoir partagé avec ses lecteurs cette période de sa vie… Cela devrait sans aucun doute aider certaines personnes à réaliser que ce qu’elles vivent n’est pas normal et peut-être permettre à d’autres qui s’en sont sorties de se sentir moins seules…
    Merci pour cette découverte et merci à l’autrice d’avoir osé brisé le silence.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s