Manga Time : Whipering, les voix du silence Tome 1 (Fiche)

Whispering les voix du silence - Manga

Manga - Whispering les voix du silence

Edition : Akata
Dessin : FUJITANI Yôko
Scénario : FUJITANI Yôko
Traducteur : OLIVIER Claire , KOECHLIN Anaïs
Josei : 2 tomes parus en France de chaque. 6 tomes parus au Japon. Terminée.
Genre : Tranche de vie, Fantastique
Prix papier : 8.05€
Pas d’édition numérique
Titre japonais : Hisohiso – Silent Voice

Histoire :
Kôji est aujourd’hui un lycéen ordinaire. Mais lorsqu’il était enfant, il avait une capacité unique : celle d’entendre les pensées de tout ce qui l’entoure. Les objets, les plantes, les animaux… Mais aussi et surtout celles de ses proches. Très vite, ce don s’est en réalité révélé être une malédiction ostracisante. Ses parents eux-mêmes commençaient à craindre leur enfant, qui pouvait sans le vouloir connaître leurs pensées les plus intimes. À l’adolescence, Kôji a perdu ce pouvoir, et il réussit désormais tant bien que mal à s’intégrer au lycée. Mais un jour, il croise la route d’un petit garçon qui, comme lui autrefois, possède ce « don ». D’abord réticent et indifférent, voire effrayé, il va finalement se prendre de sympathie pour lui et décider de l’aider. Au même moment, un changement s’opère en lui…

Fiche Manga News

Mon avis/mes impressions :

Couverture : Elle est très douce, mignonne. On est même entouré d’animaux, et le titre est tout en couleurs

Titre : Un beau titre intrigant a priori. Des murmures ? Une voix du silence ?

Mangaka : C’est ma première rencontre avec FUJITANI Yôko et j’ai beaucoup aimé son dessin, ses traits fins.

Histoire/Graphisme/Lecture faite :

Quoi qu’on en pense, quoi qu’on en dise, notre passé nous a marqué, il explique par moment certaines de nos réactions aujourd’hui, surtout celles qui sont décalées.
Cela n’est pas seulement dû à nous, mais à l’entourage qu’on a eu à ce moment là, à comment on a vécu l’expérience, à ce qu’on a ressenti à ce moment là. Qu’on le veuille ou non, de ce côté là on dépend des autres, il est difficile de passer outre une réaction de rejet.
Kôji vit son expérience de lycéen, il a des amis, tout a l’air de pas trop mal se passer pour lui, mais avant il a eu un don. Un don qu’il a rejeté surtout à cause d’autres personnes. Il a aujourd’hui perdu ce don. Qu’elle n’est pas sa surprise alors de faire connaissance avec le jeune Daichi, lui qui connaît cela soupçonne vite ce don. Daichi est un gamin de primaire très attachant, intelligent, qui contrairement à Kôji ne voit pas ce don comme une malédiction et l’exploite. Il faut dire aussi que sa famille est à ses côtés, unie, oui ils sont au courant.
Kôji va être touché et c’est également pour lui l’occasion de se confronter à son passé, il naît une belle et touchante relation entre eux, qui peut paraître très étrange vu leurs différences d’âge.
Kôji au jour d’aujourd’hui ne sait pas vraiment s’il peut faire confiance à ses amis, s’ils resteraient à ses côtés, il commence à les négliger, ne pas leur dire ce qu’il fait vraiment, eux s’inquiètent, se posent des questions.
Autant le fait d’entendre les animaux, tous les êtres vivants est quelque chose qu’on arrive à concevoir, et qui peut être fort sympathique. Autant par notre culture occidentale on n’a plus de mal à s’imaginer la même chose avec des êtres inanimés, mais ce n’est pas dénué d’intérêt non plus, et on part du postulat de l’âme, et que des objets en ont une.
L’oeuvre est délicate, poétique, avec des traits fins. Certains réactions nous donne le sourire et les larmes eux yeux, tellement elles sont positives, et ce n’est pas juste un rejet en bloc.
Dans ce premier tome, on va apprendre à découvrir cet étrange pouvoir, percevoir son utilité, ses limites, ses dangers, son fonctionnement à travers 2 personnes l’ayant expérimenté, et également les différences ressenties entre eux. C’est aussi une belle réflexion qui s’offre à nous.
La fin nous laisse sacrément en plan et on est curieux d’avoir la suite !

Une série pour tout le monde, également ceux qui lisent des manga plus occasionnellement. A découvrir d’urgence !

11 commentaires sur « Manga Time : Whipering, les voix du silence Tome 1 (Fiche) »

  1. Effectivement, ce titre a un côté universel qui pourrait toucher un plus large public que celui des mangas, notamment grâce à sa thématique. Moi, j’ai beaucoup aimé la relation qui se noue entre le lycéen et l’écolier, il y avait presque un petit côté père-fils qui m’a touchée. La mangaka joue à fond sur la poésie du titre aussi bien au niveau de l’ambiance, de l’histoire que des dessins. C’est vraiment un régal et j’espère vraiment que les autres tomes seront à la hauteur de ce premier malgré son démarrage difficile ^^ Jolie chronique !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s