Manga Time : March comes in like a lion Tomes 5 à 7

Fiche

Les tomes 5 à 7 ont la particularité d’aborder de manière intelligente et réaliste la douloureuse thématique du harcèlement scolaire, du rejet, de ces mécanismes vicieux. La lecture a donc une intensité redoutable.

Je n’ai pu m’empêcher de partager plein d’images sur instagram, car cela me semble important.

A travers l’expérience de Chiho, Hina, et Rei, leurs différents caractères, façons d’être, on a une bonne approche, intéressante, difficile à soutenir. Mais c’est important, il faut en parler.

Du coup le passé de Rei nous revient en pleine face (et à lui aussi), également son choix du shogi. On peut aussi se rendre compte des différentes vies, choix, qui ont pu amener ces gens à tenter de devenir joueur professionnel de shogi.

March comes in like a lion - Tome 5 - March comes in like a lion T5 par Umino

Avec un graphisme agréable et des plans à part nous retrouvons tout le monde. Nous rions aux éclats voire sourions avec ces 2 jeunes femmes qui se laissent avoir par des pâtisseries japonaises, mangent plus que de raison et ont peur pour leurs sous.
Rei aimerait tenté d’aller vers les autres, mais il ne sait pas comment, et nous sommes touchés en plein coeur. Une jolie proposition lui parvient, et le voilà qui rit au lycée et passe de bons moments.
Au milieu de tout cela, si on avait des doutes, on se rend compte qu’être professionnel du shôgi est difficile, c’est un monde à part, fait de victoires et d’échecs à supporter, qu’il faut continuer à avancer. Son ami et rival regrette de devoir attendre la final pour être confronté à lui, d’autres se remettent malgré les apparences, certains ont fait découvrir le shôgi à d’autres et ont unifié des gens avec cela.
Goto a un comportement dur et déplorable par moment, mais tout ce qui dit n’est pas infondé, il n’hésite pas à remettre des gens à leur place brutalement.
Encore au milieu de tout cela, à travers l’enfance de Rei, le fait que depuis 11 ans il est habitué à manger seul à l’école, l’amie d’Hina, et Hina elle-même prise pour cible pour l’avoir aidé, nous abordons le thème douloureux et délicat du harcèlement scolaire, du rejet, de ne pas accepter l’autre, de l’isoler, de transformer sa vie en enfer. Il y a la victime, la personne rejetée, il y a le ou les harceleurs, les coupables, et il y a ceux qui regardent sans s’en mêler, et y a cette prof et ces remarques stupides, ces gens qui font l’autruche et ne veulent rien voir. Et ce risque que ça détruise beaucoup de choses sur le passage. Notre coeur se serre, ce genre de choses ne devraient pas exister.

March comes in like a lion - Tome 6 - March comes in like a lion T6 par Umino

Ce tome est très bon, il fait l’effet d’une bombe, il est intéressant mais aussi oppressant. Il nous montre plein de gens qui ont tenté de tracer leur route, faire le chemin, se relever malgré tout. Il nous montre combien les apparences peuvent être trompeuses, et combien avec le harcèlement (terme qui me semble plus juste et montre plus de force que brimade, terme employé dans ce tome) peut être destructeur.
Rei et le prof qui l’a soutenu parlent ensemble du harcèlement. C’est bien, surtout pour quelqu’un comme Rei qu’il s’ouvre et discute avec d’autres personnes, il est intelligent, mais pas mal de chose il n’en prend pas forcément conscience. Il fait déjà des plans sur la comète, mais a conscience du souci que peut causer l’argent. Heureusement qu’il en parle, ce n’est pas le seul problème.
Sa famille est fière de lui, mais Akari se dit qu’il aurait mieux valu qu’elle ne fasse rien, car aujourd’hui elle souffre terriblement. Akari est devenue leur mère après la mort de la sienne, et un père absent, ça n’a pas toujours été facile, et ici elle commence à s’inquiéter, aussi des rencontres, de gérer cette situation désastreuse.
La prof d’Hina est exaspérante, et fait des remarques inappropriées, elle pratique la politique de l’autruche, comme pour sa camarade.
J’ai aimé que le prof de Rei ça l’énerve lui aussi, et combien il prenait à coeur son rôle de professeur. Même si tous les 2 pensaient à aller résoudre le problème en personne. Mais ils ont bien conscience de l’impossibilité de la chose.
J’ai aimé les très belles interventions de Takahashi et de Rei. En étant présent, la soutenant, lui donnant de l’amour, ils lui permettent de tenir le coup. La lettre de la camarade Chiho harcelée et partie est très inquiétante. Cela pose aussi la question de partir ? Fuir ? Alors qu’on a rien fait de mal.
Par ailleurs, on prend bien conscience de la situation de Rei et que le shogi est comme un refuge. Pour un autre, ça a permis de sortir de la pauvreté. Pour un autre, d’oublier sa malade et d’être traité comme un être à part entière, sans cette compassion miséricordieuse. Bref, on avance et on continue d’apprendre des choses, et de mieux appréhender les choses dans leur ensemble.
Un tome puissant !
Les chats nous font du bien et nous détendent, enfin ils n’y arrivent pas vraiment, trop de pression, trop de tensions.

March comes in like a lion - Tome 7 par Chica

Du côté du shogi, Rei continue à tracer sa route. On fait de nouvelles rencontres, on apprend à en connaître mieux.
Du côté du lycée, comme les autres membres sont en terminale, ce qu’a acquis Rei il risque de le perdre à nouveau, mais le maintien du club se résoudra de manière surprenante.
Du côté d’Hina, Akari est prête à affonter les monster parents, à défendre sa soeur, mais sa bonne volonté ne suffira pas, elle défaille. On comprend un peu mieux l’attitude de la prof d’Hina, qui n’en peut plus, de revivre ce genre de situation, que rien ne change (et c’est aberrant quand même). Un autre prof prendra remarquablement les choses en mains, et on a enfin des nouvelles de Chiho !

On montre bien les différentes positions, les différents ressentis face au harcèlement.
La harcèlement fait parti comme la dépression, le burn-out, de choses non physiques, qui sont plus difficiles pour notre chère société a accepté et toléré, et pourtant véritablement graves, importantes, une sonnette d’alarme à prendre en compte !
Hina n’est pas timide. Non, parce que quelqu’un de timide aura du mal à dire les choses, vous voyez d’autant plus le problème ?
On sent aussi combien ça mine Hina, et le message semble bien être que pour tout un chacun pour bien se construire et apprendre à vivre et travailler ensemble, il faut passer du temps avec d’autres personnes, y compris des gens de son âge.

De manière générale, on sent aussi de grosses lacunes de la société et de l’éducation. Comment des gens peuvent avoir l’idée de s’en prendre ainsi à quelqu’un d’autre ? Comment on a pu laisser faire cela ? On pratique la loi du plus fort, on a minimisé ce genre de choses, demandé des preuves, dit que c’était de la faute de la victime qui ne faisait pas d’effort, en voyant certains comportement des parents on comprenait celui de l’enfant o_O 😦 , etc. Au lieu de se soutenir ensemble, d’avancer ensemble, de polir le talent de chacun, de laisser une place à tout le monde, d’accepter les autres, d’accepter leur(s) différence(s), de ne pas juger sans savoir, etc.
Ce qui me tue aussi, c’est comment les gens ont pu ne pas intervenir, laisser faire. par peur d’être pris pour cible aussi ? Mais encore une fois, si tout le monde se lève et dit non stop on n’accepte pas ça ?!

Il a fallu des drames avant qu’on en prenne conscience, qu’on pense à agir là dessus !

Un commentaire sur « Manga Time : March comes in like a lion Tomes 5 à 7 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s