Manga Time : March comes in like a lion tome 4

Manga - Manhwa - March comes in like a lion Vol.4

Ce tome de March comes in like a lion nous permet de mieux découvrir Shimada, et le monde du shôgi.
Je suis toujours aussi partagée sur la soeur de Rei, car elle est nocive pour lui et lui fait mal, je comprends qu’il l’aime quand même et ne peut juste refuser de lui parler, sa compagnie.
C’est vraiment triste ces choix, sa réaction avec Rei, sa famille, comme quelqu’un le dit si bien on dirait vraiment une sorcière.
Rei rejoint un club d’études, comme toujours on en ressort des choses positives et négatives, le côté positif c’est de se confronter aux autres, élargir son opinion, sa vision, d’ailleurs ils en ont même des discussions enflammées. Mais c’est aussi difficile de faire face aux autres, faire entendre son opinion, voire être face à leur jugement.
Les filles remettent toujours de la bonne ambiance, et ça fait du bien, en tout cas elle aime leur famille et participe activement à son bien-être.
Shimada nous touche, il montre aussi la relativité des choses, combien on peut être bon à un endroit, mais plus commun à un autre. Il y a aussi quelque chose de vraiment dur dans les règles, c’est qu’ils peuvent être rétrogradé. Shimada fait face à ce monde avec beaucoup de courage, et le pauvre a pas mal de maux d’estomac.
On rencontre brièvement le Meijin, Soja, qui a l’air d’être un être à part, au-dessus, quand on le voit ainsi (mais peut-on juste dire ça ainsi ? et pour l’instant nous ne connaissons pas grand chose de lui).
Dans ce tome, il y a également quelques planches sublimes graphiquement *o*.
Quant à Rei, il fait de son mieux pour concilier le shogi, ses études, et faire face aux autres et leur potentiel jugement. Heureusement que des gens le connaissent et le soutiennent. Nishida est quand à lui très positif et étonnant quand il parle de son futur.

C’est beau, c’est triste, il y a de la joie, de la peine, des doutes, des succès, des échecs, et rien n’est jamais si évident que cela.
Rei gagne bien sa vie, assure son indépendance. C’est une chose positive, mais il ne doit cesser de se battre.

 

Publicités

Manga Time : March comes like in a lion tome 3

Manga - Manhwa - March comes in like a lion Vol.3

Fiche du manga

Mon avis/mes impressions :

C’est une histoire qu’on retrouve toujours avec plaisir et plein d’émotions, de bonnes comme de mauvaises viennent nous visiter. Bref, elle prend aux tripes par moment, elle vous bouleverse. On rit, on pleure, on est en colère, on est joyeux, etc.
Ce tome nous questionne sur où on se sent vraiment bien, où est notre maison ? celle du coeur, celle où est au chaud, où on se sent bien, qu’on ne veut plus quitter, qui est si douillette.
Rei ne sent pas bien au chaud dans son appartement austère et froid, mais ailleurs il se sent bien, comme chez lui, et pourtant …
Rei fait le fier, il a ses idées, il a peur de déranger, il se met en danger, il est malade, heureusement on le secoue de partout.
Il faut également qu’il assure ses matchs de shogi et ses cours, c’est bien difficile d’assurer les deux, heureusement un des ses profs passionnés de shogi l’aide beaucoup (et nous fait beaucoup rire par la même occasion). C’est aussi difficile au niveau de ses absences.
Malgré son talent, il lui reste beaucoup à apprendre, il doit prendre sur lui, se relever, apprendre de ses erreurs, s’améliorer. Ce n’est pas toujours facile et on ne peut pas toujours gagner.
Il retrouve également Goto avec qui il a un passif, ce type est assez exécrable mais malheureusement également un bon joueur de shogi. Est-ce que Rei pourra un jour le défier ? sur ce terrain là plutôt ?
Rei va également se diriger vers une proposition, car parfois on a besoin des autres, même si l’idée germe vite dans la tête de son aîné, pour la donner, proposer ce n’est pas si facile. Rei devait déjà être prêt à l’accepter, d’abord lui laisser un peu de temps pour réfléchir, accepter.
Par moment des bribes de son passé lui revienne, avant il avait une famille à lui aimante.

Manga Time : March comes like in a lion Tome 2

Manga - Manhwa - March comes in like a lion Vol.2

Mon avis / mes impressions :
Ca percute toujours autant.
On a ce réalisme cru, qui peut nous faire passer de la joie à le tristesse en un instant.
Il y a cette jeune femme, belle diablesse à la langue de vipère, qui fait parti de la vie de Rei. A vous de découvrir quel est son lien. Depuis la première fois que je l’ai rencontré, elle met mal à l’aise.
On découvre aussi comment Rei a vraiment repris le lycée après doute, comme il savait ce qu’il voulait professionnellement faire : joueur de shôgi professionnel, il n’en voyait point l’utilité. Qu’est ce qu’il l’a persuadé à revenir ? Comment ça se passe pour lui ?
Même si Rei est vraiment bon, comme tout professionnel quand il n’a pas de match officiel, il doit s ‘entraîner pour progresser, garder le niveau. Malgré tout, les échecs peuvent aussi arriver. Même lui, comme tout le monde peut perdre. Quand on est joueur professionnel, il faut apprendre à gérer ses émotions, à gérer les victoires, mais aussi les défaites. Il faut également apprendre de ses défaites, ne pas se reposer sur ses lauriers, sur ses acquis. Il faut donner le meilleur de soi-même pour ne rien regretter.
D’ailleurs, entre professionnel, même si ce n’est pas du même domaine, il semblerait qu’on se comprenne. J’ai adoré l’interaction riche qu’il a eu avec un personnage.
Le shôgi (comme un jeu d’échec japonais) concerne les 7 à 77 ans, comme on disait sur certains jeux de société, pour dire que cela concerne des gens de tout âge, c’est aussi une grande richesse !
On nous offre des pages d’explication de qualité, intéressantes pour en apprendre plus sur le shôgi et mieux l’appréhender. Je n’ai jamais eu l’occasion d’apprendre ni les échecs, et encore moins le shôgi, mais je peux quand même me délecter de l’histoire, sentir la tension, etc.
Une chose assez critique aussi : on peut passer un niveau, mais également régresser de niveau, en tant que joueur professionnel, c’est donc un métier rémunéré, ce qui veut dire qu’on peut stagner, avoir plus ou avoir moins !
Il semblerait qu’il n’ait pas tout dit aux filles. Une surprise de taille les attend
!
Le shôgi est aimé et apprécié par une bonne partie de la population japonaise, bien sûr tout le monde ne passe pas professionnel. Mais quand Hina demande à apprendre, c’est un beau et touchant moment. Je vous laisse découvrir pourquoi, comment, qui participe.
Nikaido est certes riche, mais encore une fois il m’a impressionné et touché, on découvre un talent caché. Il met beaucoup d’effort dans ce qu’il fait et ne laisse pas tomber Rei !
Les 3 soeurs nous offrent de nouveaux moments, instants de vie beaux, touchants, qui font du bien au coeur.
En match, on se retrouve également face aux gens. Il faudrait également réussir à ne pas être déstabilisé
. Rei va livrer un match contre un senior, aussi touché par cette personne tenace qui fait du shôgi depuis 40 ans, que troublé, également par la situation (à découvrir lors de la lecture XD). Comment cela va se passer entre eux ? Que va faire le senior ?

Le tome 3 est prévu pour le 21 avril.

Manga Time : March comes in like a lion Tome 1

Manga - Manhwa - March comes in like a lion Vol.1

Résumé :
Rei, 17 ans, est un joueur professionnel de Shogi (jeu d’échec version japonaise). Mais Rei est aussi un adolescent meurtri par la mort de ses parents et de sa petite soeur. Alors qu’il vit une vie de solitaire, il fait la rencontre de trois soeurs qui vont lui redonner le goût à la vie. A leur contact il va petit à petit ouvrir les yeux sur lui-même et sur les personnes qu’il rencontre sur son chemin. Il s’ouvre au monde mais découvre aussi la difficulté du chemin qu’il a choisi de suivre.

Disponible en numérique

Mon avis/mes impressions :
Le trait de crayon est agréable et percute par moment.
L’histoire est bien plus profonde qu’il n’y paraît au premier abord, prenante, intéressante. On aborde pas mal de sujets et de problèmes.
Quand on commence le manga, on a un peu l’impression de commencer en plein dedans, et petit à petit on va tout retracer.
On passe de la joie à la tristesse.

Le manga n’est pas réservé non plus qu’à des amateurs de shôgi, il y a beaucoup de choses autour et aussi une raison d’être aussi à fond là dedans.

Les 3 soeurs sont l’élément fraîcheur de l’histoire, celles qui nous permettent de sourire, de vivre, de retrouver goût à la vie. Et pourtant, elles n’ont pas une histoire si facile que cela. On sait au courant de ce premier tome comment Rei Kiriyama a fait leur connaissance, on apprend aussi le surprenant « métier » d’Akari.

Akari et Rei doivent « survivre », trouver de l’argent !

Ce manga a un côté mature, réaliste, percutant !

Lors de sa jeunesse Rei a vécu une tragédie. Alors qu’il était grandement menacé, il s’est raccroché à un dernier espoir. Alors qu’à partir de ce jour, la vie aurait pu lui sourire, des ombres terrifiantes planaient. Cet homme gentil, bon lors de la première rencontre que j’ai eu avec lui est à fond dans le shôgi et a déjà 2 enfants.

Rei a grandement souffert de la perte de toute sa famille, et de l’évolution de la situation. Comment se faire une place ? Il a concentré tous ces efforts dans le shôgi quitte à y perdre quelque chose, une partie de sa vie, de son enfance, pour toujours être considéré et aussi devenir joueur professionnel au plus vite pour pouvoir être indépendant.

Des situations à vif, qui écorchent à vif.

Sa rencontre avec les soeurs va mettre du soleil dans sa vie.

On fait également déjà la connaissance dans ce 1er tome, d’un jeune adversaire qui s’impose. Malgré sa richesse, tout n’a pas été facile pour lui non plus, et pas seulement car il continue de perdre contre Rei. On peut en tout cas admirer sa persévérance.

Rei, comme le shôgi et les rencontres lui prennent beaucoup de temps se retrouve également avec beaucoup de retard, d’absence en cours. Au départ, il avait aussi décidé de ne pas aller au lycée.
On fait la connaissance d’un professeur qui s’intéresse au shôgi, il fait attention à Rei, l’encourage, l’aide dans la mesure de ses moyens, il est aussi assez drôle.

Un premier tome déjà bien riche 🙂
et l’éditeur nous a déjà sorti le tome 2
Il y a également une recette de cuisine offerte par l’éditeur pour chaque tome, le 1er premier tome est au prix spécial de lancement pratiqué sur tous leurs premiers tomes en ce moment.
Je suis un peu triste qu’on ait pas une pensée pour les gens qui prennent en numérique.
En tout cas, la lecture est très agréable ❤

On a également l’anime qui est en cours de diffusion en France actuellement 🙂