Manga Time : Blue Period Tome 1 (Fiche)

Manga - Blue Period

Edition : Pika
Dessin : YAMAGUCHI Tsubasa
Scénario : YAMAGUCHI Tsubasa
Traducteur : LEJEUNE Nathalie
Seinen : 1 tome en France, 9 au Japon. En cours.
Genre : Tranche de vie, Emotions
Prix papier : 7.50€
Prix numérique : 4.49€

Hello livre : J’ai eu un bon feeling sur ce nouveau manga, autant pour a journey beyond heaven cela va s’expliquer assez facilement, là moins. Dès le départ, il m’a tapé dans l’oeil. D’ailleurs ça était le parcours du combattant pour attendre sagement son accès et fuir tous les avis et cie.

Malheureusement, je n’ai pas de joli kit presse de folie à vous montrer.

Résumé :
Yatora est un lycéen studieux à qui tout réussit, avec un comportement un peu spécial. Pourtant, il ressent depuis toujours une impression de vide en lui. Jusqu’au jour où, par hasard, il tombe sur un tableau qui le subjugue littéralement… Très vite, Yatora réalise que peindre est le seul moyen de faire passer ses émotions et de se révéler. Cet événement le pousse à se livrer corps et âme à la peinture pour tenter le concours d’entrée de la plus sélective des écoles de Beaux-arts !

Mon avis/Mes impressions :

« Blue Period » fait partie des licences manga que j’attendais le plus. C’était juste un feeling, l’aura qu’il dégageait, ça me donnait envie de le découvrir et ceci même si le thème n’allait pas être le plus parlant pour moi, mais avait une couleur prometteuse.
Sans doute ce trait, cette passion, cette concentration sur la couverture n’y sont pas pour rien.

Je dois dire que la première chose c’est que je ne voyais pas du tout Yatora comme ça. Il m’a d’abord déçu, puis je me suis attaché à lui. Il a soulevé bon nombre de questions importantes et intéressantes.
Il n’est pas vraiment banal. Il entre dans une certaine norme pour ses relations sociales, et pourtant il a également d’excellents résultats scolaires.
Il fait ce qu’on attend de lui, il s’adapte aux gens, et au début il n’a pas vraiment de passion, rien ne l’emporte.

Mais une fois qu’il va franchir les portes du club d’art, le tout un peu par hasard et suite à un oubli, sa vie va changer à jamais, même s’il va devoir faire des choix compliqués, difficiles.
Ne peut-il pas seulement se contenter de l’art comme un loisir à côté ? Cela n’a rien de sûr comme parcours. Sauf que rien ne l’est vraiment.
Il se livre à des conversations très intéressantes avec l’enseignante, qui est une femme formidable. Son enseignement est vraiment très intéressant, percutant, tout comme ses réponses. Elle conseille, et sait également prendre du recul et les guider ailleurs si c’est nécessaire ou peut les aider.

Le graphisme est sympathique, et à certains moments il devient magnifique et nous emporte. Yatora et le lecteur apprennent une foule de choses sur l’art, sur plein d’éléments le concernant, c’est très intéressant. J’imagine que ça peut être perçu différemment, mais personnellement je trouve ça vraiment bien.
Nous nous questionnons entre autres sur l’avenir, la voix à suivre, le talent, les efforts, mais également la passion. Tout va au-delà des mots, et des sentiments passent à travers le dessin, les créations, où ils mettent une part d’eux-mêmes.

Yatora progresse beaucoup, teste, apprend, pense. Il se confronte également aux autres. Mais surtout il a trouvé quelque chose qui lui fait plaisir, qui lui donne envie de faire des efforts, qui lui permet de s’épanouir.

La dernière chose c’est que certaines réactions de ses proches le soutenant faisaient chaud au cœur.

C’est passionnant et prometteur.

A savoir : On va avoir un anime. Yeah ! *lance les confettis*

Le petit détail sympa : Chaque chapitre s’intitule Pinceau (puis le numéro)

Graphisme

J’ai beaucoup aimé, comme j’ai dit prometteur, passionnant, j’attends la suite de pieds ferme pour que ça se confirme, c’est du seinen, on a plein de précisions sur l’art, plein de jolies réflexions (également sur la vie). Evidemment si vous cherchez purement de l’action et que les détails ça vous passe au-dessus de la tête, ça le fera moins. Si je prends du recul, je me dis pour les gens mûrs, aimant réfléchir, appréciant le seinen, des récits plus mûrs. Pas pour les plus jeunes, ou si vous n’êtes pas dans le bon mood.

Je parle de thème non parlant, car si on me parle art, sport IRL, ça le fait moyennement, puis j’ai toujours un peu ce poids de la société. Si jamais vous avez un doute, ma rationalité prédomine.

La façon de se comporter de Yatora est intéressante et prête à s’interroger, il le ressent aussi ce poids de la société et à trouver sa manière de faire, si l’on peut dire.

A mes collègues : maintenant, je peux passer. J’arrive dans les prochains jours, n’hésitez pas à me rappeler que vous avez écrit dessus.
A Tachan : Hâte que tu le découvres et me fasse tes premiers retours 😉

Réflexion : passion, sentiment
Du coup, lui on va ressentir la passion qu’il met dans ses dessins.
Ca me fait penser c’est quelque chose que vous ressentez dans mes chroniques par moment ? dans cette forme de partage.
Au début, j’évitais le côté trop personnel (enfin ça j’évite quand même, on est en public), sentiment, aujourd’hui je vous donne parfois des indications, ou vous dit comment j’ai pu le ressentir en tant que personne.

9 commentaires sur « Manga Time : Blue Period Tome 1 (Fiche) »

  1. Ça y est je l’ai enfin lu, ouf !
    J’ai beaucoup aimé ce démarrage mais ce n’est pas le coup de coeur attendu. J’ai trouvé l’ensemble un peu froid, lisse, trop calibré par moment. Il m’a manqué la passion, la touche de folie que je ressens habituellement avec ce genre de titre et j’ai trouvé le dessin très classique sans rien qui sort du lot à part l’idée de faire dessiner les oeuvres par de vrais artistes IRL.
    Mais en positif, j’aime le fait que ce ne soit pas simple pour le héros, qu’on voit son parcours, qu’il fasse des rencontres. La prof a de bonnes réflexions et le héros aussi du coup. C’est prometteur mais je m’attendais à une claque plus forte ^^!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton retour 🙂
      Ok. Ahh
      Oui, c’est prometteur, et on n’a plus qu’à confirmer.
      C’est aussi moins fort chez moi que chez d’autres, mais je m’attendais pas non plus à une claque monumentale, puis j’ai fuis tous les posts/avis avant de le lire ^^’
      Très bon, mais pas de claque monumentale, j’irai pas jusque là. Affaire à suivre, et j’ai ce besoin de confirmer. Mais ça a quand même dû m’atteindre plus que toi alors.
      « La prof a de bonnes réflexions » On est d’accord

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s