Lecture Time : La Ville Sans Vent Tome 1 (Fiche)

Couverture La ville sans vent, tome 1

Auteur : Eleonore Devillepoix
Editions : Hachette
Prix papier : 18€
Prix numérique : 12.99€
Sortie le 03 juin 2020
Genre : Fantasy
442 pages

C’est une autrice française ^^
Il est prévu en deux tomes.

Résumé :

A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d’Arka, une jeune femme à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Mon avis/Mes impressions :

Eleonore Devillepoix nous offre un voyage comme aucun autre dans « La ville sans vent« .
Déjà, la couverture est sublime, et mes yeux ne se laisse pas de le regarder.
Le livre est très bien construit, et c’est tout un univers à appréhender, ce qui n’est pas forcément facile au départ.
Les noms des personnages, le nom de la ville, etc.
N’oubliez pas que vous avez un glossaire à la fin pour vous aider également à vous resituer.

Le seule problème pourrait être la fin du livre qui est assez magistrale elle aussi. Avec Eleonore, nous avons plein de surprises.
Seulement, où est la suite ? Il va falloir attendre. Si nous avons répondu à un certain nombre de questions, il en reste encore énormément.

Tout au long de ce livre, le lecteur est amené à vivre de multiples aventures, et à faire sien tout doucement ce monde.

Nous sommes donc à Hyperborée, la ville sans vent (oui ça de l’importance). Une ville régit par tout un système, où la magie existe.
Il est intéressant de voir comment cela fonctionne, ce qu’il se passe, et là aussi le lecteur a de quoi être bien étonné par moment.
Notamment quand il en apprend un peu plus sur le Basileus, celui qui règne sur le tout.

Nous y allons lentement mais sûrement, de quoi faire connaissance. Nous découvrons donc Lastyanax, un jeune mage prometteur de 19 ans.
Il va passer la dernière étape de sa formation. Un jeune homme intelligent, rigoureux, qui a dû beaucoup se battre pour avoir cette place, et défier le système.
Il n’avait pas sa famille pour l’aider, et pour accéder au niveau où se passe l’attribution ce fût compliqué aussi.

Les voyages se font à dos de tortues. Le lecteur aimerait sans doute y faire un petit tour aussi.

Lastyanax se retrouve en lice pour une promotion, et pas des moindres, notamment suite à la mort de son mentor, ce qui libère le poste, mais ce n’est que le début d’une terrible énigme à résoudre.

Arka arrive à Hyperborée, sans rien connaître de cette ville sous un dôme, de cette ville sans vent. Elle a déjà vécu pas mal de choses, et semble se débrouiller pas mal, surtout qu’elle n’a que 13 ans. Son passé reste un mystère qui se dévoile à nous au fur et à mesure.
Elle est très vite attachante, par contre elle n’est pas du tout amie avec l’orthographe XD.
Elle est également à la recherche de son père, qu’elle sait mage.

Par un concours de circonstances, ces deux personnes qui n’avaient rien vraiment de leur côté pour avoir accès à la formation de mage vont faire connaissance, et même s’attacher l’un à l’autre.
Arka va nous faire vivre de grandes aventures. Elle n’a pas la langue dans sa poche, et elle ose.
Elle va tout défier et se retrouver dans l’attribution, un peu par hasard. L’attribution était le concours pour être sélectionner pour la formation de mages.

Le style d’écriture, ainsi que l’univers sont très plaisant, intéressant, et font que le lecteur se retrouve pris dans l’histoire.
La construction est également très intéressante et semble bien pensée, jusqu’au bout des ongles.

L’air de rien est abordé pas mal de choses : la lutte des classes, la corruption, la place de la femme, …

La place de la femme est notamment abordé à travers Arka, mais également Pyrrha, qui est une collègue très douée de Lastyanax. D’un côté, on voit que cela les dérange de confier du pouvoir aux femmes, de les reconnaître comme égales aux hommes.
Et de l’autre Arka et Lastyanax symbolisent ce côté lutte des classes, égalité des chances, vu qu’ils ne viennent pas d’une grande famille de mages, ni même du niveau où sont les mages.
De surcroît Arka est une étrangère.
Et nous avons également le côté corruption politique, drogue, vouloir garder le pouvoir à tout prix.

J’ai eu un coup de coeur pour l’univers, la plume.
Une très bonne lecture.
Si vous aimez la fantasy, c’est un livre que je vous conseille, qui en plus aborde pas mal de thématiques.
Par contre, la fin risque de vous frustrer. Ce sera une duologie. En commençant, je croyais que c’était un tome unique d’ailleurs.
Je pense que par contre la dernière partie a de quoi vous tenir en haleine jusqu’à la dernière page et vous coupez le souffle.

Les chapitres ont un sous-titre
Puis à l’intérieur des petites parties avec le prénom de la personne du point de vue de laquelle on va se placer.
Petits détails sympathiques :
-> la façon dont est écrit le titre, surtout le mot « sans »
-> La jolie façon de présenter le titre du chapitre et du personnage du point de vue duquel on se place
-> Des morceaux de texte en italique

Cela peut demander quelques efforts d’appréhender l’univers, et de s’habituer aux noms des personnages, de la ville, etc.
Mais c’est un investissement qui vaut le coup, et un univers totalement à part, même s’il peut avoir des inspirations.

Nous avons donc différents points à éclaircir : le mystères des origines d’Arka, et la mort mystérieuse du mentor de Lastyanax.
Oui, nous avons même des airs de thriller.

Ses mots de remerciement sont aussi sympathiques où elle parle de sa passion et la magie qu’à dégager Harry Potter, mais rassurez vous si cela peut être inspiré c’est positivement, de manière innovante avec ses propres codes.
Elle parle aussi de toute la chaîne du livre, y compris les lecteurs qui permettent aux livres de vivre, d’être découvert.

Le petit truc en plus. Si vous n’êtes toujours pas convaincu ou curieux, mais c’est à vos risques et périls [Spoiler Arka]Arka est une Amazone[/spoiler].

Merci à Netgalley et Hachette pour ce beau voyage.
Dès que j’ai pu, je me suis mise dessus.
Je rêve d’en voir une adaptation
La suite semble très prometteuse également.

Coup de coeur pour l’univers <3.

Citations :
« La vie est si fantasque qu’on s’étonne parfois de la voir se conformer, malgré les hasards et les incertitudes, à un plan décidé des années auparavant. »
« Last, pour quelqu’un d’aussi affûté, tu manques cruellement de sagacité sur le plan émotionnel. »
« Lastyanax avait toujours tiré une grande fierté de sa capacité à lire en quelques secondes des pages entières et à en retenir le contenu. »

Aperçu :

 

 


Et vous ? Il vous tente ?

13 commentaires sur « Lecture Time : La Ville Sans Vent Tome 1 (Fiche) »

  1. Je l’avais repéré, mais je croyais également que c’était un one-shot. Et vu la fin, j’ai l’impression qu’il serait peut-être préférable d’attendre que soit annoncée la sortie du tome 2 avant de me lancer… ou pas parce que le roman semble avoir de sacrés atouts que ce soit au niveau du fond ou de la forme.

    Aimé par 1 personne

    1. Cela me rassure ^^
      Je comprends ton dilemme ^^ L’essentiel c’est que partes à sa découverte.
      Après on a les réponses qu’on attendait de ce tome, ça c’est très bien.
      Oui clairement pour le fond et la forme.

      Tu vas me dire on a l’habitude aussi d’avoir des fins où on aimerait bien la suite tout de suite XD

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s