Manga Time : La lanterne de Nyx Tome 1 (Fiche)

Manga - Lanterne de Nyx (la)

Lanterne de nyx visual 1 Lanterne de nyx visual 2

Edition : Glénat
Titre japonais : Nyukusu no Kakutô
Dessin :  TAKAHAMA Kan
Scénario :  TAKAHAMA Kan
Seinen : 2 tomes en France, en cours. Terminé en 6 tomes au Japon.
Genre : Fantastique, Tranche de vie
Prix papier : 10.75€
Pas d’édition numérique.

Résumé :

1878, la France fait rayonner sa puissance industrielle et culturelle en organisant des expositions universelles, tandis que le Japon s’ouvre au monde après 200 années d’isolationnisme. À Nagasaki, Miyo, orpheline qui a pour seul talent le don de clairvoyance au travers des objets qu’elle touche, parvient à trouver un emploi chez Vingt, commercialisant des objets importés d’Europe. Au contact de l’Occident, elle découvrira un monde nouveau qui la conduira jusqu’à Paris…

Dans cette série en 6 tomes, Kan Takahama continue d’explorer la découverte du monde occidental par les Japonais, thème déjà évoqué dans Le Dernier envol du papillon et Tokyo, amour et libertés, mais ici rendu encore plus accessible via le regard de la jeune Miyo.

Mon avis/Mes impressions :

Une lecture seinen, tranche de vie, qui ne va clairement pas plaire à tout le monde, surtout si vous êtes à la recherche d’action. Mais pour ceux aimant la culture japonaise, la douceur, le mystère, les beaux dessins, il va être une belle échappée.
Et surtout, c’est le genre de lecture qui peut faire venir des gens ne lisant pas habituellement des manga.

Nous allons être dans un Japon, un peu confronté à l’Occident. Les choses changent que les gens le veulent ou non. On va nous parler des progrès technologiques, qui moi ont tendance à me mettre des étoiles dans les yeux, alors que oui tout le monde ne le vit pas forcément bien. Ainsi nous entrons dans l’Histoire, nous parlons de l’Exposition Universelle, et nous découvrons machine à coudre, phonographe, robes etc.
Il y a quelques explications bienvenues, malheureusement pour moi certaines sont trop petites et me piquent, massacrent les yeux quand j’essaye de les lire. Le plus gros point noir de ma lecture, personnel.
Il y a également les petits points sympathiques : le cabinet de Takahama qui entrecoupe les chapitres.

Nous n’aurons clairement pas tous la même sensibilité sur ce titre.

C’est aussi l’occasion de rencontrer Miyo, mais aussi le propriétaire de la boutique et son assistant. Miyo qui est la jeune femme de la couverture est extrêmement attachante.
Le trait est fin, délicat, et le manga est plus grand que d’habitude, pour mieux s’en délecter, apprécier le graphisme.

De plus Glénat a eu la bonne idée de commencer avec quelques pages couleurs, et même de nous mettre une histoire dans l’histoire. Car nous allons remonté de quelques années.

Miyo est orpheline, elle est très douce, adorable, volontaire, mais son oncle et sa tante ne sont pas très tendres avec elle.
Par chance, elle va tomber sur cette boutique. Elle a également un don qui va donner la touche fantastique : elle peut voir le passé et le futur d’un objet en le touchant.
Ce qui m’a surtout marqué c’est combien elle se sent inutile, incapable, pourtant avec la bonne personne, Momotoshi, le propriétaire de la boutique, elle s’épanouit. Il lui apprend bien et en même temps, elle peut faire de plus en plus de choses. j’ai adoré la voir s’épanouir.

Ganji, le collaborateur, a un air un peu bourru, mais ne semble pas si méchant que cela.

Nous allons également en découvrir de plus en plus sur tous ces personnages. Momotoshi semble cacher certains points. Et nous avons hâte d’encore plus en découvrir sur eux.

Un premier tome très intéressant, sur un graphisme très doux. Miyo est extrêmement attachante, et commence à déployer ses ailes telle un papillon. Grâce à Momotoshi, elle découvre plein de nouvelles choses, ce que le progrès technologique va pouvoir apporter.
La partie historique, progrès technologique est très prenante et intéressante.
Voir s’épanouir une jeune femme comme Miyo est très agréable.

Comme vous le voyez, ce titre m’avait envie de mettre ma lanterne japonaise avec.

Je vous laisse également lire l’avis de I believe in Pixie Dust.
et les lectures de Sophie.

Titre :
Nyx est est la déesse de la nuit dans la mythologie. Elle est issue du vide originel, ou de Chaos. Nous remercions tous Tachan pour sa contribution. Du coup, on peut mieux voir le lien avec la lanterne. Mmh … Nuit / Lanterne -> éclairé … les progrès technologiques qui éclairent le chemin ?

J’ai bien sûr très envie de lire le tome 2, malheureusement je ne sais pas quand j’y aurais accès.

 

Publicités

5 commentaires sur « Manga Time : La lanterne de Nyx Tome 1 (Fiche) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s