Point pumpkin autumn challenge 2017

Hello,

Il est temps de faire le point sur ce challenge, mon 1er, il me semble 1ère année d’existence et organisée par guimause et j’ai beaucoup aimé 🙂

Souvenez-vous, on en a parlé ici

En tout cas, j’ai tout lu :), et même plus, surtout que les survival game rentre vraiment bien dedans.

Menu Automne frissonnant

Hurlons dans les bois

Résultat de recherche d'images pour "la fille du train"

Oui, j’ai complètement manqué de temps pour faire l’article -_-
Mais j’avais écrit un petit quelque chose sur babelio :
J’ai beaucoup aimé. C’est un très bon livre et thriller. C’est aussi un livre qui fait très mal car il montre combien on peut sombrer, combien tout peut changer en un claquement de doigt. La dernière partie est sous haute tension.
j’aime aussi beaucoup l’idée de départ du train qui passe, les images, la vie qui défile, et que de regarder par la fenêtre permet d’entrer un bref moment dedans, c’est aussi glaçant. Personnellement, je n’aimerai pas laisser entrer n’importe qui dans ma vie, donner l’accès à monsieur/madame tout le monde.

Résultat de recherche d'images pour "friends game tome 1"

Je m’étais mis le 1er tome d’un survival game qui questionnait la valeur de l’amitié plus que jamais !
Ah ok, je ne l’ai pas encore écrite ici non plus.
Un nouveau survival game que j’entame qui questionne la valeur de l’amitié. L’amitié pourra-t-elle être supérieure à l’argent ?
On a besoin de l’argent pour vivre, pour bien vivre, voire être reconnu etc
Mais rien ne peut acheter l’amitié.
Le survival game est bien pensé et bénéficie de beaux dessins. La couverture a également un effet très joli et agréable au toucher.
Ils sont différents, de niveau social, de caractère, mais ils sont amis, avec des hauts et des bas. Seulement ici, dès le début l’amitié est mise à rude épreuve. Dès que le doute s’installe, il devient difficile de faire confiance, on a peut d’être le dindon de la farce, de se faire avoir, ce n’est déjà pas évident en soi d’accorder sa confiance à quelqu’un, que cette personne sache des choses sur nous.
Même s’ils voulaient bien faire, certaines règles vont largement compliquées les choses.
Dans ce premier tome, qui introduit la série, on apprend à connaître le groupe d’amis, on les voit se faire enlever alors que chacun croyait retrouver un autre membre du groupe. La première difficulté accepter de contracter la dette. Ils la partagent tous, mais devoir de l’argent, avoir des dettes c’est difficile, rien que moralement. Mais qui les a trahit ? Qui a volé l’argent ? Qui a contracté cette dette ?
Sous des apparences de jeux simples, les choses vont sévèrement se corsées, et finalement rien ne sera vraiment simple.
Le 1er jeu est le jeu du kokkuri, ils doivent tous répondre à une question simple, s’ils disent tous la même chose et que c’est la bonne réponse c’est gagné, mais si une diffère c’est la minorité qui compte. Tout le monde lit tour à tour sa question sans avoir le droit de parler, mais ils perdent encore et encore, quand vient le tour de Yuichi et qu’on voit la feuille comme lui on est pris de doutes violents.
Le 2ème jeu sera un jeu de plateau et de médisances, qu’on entame à peine.
Il se pose la question de qui les a enlever ? pourquoi eux ? Qui d’autres est concernés ? Qui est derrière tout cela ? Quelqu’un paye pour ça ? D’autres gens sont concernés.
Même s’ils sont amis à la base, quand le doute s’installe, rien ne va plus. Surtout qu’on ne peut pas vérifier grand chose par écrit (malgré une bonne idée de Yuichi). On peut se dire les choses par oral, mais qui dit que c’est la stricte vérité ?
Le 1er jeu n’était déjà pas évident et instillé le doute, seulement le 2ème jeu monte le niveau encore d’un cran. Alors qu’au début, ils sont prêts à se soutenir, y arriver ensemble, dès qu’ils commencent à avancer case par case et se rendre compte d’un détail, ça fait très mal, et un commence à vraiment écrire.
Comme souvent, on peut penser au dilemme du prisonnier. S’ils se soutiennent tous, tout ira bien. Ici, juste plus lentement. Mais quand le doute s’installe, c’est tellement plus compliqué, comment faire confiance à l’autre, le connait on vraiment, il y a ce désir de s’en tirer à moindre frais aussi, cette peur de se retrouver le dindon de la farce, trahit.
Le 2ème jeu risque d’être dur à supporter moralement, selon les révélations et instillera sans doute encore plus de doutes et de méfiances.
Un début prometteur, de bons questionnements, un jeu vicieux et cruel, de beaux dessins.

et enfin
La crypte des morts vivants
Résultat de recherche d'images pour "zombillénium tome 1"

Tant qu’à faire, j’ai lu les 3 🙂
Résultat de recherche d'images pour "zombillénium"
Très sympa, très décalé, plein de surprises. Avec des références marrantes.
Par contre, il a moins bien supporté la relecture du tome 1. Le tome 1 reste le meilleur. La sorcière aussi XD. Sympathique à lire, il m’a manqué le truc en plus.

Et donc qu’ai-je lu que je peux aussi intégrer. Grande question, n’est-ce pas ?!
On continue à frissonner

Manga - Manhwa - Innocent - Rouge Vol.3Manga - Manhwa - Real Account Vol.5Manga - Manhwa - Dilemma Vol.7Manga - Manhwa - Dilemma Vol.8Manga - Manhwa - Perfect Crime Vol.4Manga - Manhwa - Sky High Survival Vol.6Manga - Manhwa - Sky High Survival Vol.7Manga - Gambling SchoolManga - Manhwa - Gambling School Vol.2

 

Menu Automne douceur de vivre

Manga - Manhwa - Enfant et le maudit (l') Vol.3Manga - Frau FaustManga - Manhwa - Somali et l'esprit de la forêt Vol.3Manga - Manhwa - Fire Punch Vol.3Manga - Manhwa - The Ancient Magus Bride Vol.7Manga - Manhwa - Flying Witch Vol.4

Entre thriller et douceur/romance
Résultat de recherche d'images pour "a good girl"

Voilà pour ce qui me semble coller 🙂
Ceux ajoutés, tous les avis sont disponibles !

Ah oui, une acquisition qui aurait pu coller mais pas eu le temps de la lire

Ce que j’ai acquis à cause du groupe et feuilleté (je leur envois la facture ? XD)

Et encore, il y avait d’autres choses tentantes !

La très jolie campagne ulule à laquelle j’ai participé :

Publicités

Cold Winter Challenge 2017

Bonjour tout le monde

2 ème année pour moi avec ce challenge 🙂

Voyez l’enthousiasme de Margaud 🙂 en vidéo ou sur son blog.

Pour un meilleur partage un groupe FB est disponible.

Du 1er décembre au 31 janvier, on se cale sous les couvertures, on se met dans un cocon, sous le plaid, avec de la boisson chaude ou alcoolisé (pour se réchauffer) et c’est parti !

Voici les jolis menus et les règles :

  • La magie de Noël : lire un livre en lien avec cette fête (de près ou de loin)
  • Flocons magiques : lire un livre du genre fantasy, fantastique…bref magique, mais pas forcément en lien avec Noël ou l’hiver.
  • Marcher dans la neige : lire un livre de natur writing, de littérature de voyage
  • Stalactites ensanglantées : lire un polar/thriller qui se passe durant l’hiver, où durant une période froide
Le but est de choisir 1 menu minimum et de remplir la condition de lecture du menu choisi. Ou de choisir plusieurs menus. Pour le reste de votre PAL vous êtes totalement libre (froid ou pas, Noël ou pas).
La période de fin d’année est une période où j’adore faire correspondre mes lectures et mes visionnages (du moins en partie).
Par exemple, en ce moment, quand j’ai de la neige dans un film, un visionnage, je suis bien contente 🙂
L’an dernier, je m’étais déjà bien amusée j’en parle ici et
Comme toujours, je ne me fixe rien vraiment mais voici mes premières idées.
J’ai commencé en douceur avec celui là :
Résultat de recherche d'images pour "l'enfant, l'hiver et la baleine"
Et mon petit avis au passage :
Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de lire le 1er tome, mais celle de lire ce second tome qui tombe à point nommé et m’offre de la neige.
Les couleurs sont sympa, le graphisme est pas trop mal mais ne s’inscrit pas trop dans ce qui me plaît vraiment.
L’histoire qui nous est contée est tendre et mignonne, ça aurait pu être bien pire, mal finir, mais ici c’est de la douceur, de l’entraide et revoir son amie, même si son amie est une baleine.
Les paysages d’hiver sont un régal à voir surtout en plein mois de décembre :).
Noé vit avec son papa et ses six chats. Il voit son amie la baleine mais ce n’est jamais elle, et un jour son papa ne revient plus, il croit le voir et part le chercher.
Une lecture parfaite pour cette saison.
Le livre que j’ai commencé et j’en suis très contente, depuis que jiji parle avec des étoiles dans les yeux de Lucinda Riley et moi qui n’avait pas encore eu l’occasion de lire un de ces livres :
Résultat de recherche d'images pour "l'ange de marchmont hall"
Je ne suis qu’au début, et voici en exclusivité avec le groupe FB mes premières impressions : Pour l’instant j’aime beaucoup. Je trouve la couverture parfaite, très jolie, de saison, très bien pour le CWC. Je suis au début mais j’ai noté un style agréable, neige, période de noël, tragédie qu’on ignore encore, une personne d’un certain âge et là on revoit ses jeunes années dans une période pas facile. Ce sera mon premier Lucinda Riley.
Résultat de recherche d'images pour "Voilà l'hiver"
Je l’ai déjà lu une fois, mais je vais le relire, prendre un peu de recul et écrire mon avis, au moins sur babelio et le présenter au groupe FB.

Mes repérages :Résultat de recherche d'images

J’en attends pas grand chose, mais de passer un petit moment sympathique avec ces bonhommes de neige, série en 4 tomes.

Couverture Le pays des contes, tome 3 : L'éveil du dragon
Je n’ai pas eu ma dose et quoi de mieux que des contes en cette période.
Lui, parce que ça faisait aussi un peu conte de fée, mais je ne sais pas s’il s’intègre par contre :
Résultat de recherche d'images pour "coffee vanille tome 2"

 

Et j’aimerai enfin lire un magic mirror, depuis le temps qu’ils me font les yeus doux, dommage qu’on ait pas une histoire de reine des neiges d’ailleurs XD
front

J’aimerai enfin continuer les chroniques lunaires, mais dommage je n’en suis pas à Winter
Couverture Chroniques lunaires, tome 3 : Cress

Ca pourrait être sympa d’essayer celui là
Couverture Flocons d'amour

Et j’aimerais beaucoup tenté celui là aussi

Résultat de recherche d'images

Un tout mignon qui me fait de l’oeil et devrait bientôt être là :
Quatre Lapins Et Les Écharpes Fantastiques (Les)   de WATARI Mutsuko

Un que j’aurai bien voulu
Le Noël enchanté de Noisette

Et lui *o*, heureusement il est bien là lui.

Résultat de recherche d'images pour "cordonnerie de l'ours polaire"

J’espère trouver d’autres albums à mettre dedans !

Et cette petite beauté que je veux lire !

Voilà, pour ceux auxquels j’ai pensé sur le coup, de toute manière vous verrez fur et à mesure sur les réseaux sociaux, puis avec les articles (si tout va bien), et on devrait faire un point à la fin.

Cinéma Time : Ce qui nous lie & Avant d’aller dormir

Dire que je n’ai toujours pas eu le temps … donc faisons au moins ces 2 là, peut être les autres en quelques lignes, ou pas, j’y réfléchis. Un avis ?

Voilà déjà 2 films qui valent le coup d’être vu

Résumé :
Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent

Fiche SB

Mon avis/mes impressions :

C’est assez impressionnant pour le noter mais nous voilà avec un bon film français, les choses sont bien abordées et avec intelligence, ça peut rappeler des problèmes que tout le monde peut avoir à affronter, déjà tout le monde vit, fait des choix de vie. Sous fond de vignoble, de saisons qui défilent telle la vie, et de flashback de l’enfance, un film intelligent, intéressant, qui nous touche en plein coeur.

La musique qui risque de vous trotter dans la tête

Nous avons 3 frères et soeurs, chacun a fait des choix de vie. Un est même parti à l’aventure, fuite, envie d’ailleurs, un peu tout ça finalement.
Ils ont grandi, mais des choses de leur passé leur reste en travers.
Ils ne sont pas non plus les plus à plaindre, pourtant la succession avant d’avoir l’argent reste houleuse, fait ressortir des choses de l’enfance, on se dit des vérités, on se confronte, on fait le ménage dans sa vie, on décide d’où on veut aller maintenant et on avance !
Dans le film, nous avons le droit à un très joli défilé des saisons, nous avons également des histoires autour du vin, c’est particulier, et on rentre un peu dans comment ça se passe. Vendange, goûter le vin, etc. On les revoit aussi enfant, ça donne plus de puissance au film, ça permet de mieux rentrer dans cette famille.
Les choses sont abordées avec une grande justesse, et plein de choses peuvent parler à plein de monde. Une grande force de ce film.

 

Résumé :
Christine Lucas est amnésique depuis quatorze ans, depuis qu’un grave accident l’a laissée sans mémoire.
Tous les matins, elle se réveille en ayant oublié tout ce qui lui est arrivé la veille, sans identité, et se croyant encore une jeune femme de 20 ans.
Jour après jour, aidée de son mari, elle doit tout réapprendre, tout en sachant qu’elle ne se souviendra plus de rien le lendemain. Son mari la soutient du mieux qu’il peut, ne ménageant pas ses efforts pour l’aider à supporter cette situation.
Un matin, le téléphone sonne : il s’agit de son médecin, le docteur Nash, qu’elle voit en cachette de Ben, et qui l’aide à reconstituer le fil de sa vie et de ses souvenirs grâce à un journal vidéo.
Bientôt, Christine découvre que tout, dans son existence, n’est que mensonges et interrogations. Qui est-elle ? Que lui est-il réellement arrivé, quatorze ans plus tôt ?

Adapté du livre Avant d’aller dormir de S.J. Watson

Fiche SB

Mon avis/mes impressions :

Ce film est assez inédit tout en alliant des thèmes connus : l’amnésie & le jour qui recommence. Rien que pour son idée originale et intéressante, il mérite qu’on s’y arrête.

Nicole Kidman incarne donc cette jeune femme : Christine, qui chaque matin se réveille aux côtés d’un inconnu, qui lui dit être son mari. Vous imaginez ?
Autant pour elle qui ne se souvient de rien, qui naît comme « vierge » chaque jour que pour les proches qui sont oubliés, doivent se répéter, combien la situation est difficile.
Par un concours de circonstance, elle finit par suivre une thérapie. Son psy l’appelle chaque matin pour lui expliquer. Elle a fait également dans le film un journal en vidéo, elle se filme, se raconte ses sentiments, ses journées. Comme ça, elle a au moins une base.
Mais quelle vie avoir dans de telles circonstances ? Et si elle se rappelle ?
Comme dans tout bon thriller, le doute s’installe. On doute de plein de monde, y compris d’elle-même.
On finit par apprendre des choses, il y a des révélations. Et en même temps souvent, ça peut se tenir des 2 côtés. Dans cette situation, et à force, c’est dur de répéter la même chose chaque jour, surtout si ça fait mal. Comment faire la part du vrai du faux ? du réelle ou de l’imaginaire ? A qui faire confiance ?

Imaginez l’angoisse avant d’aller dormir, la journée que vous venez de vivre va disparaître, s’effacer de la mémoire comme les précédentes.

L’année prochaine, il va falloir que je lise le livre ! J’aurais juste lu qu’apparemment, dans le livre ce serait un journal papier.

Manga Time : Perfect Crime tome 4

Manga - Manhwa - Perfect Crime Vol.4

Fiche

Couverture :
Comme toujours Usobuki fait la couverture, et on est en noir et rouge.

Mon avis/mes impressions :

On atteint des sommets quand même, les tréfonds de l’âme humaine sont toujours aussi glaçant. Certaines histoires font aussi toujours un sacré volte face. On relie des choses, on revoit des gens. On aborde plein de thématique. Et il semblerait que certaines personnes soient insensibles au don d’Usobuki Tadashi.

L’inspecteur fait partie des insensibles, il comprend certaines choses de travers et à peut d’être comparé à un assassin comme Usobuki, qui n’a pourtant tué personne, le crime parfait.
Il doute aussi du fait qu’on puisse un jour venir à bout de lui, surtout sans le tuer.
Usobuki lui s’amuse encore plus à tourmenter ces gens insensibles, et les met au défi de le tuer.
On se se retrouve donc avec quelques révélations intéressantes et fracassantes sur le sujet !
Nous revoyons aussi des gens dans ce tome, ce qui permet d’encore plus être touché et rentré dans l’histoire.

Usobuki nous est d’abord apparu comme un gars comme tout le monde qui a besoin d’argent, et là il en manque, petit problème d’intendance coupure d’eau, seulement il s’occupe aussi de beaucoup de chats ce qui a également un coût !
Il est complètement gaga des chats XD.

1/ Il met l’inspecteur au défi, et revoir une ancienne connaissance qui le rend responsable de sa situation et aimerait le tuer
2/ Nous avons une histoire d’harcèlement, ça fait toujours aussi mal et d’amour parental.
Un parent qui ne veut pas punir son enfant harceleur, c’est quand même grave, enfin ça reste une situation très mal gérée dans la société d’aujourd’hui qui peut conduire à des horreurs.
3/ La star et son manager ont une aventure, coup classique, rapprochement à force de se fréquenter; autre coup classique cela nuirait à sa carrière (quelque part c’est absurde) mais le monde cruel du showbiz.
4/ Jalousie féminine dans une club d’hôtesse, visage refait mais aussi le passé qui s’en mêle
5/ Jolie famille sous tout rapport malgré remariage, malgré déjà un enfant, là aussi coup classique et hideux. La fille s’est enfuit, elle est mal tombée. mais pourquoi à la base est-elle partie ?
Entre tout cela, on a un homme reconvertit détective avec un besoin d’action et une sorte de folie dérangeante qui le gagne de plus en plus !

En bref, à nouveau de sombres histoires glaçantes, dérangeants, tristes, intéressantes mais aussi on continue à en apprendre plus sur la capacité d’Usobuki. Sa manière glaciale de traiter les humains, d’où lui vient-elle ? Cela reste un mystère, mais il n’a pas l’air de se mettre dans la même catégorie qu’eux. On revoit des gens. Et attention à ne pas y perdre la tête !

Les dessins sont très agréables.
Comme toujours la série reste réservée à un public mûr et averti.

Il commet le crime parfait, car il n’assassine jamais directement ses proies.

Point Box

Hello,

En même temps, j’aimerai vous demander si ça peut vous intéresser des articles sur des box ou pas du tout ?

Une box c’est plutôt sympa et en même temps c’est un risque ! On n’a pas le choix !
Mais c’est aussi une ouverture d’esprit, cela permet de découvrir de nouvelles choses, certaines qu’on aurait peut être pas acquis de nous-mêmes, on n’aurait pas fait l’acte d’achat, mais on aime quand même.
Le point intéressant c’est aussi que normalement ça reviendrait bien plus cher de prendre les articles à part.
Majoritairement, il reste aussi le problème des FDP (frais de port), un très gros problème pour moi de manière générale 😥 XD.
Il y en a sur plein de choses diverses et variées.

Vous avez déjà tenté des box ? quoi comme ? aimez votre expérience ?

Je voulais compléter avec ce que j’avais tenté, mais l’heure a filé comme un rien, du coup on se retrouvera plus tard.

Cinéma Time : The Garden of Words

Résumé :
Takao, un jeune lycéen qui souhaite devenir cordonnier, sèche les cours et se rend dans un jardin japonais où il s’entraîne à dessiner des chaussures, les jours de pluie. Il y fait la rencontre de Yukino, une étrange jeune femme. Alors qu’ils deviennent de plus en plus proches, la saison des pluies touche à sa fin…

Durée 45 minutes de Makoto Shinkai
Traduction : le jardin des mots
Date de 2013

Mon avis/mes impressions :
Makoto Shinkai nous livre une pépite, une merveille à voir et à revoir, tant sur l’image, la bande son que sur l’histoire. Beaucoup d’émotions s’en dégagent.
Les images sont au niveau de l’affiche juste sublimes.
Deux êtres qui se rencontrent et se revoient dans d’étranges circonstances, ils partagent des choses mais ne se connaissent pas vraiment. Les jours de pluie, un nouveau monde s’ouvre à tous les 2. Ce petit jardin est leur lieu à eux deux.

Le graphisme est à tomber, on ne peut pas ne pas rester focaliser, garder les yeux dessus. Le film n’a aucune dimension fantastique.
L’esthétique est soignée, on bouge avec les personnages, on vit avec eux, on entend la pluie qui tombe, les émotions sont décuplées.

Le jeune Takao n’a pas forcément une situation familiale facile, mais il y a de l’amour entre eux, il est au lycée. Il souhaite devenir cordonnier, il craint qu’on se moque de lui. Il a des amis, il a sa vie. Seulement, il sèche ses cours les jours de pluie, et seulement les jours de pluie.
Un jour, il va dans un jardin, c’est un jour de pluie. Et il croise Yukino, qui semble plus âgée que lui. On ne connaît ni son âge ni son métier. Au fur et à mesure, ils font connaissance. Yukino a l’air blessé, elle récite des poèmes, l’écoute. Ensemble, ils partagent quelque chose. ils finissent par se retrouver tous les jours de pluie. Mais Yukino qui semble être en âge de travailler en entreprise, que fait-elle dans le jardin ? Peut-elle seulement se le permettre ?

Les moments de vie sont jolis, bien brossés. Ce n’est pas forcément parce qu’elle est la plus âgée, ou une femme, qu’elle sait ou pas faire quelque chose mieux que ce jeune lycéen.

Takao avance dans sa vie…les choses et des questions vont se relier magistralement.

C’est une oeuvre sublime, touchante, poétique, où 2 personnes partagent au départ de simples instants de vie sans en savoir beaucoup sur l’autre. Comme Takao, on va s’interroger sur Yukino …
Tant par l’histoire que par le graphisme, une histoire à voir et à revoir ! Une histoire touchante qui fait réfléchir.

Je ne peux pas vous en dire plus, mais si vous ne l’avez toujours pas vu, réparer vite cela XD !

Manga Time : Alderamin on the sky tome 1

Manga - Alderamin on the sky

Fiche du manga MN

Résumé :
L’empire de Katjvarna, un pays régit par ses traditions, notamment religieuses. Sur ces terres, le respect des esprits magiques est un précepte qu’on ne peut enfreindre sous peine d’être exécuté.
Cependant, un vent de modernité souffle sur l’empire et ses voisins. si celui-ci refuse d’y céder, certains de ses hauts responsables souhaitent instaurer une logique plus rationnelle et scientifique qui permettrait à Katjvarna de faire face à ses ennemis, qui comptent la république de Kioka, un pays usant de ces nouvelles technologies, dans leur rang.

Mon avis/mes impressions :
Aldermamin on the sky bénéficie d’une édition de qualité qui fait plaisir : il est beau, il y a des effets graphiques, le papier est bien, on a des pages couleurs pour commencer l’histoire, elles ont l’air d’être sur papier glacé. Je ne m’explique pas les 3 pages blanches de papier glacé à la fin par contre XD. Bref, c’est un bel objet.
Ensuite, pour ma part, le graphisme particulier m’a immédiatement plus et mis des étoiles dans les yeux, pour moi c’est un très beau graphisme.
Et pour finir l’histoire est plaisante, intéressante, et ce n’est que le début. 1ère rencontre de gens. Ici, je suis aidée par l’anime, et donc je n’ai aucun doute sur la qualité et l’intérêt de l’histoire.

Des noms spéciaux, voire un peu compliqué, un nouveau monde qui s’offre à nous, et l’épée de Damoclès de la guerre.
Ikta a passé un marché avec un marché avec Yatori qui insiste pour qu’il passe l’examen d’officier. Il le fera, mais ensuite elle lui assurera un poste tranquille, à l’abri.
Ikta n’est pas très engageant à la base, flemmard, tranquille, et un peu trop porté sur les femmes, de préférence d’âge mûr. On nous le dit dès le départ, on connaît son surnom ( l’invincible général oisif), mais rien ne le prédestine à cela, et peu de gens le croirait. Il peut être assez énervant face à des gens qui font des efforts, travaillent dur. Pourtant il se révèle un fin stratège, et quelqu’un de direct et droit. Peut être que c’est mieux d’avoir quelqu’un comme lui que quelqu’un qui aurait soif de pouvoir.
Ikta est très calme, très tranquille, mais il sait déployer ses capacités de stratège quand il le faut. Il n’est pas spécialement doué au combat, pas d’une bonne famille, mais son esprit est son arme, son intelligence, sa stratégie, il réfléchit, agit en connaissance. Il utilise les sciences.
Ikta arrive au moment de l’examen pratique, il n’a pas le choix, il embarque dans un bateau avec Yatori et d’autres gens qui vont aussi passer l’examen (futurs officiers). Il va falloir se supporter, ils sont différents, chacun avec sa compétence, son passif. Cela peut être houleux par moment. Il y a également une étrange jeune fille, mais que fait-elle ? Et elle manque de se noyer ?
Mais les voilà en pays ennemi, que faire ? comment s’en sortir ?
Le début de l’histoire bouleverse tous les plans d’Ikta, finalement rien ne sera comme il l’avait prévu.

C’est un temps de guerre, tout est loin d’être facile : on a de la stratégie, des combats (c’est super à regarder et bien à voir sur papier aussi), les sciences, les esprits (petit plus non négligeable que je laisse découvrir, que je n’aborde pas plus que cela avec ce premier tome), du rire, de l’action, de la politique…
Bref, c’est vraiment une très bonne pioche que de mon côté je conseille, sauf si vous êtes trop sensible !
On a aussi beaucoup de choses à découvrir sur leur univers.

A l’origine, c’est un roman, et j’aimerai bien qu’on y ait accès aussi.

Cinéma Time : Before I Fall / Le Dernier Jour de ma Vie

Résumé :

Une élève de Terminale se rend compte qu’elle est peut-être en train de revivre sans cesse le dernier jour de sa vie jusqu’à ce qu’elle fasse les choses bien. (Source : Allociné)

Adapté du livre Le Dernier Jour de ma vie de Lauren Oliver

Mon avis/mes impressions :

Before I fall est peut être un film typiquement adolescent, mais c’est aussi tellement plus. Il aborde un sujet des plus intéressants et nous permet de fissurer tous les masques.
Et si vous deviez vivre éternellement la même journée ? Si rien de ce que vous faisiez n’y changeait rien ?

Before I Fall, avant que je ne tombe, avant que je réfléchisse, que je remette les choses en perspective.
La dernier jour de ma vie, mais elle n’est pas réellement morte, elle revit la même journée perpétuellement.

Samantha dite Sam est une adolescente à qui semble tout réussir, famille aimante, groupe d’ami, petit ami, pas de problème majeur à l’école, de santé ou autre.
Elle n’est pas vraiment méchante, mais elle n’hésite pas non plus à suivre le groupe, et donc à en rajouter une couche. Elle n’est pas vraiment gentille, car elle a oublié des choses essentielles, elle n’a plus beaucoup de contact avec sa famille, se souci de l’amour, de ses amitiés, ça ne la gêne pas de dire ou faire des choses méchantes, elle ne perd pas son temps avec certaines personnes. Bref, une adolescente dans toute sa splendeur. Les 4 filles ont quelque chose d’attachant, leur amitié, et en même temps on voit l’effet de groupe par moment. Le film ne récèle donc rien de spécial au départ, oui ces petits adolescents sont même énervants, ils n’ont pas l’air non plus de se tuer au travail ou de se soucier de leurs cours. Il disent des méchancetés, vont à des fêtes etc, la plupart. Ceux qui ne sont pas comme eux, qui sont considérés comme les « faibles » (je n’aime pas ce terme) en font les frais, à croire qu’il faut absolument emmerder l’autre, alors quoi ils ne se sentent pas vivre sinon ?!

Comme je dis toujours le harcèlement, le rejet c’est compliqué. Et cette vie qui ne tient qu’à un fil. Encore une journée passée 100 à l’heure, et là l’accident, ça aurait pu être la fin, mais Sam se réveille dans son lit, et tout recommence, c’est exactement pareil sauf si elle change la donne.

Classiquement, elle remet tout en question, elle a du mal à accepter la vérité. Et puis petit à petit, elle remet les choses en question autour d’elle, elle en marre de ces petits jeux qui se répètent inlassablement, elle réfléchit à ce qui est vraiment important, à ce qu’elle ressent vraiment, à comment les choses ont pu évoluer ainsi, elle se confronte à des gens, elle apprend des choses, des vérités qui ont de quoi vous faire rire jaune. Elle renoue avec sa famille, elle gueule d’abord un bon coup sur ses amies, puis la fois suivante renoue avec elles. Elle ose dire aux gens qui comptent pour elle que c’est le cas, qu’ils comptent, qu’elle les aime !

La musique participe bien à l’ambiance du film.

Tout a une nouvelle perspective pour elle, vu que ce qu’elle fait ce jour là, elle n’en a pas les répercussions, vu que le jour suivant n’arrive jamais. Elle ignore ce qui se passe, comment casser la boucle, si elle est en Enfer, si c’est une punition, elle réfléchit plus sur ses actes, la mort n’a plus la même perspective pour elle (si elle meurt, elle revient). Tout change !

La fin est assez abrupte, mais ce film vaut surtout pour ses réflexions et ce qui se dégage une fois le masque fissuré !
Ce ne serait peut être pas une mauvaise idée de temps en temps oublier la routine, se poser pour réfléchir sur soi, sur les autres, sur ses actions, sur ce qu’on désire vraiment, ce qui compte vraiment, si c’est juste la société qui a poussé à faire ce choix ….

Films Time : Point films

Résultat de recherche d'images pour "moi moche et méchant 3"

Image associée

Moi, moche et méchant 3

Je suis allée au cinéma voir moi, moche et méchant 3 avec une copine et en vostfr. On s’est dit que ça pourrait être un plus bien sympathique, je pense que ce fût le cas.
J’étais contente de retrouver la salle obscure, moins d’occasion et de trop grosses hésitations sur la momie et transformers.
Il remplit très bien son job de nous divertir, de nous amuser. J’ai beaucoup rit et eu envie de danser à cause ou grâce au méchant Balthazar Bratt qui a totalement perdu le sens des réalités XD, mais quelque part il assure.
Ce fût également un plaisir de revoir le belle et intrépide Lucy, et son amour pour Gru. Gru qui tente de changer pour l’élu de son coeur surtout, et se met un peu les minions à dos qui on en vraiment marre de la vie planplan. Ainsi que les filles, surtout Margaud, Lucy elle tente de devenir une mère pour elle.
Il y a plein de références, et ça c’est vraiment bien vu et très drôle.
Un nouveau personnage avec une drôle de requête va faire son apparition, mais qui est-il ?!

Marie Heurtin

C’est une histoire sombre, tragique, intéressante, autant Marie que cette nonne qui a choisit de consacrer sa vie à Dieu et prend la petite sous son aile, malgré les oppositions. Malheureusement, j’ai trouvé qu’il lui manquait quelque chose, il a un côté très lent et surtout l’émotion ne passe pas. En imaginant la situation, en voyant certaines choses ça nous touche, mais alors que nenni pour que ça passe à travers l’écran. Le film devient plus intéressant au fur et à mesure, une fois Marie maîtrisée mais jamais totalement. Je l’ai aussi trouvé décousu et manquant d’explication, elle a eu beaucoup de mal et d’un coup ça passe o_O. C’est dommage une belle histoire touchante et tragique totalement desservi par un film lent, très mal réalisé, qui ne touche pas.

La magie des mots

C’était très sympa. Ça fait plaisir de revoir la délicieuse poppy montgomery dans le rôle de JK Rowling. On voit différents stades de sa vie et j’ai adoré voir l’univers d’Harry Potter qui s’incruste. Quelle imagination ! Par contre j’avais l’impression que le film datait alors qu’il est seulement de 2011. C’est impressionnant comme tout peut changer, mais elle était vraiment dans une situation tendue. Sans doute romance mais intéressant. L’histoire a pris son temps pour naître, être couche sur papier, et être édité et enfin en livre. Beaucoup de temps, de patience, d’incertitude, de passion. Elle doit également beaucoup à sa formidable mère qui n’a cessé de l’encourager, à pris en compte ses rêves, lui a donné temps, amour, et la force de croire en elle. Ainsi que sa soeur.

The Riot Club

J’ai hésité quand je l’ai noté, sur un thème qui m’horripile : d’élitisme, de se croire au dessus de tout le monde, des lois, etc. Après on s’étonne de ce que devient le monde. Voilà un film avec des jeunes cons, de gros crétins, ils finissent par ne plus réfléchir par eux-mêmes, même ceux un peu correct. Et le film est quand même une vaste blague à tourner à une sorte d’orgie où le pire est prêt à arriver.

Oh il a 2 ans

Je suis trop fatiguée du travail et de la chaleur

mais wordpress me dit que le petit (blog) a 2 ans …. comme le temps passe …

Résultat de recherche d'images pour "anniversaire molang"

Oh là là et j’avais déjà dit plein de choses la dernière fois o_O
Sinon je suis vraiment grave en manque de vrais voyages, etc.

Ah si je peux ajouter que d’autres coups de folie ont suivi, d’abord un instagram public que quelque part j’aime beaucoup. Et tout récemment un essai twitter (le réseau social que je connais juste de nom, j’ai un compte perso, mais je n’ai pratiquement rien fait dessus, j’ai donc cherché qqs minutes puis aider du net pour voir les commentaires d’un post par exemple lool (moi j’appuyais sur la bulle), eh oui faut toujours apprendre au départ, après d’autres choses vont plus vite vu que je connais quand même les réseaux sociaux). Ca facilite le partage d’y joindre ces 2 là. Pour les articles, le mieux reste de s’abonner (via bloglovin, en demandant à être informé par email (le plus top), …)

Merci aux personnes qui me suivent, qui m’encouragent, qui s’y intéresse de près ou de loin, et aux discussions que j’ai pu avoir avec de chouettes personnes (a priori).