Manga : Mon chat à tout faire est encore tout déprimé Tomes 1 & 2 – Venez rencontrer Yukichi ! (Fiche)

Fiche éditeur
(avec extrait …)

Meian
Dessin et Scénario : YAMADA Hitsuji
Tranche de vie, super chat, chat géant, Animaux
En cours en France avec 2 tomes, avec 6 tomes au Japon
Prix papier : 6.95€
Pas disponible en numérique

Résumé :
« Tant que tu es à mes côtés et que j’ai une bonne bière, je serai heureuse ! »
L’histoire d’une employée de bureau et de son chat géant !
Saku est une employée de bureau sinistre, harassée par sa vie citadine. Ces derniers temps, son chat noir, Yukichi, qu’elle a recueilli sur un coup de tête quelques années plus tôt, semble agir de façon inhabituelle… Hein ? Depuis quand les chats sont-ils aussi grands ?!
Suivez le quotidien paisible de ce superchat des tâches ménagères et de sa maitresse nonchalante.
Comment ne pas être déprimé quand on doit tout faire à la place de son maître ?!
Bien loin des séries  » tranche de vie  » habituelles, Mon chat à tout faire est encore tout déprimé dépeint avec humour un quotidien décalé et plein de tendresse, dans lequel les rôles du maître et de l’animal de compagnie semblent étrangement inversés… Cette série légère et loufoque ne manquera en tout cas pas de plaire aux amoureux des chats !

Commencez par venir rencontrer Yukichi dans un reel tout doux

Présentation/Avis/Impressions Tomes 1 & 2

Depuis son annonce, j’avais très envie de découvrir ce manga. Un super chat, il me fallait le rencontrer. Question de feeling.
Le manga fait partie de toute la gamme tranche de vie avec chapitres courts comme « Otaku Otaku », « The Ice Guy and The Cool Girl », « The Yakuza’s Guide to Babysitting ».
Apparemment, cela semble inhérent à leur genre d’avoir un peu moins de pages.
120 pages pour ce tome 1. Une édition agréable. Pas de page couleur. Un dos en harmonie avec la jaquette et une petite image dessus, tout bien formé, comme j’aime 🙂
Un petit détail supplémentaire : la tête de chat dans le C, la façon dont il est formé.

Néanmoins, nous avons le droit à un plus grand format, pour un super chat, un chat grand, je trouve que c’est relativement une bonne idée, et cela au tarif habituel : 6.95€
Ce qui donne plus d’occasions de le faire, plutôt que de se priver. Bref, ça fait plaisir.

Les chapitres ont le sobre titre de pâtée (plus le numéro)
Les pattes de chat quand on croise le titre
Soulever la jaquette pour une histoire en plus

Le manga a un côté feel-good, il donne le sourire. Nous avons plein de petits chapitres, des instants de vie. Nous apprenons à connaître les différents personnages, progressivement nous revenons sur certains points, ce qui donne plus d’effet, de liant, d’attachement.
Puis dites-moi vous aviez déjà vu un chat comme Yukichi ?

C’est bien lui qui mène la barque, qui nous donne envie, peut-être qu’on aurait bien envie d’en avoir un comme lui à la maison. Ce chat est grand, doux, « gentil », attentionné. Il est là pour sa maîtresse Saku, bien qu’il n’ait pas totalement le choix et se sent redevable. Mais au-delà du côté mignon, c’est aussi une réflexion assez intéressante et percutantes sur nos vies, la société, le travail qu’il faut faire pour gagner de l’argent, qui permettront d’acheter des choses, mais aussi toutes les difficultés, et ce côté métro-boulot-dodo.
Yukichi sait faire un nombre de choses impressionnantes, il n’est comme les autres, ni de sa taille, ni de son activité. Un animal est une charge totale, il peut donner de l’affection, du plaisir, du bonheur, il va consommer, mais il ne va pas produire. Il ne peut rien faire, pas du tout se rendre utile, là avec Yukichi ce n’est pas le cas. Il sait cuisiner, faire le ménage, les courses, veiller sur sa maîtresse…

Et cela sans parler. C’est un chat géant, qui est devenu très grand, sa maîtresse n’en revient pas non plus. Quand on fait sa connaissance, elle est à son bureau cherchant des informations sur des grands chats.
Les expressions de Yukichi, ces gestes, nous suffisent à le comprendre, puis nous, nous avons le droit à des petits moments supplémentaires.
Nous verrons aussi que Saku a recueilli Yukichi chaton, et il avait déjà quelque chose.

Yukichi est entre ne pas devoir se faire voir, mais quand même devoir sortir. Déjà pour les courses, mais aussi parfois surveiller sa maîtresse ou autre. La plupart du temps, les gens étant présents sans l’être totalement, focalisés sur d’autres choses surtout dans des endroits où il y a foule ne font pas vraiment attention à lui, mais parfois si. Je vous laisse découvrir cela.

Saku est une employée travaillant dans le service commercial. C’est une femme attachante mais aussi nonchalante, grosse dormeuse, pas très motivée, pourtant grâce à Yukichi elle offre une autre image d’elle, et réussis mieux qu’au départ. Parfois, il la motive même à se dépasser, mais également à sortir de son lit.

Le tome 2 continue comme le tome 1, en nous offrant de nouveaux chapitres de leurs existences mais aussi en retrouvant des personnages qu’on a déjà rencontré. C’est chouette car nous approfondissons ainsi le tout.
D’ailleurs la jeune fille qu’il a rencontré dans le tome 1, Yume, l’invite à sa fête d’anniversaire.

Si des gens ne le voient pas certains, certains sont étonnés, mais presque tous partent de l’idée que c’est un costume hyper réaliste. Il y a même les pattes de chat. Impressionnant.
C’est exactement ce qu’est Yukichi dit aussi Yuki.
Evidemment ils se posent des questions sur qui est à l’intérieur et pourquoi porter un costume de chat.

Ce chat a la même taille qu’un humain, peut se tenir sur deux pattes. Evidemment qu’il ne pourrait en être autrement a priori.

Yukichi sait se dépatouiller à tous les points de vue, ça aussi c’est impressionnant. Ce qui n’existait pas et dont il a eu besoin, il le crée. Rien ne lui fait peur, même pas le dépotoir dans lequel Saku l’a emmené quand il fut adopter, il y a remédié.
Saku va nous révéler quelque chose d’étonnant et détonnant sur elle. Elle a des talents cachés (?)
Mais la question se pose si quelqu’un découvrait la vérité sur Yukichi, et si quelqu’un le lui enlevait. Ne serait-il pas mieux dans une autre maison ? Yukichi représente un peu l’homme idéal. Saku a bien de la chance de l’avoir.

En même temps, il garde des réactions félines sur certains points, comme tout, ce qui fait réagir les chats.

Pourquoi dans ce tome malgré l’intérêt d’un kotatsu (une table chauffante) qui est bien pratique et utile, Yukichi s’y oppose-t-il ? Vous comprendrez tout en voyant le passé !
Nous allons également voir de loin les parents de Saku qui s’inquiètent tant pour leur fille que pour le chat. Est-il bien traité ? Est-il nourri ? Ils connaissent le phénomène.
Alors sa mère lui demande une photo du chat. Oups.

Je vous laisse le plaisir de savourer tous les autres instants de vie.

C’est particulièrement appréciable d’avoir les derniers chapitres de chaque tome qui nous montre l’arrivée de Yukichi dans la vie de Saku. Vu que quand nous faisons connaissance, ils sont déjà ensemble.

Pour ma part, j’ai adoré, j’ai été touchée. Bien sûr j’adore Yukichi ❤
J’ai trouvé l’idée originale et amusante.
C’est tour à tour mignon, détente, drôle, touchant, agréable.
Nous sommes enveloppés avec Yukichi, enroulé autour du lui, c’est tout douillet, tout chaud. On adore.

Malgré les lacunes de Saku, j’en oublie pas pour autant le poids de la société, les réflexions sur le mariage, le rentrée à pas d’heure, qu’elle a tellement besoin de récupérer qu’elle boit bière sur bière.
Bref, nous sentons mais dans du feel-good le poids de la société.

Découvrir le duo, les interactions avec les autres est un régal.

Je le conseille aux gens qui aiment le tranche de vie et les chats.
Dans une période où c’est ce que vous recherchez, un moment détente, un moment tout doux (même si ce n’est pas que ça, nos vies ne le sont pas).
Il ne faut pas chercher de grande action.
Aimez les chats sera un jolie plus pour apprécier l’histoire.

Alors prêt à rencontrer Yukichi maintenant ?

Mini avis Ly’s week : Très bonnes lectures. Yukichi <3. Du tranche de vie. Mignon, tendre, drôle, attachant, idée original avec réflexions sociétales en toile de fond. Je crois qu’elle va rejoindre mes préférées à base de chats <3.

Citations

« A ton arrivée chez nous, tu ne levais jamais les yeux et tu ne semblais pas fiable. Mais ces derniers temps on dirait une tout autre personne. »
« Tu sais, je n’avais jamais eu de chat, avant. Alors au début, j’étais juste étonnée que tu grandisses autant mais je pense vraiment que ce n’est pas normal. Premièrement, les chats ordinaires ne font pas la cuisine, le ménage ou la lessive. Je pense aussi qu’ils ne préparent pas de bento et ne sortent pas les poubelles ! Ils ne donnent pas de parapluie à leur maître après avoir regardé la météo ! Ils ne leur font pas couler de bain et j’en passe ! Euh, tout ça pour dire… Merci pour tout ce que tu fais ! »
« Ne dit-on pas que les personnes seules avec des animaux de compagnie ne se marient jamais ? Comme si ça pouvait me faire quelque chose ! »
« Mon grand-père le répétait souvent. « Les chats Anko, plus communément appelés chats noirs sont des porte-bonheur ! » Prenez soin de lui. »
« Les chats errants le savent. C’est le visage de ceux qui sont à bout. Ceux qui n’ont plus assez de force pour être gentils avec autrui. »
« N’hésite pas à faire ce qui te plaît ! Dehors, tu dois peut-être faire attention mais ici, je veux que toi sois toi-même. »
« Ca craint… Il me traite de plus en plus comme une gamine… S’il apprenait que cette émission sur les fantômes m’a autant foutu la trouille… je perdrais toute dignité en tant que maîtresse. »

Graphisme/Découvrir :

Post Twitter
Instagram a fait n’importe quoi au bout de quelques photos -_-

Merci à Meian pour l’envoi de cette lecture miaouesque et la confiance.
J’espère que Yukichi touchera de nombreux coeurs.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s