BD : La longue marche des dindes (Oneshot)

Couverture La longue marche des dindes (BD)

Rue de Sèvres
Prix papier : 18€
Prix numérique : 6.99€
de Kathleen Karr et Léonie Bischoff
144 pages
Sortie le 07/09/2022

(Roman poche : 7.50€)

Résumé :

Missouri, été 1860. Après avoir quadruplé son CE1 à 15 ans, Simon diplômé d’office par Miss Rogers se voit refuser l’entrée en CE2 et doit gentiment déployer ses ailes. Aussi, le soir même de cette mauvaise nouvelle, lorsqu’il apprend que les dindes sur pattes valent 20 fois plus à Denver que chez lui, il décide d’acquérir 1000 têtes pour les convoyer sur 1000 kilomètres et prouver ainsi qu’il a le sens des affaires. Il recrute pour l’escorter une équipe improbable avec laquelle il va devoir traverser le désert, affronter les rocheuses et négocier avec les Indiens ! Ces derniers accepteront ils de laisser passer cette étrange caravane qui doit atteindre Denver pour y faire fortune ? Le magnifique roman de Kathleen Karr adapté par l’autrice du brillant Anaïs Nin : sur la mer des mensonges, Léonie Bischoff, qui signe son premier titre jeunesse.

Info

Si je sais que souvent j’aime beaucoup les parutions de Rue de Sèvres, ce n’est pas forcément celui qui m’a le plus tapé dans l’oeil, et pourtant dans la présentation c’est un coup de cœur pour la ME et voilà que je les rejoins.

Adaptation d’un roman disponible chez l’Ecole de Loisir (de Kathleen Karr).

Mini avis Ly’s week : Coup de cœur (imprévu). Une aventure humaine belle et incroyable, tout le monde a sa place et le respect des animaux <3.

Avis / Impressions

Une très belle aventure humaine, incroyable et touchante qui signe là un coup de cœur imprévu et un grand bravo à toux ceux qui ont participé à ce beau projet qui a su faire palpiter mon cœur, et lui réserver bien des surprises, des incertitudes. Autant d’espoir que de doutes, cette envie de les voir réussir. Nous marchons à leurs côtés, avec bien sûr un certain nombre d’imprévues et quelques palpitations cardiaques plus de l’énervement face à certains personnages. Mais il y a aussi de très belles choses, et surtout des gens différents qui mènent un projet à bien ensemble et trouvent leur place dans le monde.

Souvent intéressée par les parutions de Rue de Sèvres, une couverture et un titre assez étrange, une histoire qui elle sait donner envie et intriguée, alors si on la tentait cette aventure ?

Nous sommes au Missouri, été 1860.
De quoi passer un bon moment c’était prévu, et ça était le cas, être si touchée et transportée, ça était la surprise. A part ce qui a déjà été mentionné, ajoutons un respect des animaux qui fait du bien et ils le rendent bien, ça m’a ravi. Ce n’est bien sûr pas le cas de tout le monde (au niveau des personnages).
Un dessin plaisant, qui sait nous transporter dans les différents lieux et atmosphère, là où c’était le mieux c’est bien sûr en pleine nature, avec un fond comme ensoleillé sur la couverture, et cette marche des dindes, c’est impressionnant. Un troupeau hors du commun.
Cette bande dessinée est tiré du roman du même nom et ainsi née de l’association entre Kathleen Karr et Léonie Bischoff. Nous finissons, avec le sourire aux lèvres d’ailleurs, je vous rassure.
Léonie Bischoff a assuré toute l’adaptation : scénario, dessin et couleurs. Kathleen Karr est l’autrice du roman, celle à l’origine de cette histoire.
Pour en savoir un peu plus, nous faisons la connaissance de Simon. Un jeune homme attachant, mais qui ne réussit pas à l’école, et avec une situation familiale complexe et pas très bien accueilli. Il sait toucher nos cœurs.
Miss Rogers est une super institutrice qui le pousse à déployer ses ailes, l’écoute, croit en lui, croit dans le fait que chacun est doué dans quelque chose.
Simon qui nourrit une certaine réflexion, tente de calculer, sait quand même s’imposer quand il le faut, se lance dans un projet pour son futur, c’est ainsi qu’il va entamer une longue marche des dindes.
L’objectif est d’amener celle-ci ailleurs où elles pourront mieux se revendre et faire du bénéfice, mais c’est loin. Parfait il est libre cet été.
Il ne partira pas seul, et sera rejoint au cours de son périple par d’autres personnes qui portent chacune leur passif. Il va falloir trouver comment les faire participer si elles veulent rester. En dehors de cela, ce sera des moments à part, apprendre à vivre ensemble, se respecter, voir les bonnes surprises que certains peuvent réserver, mais le contraire aussi. Il va y avoir des obstacles de taille et intéressants. Je vous laisse le plaisir de la découverte.
L’album est séparé en différentes étapes avec une carte montrant leur chemin. Certaines planches sont tellement belles.
N’est pas dinde qui l’on croit et on a tous quelque chose en nous. Qui est prêt pour cette aventure ?
A ne pas rater si possible.

L’édition papier est de très belle qualité et facture. J’ai adoré sa façon de m’englober avec lui, le toucher doux, comme si je marchais encore plus à leur côté, une belle immersion.
J’ai souris en voyant la couverture, plein de dindes et un intrus avec. J’adore le dos avec une dinde.

Citations :

🦃

« Je crois que chacun ici-bas a un talent, Simon Green. Réfléchis-y de toutes tes forces, et je suis sûre que tu trouveras ta voie. »

« Mon Étincelle, on va faire une longue marche. Toi, moi et tes frères. On va voir le monde. Et on va devenir quelqu’un ! »

« Quoi qu’il arrive durant cette aventure, Simon, ne laisse jamais les gens se moquer de toi. Ils ne le feraient que par jalousie, parce que tu es en train de réaliser quelque chose, et qu’ils en sont incapables. »

« Miss Rogers dit que chacun a sa place dans ce monde. Il suffit de la trouver. »

« J’ai tout de suite vu, à la façon dont ils traitaient leurs chevaux, que ces types n’ont aucun respect pour les bêtes. »

« Je me suis rendue compte que je n’avais jamais pensé à ma chance d’être né libre. »

« Y a des gens qui ne comprennent pas que certaines choses vous appartiennent. »

« Je ne sais pas pour vous. Mais si on croisait plus un seul bipède d’ici à Denver, je ne m’en porterai pas plus mal ! »

Découvrir le graphisme, voir l’objet livre
Le détail que j’aime vous voyez la page de garde avec toutes les dindes ? Cherchez l’intrus XD

Merci à Rue de Sèvres pour l’envoi, la découverte et la confiance.

Qui va tenter cette aventure ? Vous connaissiez ? Certains d’entre vous ont lu le roman ?
Pour ma part, j’en avais jamais entendu parler avant de le découvrir dans le programme de Rue de Sèvres.

Publicité

4 commentaires sur « BD : La longue marche des dindes (Oneshot) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s