Roman : Erèbe – Monde de rêve ou de cauchemar ?

Couverture Erèbe

Autrice : Rozenn Illiano

Histoire
Paris, 1888. Jeune fille de bonne famille, avide de liberté, Lisbeth se sent piégée dans une vie dont elle ne veut pas. Sa mère est morte quand elle était enfant, son père est froid et autoritaire, une étrange malédiction accable sa famille depuis toujours… Alors que l’automne s’installe, des songes enchanteurs troublent son morne quotidien : elle entre dans un monde envahi par l’hiver éternel, un ailleurs où trône un splendide château blanc peuplé d’un unique habitant, Elliot, qui lui en apprend plus sur son pouvoir naissant, celui des rêves. Ainsi, chaque nuit, ils explorent Érèbe et ses merveilles, comme dans un conte de fées. Mais les contes de fées, tout comme les rêves, peuvent vite tourner au cauchemar, et les malédictions rattrapent toujours ceux qui cherchent à les fuir…

Avis/Impressions :

Erèbe a une plume magnifique qui happe immédiatement le lecteur. D’ailleurs, je l’avais commencé en parallèle avec Iron Widow et la différence au niveau de la plume était encore plus fragrante. Belle, poétique, qui fait passer beaucoup d’émotions, qui donne envie de s’y plonger, tout comme le fait cette couverture et ce résumé que je trouve alléchant, pas vous ?

Erèbe fait partie de ceux qui aiment nous perdre, ainsi cela fait aussi partie des expériences qu’on pourrait avoir envie de retenter du départ une fois qu’on a toutes les informations ^^. Il y a des moments où on circule dans le temps, où on entend parler de malédiction, notre sang peut même se glacer, ils sont troublants, décontenançant, étranges et n’ont pas encore vraiment de sens à ce moment là.

La plume fait délicieusement passée toutes les émotions et l’histoire sait nous emporter et nous questionner.
Lisbeth est très vite attachante, elle cherche à s’émanciper, veiller sur elle, ne pas accepter n’importe quoi (que ce soit le mariage ou autre), défendre ses opinions, etc.
Nous sommes au même niveau qu’elle pour les informations, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Quand Lisbeth va se rendre à Erèbe, cela ouvre une nouvelle porte, de nouvelles possibilités, un havre où le vrai monde est loin. Un endroit où s’isoler, un endroit qu’elle peut modeler, de l’inconnu, du fascinant, de l’étrange ? Et peut-être terrifiant ?
C’est aussi le lieu où elle va rencontrer Eliot qui va lui faire découvrir Erèbe.

Il se pose plein de questions sur Erèbe, sur les vies de ces deux jeunes gens, et aussi sur les moments qui semblent venus d’ailleurs.
On peut aussi penser au monde virtuel vs monde réel, tout comme les rencontres qu’on peut y faire. Erèbe est-il un rêve ? un cauchemar ? dangereux ? Eliot est-il fiable ? réel ? Est-ce possible de vraiment le rencontrer dans la vraie vie ?

Nos deux jeunes gens ont fait des choix compliqués, leur famille ne leur ont pas toujours faciliter la tâche. Toute la première partie va nous faire découvrir leurs vies, leurs rencontres à Erèbe, et ce n’est que dans la deuxième partie que nous avons des éléments qui permettent de mieux comprendre, de remettre des choses en question, et de se demander comment cela va finir cette histoire, tout s’amplifie, le puzzle se recompose.

Etes vous prêt à lever le voile sur Erèbe et suivre ces deux jeunes gens ?

[Pour ceux qui aurait besoin d’en savoir plus]
Erèbe est un monde que se batte deux familles. Mais en quel nom ? Lisbeth et Eliot c’est un peu comme s’ils nous la jouait Roméo & Juliette, tragique, quel avenir pour eux ?
Eliot avait en réalité plus d’informations sur Erèbe.
Leurs familles sont pleine de surprises mais mettent aussi des épines sur le chemin.
La tragédie, malédiction d’Erèbe a déjà frappé d’autres gens, mais qu’est-ce qui est vraiment vrai ? Les deux familles sont tellement emprisonnées dans leurs croyances et haines qu’elles n’y voient plus rien.
Lisbeth va trouver ses propres moyens de dépoussiérer tout cela et faire face aux secrets dévoilés.
Nous pouvons également penser à la traditionnelle lutte de pouvoir, besoin de puissance …[/fin]

Des idées connues mais superbement mis en forme.
L’autrice semble fait un sacré travail autour de l’univers, proposé de belles versions reliées (je n’en ai pas vu en vrai par contre), plusieurs histoires tout en ayant l’intelligence d’avoir la possibilité de les lire indépendamment.
Je vous conseille de la suivre si vous voulez en savoir plus, elle a un site consacré à ce projet et vous l’explique appelé le Grand Projet.

Anecdote : je le lisais en bougeant et en hiver, du coup je sentais le froid mordant par moment réellement et sous la plume en même temps ^^, ça fait son petit effet.

J’ai adoré ma lecture comme vous le savez déjà
On est captivé, la plume est superbe, un régal ❤
Et à ce que j’ai vu beaucoup se sont régalés (sauf exceptions)
Bravo à l’autrice pour son univers, sa plume, sa façon de mettre ses idées en place.

Citations

« J’ai appris avec le temps que parler de l’avenir le provoque. Vouloir échapper à notre sort est le plus sûr moyen de s’y précipiter. »
« La bibliothèque, elle, s’étend toujours plus, envahie par des milliers de livres qu’ils n’auront jamais le temps de lire. »
« Pour tout vous avouer, j’en use afin d’éviter de me confronter aux autres. »
« Le reste, notre mariage, la vie arrangée qui se déployait devant nous…Je n’étais pas triste de les abandonner, non. »

Merci à Netgalley pour cette sublime découverte *o*

Vous connaissez ? Envie de le lire ? Envie de découvrir le Grand Projet ?
Site à découvrir, possibilité de recevoir une newsletter, à votre convenance.

Publicité

8 commentaires sur « Roman : Erèbe – Monde de rêve ou de cauchemar ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s