BD : Blue au pays des songes Tome 2

Fiche

Couverture Blue au pays des songes, tome 2 : Bienvenue à Sad City

Le tome 3 est sorti récemment et que c’est le dernier tome, le 22 septembre, c’est donc l’occasion de se replonger dans cette histoire. Je pense relire les deux premiers tomes avant d’attaquer le tome 3.
En attendant, voici la chronique du tome 2 que vous n’avez pas encore eu apparemment.

Tome 2 : Bienvenue à Sad City

Le tome 2 de « Blue au pays des songes » continue à nous emmener dans ce monde étrange et fascinant. Nous retrouvons le même fonctionnement et graphisme qu’au tome 1.
Il y a toujours des musiques qu’on peut passer à certains moments, c’est vraiment un principe sympa, original, innovant, qui me fait découvrir pour ma part des choses inédites.
Cette histoire n’est pas sans nous rappeler « Alice au pays des merveilles ». Il y a ce même côté enchanteur et terrifiant en même temps. Nous ne savons jamais à quelle sauce nous allons être mangés, ce qui fait en tout cas que l’originalité est garantie. De la même façon il y a ce côté psychédélique, cette impression de n’importe quoi par moment, et on se rappelle tous de la conclusion qui nous avaient sciés quand nous étions jeunes pour l’histoire d’Alice.

Dans ce tome, nous allons enfin découvrir Sad City, la ville triste, c’est tout un programme. Beaucoup de gens, à part Blue, semble avoir perdu leur joie de vivre, leurs sourires, c’est même très joliment et poétiquement représenté. Dans cette ville, de l’entrée à plein d’autres choses, tout se paye en larmes. Plus elles sont pures, plus elles valent chers.
On nous avait déjà un peu parlé des larmes dans le tome 1.

C’est vraiment une lecture innovante, originale, qui ne laisse pas indifférent. Car si elle nous en met plein les yeux, elles poussent également à réfléchir à plein de choses : les peurs, que les choses ne puissent rester comme elles sont, que la vie ne nous fait pas de cadeau, etc.
Et l’air de rien, on nous rappelle de profiter de notre vie à l’instant présent, de ce que nous avons plutôt que de courir après un bonheur illusoire, des choses incertaines, et parce que personne ne sait jamais de quoi demain sera fait.

Les éléments se lient, tout en entretenant une part de mystères. C’est sans doute un album qui peut avoir différents niveaux de lecture, se laisser relire, et ne laisse pas indifférent, même s’il s’amuse à perdre le lecteur. Il rappelle également des choses qui touchent tout le monde, tout en nous offrant un monde unique, à part, onirique, qui nous en met plein les yeux.
Comme lors du tome 1, nous finissons avec quelques croquis, et l’envie de découvrir la suite de cette histoire insolite.

Lu avec Izneo
Merci pour la lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s