Albums Jeunesses : Hulotte / Hé ! Là Haut ! / La carte des nuages (Ecole des Loisirs)

Les albums jeunesses ont cette formidable capacité d’être pour tout le monde, un peu comme les jeux de société de 7 à 77 ans, juste pour dire qu’il n’y a pas d’âge pour s’évader, s’en mettre plein les yeux, rappeler des valeurs importantes.
Le toucher des albums participent ici fortement au ressenti.
Ce sont également de beaux moments privilégiés à passer avec ses enfants et qui peuvent susciter des discussions.
Ils ont une forme de magie.
Souvent la dernière page nous fait bien sourire.

Les albums jeunesses, c’est comme le bon vin, ça se déguste.
Ca vous dit de jolis albums de jeunesse ? C’est toujours bon pour nos cœurs ^^

Merci à l’Ecole des Loisirs pour l’envoi, la confiance et la lecture de ces albums jeunesses 🙂

Hulotte

Couverture Hulotte

Edition : Ecole des Loisirs
Auteur/Illustrateur : Juliette Lagrange
Prix : 13€ Collection : Kaléidoscope Sortie le 06/09/2019
Prix : 5€ Collection : Les lutins Sortie le 26/05/2021 (celui que je vous présente)
Vous pouvez lire un extrait sur le site de l’éditeur en cliquant sur la couverture de l’album.

Histoire :

Pas facile d’être timide ! Hulotte est une grande timide. Et aujourd’hui, c’est l’exposé devant toute la classe. L’angoisse absolue !

Hulotte doit prendre son courage à deux mains. Quand il faut y aller… FAUT Y ALLER !

Mon avis/Mes impressions :

Cette fois-ci j’ai la version plus petite, album très souple.
C’est beaucoup d’émotions qui nous envahissent à la lecture de cet album, et c’est aussi s’en mettre plein les yeux.
C’est impressionnant et superbe de voir tous ces détails visuels. Cette façon également de vivre à leur échelle comparé aux êtres humains.
Et nous mettons en avant un trait de caractère compliqué, qui peut jouer de très mauvais tour, surtout avec les années qui passent.
Ici, c’est fait en toute légèreté, tout se débloque presque trop facilement, mais parfois la bonne personne, la bonne approche peuvent suffire.
Ca l’aidera sans doute à prendre confiance ensuite, suffisamment ? C’est une autre histoire.
Tout commence alors que nous nous amusons avec la poésie avec laquelle Hulotte décrit où est sa maison.
Les feuillages et la verdure sont agréables.
Ils vivent un peu comme des humains, mais à leur hauteur. Hulotte a même son Ronron qui la réconforte.

Hulotte regarde des gens faire des choses, elle aimerait bien aussi. Oui, mais elle n’ose pas, elle est timide.
Un jour, la maîtresse demande de faire un exposé, il va falloir parler devant tout le monde, le cauchemar pour Hulotte.

C’est doux, c’est beau, c’est poétique, ça redonne de l’espoir, et il nous ensorcèle tout doucement et fait joliment sourire.
Un bon et beau moment, avec notre petite Hulotte qui nous touche en plein cœur.

Le toucher des pages est tout doux.

Nous abordons d’une manière légère et douce le mal être social, la timidité, la difficulté de parler à l’oral devant les autres le tout en profitant d’un graphisme qui nous enchante.
Quand faut y aller, faut y aller, mais ce n’est pas forcément simple.

Bonne lecture 🙂

En tout cas, je suis bien contente d’avoir pu le lire. Je rappelle que j’ai découvert avant lui, Hulotte et Léon, que vous pouvez retrouver ici

Et vous comment ça était en société ? à l’oral ? de parler devant les gens ? Cela a évolué ?

Graphisme

Hé ! Là Haut !

Couverture Hé ! Là-Haut !

Edition : Ecole des Loisirs
Auteur/Illustrateur : Christine Davenier
Prix : 12€
Collection : Collection Loulou & cie
Sortie le 26/05/2021

Histoire :

Titou commence à faire des réserves pour l’hiver qui arrive. Mais qui donc s’amuse à lui lancer des trucs sur la tête ? Et quel cet événement qui se passe ce soir et dont tous les habitants de l’arbre ne cessent de parler ? Titou decide de grimper dans l’arbre pour éclaircir tous ces mystères…

Mon avis/Mes impressions :

La première chose que j’ai noté ce sont les jolis bords arrondis.
Des pages comme cartonnées, qu’on manipule bien, différentes sensations au toucher, c’est assez amusant et étonnant de passer la main dessus (doux, rêche …)
A quoi pensez-vous en lisant ce titre ? A regarder en haut, non ? Et là, tout le monde lève la tête ^^
En plus, il y a un arbre, donc allez hop on va dehors, on va près d’un arbre, et on essaye de voir en haut ^^

Nous sommes avec une petite souris Titou qui est tout en bas de l’arbre. Imaginez-vous combien il lui paraît grand et inatteignable, et pourtant.
Notre petite souris est très imaginative, elle rêverait de prendre l’avion pour aller en haut. Ah si seulement …
Mais c’est comment tout là haut ?
Une feuille tombe. Mais à un moment, elle se prend quelque chose sur la tête. Ni une, ni deux, elle a bien l’intention de s’expliquer avec celui qui ose lui envoyer des choses sur la tête, ainsi elle avance pas à pas, branche à branche, et monte, et fait de multiples rencontres.
C’est un régal de voir l’arbre, les différents habitants, et les différents jeux de couleur, y compris le ciel.

La fin nous fait sourire. D’ailleurs, elle montre également un côté qu’on en veut toujours plus.

Nous découvrons autant les différents animaux dans l’arbre, profitons du paysage et finalement notre petite souris a fait quelque chose l’air de rien, elle s’est dépassée.
Ben oui, elle est montée ^^.

Mais quelle est donc cette chose pour laquelle tout le monde semble se préparer pour ce soir ? Chut, il faudra le lire pour le savoir.

Bonne lecture 🙂

Graphisme

===================================================

La carte des nuages

Carte des nuages (La)

Edition : Ecole des Loisirs
Auteur : Michaël Escoffier
Illustrateur : Kris Di Giacomo
Prix : 13€
Collection : Kaléidoscope
Sortie le 05/05/2021

Histoire :

Le jour où Kumaï l’orang-outang recueille un oisillon blessé, sa vie est chamboulée. Comment une si petite chose peut provoquer en elle une si grande émotion ?

Mon avis/Mes impressions :

Et là, vous vous dites on va avoir une carte des nuages ? Mais oui, et pourquoi donc ? Ha ha. Voilà le mystère, allez réfléchissez y un peu.
Le papier a une consistance agréable et il est tout doux, c’est agréable de tourner les pages et de voir tous les jeux de police mis en place.
Mais également les jeux de couleurs, voire les différentes nuances dans une couleur.
C’est assez fou parfois certains traits semblent grossiers, mais finalement c’est plutôt simple mais efficace, et le lecteur lui se laisse toucher.

Dans cette histoire, nous rencontrons Kumai, une orang outang. Mais un jour, elle recueille un petit oisillon qui allait se noyer, et elle va en prendre soin comme si c’était son enfant, s’inquiétait pour lui, prendre en compte ses différences, ses besoins. L’amour va au-delà de la biologie, au-delà de son espèce, au-delà de son corps.
Son cœur s’est laissée conquérir, et maintenant elle veille sur Piou, un oisillon.

Sur la couverture, vous voyez justement Kumaï qui tient tendrement Piou. Nous pouvons également voir que d’autres animaux l’entourent, c’est un peu le cas tout du long.
Et donc cette fameuse carte des nuages, c’est le projet dans lequel se lance Kumai pour Piou, pour l’aider quand il prendra son envol, un jour qui arrivera fatalement.

C’est tout mignon, beau et touchant. Même si son projet peut paraître un peu fou, il est fait avec le cœur et plein de bonnes intentions.
Et surtout, elle a été là pour lui alors qu’elle ne lui devait rien, qu’il n’y avait aucun lien biologique.
La fin nous fait bien tendrement sourire, et surtout n’oubliez pas de regarder le ciel.

Le petit mot du début qui est très beau : « A celles et ceux qui éclairent notre route pour faire de nous les êtres libres que nous sommes.« 

PS : Cela peut vous rappelez vous-même quand vous avez joué / jouait avec les nuages. Vous savez cette façon qu’ils ont parfois de prendre des formes 😉

Bonne lecture 🙂

Graphisme :

Comment vous voyez nous mettons en scène de belles choses, de belles valeurs, qui nous font tendrement sourire. De beaux moments de lecture à partager 🙂
Ils vous intéressent ? Vous les avez lu ? Vous aimez les albums jeunesses ?
D’ailleurs c’est vraiment un ensemble d’expérience à vivre : toucher, dessin, texte. Tout cela est important et donne des émotions.
Comme pour le reste, il est possible que selon votre propre vécu des choses vous touchent plus. Mais tous à leur manière devrait vous toucher, vous parler.

2 commentaires sur « Albums Jeunesses : Hulotte / Hé ! Là Haut ! / La carte des nuages (Ecole des Loisirs) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s