Lecture Time : D’Or et d’Oreillers (Fiche)

Couverture D'or et d'oreillers

Autrice : Flore Vesco
Illustratrice : Maylen Goust
Editions : Ecole des Loisirs
Collection : Medium
Prix papier : 15€
Sortie le 03 mars 2021
Genre : Fantasy, Conte
240 pages
Oneshot

Résumé :

C’est un lit vertigineux, sur lequel on a empilé une dizaine de matelas. Il trône au centre de la chambre qui accueille les prétendantes de lord Handerson. Le riche héritier a conçu un test pour choisir au mieux sa future épouse. Chaque candidate est invitée à passer une nuit à Blenkinsop Castle, seule, sans parent, ni chaperon, dans ce lit d’une hauteur invraisemblable. Pour l’heure, les prétendantes, toutes filles de bonne famille, ont été renvoyées chez elles au petit matin, sans aucune explication.
Mais voici que lord Handerson propose à Sadima de passer l’épreuve. Robuste et vaillante, simple femme de chambre, Sadima n’a pourtant rien d’une princesse au petit pois ! Et c’est tant mieux, car nous ne sommes pas dans un conte de fées mais dans une histoire d’amour et de sorcellerie où l’on apprend ce que les jeunes filles font en secret, la nuit, dans leur lit.

Hello Livre

C’est un livre qui avait déjà tout pour m’attirer, mais le fait est que son communiqué est encore plus intrigant, donne envie, il semblait prometteur. J’avais donc envie de me laisser tenter en croisant les doigts de pouvoir tenter cette aventure.
J’oubliais j’ai un faible à la base pour les contes revisités, en gros, cela fonctionne bien sur moi, rappelez vous combien j’aime Magic Mirror, même si je n’ai pas encore lu leurs derniers titres, fautes d’opportunité.

Edition

Qu’est-ce que je l’ai admiré ce livre papier, qui m’appelait, qui me susurrait mille promesses, mais mon temps n’étant pas extensible, il a fallu le laisser venir à moi, et enfin nous avait délicieusement pu faire connaissance.
Le livre a non seulement une très belle couverture. Cette jeune femme qui semble innocemment se reposer. Le titre est intrigant, mais il brille aussi. Nous avons vraiment un bel objet, l’impression de toucher et voir quelque chose qui attise immédiatement nos yeux.  Le titre et le nom de l’autrice, semble tout en or, et brillaient. Sur la quatrième de couverture, c’est pareil, des morceaux qui semblent briller, et sur la tranche aussi. On aime y promener le doigt et sentir ce que cela dégage.
Au niveau de l’édition, c’est du papier très agréable à tenir en main, d’une bonne épaisseur, comme j’aime.
Chaque chapitre se présente avec un sous titre (qui nous intrigue par moment). Il y a de tous petits et beaux détails pour séparer les chapitres, dans la notation des pages, dans celle des paragraphes. C’est tout simple mais ça ajoute tout de suite quelque chose.

Mon avis/Mes impressions :

C’est ma première rencontre avec l’autrice, Flore Vesco, une française qui aura su me charmer par sa plume, par ses mots, et qui m’aura fait sourire bien des fois.
Car autant se le dire, messieurs, mesdames, cette lecture est sans nulle autre. Elle vous trompera. Elle vous interrogera. Elle vous intriguera. Elle est faite de mille et une choses. Elle remet les choses en perspective, et cela fait un bien fou.

J’écris, et les mots continuent à venir, mais vous l’aurez sans doute soupçonné nous tenons là une histoire sans nulle autre, ceci je vous l’ai déjà dit, mais également un énorme coup de cœur.
Nous jouons avec tant d’histoires connues, ces contes qui ne sont point la réalité. Mais justement nous sommes autant ensorcelés, intrigués que confrontés à la réalité.
Les masques tombent, le livre dit tout haut ce que parfois nous nous disions tout bas. Il questionne également la place de chacun, et la liberté.

Vraiment ?! Pouvant nous être présenté ainsi, une femme à un homme, telle une marchandise, sceller un contrat mais où est l’amour ? Où est le fait d’avoir fait connaissance ? Où sont les tendres moments complices ? Où est l’apprivoisement ?
Tout commence comme bien des histoires, surtout en ce temps-là, mais rien ne nous a préparé à ce que nous allons voir, découvrir, ressentir.

Un jeune homme, un jeune lord, qui a grandi d’une certaine manière. Mais quel bon parti ! Et tout le monde entrent en effusion. Ce jeune homme semble fin prêt à prendre femme mais certainement pas comme tout le monde. Au sein de Blenkinsop Castle, cet homme a préparé une épreuve. Quelle est-elle ? Pourquoi ? Caprice de noble ? Comment l’accepter ? Doit-on craindre pour l’intégrité de ces jeunes femmes ?

Vous croyez peut être savoir, vous aurez peur, mais en fait vous ne savez rien. Tout se joue de vous. Et nous avons tant de choses à découvrir. 
Ce n’est également que vers la toute fin que les pièces du puzzle se mettront délicieusement en branle pour vous révéler la vérité.
Ce domaine semble également si efficace et mystérieux en même temps. L’on n’y voit pourtant point les domestiques s’y affairer.

Grâce à Sadima, nous avons quelque chose de très juste, qui fait réfléchir, et une femme qui connaît les règles du monde, mais les dénonce également. Elle permet de voir derrière le masque que cela soit dans la sienne, de celles de domestiques, ou même de ces jeunes nobles. Elle ne se démonte pas. C’est également grâce à son intelligence, sa bonne volonté, qu’elle peut tracer sa route.
Avec elle, nous percevons également bien les troubles, ce que doivent affronter les femmes, les peurs des premières fois, des émois amoureux, de se faire posséder puis jeter.
Elle montre également bien toute la pression sociale.
Voir des émois amoureux dans le respect, la chaleur, l’égalité, c’est tellement mieux, et cela fait tellement plus plaisir. C’est ce qu’il nous faut. Des corps qui se lient et se découvrent dans la bienveillance.

Un jeu entre un homme et une femme, qui ne sont pas de la même condition sociale, mais également tellement plus.

Il y a également une belle réflexion sur le nous éveillé, et le nous endormi, qui quelque part est plus vulnérable quand il dort, peut partir dans ses fantasmes.

Ce livre est une pépite tant par sa plume que ses propos, si bien que j’espère que beaucoup de gens auront l’occasion de le découvrir, et que je ne peux que vous y encourager.
En tout cas, c’est une expérience fascinante, déroutante, intéressante et qui fait réfléchir. Le tout en se servant de plein d’éléments que nous connaissons (société de l’époque, contes …)

Coup de coeur ❤
Une lecture savoureuse, qui se déguste.

Citations

« Il faut faire attention à ce que l’on souhaite. On désire parfois sans penser aux conséquences. Et quand l’objet qu’on appelle de ses vœux surgit brusquement, nous voilà pris au dépourvu. »

« Votre place, votre place ! Mais c’est à vous de la choisir ! »

« Mais oui, voyons, vous avez raison, c’était si simple ! Tout le monde sait qu’il suffit d’une robe pour transformer une souillon en princesse ! »

« Le problème c’est que vous avez peur du regard des autres. »

« Pour vous, tout est si facile. Vous êtes riche. Vous êtes libre de faire tout ce qui vous plait.
Si vous étiez une femme, même fortunée, vous seriez encore prisonnière, forcée de coucher dans le lit d’un homme qu’on aurait choisi pour vous… Mais vous n’avez pas même cette chaîne là. »

« Ils se laissèrent tomber sur la pelouse, le dos contre un arbre. C’était un de ces premiers jours où l’air a une douceur de printemps, si bienvenue après l’hiver. »

Les remerciements sont eux aussi fait d’une manière originale qui m’a fait sourire.

Feuilletage du livre (y a un manga aussi avec)

Merci à l’Ecole des Loisirs pour l’envoi de cette lecture qui m’a permis de découvrir une pépite ❤ et la confiance.

A lire dès que l’adolescent est mûr et ensuite pas de limite vers le haut. Vu qu’il y a des scènes sensuelles mais poétiques et bien croquées.

Il te tente ? Connais tu ? As tu déjà lu des livres de Flore Vesco ?

2 commentaires sur « Lecture Time : D’Or et d’Oreillers (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s