Manga Time : Brisée par ton amour Tome 3

Fiche

Couverture Brisée par ton amour…, tome 3

Déconseillé à un public trop sensible, pour public mûr et averti
Scènes pouvant être dérangeantes

On n’est vraiment pas bien quand on lit ce manga, et à la fin on reste un peu sous le choc. Au fond, c’est normal vu qu’il démonte les mécanismes psychologiques et que c’est triste, mais il y a également une vérité glaçante derrière tout cela. D’ailleurs la mangaka nous achève totalement avec sa postface, c’est d’ailleurs la première fois qu’elle en met une, en même temps elle est touchante.

Kanae n’est pas la seule à être sensible au stress, à la pression sociale, aux exigences … Il y a d’autres personnages, tout comme nous par moment, et c’est surtout de ces mécanismes terribles et insidieux qu’on parle. Oui, c’est très extrême ici.

Ichika va revenir en cours. Difficile d’être de son côté, mais difficile aussi de ne pas être du tout touché(e), oui c’est un le leitmotiv dans ce manga. Nous voyons très bien cette peur qui l’habite, rien que quand elle fait le trajet. Mais elle ne s’attendait pas à avoir autant perdue sa place. C’est violent psychologiquement.
Cela donne également l’impression que la place ne tient pas à grand chose. C’est triste, non ?

Si Kanae semble bien avoir sa place dans son groupe d’ « amies », Tomiko va lui mener la vie dure. Elle n’a pas oublié le passé, les autres c’est comme si, elles ont avancé. Là, nous pensons qu’il n’y a parfois qu’un pas pour passer d’une position à une autre. Effrayant, n’est-ce pas ?
Tomiko n’est pas pour autant rassurée.
Que sont prêts à faire les gens pour assurer leur position ? N’oublions pas aussi le traditionnelle blague pour détendre l’atmosphère. Ou le fait de détourner l’attention de soi-même en s’en prenant à quelqu’un d’autre.
Mais peut-on vraiment parler d’amitié si on ne peut être soi-même ? S’il faut en permanence marcher sur des œufs ?

Kanae n’est jamais très pressée de rentrer à la maison, et il y a un petit problème avec une de ses relations. Si je ne me trompe pas, c’est la première fois que nous découvrons vraiment la famille de Kanae. Il y a un côté pression sociale et glaçant.

D’ailleurs dans la pression, il y autant la violence des mots que des coups. Que dire ?
Le petit ami de Kanae : Hiroshi s’en prend aussi plein la tête par moment. Que dire de ces cris ? ces hurlements ?

Kanae profite d’Hiroshi. Ses prétendues amies la questionne à ce sujet. Puis il y a ce doute lancinant pourquoi il est si gentil ? Pourquoi il l’aime ? Ne veut-il pas finalement qu’une chose ? Une fois qu’il aura eu ce qu’il voulait, la jettera-t-il ?

Tous ces doutes, toute cette pression qui assènent, martèlent des coups dans la tête, ça fait mal, on est comme prisonnier. Glaçant.

Harcèlement, réputation, grossophobie, pression sociale, rancoeur …
Personne n’est épargnée.

Rappel important :

Un manga sous haute tension physiquement mais également psychologiquement. Fort mais difficile.
Ce n’est pas de la violence gratuite, la psychologie est bien démontrée mais c’est bien extrême.

Difficile d’être en accord, extrême, mais ça marque.
Une façon de dénoncer.

A ne pas mettre entre toutes les mains, mais très intéressant, très prenant. Lisez l’extrait pour vous faire une idée et voir si c’est possible pour vous. 

Merci à Meian pour l’envoi de cette lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s