Manga Time : I fell in love after school Tome 1 (Fiche)

Couverture I fell in love after school, tome 1

Edition : Pika
Dessin : MITSUI Haruka
Scénario : MITSUI Haruka
Shojo : En cours avec 1 tome en France. Terminé avec 8 tomes au Japon.
Genre : Romance, Tranche de vie
Prix papier : 6.95€
Prix numérique : 4.49€

Hello Livre :
J’ai repéré ce manga dès l’annonce de Pika. Une petite romance en 8 tomes, ça pouvait totalement le faire. La couverture dégageait également une belle douceur.
J’avais un bon feeling.

Titre : Je tombe amoureuse après l’école.
Et comme on le sait chez eux après l’école, y a les clubs.

Extrait

Résumé :
Insouciante, Kao, ne l’est pas. Sans passion, sans hobbie, transparente aux yeux de la gente masculine, elle a l’impression de ne pas profiter de son adolescence comme elle le devrait. Son destin bascule quand elle est nommée manageur de l’équipe masculine de volley-ball de son lycée avec l’objectif de recruter l’intrigant Kuze qui pratiquait ce sport au collège.
En voyant Kuze s’entrainer et toute la passion qu’il met dans ce sport, elle prend tout à coup goût à la vie et décide de se donner à fond dans son rôle de manageur, ce qui implique de passer beaucoup de temps avec les membres de l’équipe comme Kuze ou son ami Asahi !
Kuze n’est pas un arrogant imbu de lui-même mais un jeune homme sensible qui est intrigué par Kao et sa nouvelle joie de vivre. Par ailleurs, les sentiments des personnages, loin des clichés, sont très naturels et profonds ; et le trait délicat et raffiné de la mangaka apporte fraîcheur et douceur au récit. Les scènes d’actions sportives, très réalistes et dynamiques, sont disséminées dans le manga et s’intègrent au scénario sans aucune fausse note.

Mon avis / Mes impressions :

« I fell in love after school » est une nouvelle romance chez Pika. Nous savons déjà qu’elle sera finie en 8 tomes.
Les deux personnages de la couverture se rencontrent d’une manière originale, et un brin explosive. Petit à petit, ils vont apprendre à se connaître de plus en plus, et entraînent le lecteur dans une romance sympathique, addictive, sous fond de sport, douce et sucrée, avec des vues sur la mer par moment. Le lecteur arrivera à la fin du tome rapidement, sans s’en rendre compte, avec le sourire et l’envie de continuer cette histoire.

Le graphisme est doux, très agréable, il sait donner envie et attirer l’œil. Les scènes de sport dégagent quelque chose d’à part, notamment Nagisa Kuze qui nous happe totalement.
Il a une telle prestance.
Kao Hayama n’a pas de passion, pas de hobbies, elle s’est fait prendre en traitre par son frère pour être la manager du club de volley.
Ce qui marque, c’est son côté transparent, les gens ne se rappellent plus de son nom. Sa première mission va être de ramener Nagisa Kuze au club.
Bien qu’il soit doué, il n’en a aucune envie. Le fait de devoir le persuader se passe dans le premier chapitre.

Ensuite, aussi bien Kao Hayama que Nagisa Kuze vont évoluer ensemble au sein de ce club, sans lequel elle n’aurait finalement pas connu certains de ces jeunes hommes, vu qu’ils ne sont pas dans la même classe. Ce n’est pas toujours les jours facile pour elle d’être manager, d’assurer. Elle manque également de confiance en elle.
Nagisa Kuze va retrouver au club un vieil ami : Asahi Kiryu.
Les scènes où ils sont tous les trois sont quelque part assez épiques aussi.

Kao Hayama est surprenant, il a une face cachée, et va se dévoiler au fur et à mesure. Il survient sans qu’on s’y attende. Il a toujours un petit mot voire un petit geste avec Kao, mais il est également très taquin.
Quelque chose se passe-t-il entre ces deux-là ? Ils n’ont clairement pas l’air indifférent l’un à l’autre.

Nous pouvons également remarquer des détails très agréables, comme le sweet sur le sommaire, les chapitres qui s’intitulent « practice ».

Peut-être classique, plutôt efficace, ça se laisse très bien lire et donne envie de continuer l’aventure.

Merci à Izneo pour la lecture

Graphisme

Bonne lecture
Très bon moments passés avec eux
Le graphisme a clairement quelque chose qu’il dégage
Ambiance (vue sur la mer par moment <3…)
Les scènes centrées sur Nagisa Kuze dégagent quelque chose
Nagisa Kuze a un côté taquin, filou, mais y a quelque chose derrière son masque.

Et vous ? Il vous tente ?

5 commentaires sur « Manga Time : I fell in love after school Tome 1 (Fiche) »

  1. J’ai préféré laisser passer ce titre, car après plusieurs shojo très classiques qui n’ont pas réussi à me parler, je n’avais pas trop envie de tenter.
    Je ne doutes pas qu’il soit réussi dans son genre, mais je ne suis pas convaincu que ce soit fait pour moi (encore que Aozora Yell a su me faire mentir car j’ai vraiment énormément accroché).

    Aimé par 1 personne

    1. En tant que blogueur/chroniqueur, j’ai envie de dire que c’est toi qui sait ce dont tu as envie de t’occuper, de parler, de faire une chronique, de prendre le « risque ». Après je ne sais pas niveau temps, limitation (nombre) ou même je n’ai pas l’impression que vous ne devez pas forcément le faire au tome o_O.
      Et en tant que lecteur, autant lire quelque chose qui te fait envie, sur quoi tu es curieux et c’est toi qui sait ce qui te plaît, peut fonctionner.
      Pour ma part, j’essaye de vous donner le max d’infos pour que vous puissiez faire un choix éclairé.
      Je n’ai pas eu l’occasion de lire les derniers shojos que tu as lu : donc aozora yell et heroïne malgré moi je crois ?
      Comme tu le vois celui ci a bien fonctionné, après c’est affaire à suivre. Et on ne peut réellement dire qu’avec l’épreuve du temps et de l’évolution XD.

      J'aime

      1. Alors pour les shojos récemment lus, il y a en effet Aozora Yell que je vais continuer car j’ai vraiment beaucoup aimé. Heroine malgré moi j’ai trouvé ça agréable mais trop classique. Quelques mois avant il y a eu Men’s Life qui sans être désagréable ne m’a pas convaincu.

        En fait actuellement j’ai plein de lectures et j’ai du mal à m’en sortir, entre les SP, les emprunts en mediatheque et les achats perso.

        Pour les SP, on ne me met aucune pression mais personnellement, j’estime que si on m’envoie un manga, je me dois d’en parler, c’est une question de respect vis à vis de l’éditeur. Je sais que beaucoup ne fonctionnent pas comme ça et ont aucun soucis à se faire des « bibliothèques à lire » remplies de SP (j’ai vu ça sur Twitter, je suis tombé des nues) mais moi il est hors de question que je fonctionne comme ça. On m’envoie un titre, je le lis et j’en parle. Si je n’ai pas le temps ou l’envie, je ne demande pas le titre.

        Du coup pour celui-là en particulier, on est dans le cas de figure où quelque part je l’aurai bien lu, mais comme je ne voulais pas avoir trop de titres à traiter à la fois j’ai préféré laisser passer.
        Je vais dailleurs arrêter plusieurs series alors qu’elles me plaisent, simplement pour gagner du temps pour écrire sur d’autres choses.

        Après c’est vraiment mon fonctionnement, et chacun fait comme il l’entend, mais je n’aime pas du tout quand je vois des gens recevoir 20 volumes par semaine et écrire sur seulement un ou deux titres, je trouve que c’est un manque de respect envers les éditeurs.

        Aimé par 1 personne

      2. Ah oui Men’s Life, je l’ai lu aussi ^^. Je comprends, en fait cette mangaka passe bien avec moi, elle a un petit effet magique sans que je cours en priorité après ses titres XD. D’ailleurs je crois que j’ai oublié de mettre celle du tome 1
        Je te comprends, surtout qu’on a la vie active etc. à côté
        Oui, ça me fait aussi halluciner, tu dis bien les choses, une des raisons pour lesquelles tu matches bien avec moi 😉
        Le côté instagram, like etc. me dérangent aussi assez. Mais bon le commerce :\ et moi qui ne sait pas « plaire », attirer les foules.
        Je comprends.
        Tu en avais déjà parlé. Pour ma part, comme j’avais dit l’an dernier, je parlerai de ce dont on m’a chargé, ce que j’ai envie et peux également, mais les autres se sera en mini, ce n’est pas non plus que je n’en parlerai pas. Enfin normalement il faudra aussi que je fasse au moins 1er, dernier, voire certains en groupé si je les lis ensemble, on verra bien. De toute manière il y a toujours quelques mots dans le Ly’s week, comme ça en attendant y a l’essentiel.
        Mais faut bien que je respecte mon « travail » et énergie aussi.
        Clairement.
        ++

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s