Manga Time : Hana, l’inaccessible Tomes 1 & 2

 Manga - Hana l'inaccessible Manga - Manhwa - Hana l'inaccessible Vol.2

Edition : Meian
Dessin : MURATA Kôji
Scénario : MURATA Kôji
Seinen : En cours avec 2 tomes en France. En cours avec 3 tomes au Japon.
Genre : Tranche de vie, Comédie
Prix papier : 6.95€

Hello Livre :
Repérage avec la 1ère couverture qui montre Hana, le titre intrigant, une première mise en bouche, quelques planches, et l’opportunité de le tester.
« Un amour partagé mais non avoué ».

Extrait
Fiche Meian

Résumé :
Même les fleurs les plus inaccessibles ont un coeur !
La carte maîtresse du fabricant de confiseries traditionnelles Mitsubachi, se nomme Hana Takamine et a vingt-sept ans. Cette jeune femme aussi belle qu’inégalable, fait rêver par son côté inaccessible. Mais derrière cette image de perfection, Hana cache en réalité un secret. Elle n’a absolument aucune expérience en matière d’amour et réagit toujours comme une jeune écolière. Pas facile alors d’avouer ses sentiments à Tsuyoshi Yowaki, un autre employé de la société. Ce qu’elle ignore, c’est que cet amour est réciproque ! Ils désirent s’avouer leurs sentiments sans y parvenir !

Mon avis / Mes impressions :

Une couverture très douce au toucher. Une couverture qui en jette avec Hana en couverture sur le tome 1, qui a l’air très sérieuse et concentrée.
Et comme tout le manga, tout est contrebalancé avec la quatrième de couverture.
Sous la jaquette, c’est entièrement rose.
La première page reprend le dessin de la couverture mais en version crayonné, et les deux dégagent totalement quelque chose.

Un titre loufoque inscrit dans la vie adulte, pour une lecture détente, qui en fera rire un certain nombre, mais ne plaira pas forcément à tout le monde.
Tout simplement, car le côté loufoque, je suppose qu’il va passer, ou que ça va casser. Mais il peut aussi être contrebalancé par Hana 😉
C’est complètement décontenançant et original, vous n’avez plus du tout l’impression d’avoir les mêmes personnes en face à certains moments XD.

Vous pourrez également remarquer les petits coeurs sur le titre, qui vont se promener partout dans l’oeuvre.
Beaucoup de chapitres, car finalement ils sont courts mais efficaces dans ce qu’ils nous montrent.

Là où ça peut également vous faire grincer des dents c’est sur le comportement d’un certain nombre de personnages. Par contre, Hana et Tsuyoshi, eux, sont plutôt attachant, plaisant, et nous donnent envie de connaître leur histoire.

Tome 1

Nous faisons connaissance avec l’entreprise Mitsubashi, fabricant de pâtisseries traditionnelles, ainsi que d’Hana, Tsuyoshi, et d’autres collègues.
Nous sommes plutôt dans un service commercial, qui s’occupe des projets, des concepts, de vendre.
Ainsi leurs concepts pourraient nous mettre l’eau à la bouche, mais malheureusement ce n’est pas vraiment le cas avec les propositions de Tsuyoshi qui sont plus abracadabrantes les unes que les autres.
Pauvre Tsuyoshi, qui est pourtant si attachant, et plein de bonnes volontés, nous ne pouvons vraiment pas dire qu’il soit très efficace et doué dans son travail.
Pourtant parfois, il fait des réflexions pertinentes et agit de manière qui nous fait sourire. Il met simplement en application ce qu’il a appris d’Hana, et ça donne un résultat succulent.

Hana est très douée dans son travail, tout le monde a l’air en adoration devant elle, ce que je trouve dérangeant. Comment est-elle devenue comme ça ? Quel est son passé ? Le dernier chapitre nous a emmené à la rencontre de la petite Hana, et il n’y a plus qu’à espérer que nous aurons d’autres passages dans le passé.
Alors que Tsuyoshi semble malchanceux, elle semble au contraire chanceuse : belle, efficace, intelligente …
Mais malgré tout cela, ou à cause de cette image, personne ne sait vraiment voir en elle. Elle est amoureuse de Tusyoshi et pour le cacher d’autant plus sauf aux yeux des lecteurs qui la voit dans son intimité, rougir, défaillir d’amour, elle agit totalement à contre-courant en l’engueulant encore plus fort.
Nous en revenons un peu aux qui aime bien châtie bien ?!
Si Hana savait que Tsuyoshi est tout aussi amoureux. Et si les autres savaient. Il se juge indigne d’elle, et les situations embarrassantes, incomprises s’enchaînent. Tant de malentendus, mais qui feront rire des lecteurs.
Mais au moins Hana travaille vraiment.

Parce que contrairement à elle, il y a la peste de la 2ème couverture, qui croit que sous couvert d’être mignonne, elle n’a rien à faire que de se montrer, jouer sur les sentiments des mâles. Autant vous dire que quand Tsuyoshi la ramène sur Terre ça fait un bien fou. Espérons qu’il continue comme ça et que d’autres ouvrent les yeux sur la laideur de son intérieur.
Sinon, elle pourrait toujours se mettre avec le play boy Charada, quelque part ils se trouvent bien. Aussi nuls de comportement, de valeur, l’un que l’autre.
Juste de la gueule, rien vraiment derrière. Sauf que Charada est quand même bon dans son travail, mais il s’y croit, du genre que toutes les femmes vont tomber sous son charme ha ha.
Parfois ces deux parasites voient clairs et d’autres fois, ils comprennent tout de travers aussi, et se font bien remontés aussi ha ha.

Ensuite, il reste aussi le problème que le boulot c’est le boulot, et l’amour au travail, ça peut être compliqué.

Tome 2

Même si Ichigo et Charada sont toujours assez énervants par moment, ils sont beaucoup plus nuancés. Ils nous entraînent toujours vers des jeux de dupes, en font trop, mais quelque part ils se sont eux-même fait avoir, car les sentiments sont confus face à ces gens qui ont un comportement et une réaction différentes de ceux à quoi ils sont habitués.

Tout le côté malentendus, maladresses, un peu de partout, restent très présents.

Hana a fait le choix de choisir Tusyoshi comme partenaire sur un projet. Cela va lui donner l’occasion de plus le fréquenter.

Parfois, certains personnages créent un malentendu d’eux-mêmes, mais en plus ils se font voir par les autres qui vont s’imaginer des choses. Certaines mauvaises langues n’hésiteront pas à imposer des confrontations publiques.

Tsuyoshi, Hana, Ichigo et Charada vont également passer une soirée chez Tsuyoshi. Ainsi il fait entrer des collègues dans son chez-soi. Charada ne manquera pas de proposer un jeu qui joue avec les limites.
Mais j’ai adoré ce moment où Hana regarde autour d’elle, regarde ses mangas et autres possessions, en se demandant ce qu’il aime, et en même temps elle se dit qu’elle va se le noter pour les découvrir à son tour, c’est vraiment super adorable quelque part.

Ichigo et Charada ont souvent des mots blessants, ils jugent souvent Tsuyoshi, par exemple par rapport à son nombre d’amis sur les réseaux sociaux, son nombre de like, etc.
Après, ils ont aussi pu décider de devenir comme ça, de jouer à ce jeu à cause de la société, mais bon. Ca ne veut pas dire que leur comportement est pardonné pour autant.
Ichigo aussi parfois se retrouve à dire le contraire de ce qu’elle pense.

Comment va évoluer le travail d’Hana et Tsuyoshi ? Assurent-ils niveau travail ? Tsuyoshi progresse-t-il ?
Leur relation va-t-elle passer une nouvelle étape ?

La dernière scène donne assurément envie de connaître la suite de cette histoire loufoque, mais pas que.

Les réactions d’Hana semble totalement démesurées, sauf qu’on nous a bien dit qu’elle avait les réaction d’une gamine de CM2, et ça ce n’est pas du tout exagéré.
Le graphisme est un pur régal
Comme toujours l’édition de Meian est très soignée et qualitative, de belles pages blanches qui tiennent bien en main.
Un plaisir à feuilleter, lire.
Il peut un peu rappeler plus d’anciennes séries à certains moments. Ou alors peut être parce que c’est un homme qui s’en occupe.

Graphisme

Le reel avec le feuilletage.

Bilan des deux premiers tomes

-> Un manga loufoque mais avec un arrière-fond intéressant
-> Des comportements exagérés qui peuvent s’expliquer par l’inexpérience d’Hana
-> Le fait de finir par dire le contraire de ce qu’on pense est bien connu
-> Cela devient de mieux en mieux, se renouvelle, et il y a une évolution des personnages
-> Nous sommes dans la vie active
-> Comme pour tout, cela ne plaira pas forcément à tout le monde, mais assurément ça change
-> Un graphisme que j’apprécie vraiment beaucoup et qui donnent lieu à de très belles scènes
-> Du rire, des sourires
-> Si Ichigo et Charada sont assez énervant et opportunistes dans leurs comportements, et qu’en fait Hana et Tsuyoshi n’ont pas vraiment l’air de le voir. Leurs confrontations sont plutôt savoureuses et par moments ils sont bien remis à leur place, et ça fait du bien. Ils deviennent également plus nuancés.
-> Des chapitres courts qui font leur travail, et une véritable histoire en toile de fond
-> La vie active, le monde de l’entreprise avec tout ce que cela implique
-> Réflexion sur la séparation vie pro / vie perso
-> Un quatuor explosif
-> Hana (Oui, c’est à elle seule une bonne raison d’avoir envie de le découvrir)

En perso :
Lectures sympathiques, originales, qui changent, et qui devient de mieux en mieux au fur et à mesure

Même si en temps que personne j’avais envie de mettre des claques à Charada et Ichigo
Des moments avec Hana et Tsuyoshi que j’apprécie
Le graphisme me  plaît beaucoup.
Des moments de tendresse, de rires, de sourires.
Le côté loufoque j’ai plus de mal en temps que personne, mais bien contrebalancé par Hana et Tsuyoshi.
Des moments épiques où ils ont mis à terre Charada et Ichigo qui font du bien.
Hana ❤
Tsuyochi plein de bonnes volontés et gentillesse. Courage !

Merci à Meian pour la découverte et ces lectures.

2 commentaires sur « Manga Time : Hana, l’inaccessible Tomes 1 & 2 »

  1. J’avoue que je trouve assez déstabilisant le comportement de l’héroïne par rapport à son âge. Cela semble assumé, mais je ne suis pas certaine que ça ne finisse pas par très vite me taper sur le système bien que du côté professionnel, la jeune femme semble bien plus compétente ! Quant au duo de perturbateurs, il a l’air d’apporter sa dose de problèmes 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends.
      Elle est top niveau professionnel.
      Quelque part ça parle aussi des masques qu’on peut porter.
      Mais oui il y a un côté déstabilisant, elle ne m’a pas tapé sur le système vu que c’est contrebalancé avec d’autres moments où elle est au top
      Ouais les têtes à claques lol.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s