Manga Time : Elin, la charmeuse de bêtes Tome 4

Fiche

Couverture Elin : la charmeuse de bêtes, tome 4

Elin est à l’école Kazalumu, et elle se pose pas mal de questions. Ayant rencontré des Ojû sauvages, elle trouve des différences et s’en inquiète. La directrice lui fait également part de la dimension politique, et lui explique pourquoi elle ne devrait rien révéler de ses origines. Elin est loin d’être une élève ordinaire, tout ce qu’elle a appris avec sa mère continue à lui servir, elle ose, n’écoute pas les messes basses, est passionnée, très volontaire, très déterminée, mais elle ne se prend pas de haut non plus. C’est d’ailleurs parce qu’elle essaye de se mettre au niveau de Lilan, qui lui sera confié, de le comprendre, de ne pas le brusquer, que petit à petit des progrès peuvent être constatés. Elin n’a jamais trouvé les tâches qui lui étaient assignées anormales, car elle en connaissait l’utilité. Quand une opportunité lui est donné d’étudier de plus près la différence entre les Ojû sauvages et les Ojû domestiques, elle n’hésitera pas à la saisir, et à donner ses conditions. Une mission bien difficile lui sera confiée, celle de s’occuper d’un tout jeune Ojû, Lilan, qui refuse de s’alimenter et se fait du mal. Elin devra d’abord se confronter à Tamura, qui s’est occupé jusqu’ici du petit. Elle est vraiment merveilleuse, car elle tente de l’apaiser sans se prétendre meilleure, sans s’énerver. Elin continue à s’interroger sur les Toda, les Ojû, les sifflets. Sa détermination est sans faille, et elle procède en bonne scientifique. Elle essaye, analyse, tente de comprendre et adapte son comportement. Ce tome va se concentrer sur Elin et Lilan, c’est qu’ils nous mettraient les larmes aux yeux. Elle comprend une partie de ses sentiments, elle-même ayant perdu sa mère très jeune. Les Ojû sont toujours aussi magnifiques à regarder. C’est par sa détermination sans faille, son envie de bien faire et d’aider le petit Ojû qu’elle va autant se faire accepter de Tamura que de Lilan. Elle a eu la chance exceptionnelle que d’autres lui envient de rencontrer des Ojû sauvages, et de ne pas s’être faite dévorer. Car la directrice dit bien qu’il faut rester sur ses gardes. Comment se faire comprendre du jeune Ojû ?

Si vous aimez les sciences, la détermination, les animaux, cela devrait vous plaire, mais sinon vous aurez sans doute des difficultés à accrocher. De mon côté, cette série est un immense coup de coeur, et elle ne m’a jamais déçue jusqu’à présent.

La couverture montre Elin tournait vers le ciel où un Ojû déploie ses ailes.

Merci à Izneo pour cette merveilleuse lecture.

3 commentaires sur « Manga Time : Elin, la charmeuse de bêtes Tome 4 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s