Manga Time : Arslan Tome 8 (The heroic legend of Arslan)

Couverture The Heroic Legend of Arslân, tome 8

Eh oui, quand on reçoit enfin son tome 8, la tendance c’est de se jeter dessus et le dévorer. Les sorties sont bien longues à attendre mais c’est toujours un plaisir. Il est également conseillé d’être en forme pour le lire.

Ce tome est très intense, on s’approche de la fin d’un cycle, d’une grande bataille qui se fait difficilement.
Ils sont toujours à Sindora, où Gahdevi et Rajendra se livrent une lutte acharné. Il est question de la légitimité face à la naissance, mais également au comportement envers son peuple, le charisme, l’habilité à le diriger. Gahdevi a vraiment un comportement des plus détestables, à se prendre pour le roi du monde, et se regarder le nombril, il n’apprend rien, son père a bien essayé pourtant.
La guerre fait rage, Gahdevi a de son côté les éléphants. Une ressource non négligeable, mais il faut aussi alimenter tout ce troupeau. C’est bien de voir qu’on pense aux aspects techniques, que là encore Gahdevi prend trop à la légère et avec un profond irrespect.
Que faire face à des éléphants ?
Parse s’est retrouvé un peu malgré eux au milieu de cette rivalité fraternel qui va loin.
Le roi se réveille, il sait que chacun a des atouts et des faiblesses, et il ne peut se décider, il remet donc sa décison aux Dieux. Il essaye d’être juste, tout en évitant malgré le duel à mort que ses fils ne soient blessés directement, comme ils pourront choisir leur champion. Comme le dit Narsus, un duel est dur mais il fait tellement moins de morts qu’une guerre, en un seul mort on est censé régler le conflit. Et devinez qui va choisir Rajendra ?
Le duel est intense. Quand on voit les forces en présence, on a un haut le coeur. Même certains qui avaient confiance vont douter !
Quelle va être l’issu du combat ? Qui prendra la succession du roi ?
Heureusement, le duel se finit dans ce tome, cela ne se fait pas sans pertes. Et la fin suscite de nouvelles interrogations.
Il n’est pas toujours facile de ne pas perdre sa contenance non plus.

Arslan est une très bonne série qui allie stratégie, pouvoir, politique, qui fait réfléchir sur l’esclavage, sur le droit de règne, etc.
On a aussi des moments de rire, et d’amitié, qui font du bien, et permettent de récupérer un peu.

5 commentaires sur « Manga Time : Arslan Tome 8 (The heroic legend of Arslan) »

  1. J’ai un peu moins accroché que toi à ce tome. Je trouve la parenthèse trop longue et j’ai envie de revenir à l’histoire principale lol Je trépigne ^^
    (Même si je reconnais que c’est bien fait et plaisant à lire)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s