Manga – Clevatess Tome 1 – Un bébé, un roi-démon, une héroïne pour s’ouvrir l’esprit mutuellement et apprendre les uns des autres (Fiche)

Edition : Kioon
Dessin : IWAHARA Yûji
Scénario : IWAHARA Yûji
Seinen : En cours avec 1 tome en France. En cours au Japon avec 3 tomes
Genre : Aventure, Fantastique
Prix papier : 8.65€
Pas d’édition numérique

Extrait
Trailer
Fiche Kioon

Histoire :

Exterminer l’humanité… ou pas ? Pour le roi des démons,
la décision repose sur l’avenir d’un enfant !
Le puissant démon Clevatess est dérangé dans son antre par une troupe de héros venue l’éliminer. Voilà un millénaire qu’il n’avait pas fait face à des humains. Ceux-ci s’élancent vaillamment… et sont décimés ! Malgré tout, leurs épées, forgées dans un métal rare, ont égratigné ses cornes… La créature s’interroge. Comment ces insectes insignifiants ont-ils pu développer de telles armes ? Pourquoi veulent-ils sa mort ?

Clevatess part poser la question au monarque commanditaire de l’attaque, détruisant sa capitale par vengeance au passage. Mais cette expédition ne lui apporte aucune réponse, et il envisage l’extermination totale de cette race… C’est alors que dans les ruines du palais, un survivant blessé lui tend un bébé en le suppliant de le sauver. D’abord réfractaire, le démon y voit finalement une opportunité : élever un humain lui permettra de comprendre ses adversaires et, surtout, de déterminer s’ils méritent d’être graciés !

Après Darker than Black (en 4 tomes) et Dimension W (en 16 tomes), le roi de l’action Yuji Iwahara rebat les cartes de la dark fantasy ! Ici, une créature des ténèbres mène la danse, les héros sont des marionnettes, et nul trésor n’est à espérer en fin de quête. Juste la survie de l’humanité, peut-être…

Mon avis/Mes impressions :

Clevatess a une couverture qui brille superbement, oui tout le rouge de la couverture qui ajoute une touche exquise.
Et ça brille super bien, vous pouvez vous amuser à voir cela.

Kit Presse : Celui-ci joue aussi sur ce rouge, on a un cadre avec la même chose autour, et la fiche à l’intérieur, ça  a du style.

Nous avons le droit à quelques pages couleurs au début, ça fait toujours plaisir 🙂
Les pages sont un peu granuleuse.
On peut aussi remarquer une belle touche d’ambiance pour situer des lieux, c’est dans un parchemin (j’adore ce genre de détails).

« Clevatess » est le nouveau manga de dark fantasy des éditions Kioon avec une touche des plus originales. Attention, pour public mûr et averti, des scènes pourraient vous troubler sinon, ex. une tête qui vole, oups tiens elle était encore accroché à la case d’avant.

La couverture nous annonce en réalité le trio improbable, ou duo improbable qui va s’occuper d’un bébé hominidé/humain.
Nous sommes dans un monde comme tant d’autres où les humains s’opposent aux démons mais également ont des divergences entre eux.
Le graphisme dégage quelque chose et assure également une partie de l’ambiance.
Clevatess, le personnage, est très impressionnant la première fois où on le voit, il dégage une grande force, mais il a aussi une très bonne idée finalement.

Les humains ont voulu éliminer le grand Clevatess, un des quatre roi-démons en réalité, ainsi il décide de se venger, les éliminer. Puis nous apprenons des éléments sur leur monde, certains matériaux. Clevatess veut s’assurer que ces armes ne lui nuiront jamais et il de dit autant éliminer toute forme d’hominidé.

[Pour en savoir plus ? – Ceux qui veulent en savoir plus et/ou ceux qui ont lu sinon passez cette partie]
Son plan a été remis en question par un bébé, qui s’appellera Luna. C’est simplement qu’il a été arrêté dans le feu de l’action, et qu’il a finit par se dire qu’il pourrait l’aider à comprendre ces hominidés qui lui pourrissent tant la vie. Ainsi que va-t-il faire ? L’élever bien sûr. Il fait de son mieux, avec un service original, mais il se rend vite compte de ses limites, de son manque de connaissance. C’est là qu’il va faire appel à Alicia, une femme, et une héroïne. Cela sera dans des circonstances particulières er explosives.
Alica sera également pas mal déroutée, commettra peut être même des impairs ou pas.

Comme toujours, tous les humains ne sont pas à mettre au même niveau. Clevatess va également se rendre compte que sous cette forme ce n’est quand même pas possible, ça y est la couverture a enfin pris tout son sens. Il a de la prestance qu’elle que soit sa forme. Il va apprendre à découvrir les humains, pour le meilleur et pour le pire. Il va vivre avec deux d’entre eux, une jeune femme et un bébé.

Le côté sombre nous le ressentons bien, il est allégé par des « rires », des moments qui semblent tellement sortir de nulle part. Il faut dire que nous avons des situations décalées.
Il va également mal commencer car ils vont croiser des bandits de grands chemins sans scrupule.
Vous pourriez avoir quelques hauts le cœur, voire envie de les trancher ^^’
[/Fin]

En bref, nous apprenons à connaître le monde dans lequel nous sommes tombés au fur et à mesure. Nous rencontrons également différents personnages de tous les genres.
Nous nous attachons aux 3 personnes de la couverture et nous demandons si malgré toutes les différences ils vont créer des liens. Clevatess restera-t-il purement spectateur ? Voudra-t-il toujours occire de l’humain ? S’attachera-t-il aux deux autres ? Trouvera-t-il ce qu’il cherche ? Apprendre-t-il à mieux parler (surtout aux femmes) ? Mieux comprendre les hominidés/humains ?
Le bébé ne perçoit rien, il est trop petit.
Pour Alicia c’est moins simple. Alicia est maligne, mais cela va lui faire un changement radical.
L’incursion dans ce nouveau monde de dark fantasy donne envie de découvrir la suite

Mention spécial à Nell (qui subit un dur traitement -_-) affaire à suivre dans le tome 2
Je suis surtout curieuse de voir ce que cela donnera d’ici quelques tomes où le recul sera meilleur 🙂

Le coup de bébé fallait le faire et oser quand même 🙂
Il faut un peu de temps pour entrer dedans, et ça fait beaucoup d’informations à digérer.
Je vous conseille donc une fois dedans de relire le début, tout se reliera mieux et fera plus de sens.

Affaire à suivre

Un bébé, un roi-démon, une héroïne pour s’ouvrir l’esprit mutuellement et apprendre les uns des autres.
Clevatess est très précautionneux avec le bébé (il fait attention pas trop frotter, bien nettoyer, bien alimenter, bien le changer …)
Il ne l’est pas du tout sur sa façon de parler aux femmes, il a encore beaucoup à apprendre à ce niveau-là/

C’est compliqué au début, ça fait beaucoup, ça s’enchaîne, n’hésitez pas à le relire une fois que tout le monde est réuni.

Nous pouvons autant exploiter la parentalité qu’un être encore vierge de tout, tout est à façonner en lui.
Un nouveau réceptacle.

Clevatess utilise le mot hominidés pour parler des hommes.
Il ne les comprend pas mais il est quand même prêt à réfléchir, prendre du recul.

Clevatess ne maîtrisant pas certaines choses de l’humanité, cela amène des situations décalées. Par ex. Il demande à Alicia de donner son lait au bébé. Non désolé, ça ne marche pas comme ça.

Mini-avis Ly’s week :
Bonne lecture, très prometteuse. J’ai aimé mon incursion dans cet univers, le trio qui se réunit, les très bonnes idées, la classe et l’intelligence de Clevatess. Au début, ça va un peu vite, une fois mieux établi n’hésitez pas à relire les premières pages. Mention spéciale à l’objet livre et la partie rouge qui scintille, je me suis bien amusée avec 🙂

Citations :
« C’est pourquoi je veux comprendre les hominidés, savoir quel genre de créatures vous êtes. Vous qui marchez sur vos deux pattes arrière et qui parez vos corps d’étoffes et de bibelots. »
« En plus, j’ai envie observer les multiples facettes des sociétés humaines. »

Le tweet pour voir le graphisme et à la fin le kit presse (ceux que ça intéresse)

Merci à Kioon pour l’envoi de cette lecture et la confiance.

Vous êtes tentés ? Vous l’avez lu ? Vous avez lu d’autres oeuvres du mangaka ? Si oui, lesquels ? L’histoire vous intrigue ?

 

5 commentaires sur « Manga – Clevatess Tome 1 – Un bébé, un roi-démon, une héroïne pour s’ouvrir l’esprit mutuellement et apprendre les uns des autres (Fiche) »

  1. J’ai également beaucoup aimé ce début et sa thématique sur la parentalité.
    En revanche, j’ai pas du tout trouvé ça compliqué, riche oui, mais facile à ingurgiter. Après c’est peut-être parce que je lis beaucoup de fantasy et des largement plus complexes que ça ^^!
    Mon coup de coeur va aux compo graphiques en noir et blanc en tout cas ❤

    Aimé par 1 personne

    1. C’est cool que tu aies bien aimé.
      Comme on est projeté au cœur de l’action dès les premières pages sans rien savoir, sans connaître personne, moi je trouve ça pas plus mal de profiter de revenir dessus. Clevatess n’a pas choisi n’importe qui non plus pour la femme (et même le bébé mais ça il le savait un peu moins).
      🙂
      C’est aussi surtout que ce bébé est un réceptacle vide, de tout préjugé, de toute croyance, … ça aussi c’est intéressant, même très intéressant, on va voir comment il va grandir avec eux.

      Aimé par 1 personne

    1. Oui très sympa, j’ai hâte de voir ce que va donner la suite. Je trouve les japonais très doués pour mettre de l’humour autour de choses plus sérieuses sans que ce soit trop lourd. Et puis c’est quand même ceux qui réussissent à bien toucher mon cœur ^^
      Non, pas trop de situations décalées pas d’inquiétudes.
      Ce serait cool 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s