Manga Time : Goodbye My Rose Garden Tome 2

Fiche

C’est une lecture poétique, intéressante, forte, qui quelque part me donne envie de pleurer, tellement nous ressentons le poids de tout, et la complexité des sentiments.
L’expérience se prolonge également grâce au manga papier qui est de toute beauté. Avant de l’ouvrir, je suis restée quelques minutes à admirer la couverture, la toucher. On a également le droit à une page couleur ❤ et un graphisme magnifique qui nous ensorcelle.

Sur ce lien étrange qui les unit, où elles hésitent entre amour et amitié, je ne peux m’empêcher de repenser à cette chanson de Mecano.
Les passés se dévoilent, et cela reste quelque part compliqué, il y a des liens qui se forgent par des choses qui nous lient au-delà du rang social, de l’orientation sexuelle, de l’âge, etc.
On ne peut pas être ami(e) avec son domestique.
On ne peut pas aimer quelqu’un du même sexe.

Ces règles les emprisonnent. Quand on voit ce qu’à demander Alice à Hanako il y a de quoi s’interroger.
Nous allons en apprendre sur elles, leurs passés, les relations, et cette difficulté à parler à l’autre, cette tendance à garder ces secrets, mais combien ça mine à l’intérieur.
Quoi qu’on en dise, quoi qu’on en pense …

Et enfin, il y a cet amour, cette envie qu’ont eu plusieurs femmes de cette histoire de lire, d’apprendre, d’évoluer, de réfléchir. Non, ce ne sont pas des femmes objets, bien des humaines à part entière, qui ont également un cerveau.
Ce lien à travers les livres est très beau, la librairie qu’on aime visiter, l’envie d’en découvrir plus sur les livres, voire l’envie d’écrire …

Une histoire à la fois belle, poétique, pour les amoureux des livres mais qui peut également être glaçante, triste…
Nous ressentons bien le carcan étouffant de la société victorienne.

Encore une fois, de très vives émotions avec cette lecture chez Komikku. Les sentiments ressortent également très bien.

Quelques citations :

« « L’amour qui n’ose pas dire son nom », comme l’a dit Oscar Wilde. »

« J’espérais que la mort me permettrait d’expier ma faute, et de me libérer enfin de toute cette souffrance ! »

« Dans la vraie vie, rien ne se déroule jamais comme prévu. »

« J’aime à croire qu’un jour, les gens ne seront plus forcés de se comporter conformément à leurs origines. »

« Malgré tout, dans les pires moments, j’ai toujours trouvé une lueur d’espoir dans les livres ! »

« Ces roses baignent dans la lumière si rayonnante du soleil. Pourtant, derrière elles, il y a au moins tout autant d’ombre. »

« Je ne tiens pas compte de mes propres défauts et je me permets de vouloir tout connaître d’elle, aussi bien sa lumière que son ombre ! »

« D’après elle, c’est en oubliant que les gens peuvent avancer dans la vie. Elle ne voulait pas que ta tristesse dure trop longtemps et souhaitait plus que tout que tu tournes la page et que tu commences une nouvelle vie ! »

« Quand les actes ne suivent pas les convictions, cela prouve qu’elles ne sont qu’illusions. »

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s