BD Time : Mary Jane

Mary Jane - Frank Le Gall Couverture Mary Jane

de Frank Le Gall et Damien Cuvillier
Editions : Futuropolis
Sortie le 19 février 2020
Prix papier : 18€
Prix numérique : 9.49€
Genre : Chronique sociale
Statut : 1 tome (terminé)

Résumé :

C’est l’histoire d’une tragédie. Celle de Mary Jane Kelly. Une des victimes désignées de la misère sociale sévissant alors dans l’Angleterre de la fin du XIXe siècle. Veuve à dix-neuf ans, elle fuit le pays de Galles et la misère pour rejoindre Londres. Pour son malheur, elle y rencontrera la prostitution et le couteau d’un tueur en série, devenu célèbre depuis : Jack l’éventreur. C’est aussi la très belle histoire d’une rencontre entre Frank Le Gall (Théodore Poussin) et Damien Cuvillier (Nuit noire sur Brest, Eldorado).

Mon avis/Mes impressions :

Une sacrée histoire qu’est celle de Mary Jane est cela à différents niveaux, car elle a été victime du terrible Jack l’Eventreur, mais aussi de la misère sociale, et enfin cette histoire a failli ne jamais voir le jour, ce que l’auteur Frank le Gall nous explique à la fin. Grâce à Damien Cuvillier, son histoire a pu prendre vie dans une bande dessinée. Elle part d’un postulat de départ bien pensé : et si on pensait aux victimes ?
C’est ainsi qu’il nous raconte l’histoire de Mary Jane Kelly, qu’elle devient attachante et plus pour le lecteur. L’histoire se concentre vraiment sur elle, et se finit à la rencontre fatidique.
Pourtant par bien d’autres aspects, l’album peut se révéler difficile à lire, et à ne pas mettre entre toutes les mains. Des scènes chaudes y étant montrées pour bien voir la descente aux enfers de Mary Jane.

Mary Jane est une jeune femme de 19 ans, plutôt jolie, plutôt intelligente, elle a appris à lire, appris à écrire, mais son mari meurt dans la mine, son Davies, qu’on verra un peu sur la fin. Elle semble toujours attachée à lui, il semblait être bon avec elle, contrairement à d’autres.
Le graphisme est une sorte de peinture en aquarelle avec différents tons, qui s’obscurcit aux moments sombres, qui prend la teinte de l’environnement.

Mary Jane vit dans une période compliquée, où une femme va avoir du mal à survivre sans un homme, mais aussi en pleine misère sociale, qui n’est pas sans rappeler « les Misérables » de Victor Hugo.
Ce qu’on ressent est un fort sentiment d’impuissance et d’injustice. Elle est prête à travailler, faire de son mieux, ne demande qu’à bien faire, mais elle se retrouve prisonnière des conditions sociales de l’époque, ainsi que de son statut de femme. Elle a une certaine force et courage en elle, elle chante des chansons en anglais, elle tente de mettre un pied devant l’autre malgré tout.
Mais elle n’était pas parée, elle a fait de mauvaises rencontres, les hommes n’étaient pas tous corrects. Pauvre Mary Jane.

Un autre morceau de l’album nous montre des gens qui témoignent sur qui était Mary Jane, sur les derniers instants où ils l’ont vu.

Un album difficile et bouleversant. S’il ne dégage pas le truc en plus, Mary Jane y est attachante et bouleversante et victime de son époque, tout autant que de ce célèbre serial killer. Mais comme a dit l’auteur pour une fois ce n’est pas lui qui a la vedette. La postface est également très intéressante.

Merci à Izneo pour la lecture

8543B2A3-CC8E-4BCB-A8C4-658A6B9768D0

2 commentaires sur « BD Time : Mary Jane »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s