Lecture Time : Pretty Dead Girls

Couverture Pretty Dead Girls

Titre : Pretty Dead Girls
Auteure : Monica Murphy
Editions : Lumen
Prix papier : 15€
Prix numérique : 7.99€
Traducteur: Sofia Tabia
Nombre de pages: 476
Catégorie: Thriller, romance, jeunesse
Parution: 14/06/2018
Titre original :Pretty Dead Girls

Histoire :
Belles à tomber.
Parfaites en tout point.
Sauvagement assassinées.
Leur corps est apprêté avec méticulosité, disposé dans une position bien particulière. Leurs visages, parfaitement maquillés, sont tournés selon l’angle le plus flatteur, leurs vêtements coûteux brossés et défroissés. Seul leur cou ouvert d’une oreille à l’autre vient démentir ce tableau idyllique. Seul leur regard vide trahit la vérité : elles sont mortes et bien mortes.

Les filles les plus populaires du campus sont tuées les unes après les autres et la reine de la promotion, Penelope Malone, présidente du club qui les réunit, est terrifiée à l’idée d’être la prochaine sur la liste. La seule issue, pour elle ? Fouiner un peu, chercher qui peut bien être ce tueur en série qui menace la tranquillité de cette petite ville côtière de Californie, un havre de paix habité par certaines des plus grandes fortunes du pays. Ses soupçons se portent d’abord sur Cass Vicenti, d’autant qu’il était étrangement proche de certaines des victimes malgré son statut de nerd de service. Mais échapper au tueur va demander à la jeune fille de se faire beaucoup, beaucoup plus maligne qu’elle ne le pensait…

Belles à tomber. Parfaites en tout point. Sauvagement assassinées. Le meurtrier ne sera satisfait que quand toute l’aristocratie qui règne sur le lycée sera passée au fil du couteau – à commencer par Penelope. Et le coupable est plus près d’elle qu’elle ne le croit ! Monica Murphy joue avec les nerfs de la jeunesse dorée californienne dans ce thriller parfaitement ficelé.

Je pense que j’ai moyen de vous faire rire, même si j’avais envie de le lire depuis son annonce, il m’intriguait. Ce livre est le résultat à ma question : Qu’est-ce que je vais me prendre comme lecture d’été ? Au moins, je me suis dit je ne risque pas d’avoir quelque chose de trop mièvre ^^

Pour ma part, c’est la première fois que je lis Monica Murphy.

Mon avis/mes impressions :
Une fort bonne lecture pour ma part, sans coup de coeur.
En parlant de campus, je pensais à des universitaires, mais les gens étaient au lycée, toute petite déception à ce niveau.
Le livre allie une enquête, une romance, et de la réflexion. Il est très sympa et se laisse bien lire sans dégager quelque chose de spécial. De ce côté là, cela dépendra sans doute des gens.
Je n’ai pas de regret sur le fait d’avoir lu ce livre, d’en avoir eu l’opportunité.
La plume était agréable, là aussi sans dégager quelque chose en plus, mais ça se lit sans problème, et ce malgré la chaleur.

Là où l’idée est bonne c’est que la personne qui a tué a des pages à part, même des petits chapitres, marqués dans une police spéciale, on appréhende ainsi mieux ce qui passe, un peu dans la tête de cette personne aussi. Par contre, comme on n’a pas tous les éléments, ce n’est pas vraiment possible de définir qui est cette personne, et la raison de son acte. La raison est elle aussi importante.
Vous pouvez d’ailleurs si l’envie vous en prend, une fois la révélation finale faite, reprendre ses passages.
La question est aussi mais quel est le sexe de la personne qui tue ? Un homme qui aimerait les posséder, une femme qui aimerait avoir ce qu’elles ont, etc. Au fond, les 2 sont possibles.

Notre apprenti(e) serial killer se débrouille d’ailleurs plutôt bien à la base, la personne ne se fait pas prendre, arrive à tuer …
Mais attention, les plans ont souvent des accrocs, et gare au détail qui tue.

Il va y avoir également des policiers se promenant dans tout lycée et plus, questionnant tout le monde, également Pen, qui peut aussi faire partie des suspects.

Ce qui est assez dingue aussi c’est les agissements des gens, le déni. Beaucoup veulent croire que ce n’est pas possible et autrement que c’est quelqu’un de l’extérieur. C’est le seul point sur lequel vous serez détrompé dès le début. En même temps, c’est souvent le cas dans les thrillers.
Les gens sont déjà choqués par une morte, mais alors et s’il y en avait une autre ? Notre personne qui a tué est un serial killer ?
Et la dernière chose à propos des réactions des gens c’est que bizarrement a un enterrement tout le monde pleure, tout le monde dit des mots gentils, même si c’est faux, même si la décédée était une sale peste. Comme le dit le serial killer c’est plutôt hilarant et faux jeton. Après cela rappelle aussi à tout le monde que la vie ne tient qu’à un fil et elle était jeune.

C’est à travers Pen, Penny, Penelope Malone que nous allons découvrir l’histoire et également les autres filles, en savoir plus sur celles qui disparaissent aussi.
Les filles populaires commencent à trembler, y compris Pen, à laquelle on s’attache à force de passer du temps avec elle. Elle et Dany, ça passe pas trop mal, les autres filles de terminal du groupe c’est plus difficile. Et pourtant Pen n’est pas un ange non plus, elle nous l’avoue même, mais elle subit aussi l’influence et la pression sociale. Après, elle est loin d’être la pire.
Pen nous montre un peu la face cachée de ces jolies filles a qui tout réussi, et elles commencent à avoir peur, trembler. C’est toujours assez triste de voir des disputes entre filles. Des crêpages de chignons, absurdes par moment.

L’autre intérêt de ce roman sera le personnage de Cass Vincenti, qui va entrer en contact avec Pen. Est-il le tueur ? Une histoire pourrait-elle naître entre eux ? Connaissait-il vraiment les filles ? Et comment cela serait-il possible ?
Il traîne un passé pas facile, et vit avec sa grand mère sur les collines.

Si Pen ne peut pas soupçonner certaines personnes au départ, elle ne sait plus quoi penser au final, et finit par soupçonner tout le monde, ne plus savoir à qui se fier, comme dans tout bon thriller ^^. Et nous finissons par soupçonner tout le monde.

Pen comprend à la fin ou alors serait-ce elle ? Bref, vers la fin, on sait qui c’est. Qui est en danger ? Comment s’en sortir ? Et pourquoi au final avoir tué ces jeunes filles ?

La réponse est quand même bien trouvé (et dans l’air du temps si l’on peut dire), et on nous donne alors les éléments manquants, cela évite que cela sorte de n’importe où. Ce serait vraiment bien si cela pouvait faire les réfléchir les gens à leur comportement, surtout de jolies jeunes femmes se comportant comme des pestes comme ces filles qu’on a retrouvé mortes, avant qu’il ne soit trop tard.

Une lecture fraîche et glaçante parfaite pour cet été. Même si ce n’est pas un coup de coeur, cela reste une bonne lecture, et ça change 🙂 et surtout c’est fini en 1 tome

6 commentaires sur « Lecture Time : Pretty Dead Girls »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s