Manga Time : Assassins Tomes 1 & 2

 

Résumé :
À la suite d’une sombre affaire, Hitomi a perdu son mari et se prostitue pour pouvoir élever son fils Jinsuke, 10 ans. Malheureusement, un soir, Hitomi est froidement abattue dans son appartement, sous les yeux de Jinsuke. Celui-ci échappe de justesse à la mort grâce à l’intervention de la jeune et mystérieuse voisine, mademoiselle Suzuki, qui est en fait une tueuse professionnelle aussi discrète qu’efficace.
Elle recueille et protège le garçon, mais très vite ils se retrouvent pourchassés par la police pour une raison inconnue. Leur cavale commence et la situation est loin d’être évidente pour Suzuki, peu réjouie à l’idée de s’occuper d’un orphelin encore traumatisé par ce qui vient de lui arriver.

Mon avis/mes impressions :
Les éditions Komikku nous ont sorti un thriller en 3 tomes. Sous des airs classiques, il ne l’est pas tant que cela ! L’édition est soignée, un beau graphisme, une histoire prenante.
La jeune voisine qui ne supporte pas le bruit est en fait une tueuse à gage, et tant de choses restent à découvrir : pourquoi elle est tueuse ? Pourquoi la mère de Jinsuke s’est faite tué sous ses yeux ? Où est son mari ? Pourquoi la tueuse le protège ?
Deux personnes cassés qui s’enfuient ensemble, un peu de tranche de vie avec les petites choses de tous les jours, et une affaire sombre et passionnante.

Nul besoin de nous parler de Léon pour nous intéresser à ce manga, disons plutôt en  3 tomes, une relation étrange, une voisine tueuse à gage, une sombre affaire. Une histoire palpitante et intrigante.

Comme souvent, se retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment, apporte son lot de problèmes avec risque de se faire tuer. Grâce au tome 2, on cerne mieux l’affaire elle même, qui elle reste classique bien qu’horrible et sombre. Quand on ne peut plus faire confiance à ceux qui sont censés nous protéger, une difficulté supplémentaire de taille s’ajoute !
L’intérêt majeur, le truc en plus, va résider dans l’étrange relation qui se noue entre la tueuse et le petit gars, ainsi que la sorte de contrepied énorme du tome 2.

Au départ, Suzuki va voir ses voisins, car elle est sensible au bruit. Une voisine qui vient au mauvais moment, certes mais pas n’importe qui une tueuse à gage. Elle s’enfuit avec lui, elle est partagée sur quoi faire de lui, culpabilise par moment. Dans le tome 2, on sent qu’elle ne veut pas qu’il prenne le même chemin qu’elle, elle se remémore un peu son passé.

Tuer ou être tué ?! Si on tue quelqu’un, qu’est ce que ça fait de nous ? Bref, les questions existentielles de base reviennent toujours.
Jinsuke doublement meurtri rumine sa vengeance, veut apprendre. Et là, c’est très insolite la personne qui lui enseigne. Est-il prêt à devenir un assassin pour la vengeance ? Pourquoi cette personne le fait ? Que cherche-t-elle ? C’est diabolique ?!
Est-ce l’instinct maternelle de Suzuki qui s’est manifesté ? Est-elle touchée car c’est un enfant ? Est-ce qu’il lui fait penser à elle ? Verra-t-elle à temps ce qui se trame alors qu’elle croit le protéger ? Échapperont-ils à leurs poursuivants ?
Suzuki et Jinsuke vont pas mal se disputer. Jinsuke veut apprendre à être tueur, et elle refuse.
Comment vont-ils finir cette histoire ? Que vont ils devenir tous les 2 et leur relation ? Jinsuke pourra t’il obtenir justice ? à quel prix ? et quelle sorte de justice ? Que deviendra Jinsuke maintenant ? Suzuki va-t-elle continuer à être tueuse à gage ?

Publicités
Cet article, publié dans Manga, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s