Cinéma Time : The Dressmaker

the_dressmaker_film_poster

Résumé:
Dans l’Australie des années 1950, Tilly, une jeune femme, vient chercher vengeance dans son village natal.

L’histoire plus complète que je reprends chez mon amie et dont vous pouvez lire l’avis ici :
Dans les années 1950, Tilly Dunnage retourne, après 20 ans d’absence, dans son Australie d’origine pour s’occuper de sa mère Molly, seule et malade. Avec sa machine à coudre et son apparence « Haute-couture », cette styliste transforme les femmes de son village et aspire à se venger de tous ceux qui lui ont fait du mal dans le passé.

Mon avis/Mes impressions :
J’ai tout de suite été intéressée, happée en voyant l’affiche avec une jeune femme élégante, classe, qui a l’air volontaire.
En lisant l’histoire, je me suis dit qu’elle avait dû être victime d’harcèlement, que non on ne pouvait pas oublier cela comme cela.
Le film est intéressant, décalé, assez original, avec du rire aussi, une belle dose d’ironie.  On admire les robes si belles, sur des gens pourtant si laids qui pas une fois lui parle vraiment, s’excusent et ne cessent de commérer. Cela me fait halluciner combien ça ne les gêne pas de profiter d’elle, ses talents, mais combien ils peuvent facilement l’abandonner, mais Tilly est douée !
Tilly renoue difficilement avec sa mère et fait le point sur son passé.

Dressmaker un beau titre qui fait rêver, couturière moins, styliste plus, mais traduit littéralement ça fait du genre : faiseuse de robes, et changer le look est toujours aussi impressionnant.
J’adore son arrivée, la valise qui se pose, l’ambiance, et Tilly qui lance des balles sur les maisons des gens qui ont contribué à sa souffrance morale, son rejet.
Au départ, sa mère a l’air d’un cas désespérée, on est dans une ville poussiéreuse du far west il n’y a guère d’aide sociale pour les personnes âgées. Et la maison est vraiment dans un sale état.
La musique contribue à l’ambiance et est assez particulière aussi.
Et pourtant, malgré les engueulades, sa mère une fois qu’elle se reprend en main, bouge d’elle même, devient intéressante.
Tilly avait l’air toute banale mais gentille, jeune, et pourtant elle est devenue une fille gracieuse, élégante, de grande classe, surtout avec ses belles robes. Ce qui nous manque c’est de la voir un peu quand elle a quitté ce lieu, après l’avoir jeté.
Tente-elle malgré tout de se faire accepter au début ? Là, non plus, après ne pas les avoir refusé alors qu’elle aurait pu, elle n’est pas au bout de ses surprises.
Ce sont vraiment de petits gens dans leur petite vie, effectivement quelque part ridicule.
Le policier nous partage, il a moins l’air d’un imbécile, même si une surprise de taille nous attend.
Et la vérité qu’elle est elle ? Une jeune fille de 10 ans a t’elle vraiment tué un petit garçon ? mais pas si innocent que cela comme c’est son harceleur. Pour survivre, Tilly a tout chassé de sa mémoire, et aujourd’hui elle tente de tout rassembler. Kate Winslet est superbe.
Elle trouve même du soutien en Teddy (Liam Hemsworth) qui tente de lui montrer autre chose de la vie, qu’elle n’est pas maudite, pour lui aussi ce n’est pas toujours facile, il connaît leurs attitudes vu que son frère est handicapé. Un homme charmant, travailleur, qui aide même Molly (la mère de Tilly), et qui joue à des jeux idiots avec ses potes. Je ne croyais pas si bien dire à ce moment là.
On remet les choses en ordre, on découvre toute la vérité.
La vie joue sa garce ironique, et la dernière partie est aussi triste que jouissive. Le tout avec une grande classe. Et Molly y a apporté sa contribution. Croyez vous vraiment qu’on peut juste tourner la page, pardonné ainsi ? Surtout en voyant le comportement des autres !

J’ai aimé aussi voir les robes, l’attention, le soin qu’elle y met, son doigté, bien expliquer le pourquoi des choses : pour de bonnes mesures, il faut tout enlever.
Sa mère, Molly, un sacré cas, qui boit pas mal, mais à un moment elle explique bien aussi à son âge, pour soulager les douleurs, d’ailleurs elle pique souvent son alcool à une certaine personne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s