BD & Film : En attendant Bojangles – Un hymne à la liberté et à la vie (Oneshot – Fiche)

Il existe un roman, une BD et un film.
On pourrait aussi dire qu’ils dansent sur leurs vies.
C’est un hymne à la vie et à la liberté, que ça fait réfléchir, il y a aussi plus de profondeur.

Couverture En attendant Bojangles (BD)

de Ingrid Chabbert, Carole Maurel et Olivier Bourdeaut (2017)
Editions Steinkis
Prix papier : 19€
Prix numérique : 9.99€

Actuellement en promo nuémrique à 2.99€
Le 2ème photo est celle de la nouvelle édition (2022)

Histoire :
Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr. Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom…

Mon avis/Mes impressions :

Je suis d’abord tombée sur la bande annonce de cette histoire actuellement dans les salles de cinéma qui m’a fortement intriguée. Puis sur cette adaptation en bande dessinée, qui d’ailleurs est une réédition.
PS : Oui, c’était le cas quand je l’ai lu, j’ai tardé à le mettre sur le blog, mais chaque chose en son temps.

Et tout découle d’un roman de Olivier Bourdeaut.
C’est une histoire qui m’apparaît comme une sorte d’hymne à la vie. Avec leurs différences, ils ont une furieuse envie d’exister, de ne pas se laisser emprisonner dans le système, et quelque part ils vivent plein d’aventures. Leur fils assiste quelque peu impuissant à leur façon de vivre très spéciale.

Malgré tout ce que le côté rationnel peut nous dicter, il y a quelque chose d’assez envoûtant à les suivre. Ils nous font vivre un moment unique qui semble quelque peu étrange et hors du temps. On aime voir cet amour qui les unit, cette façon qu’ils ont de se comprendre, tout était spécial : leur rencontre, leur serment de mariage, etc.
Notre société est parfois lourde, avec des tonnes de règles, et eux c’est comme s’ils s’en étaient affranchis. Du moins, illusoirement.
Nous assistons à différents épisodes, et en nous se mêlent des sentiments de toutes sortes, tant de joie, et tant de tristesse à la fois. L’air de rien, ils nous font entrer dans leur danse.
Sur certaines actions, on se questionne, et en même temps il y a un petit côté jouissif à avoir cette forme de liberté. Mais leurs choix ils devront les assumer jusqu’au bout. Et tout n’est pas toujours aussi simple que ce qu’il paraît.

Nous sommes entraînés dans le tourbillon de leurs vies, ils ont une façon de se parler originale, élégante. On dirait que la vie est une fête, et c’est la mère qui en mène inlassablement la danse, mais on le sait bien, la vie va s’en mêler.

Ingrid Chabbert et Carole Maurel sont aux commandes de cette adaptation. Vous les avez peut être déjà croisée sur d’autres histoires. Quelques mots sont dits sur elles à la fin.
Le graphisme est agréable et illustre très bien son propos.
Une expérience atypique, assez entraînante, parfois peut être trop rapide, qui ne peut nous laisser indifférent.

Oserez-vous les rencontrer ?

Lu avec Izneo
Merci pour la lecture et cette découverte.

Mini avis  Ly’s week : Bonne lecture entraînante, originale. Attirée par la troublante bande annonce du film, j’ai saisi une occasion de découvrir cette histoire. Une sorte d’ode à la liberté, à la vie, à l’amour, qui vous fera passer par bien des sentiments.

Film

C’est très beau et très triste à la fois, avec un zeste de folie qui nous désarçonne, mais cela offre également une réflexion intéressante sur nos vies, sur le fait de ne pas les laisser s’étioler et d’en profiter, bref de vivre.
Virginie Efira et Romain Duris incarnent à merveille ce couple hors norme, qui dansent sa vie. D’ailleurs, c’est très beau de voir leur amour, leurs partages, eux dansaient, etc.
Leur enfant est intelligent, espiègle, il a eu une éducation à part du coup, mais vraiment très attachant.
C’est elle, la femme, si différente, si vivante, si énergique, qui mène toute la troupe, mais c’est aussi elle qui ne semble avoir aucun sens des réalités. Lui semble être le seul à arriver à canaliser son énergie.
Malgré tout elle pose de bonnes questions : Pourquoi toujours le même prénom, pourquoi toutes ces factures, pourquoi toujours le même travail ? Pourquoi perdre sa vie ?
Elle défie la société et toutes ces foutues règles, pour la maintenir à flot le reste de la famille suit. C’est la fête, l’amusement, mais parfois c’est plus compliqué, plus sensible.
Au fur et à mesure, cela va devenir difficile, [spoiler] elle fait de plus en plus de crises [/fin].

Cette histoire sait nous emporter malgré toute la folie, les mensonges, ce côté inconséquent, d’une part parce qu’elle a su mettre le doigt là où ça fait mal, et nous rappeler qu’on est humain, vivant, qu’on veut vivre et non survivre, que la liberté est importante, mais aussi parce qu’il y a plus derrière.

Par rapport à la BD, il me semble plus claire qui est la personne qui est tout le temps avec eux, et donc leur rythme de vie aussi. Même si cela ne l’est pas totalement.
La fin est plus abrupte dans le film par contre, plus rapide.
Si mes souvenirs ne me jouent pas de méchants tours.

[Spoiler]Elle cache un lourd secret[/fin]
[Spoiler (dis m’en plus)]Une « maladie » qui s’est insinuée en elle et la rend ainsi, si inconséquente….ces crises vont devenir de plus en plus difficiles.[/fin]
[Mise en garde spoiler]La fin peut être éprouvante pour vos cœurs.[/fin]

Bon visionnage

Je vous encourage à tenter cette expérience si vous l’osez et si vous en avez l’occasion.
Des gens parmi vous ont lu la BD ? Vu le film ? Lu le roman ?
Cela vous intéresse ? Vous connaissiez ?

Un commentaire sur « BD & Film : En attendant Bojangles – Un hymne à la liberté et à la vie (Oneshot – Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s