Manga Time : Kingdom of Knowledge Tomes 1 & 2 (Fiche)

Couverture Kingdom of knowledge, tome 1 Couverture Kingdom of Knowledge, tome 2

Edition : Kana
Collection : Dark Kana
Dessin : ODA Serina
Scénario : ODA Serina
Seinen : En cours avec 2 tomes en France. Terminé avec 4 tomes au Japon.
Genre : Aventure, Fantastique
Prix papier : 7.45€
Prix numérique : 4.99€

Extrait

C’est du dark kana, le ton est vite donné, à ne pas mettre entre toutes les mains.

Hello Livre :
« Le savoir, c’est le pouvoir », ça m’a attiré direct. L’histoire qui était intéressante, prometteuse. L’opportunité de l’avoir, il ne m’a pas fallu plus.
Se dire que c’est une courte série, que ça se case, même si c’est à double tranchant cette partie.
Par contre c’est étrange je pensais que vous aviez déjà eu l’article du tome 1. C’est là qu’on dit vive le Ly’s week pour un mini avis frais ^^’

Résumé :
Fei et Hui sont des créatures de petite taille, aux oreilles pointues, possédant une grande intelligence. Leur peuple a la particularité d’être le seul capable de déchiffrer les écrits anciens retrouvés dans les ruines d’une civilisation perdue. Fei et Hui ont grandi reclus dans la bibliothèque, traduisant sans relâche ces précieux textes pour le compte de l’Empire, qui espère en faire une arme contre les attaques de monstres auxquelles il fait face. Car le savoir, c’est le pouvoir ! L’empire avait promis la liberté aux gnomes, une fois tous les textes traduits. Mais ce jour arrivé, la bibliothèque est incendiée et les petits traducteurs sont massacrés ! Car le pouvoir ne se partage pas ! Fei, l’unique survivant, s’engage alors sur le chemin de la vengeance ! Son objectif : détruire l’Empire en utilisant le savoir qu’il a acquis notamment en ingénieuses stratégies militaires !

Mon avis/Mes impressions :

Tome 1

« Le savoir c’est le pouvoir« . J’ai adoré la mise en scène percutante, intelligente et efficace faite ici sur ce propos.
C’est une nouvelle série qui sera en 4 tomes, et qui appartient à la collection Dark Kana des éditions Kana.
Au bout de quelques pages, nous comprenons pourquoi elle est dans cette collection.

Le tome s’ouvre sur quelques magnifiques pages couleurs qui en mettent plein les yeux.
D’ailleurs toute personne qui aime apprendre, s’échapper dans des univers, les livres, les bibliothèques, sera très touchée par le début.
Si l’on fait attention, on voit tout de suite un livre qui fait référence à Nobunaga. Oui, cela a son importance et pour Fei, il sera une bonne motivation mais il va également indirectement l’aider à travers ses récits, ses stratégies, pour faire face une fois qu’il sera à l’extérieur. Dire qu’il a toujours voulu découvrir avec Hui le monde, mais tout a tourné bien mal.

Fei est un sacré gnome qui n’en fait un peu qu’à sa tête, alors que Hui est toujours très appliqué. Ils grandissent et travaillent ensemble.
Les humains et les gnomes ont trouvé un compromis, et tous ces livres vont faire briller les yeux de tous les lecteurs.

Le graphisme est magnifique, très soigné, très immersif, il nous happe totalement dans cette histoire. Mais très vite, certaines créatures, et certains faits, vont plutôt nous donner des cauchemars. Finalement, c’est une lecture parfaite pour la période et se mettre dans l’ambiance. (je l’ai lu le 20 octobre, proche d’Halloween)

Les gnomes en traduisant tous ces textes ont acquis un immense savoir.
Ils sont beaucoup trop petits, faible physiquement mais ils ont autre chose.

Pour Fei, cela va être très difficile. Il va faire de nouvelles rencontres, mais également provoquer la haine de certains quand ils sauront ce qu’il est,
vu que c’est à cause des gnomes que l’Empire a ce pouvoir entre les mains, mais ils n’en avaient aucune idée.
Fei fera tout pour battre l’Empire, prouver sa valeur, persuader les gens de sa sincérité.

Et qui est vraiment cette mystérieuse jeune fille qu’il a rencontré et qui l’a sauvé ?
Le lecteur sera totalement happé dans cette histoire, avide de découvrir la suite, et aura quelques frayeurs également.
Une série qui commence fort et à suivre avec plaisir. C’est très prometteur.

Citations :
« S’ils prenaient le temps de réfléchir, ils comprendraient que même s’ils enferment un enfant, nos morts ne reviendront pas. Mais les gens ont toujours besoin d’un bouc émissaire pour se sentir mieux. »
« On peut marquer des gens, un endroit ou l’histoire. C’est avec ce genre de volonté qu’on peut vivre en tant qu’être humain. »

Tome 2

Nous sommes plongés dans la suite directe du tome 1, avec une page couleur pour commencer.
Il n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains, pouvant être sombre, violent, cruel, sans pitié.
Il nous fait un peu penser à Games of Thrones de ce côté-là, d’ailleurs il est compliqué de savoir à qui faire confiance.

Le prince Marc est trop gentil, il ne sait pas prendre des décisions par lui-même, il va le payer le prix fort. Mais après il faudra qu’il choisisse s’il a la force de se reprendre en main, de faire confiance à ces nouveaux alliés, de fuir pour revenir en force plus tard, ou s’il va ne rien faire, et risquer de mourir.
Il peut avoir confiance en certaines personnes, mais vivra des moments très déchirants et douloureux, où il portera le poids de la responsabilité.

Ce tome est l’occasion de mieux découvrir Nagi, son passé. Il est centré sur l’action, et va vous donner des sueurs froides.

Les japonais sont toujours aussi doués pour nous offrir même au cœur de mondes sombres et violents, des moments de vie, de rire, et d’espoir. (C’est bien pour ça aussi que les mangas marchent si bien sur moi)
Nous allons en découvrir plus sur les autres royaumes, et également un peuple qu’ils rencontreront en fuyant leurs ennemis.
Un peuple qui n’aime guère les humains. Pourquoi ? Comment réagiront-ils en voyant Fei ?

Ce qui est toujours aussi appréciable et géniale, c’est le fait de se servir de la connaissance acquise dans les livres, des manœuvres de grands stratèges tout en sachant adapter ce qu’il faut. Ainsi Fei arrive à éviter quelques pièges et repoussait les ennemis.

La fin a de quoi nous faire froid dans le dos, et prépare la bataille à venir. Nous avons également le droit à la suite de la présentation des personnages, un bonus sympathique.

Merci à Izneo pour la lecture.

Je n’ai aucun souci avec la dark fantasy présentée, je n’ai pas non plus une expérience de dingue dans les livres de purs fantasy.
J’adore les idées mises en place.
J’ai remarqué qu’il valait mieux être très en forme pour rentrer dedans. J’avais dû reprendre le tome 1 pour m’immerger dans le tome 2.
Bonne lecture de mon côté avec de supers idées.

Graphisme :
A ajouter.

Et vous ? ça passe ou ça casse ? ça vous parle comme thématique ? Le manga vous intéresse ? Vous le faites ?

6 commentaires sur « Manga Time : Kingdom of Knowledge Tomes 1 & 2 (Fiche) »

  1. Personnellement, j’aime vraiment bien même si j’ai du mal avec le fait que l’univers soit trop classique, et également j’ai crainte que ça se termine de façon trop abrupte compte tenu de la très courte durée de la série.

    Mais j’ai vraiment plaisir à la lire malgré tout.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s