Manga Time : Chacun ses goûts Tome 1 (Fiche)

Edition : Kana
Collection : Big Kana – Life
Dessin : Machita
Scénario : Machita
Seinen : En cours avec 1 tome en France. En cours avec 4 tomes au Japon.
Genre :  Tranche de vie, Comédie
Prix papier : 7.45€
Pas d’édition numérique

Extrait

Hello Livre :
Normalement je voulais le mettre plus tard malgré mon grand intérêt pour la collection Big Kana, et en plus il est dans la collection Life. Oui, c’est quand même 7.45€ à sortir. D’où si vous vous demandez pourquoi je n’ai pas avancé par ailleurs. Celui-ci je l’avais dans la ligne de mire par sa thématique et comme en soit j’aime bien la cuisine, le risque était modéré.

Résumé :
Haruha est une jeune femme active, mais aussi une otaku qui préfère garder son argent pour les DVD, CD et figurines de ses séries préférées plutôt que de l’utiliser pour des vêtements ou de la nourriture. La pause midi, elle préfère la passer seule, pour pouvoir jouer à ses jeux et contempler ses personnages favoris sur son téléphone. Mais visiblement, cette façon de vivre paraît « triste », « à plaindre » et « bizarre » aux yeux des autres filles de son âge. Haru est pourtant heureuse de vivre ainsi et est dépitée que personne ne comprenne qu’elle puisse se sentir bien en ne vivant pas comme les autres jeunes femmes. Un jour, Haru rencontre une personne qui l’accepte toute entière, la pousse à rester telle qu’elle est, à changer de façon de voir les choses. Il s’agit d’Ao, un jeune homme travesti et bisexuel. De fil en aiguille, Haru et Ao sont amenés à cohabiter. Au sein de cette cohabitation, ils décident de se préparer mutuellement des bento, une fois par semaine.

Mon avis/Mes impressions :

Chacun ses goûts, chacun ses choix, chacun son chemin.
Laissez moi vivre en paix tant que je ne dérange et fait de mal à personne. Allez ça vous dit un peu d’humour, de souvenir, c’est ici (à vos risques et périls)

Le nouveau « Life » de Kana m’a tout de suite intéressé par sa thématique. D’ailleurs pour ceux qui aiment, ils ont mis en place une stratégie communicative sympa où ils vous posaient une question sur une de vos différences insolite (quelque chose comme ça, je n’ai plus la formulation exacte).
Pour moi, c’est validé, il a même frôlé le coup de coeur, et j’ai passé un bon moment de lecture. La seule chose qui pourrait en gêner certains serait le côté culinaire assez présent, et le côté un peu « girly » sur les pages (les décorations) mais c’est vraiment sans excès sur celui-ci.

Passer par l’estomac de quelqu’un, les bons petits plats mitonnés, le tout fait maison, quelle bonne idée, n’est-ce pas ? Cela réchauffe l’âme, le coeur. Et même Haru qui n’est pas douée en cuisine va faire des efforts, car l’air de rien les gens sont touchés par cela. Alors l’autre problème, qui n’en est pas forcément un, c’est que vous risquez d’avoir très très faim, ça donne vraiment envie très souvent de goûter les plats, il y a même de jolies présentations.
C’est très touchant de les voir réfléchir chacun avec les informations appris sur l’autre, ils ne le font pas du tout à la légère.

Haru vit à fond sa passion. C’est une otaku, elle le sait, et l’assume. Elle est heureuse et épanouie à sa façon. J’ai aussi bien aimé la mise en avant que cela peut impliquer des sacrifices par ailleurs, qu’à un moment donné il faut faire des choix.
Elle a une joie communicative.
Ao a été touché par cette jeune fille si différente. Lui aussi n’est pas forcément commun. Il va lui proposer une colocation.

Nous nous retrouvons encore avec quelqu’un qui boit pour oublier, se noie dedans. Vous faites ça aussi ? Du coup, ses barrières retombent plus vite. Mais j’ai apprécié qu’il y ait une partie questionnements du lendemain et eux-mêmes mettent en avant qu’ils ne se connaissent pas mais il y un bon feeling, cela fait moins précipiter.

Au final, ils vont tenter, établir des règles, confronter leurs rythmes de vie, leurs façons de vivre, toutes leurs différences.
Et c’est vraiment bien fait et va sans doute s’étendre. Quand vous vivez avec quelqu’un, vous êtes chez vous, le masque sociétal lui est tombé, vous êtes dans votre cocon (normalement), agissez à votre manière.

Nous voyons la vie active majoritairement en toile de fond. Au fur et à mesure, on en apprend plus.

Nous voyons aussi chacun se retrouver un peu la proie, la victime, des gens bien pensants, de la société : il faut avoir un petit ami, tu vas bien te marier, etc.
Ils prennent pas mal sur eux pour l’instant, souvent étant un peu sous le choc, et ne sachant quoi répondre, et ne voulant sans doute pas entrer dans les détails, épiloguer, avec des gens qui ne sont pas proches d’eux.

J’ai aussi aimé voir Haru, avoir une autre passionnée comme amie, qui s’inquiéter pour elle, ce qui est compréhensible quand on entend ce qui s’est passé sur le coup.

Un premier tome frais, réaliste, dynamique, entraînant, qui donne faim, qui met en avant ces différences qu’on cherche à gommer, alors qu’il faut trouver un moyen de les intégrer.
Nous allons également pouvoir voir deux personnes ouvertes d’esprit, différentes, vivre ensemble.
C’est très prometteur ❤

En bonus, vous avez le droit à des recettes.
N’oubliez pas de soulever la jaquette, et en second bonus vous avez le droit à un chat ❤ qui a aussi été une des raisons d’accepter la colocation. Et qui peut être une raison supplémentaire de vous faire craquer pour cette série.

Sinon Haru est tellement à fond, qu’elle achète même des choses à éditions limitées qui coutent un rein. Vous faites ça aussi ?

Graphisme

Et vous ? Il vous tente ? Et vous, avez-vous une ou des différences insolites ? Lesquelles ?

13 commentaires sur « Manga Time : Chacun ses goûts Tome 1 (Fiche) »

  1. Nourriture, Otaku et chat, trois éléments qui ne peuvent que me parler !
    En plus l’esthétique du titre m’attire, et tout ce que tu en dis me parle beaucoup, merci pour toutes ces précisions !

    Concernant la question des éditions limitées qui coûtent un bras, fut un temps j’en achetais mais ce n’est plus le cas. Je ne suis plus trop collectionneur dans l’âme, je veux simplement les œuvres et pas besoin de goodies ou autre pour en profiter pour moi. J’ai même revendu une grosse partie de ma collection (essentiellement jeu vidéo) pour faire de la place et gagner quelques écus. Surement un signe de maturité !

    Aimé par 1 personne

  2. Le chat ❤ C'est un détail, mais ça me plaît beaucoup !
    J'avoue ne pas être attirée plus que cela par les mangas évoquant la nourriture (sans les éviter pour autant), mais la mise en lumière du côté étouffant de la société est une thématique qui me parle et qui m'intéresse, a fortiori dans une société ultra normatée comme peut l'être la société japonaise.
    Quant à boire pour oublier, ayant toujours vécu entouré de gens le faisant, ça m'a vaccinée à vie.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s