Manga Time : Derrière le ciel gris Tome 1 (Fiche) – Collection Moonlight

Manga - Derrière le ciel gris

Edition : Delcourt / Tonkam
Titre japonais : Aozora to Kumorizora
Dessin : Loundraw
Scénario : MIAKI Sugaru
Seinen : 1 tome en France, 2 au Japon. En cours.
Genre :  Suspense, Tranche de vie, Fantastique
Prix papier : 7.99€
Prix numérique : 4.99€

Résumé :

Claude est un adolescent qui a le pouvoir de conduire les gens au suicide, sans laisser de trace. Il élimine les cibles qui lui sont soumises, jusqu’au jour où il doit faire disparaître la fragile et énigmatique Azure. Mais comment faire du mal à une personne qui le renvoie à ses propres blessures, et dont il pourrait bien tomber amoureux ?

Mon avis / Mes impressions :

Pourquoi il est venu jusqu’à moi ?

Les thématiques de la collection Moonlight m’intéressaient énormément.

Histoire :

Les éditions Delcourt viennent de lancer une nouvelle collection, intitulée Moonlight et promettant des titres touchants, mélancoliques et oniriques. Elle commence avec : « Derrière le ciel gris », « Parasites amoureux » et « Le prix du reste de ma vie », tous avec des histoires fortes, intrigantes, et originales. La même personne est derrière leur scénario : MIAKI Sugaru.

« Derrière le ciel gris » est une série en cours au Japon, avec 2 tomes parus. Intrigant en effet, sur la couverture, la jeune femme a l’air juste posée là, perplexe, le ciel bleu autour d’elle, alors que dans le titre il est question de ciel gris. Les illustrations de chapitre sont centrées sur un personnage, comme crayonnées, avec un titre étrange. Le lecteur rencontre quelqu’un qui dit être nettoyeur, disons qu’il joue joliment sur les mots. Il se charge de cibles. Un jour, sans que personne ne sache ni comment, ni pourquoi, il a eu le pouvoir de manipuler les gens, et dans sa tête un ordre lui vient de pousser au suicide une cible. Et ainsi, il les enchaîne.
Sa nouvelle cible est une jeune demoiselle, une adolescente, qui va à l’école, qui est sensée choisir son université, ce qu’elle va faire de sa vie. Elle a l’air absente, invisible. Tout est amené de manière aussi poétique que glaçante, tout comme le graphisme qui dégage une impression étrange sur le coup, qui n’attire pas forcément au départ, mais le lecteur finit par être pris dedans. Le « nettoyeur » tarde avec cette cible, elle l’a décontenancé, elle semble vouloir mourir, et ce n’est pas ce qu’il veut, l’aider.

La vie humaine ne semble tenir qu’à un fil. Il est tellement facile de la casser, d’en finir, par toutes sortes de moyens. Mais cette fois-ci, rien ne se passe comme prévu. Et nous allons être touchés par ces 2 êtres et cette réflexion sur la vie, la mort, mais également être surpris. Pourquoi cette jeune femme est-elle si invisible ? Transparente ? N’en a-t-elle rien à faire de vraiment mourir ? Comment il est devenu nettoyeur ?

Au départ, nous ne la voyons qu’elle, manipulée, les échanges qui semblent venir d’ailleurs, mais je peux vous rassurer au moins sur un point. Nous allons également le rencontrer, lui.
Il y a des jeux de mots, des pistes de réflexion, et une oeuvre aussi troublante qu’originale, qui donne envie de lire la suite, surtout avec une telle fin. Après ne le prenez pas pour un gentil, à la base, il ne veut pas l’aider, il veut qu’elle supplie de la laisser vivre, et là il l’amènera au suicide. Quel programme ! Dans ce tome, nous avons surtout 3 personnages qui se dégagent : lui, le nettoyeur, qui doit amener, elle, la cible à se suicider. Mais comment sont choisis les cibles ? Et en dernier, une camarade de classe à elle, avec qui elle a échangé quelques mots.

Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est intrigant, tout en dégageant une poésie glaciale.

Si vous cherchez une lecture mâture, prenante, réaliste, exploitant de graves faits de société avec une touche de fantastique. Ne passez pas à côté de la collection Moonlight.

Derrière le ciel gris a une difficulté en plus, le graphisme a du mal à passer sur le coup, mais allez y, ça passe, et il dégage quelque chose.

Merci à Izneo pour la lecture.

 

 

4 commentaires sur « Manga Time : Derrière le ciel gris Tome 1 (Fiche) – Collection Moonlight »

    1. Non, mais il faut voir comment ils vont évoluer. Si tu commences, fais le plutôt avec un des 2 autres où le nombre de tomes est fixé, et tu auras moins la barrière graphique à passer. Pour moi, les 3 sont importants et valent le coup, mais je ne sais pas ce que ça va provoquer chez toi.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s