Lecture Time : Tiens Bon (Terminé en 1 tome)

Hello,

Je me suis décidée pour laisser le blog actif pendant les 2 semaines à venir, mais ne pas faire les fiches, et les mises en forme (couleurs, mise en avant). J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop.
J’essayerai de les faire l’an prochain (croisons les doigts).

Mon avis/Mes impressions :

Un grand merci à Babelio et Hugo New Way pour cette lecture bouleversante.

L’objet livre est déjà quelque chose en lui-même : 2 jeunes femmes, une couverture cartonnée. Quelques illustrations, et une séparation avec les saisons. On commence à la fin de l’été et on termine à l’été suivant.

Quelques effets de style, des morceaux du journaux d’Ingrid, et avant les remerciements, Nina nous raconte d’où elle tient cette histoire, comment ça lui est venue. Là encore, un moment bouleversant.

La plume est agréable, elle sait être incisive et percutante à certains moments. Le lecteur pourrait se sentir oppressé tout au long de sa lecture, et se retrouver au bord des larmes. Selon votre sensibilité, et votre propre histoire, ce livre devrait plus ou moins vous toucher.

Mais tout le monde devrait être d’accord pour dire que la mort d’Ingrid est un événement triste et tragique, qui n’aurait jamais dû avoir lieu.

Les chapitres sont courts, Nina raconte les choses à hauteur d’adolescents. Et certains éléments pourraient aisément vous toucher, vous rappelez votre propre adolescentes, et les doutes, tourments de l’époque.

Caitlin était la meilleure amie d’Ingrid. Ingrid s’est suicidée, personne ne l’a vu venir, et il s’agit pour tout le monde de se relever malgré tout, de continuer à vivre.
Nous ressentons bien la mélancolie, les doutes, les questionnements de Caitlin, et combien il est dur pour elle de continuer à avancer.
Il y a également le regard des autres qui eux-mêmes ne savent plus comment se comporter. Y compris certains professeurs. C’est une situation tellement tragiques, et chacun la vit à sa manière, mais Caitlin est loin d’être la seule touchée par ce qui est arrivé.

L’indifférence, faire comme si de rien n’était, la maladresse, en parler ou ne pas en parler. C’est compliqué.

Toutes les difficultés de Caitlin sont très bien expliquées également combien elle est au bord de la rupture, et combien ses parents s’inquiètent pour son avenir, pour leur fille, pour son bien-être, qu’elle commette l’irréparable elle aussi. La difficulté de dormir dans son lit, elle dort dans la voiture, la perte de repères, la non-envie d’aller en cours par moment, les souvenirs avec sa meilleure amie…

Ingrid n’était pas seule. C’est d’autant plus dur. Pourquoi ne pouvait-elle plus continuer ? Pourquoi était-elle si triste ? Pourquoi elle n’a rien vu ? Pourquoi elle n’a rien pu faire ?

Caitlin va également trouver le journal d’Ingrid. Des morceaux du journal comme des lettres sont directement partagés dans le livre. Va-t-on mieux comprendre ? En tout cas, certains moments sont bouleversants.

Mais nous allons également voir des morceaux d’espoir, de vie qui continue, elle n’est pas la seule à avoir des soucis, être blessée, être impactée par la mort d’Ingrid, ou la mort d’un proche.
C’est un parcours très difficile, périlleux, mais les notes d’espoir, les nouvelles rencontres, les partages, etc font du bien.

Vous ressentirez également tout l’influence artistique de Nina LaCour. Elle a eu le courage d’écrire un livre nécessaire et bouleversant, tout en redonnant de l’espoir. Je vous encourage à votre tout à faire cette expérience.

Je finis par une note très importante de Nina : « Si vous luttez comme Scott, comme Ingrid, j’espère que vous trouverez la force en vous – même si vous croyez l’avoir perdue – pour demander de l’aide à quelqu’un en qui vous avez confiance. Si vous ne connaissez pas cette personne, allez trouver les organisations qui pourront vous aider. Il n’y a souvent pas de plus grand acte de bravoure que de dire : « Aidez-moi ». Ne cachez pas votre douleur.
Vous méritez de monter prendre le soleil sur la terrasse des terminales.
Vous méritez de ressentir l’émerveillement d’une vie qui se transforme.
Vous méritez de tirer quelque chose de significatif de votre désespoir.
Avec du courage et de l’aide, vous y parviendrez.
Et vous vous sentirez bien. »

Cela me fait penser à une phrase comme « Tiens bon, ne t’en fais pas ». En gros, ça va aller, tu tiendras le coup quand même, tu dois surmonter cette nouvelle épreuve, la vie vaut quand même la peine d’être vécue …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s