Série Time : Mindhunter Saison 1

Résultat de recherche d'images pour "mindhunter"

Résultat de recherche d'images pour "mindhunter"

Titre : Mindhunter

Une série créée par : David Fincher et Charlize Theron

Chaine : Netflix

Année : 2017

Episodes : 10 épisodes entre 35min et 60min

Genre : Drame – Thiller – Histoire

Avec : Jonathan Groff, Holt McCallany, Anna Torv, Hannah Gross, Cameron Britton…

Renouvelé pour une saison 2

Résumé :
À la fin des années 1970, deux agents du FBI font avancer la criminologie en s’intéressant à la psychologie du meurtre et en se rapprochant de monstres hélas bien réels.

Comment anticiper la folie quand on ignore comment fonctionnent les fous ? Deux agents du FBI imaginent une enquête aux méthodes révolutionnaires et se lancent dans une véritable odyssée pour obtenir des réponses.
En 1977, à l’aube de la psychologie criminologique et du profilage criminel au sein du FBI, les agents Holden Ford et Bill Tench vont s’entretenir avec plusieurs tueurs en série pour tenter de comprendre leur façon de penser et ainsi acquérir des connaissances afin de résoudre des affaires criminelles.

Fiche SB

Du coup, ça fait un peu chasseur d’esprit, de tête…remarque ils chassent du difficile XD -> profiler/profileur
Ah tiens, en cherchant un peu je suis tombée sur une information intéressante ici : le livre Mindhunter, dans la tête d’un profileur a inspiré cette série.

Pour le visionnage, je vous conseille d’être en forme. Vous pouvez enchaîner, mais ça peut aussi être difficile. Le 1er épisode était sympa, mais il lui manquait quelque chose, mais c’est encore mieux ensuite, et prenant.

Réservé à un public mûr et averti.

Mon avis/mes impressions :

Cette série se passe aux prémices de ce que l’ont a nommé ensuite serial killers / tueurs en série. Un nouveau type de criminel a appréhendé. Alors que la plupart du temps l’assassin connaît sa victime, et a une raison particulière (jalousie amoureuse, prendre la place du collègue pour avoir la promotion, pour avoir de l’argent, pour un héritage, etc.). Ici, cela semble sortir de nulle part et désarçonne pas mal de monde.
Ici, nous plongeons de manière très intéressante dans l’étude de ces criminels hors du commun, et quoi de mieux pour les appréhender que de discuter avec eux ! Logique, mais aussi difficile.

La série est très intéressante, glaçante, dérangeante, aborde plein de pistes de réflexion. On commence vraiment quand ces criminels n’avaient pas l’appellation qu’on leur connaît si bien aujourd’hui. C’est également le début de l’art du profilage.
Les 2 agents du FBI en charge sont intéressant et viennent avec leur histoire et personnalité. Plus tard, une universitaire les rejoint.
Même si nos 2 agents du FBI donnent des cours itinérant, cela n’a pas été une sinécure d’aller plus loin, de lancer une étude, de faire des entretiens avec eux, etc.
L’ambiance est très bien retracée, et la musique contribue à l’effet que fait la série sur nous !
Nous croisons différents serial killers enfermés ou libres, et la tension est à son comble.

Holden est une nouvelle recrue au FBI, prêt à bosser dur, à s’intégrer, avec ses idées. Amené dans cette nouvelle étude, il va se donner à fond. Il est bien apprêté, classe et élégant. Il n’hésite pas à défendre ses idées. Parfois, il ne voit pas où est le mal. Ce n’est pas toujours facile pour lui, surtout que son sujet n’est pas trop reconnu. Et il a un côté ambitieux.
Il va rencontrer sa petite amie, Debbie, de manière originale, elle est pleine de vie, de fougue, elle le fait bouger, l’initie à des jeux, parfois ils se disputent aussi, Holden a un côté jaloux. Debbie lui offre aussi son intelligence et ses connaissances, elle étudie la sociologie, c’est intéressant, à un moment donné elle va aussi se poser la question de quel travail elle va pouvoir faire avec ces études. Elle lui donne souvent des idées.
Bill est dans les sciences comportementales, il va prendre Holden sous son aile. Il sait bien s’y prendre avec les gens, trouver les bons mots, ne pas avoir l’air trop supérieur, des choses sur lesquelles Holden a du mal. Ils vont faire la route pour leurs cours. Et bien plus encore. Cela ne l’empêche pas d’avoir quelques soucis dans sa vie personnelle, dont un grand qu’il a bien du mal à résoudre.
Docteur Wendy Carr est une universitaire de haut niveau, elle va mettre une touche féminine, et universitaire, des connaissances, proposer l’étude, proposer de s’y impliquer totalement. Elle a l’air sûre d’elle, très professionnelle, peut être même un peu froide. Elle nous réserve également quelques surprises, notamment sur sa vie personnelle. Elle n’apparaît pas de suite. Elle voit dans leur travail quelque chose de grande importance, sur lequel il faudrait travailler à plein temps.
Holden, Bill et Wendy forment un bon trio, assez intéressant. C’est le début de leur équipe de recherche sur ces criminels pas comme les autres.
Holden, Bill, Wendy et Debbie sont des personnages très intéressant, chacun avec son caractère et intelligent.

Holden et Bill ont parfois du mal avec leur chef, à se justifier également.

Rencontrer, apprendre à connaître et comprendre les serial killers est difficile, éprouvant. Même pour nous à travers l’écran, il y a des moments très éprouvants. On peut également se poser la question de la limite à ne pas franchir, du danger que cela peut être de chercher à rentrer dans la tête de ces criminels hors du commun. Ils peuvent très bien être mariés, gentils à l’extérieur, intelligent…
Il est clair qu’ils dérangent, qu’ils interrogent, qu’ils ont tout bousculé. 

Déjà Holden avec sa jeunesse, sa fougue, ses idées, a du mal parfois, du mal avec les limites, car même si se mettre au même niveau que l’autre peut être un bon moyen de le faire craquer, lui faire croire qu’on le comprend, trouver le levier, il se pose aussi la question de l’effet que ça fait sur soi-même, de la limite à ne pas franchir. Il y a une grande majorité d’hommes parmi eux, ici on ne croisera aucune femme. Il y a également souvent une dimension perverse et sexuelle.
A la base, ça n’existait pas, on ne faisait pas attention à ses meurtres décousus en première apparence. Certains en ont même eu en marre, en quête de reconnaissance, ils se sont laissés arrêtés.
Ces meurtres a priori sans rapport ont un schéma. Il faudra trouver pour chacun celui qui lui correspond, également son levier. Parfois, leurs histoires nous glacent, et on s’interroge également sur un système qui a laissé ce genre de chose se faire, mais une fois la limite franchie il est trop tard pour eux.
D’ailleurs, Holden s’intéresse aussi sur la prévention, car c’est bien gentil tout cela, mais si on pouvait l’arrêter avant que ces atrocités soient commises ce serait mieux, si on pouvait l’empêcher de franchir la limite, empêcher la bascule. Holden se mêle d’un cas intéressant et très tendancieux, compliqué.
En tout cas, ça a contribué à l’incertitude de la société et que plus personne n’était à l’abri. Ici, les victimes étaient en majorité des femmes.

Ils peuvent très bien visiter plusieurs fois un serial killer (ils ont mis en place un processus aussi), des enquêtes peuvent s’étaler sur plusieurs épisodes.
Bill & Holden voyagent beaucoup.

Il y a encore largement de quoi faire et on en voit un se promener un tranquillement, du coup je serais partante pour une saison 2. C’est parfait, puisque ce sera le cas ^^.

10 commentaires sur « Série Time : Mindhunter Saison 1 »

  1. La saison 2 a été confirmée avant même que la 1 ne soit diffusée.
    Série à l’ambiance, histoires, et casting exceptionnel et passionnante de bout en bout sans jamais être ennuyante à regarder. Un gros travail a été fait pour retranscrire les années 70 jusque dans la colorimétrie de l’image, une petite pépite comme on en voit peu, certainement LA série de 2017 (ou au moins dans le top 3).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s