Lecture Time : Tous debout (Fiche)

Tous debout par Marot

de Agnès Marot et Cindy Van Wilder (2021)
Editions : Hugo New Way
Prix papier : 17€
Prix numérique : 7.99€
Sortie le 11 mars 2021
Genre : Jeunesse
360 pages
Oneshot

Résumé :

Quand les élèves d’un lycée lèvent le poing pour défendre leur camarade sans-papiers bientôt expulsé…
D’un côté, il y a Anton, un jeune homme banal en apparence. Pourtant, le soir, il se cache derrière le pseudo de Gossip Boy pour jouer les justiciers sur Tumblr (et balancer les pires ragots du bahut). De l’autre, il y a Méloée, une jeune fille passionnée et pleine d’énergie, qui craque sur Rahim, le petit nouveau au lycée.
Sous ses airs de garçon sans histoires, le mystérieux Rahim se retrouve vite au centre de toutes les attentions.
Bientôt, les événements prennent une tournure qui les dépasse. Rahim sur le point d’être expulsé, les élèves doivent mettre leurs différends de côté pour faire cause commune.
Pourtant, pour la première fois, chacun doit affirmer haut et fort ses valeurs. Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour défendre leurs idéaux ?

Hello Livre

Babelio m’a proposé ce livre. Je me suis dit que ça changerait, sur un sujet intéressant et compliqué, puis j’ai déjà croisé les autrices dont d’autres livres et/ou en les suivant sur les réseaux sociaux, et elles m’ont dégagé une bonne impression.

Edition

L’édition est entre un livre de poche et un grand livre, j’ai mis un peu de temps à m’y habituer. Mais il se laisse bien manipuler, la taille des caractères ne m’a pas posé de souci non plus. Il tient bien en main. Malgré un petit a priori au départ, pas de souci, et la granulosité et couleur des pages est bien aussi.
Une fleur est placée entre chaque chapitre.

Mon avis/Mes impressions :

Agnès et Cindy ont écrit sur un sujet compliqué, qui a apparemment fait couler de l’encre, j’ai juste vu passer pour le moment. Elles ont donc écrit à 4 mains. On a le droit à une postface intéressante et les remerciements.

Le livre se concentre majoritairement sur 4 personnages qui sont en pleine adolescence : Anton, Rahim, Mathis et Méloée. Par contre, nous avons deux points de vue direct : Anton et Méloée. Les chapitres sont de leur point de vue, c’est eux qui nous content l’histoire, c’est aussi eux qui ont le plus élevé la voix. Nous voyons quand même bien les deux autres, et Rahim s’exprimera beaucoup à travers des lettres, d’une manière qui sans doute lui correspondait plus.

Il y a plusieurs lettres tout au long du livre, elles sont écrites à la main, ce qui leur donne un impact particulier. Nous avons différents effets de style : gras, italique, plan, lettres, tweet, extrait de journal …

Ce sont des thèmes forts et compliqués, tout comme on peut le voir dans d’autres choses. Nous pouvons également nous rappeler de la chanson de JJ Goldman.
En tout cas l’histoire montre bien la difficulté de comprendre ce qu’on ne connait pas, les fausses idées qu’on peut se faire, le fait de pouvoir prendre de mauvaises décisions même si ça ne partait pas d’une mauvaise intention …
Et il reste également le problème très récurrent : Qu’aurait-on fait ? 

Nos quatre personnages principaux, tout comme les autres adolescents, sont imparfaits, complexes, mais ils ont quand même une bonne volonté. Ils auraient pu être pire.
Ils sont liés qu’ils le veulent ou non, par différentes choses. Et finalement porte tout le mouvement. C’est intéressant de voir comment on en est arrivé là, comment ils vont tenir, ce qu’ils vont faire …

Il y a aussi le fait qu’en agissant ouvertement, on peut se mettre soi-même en danger, ça aussi c’est montré, par rapport à d’autres personnes qui vont s’en prendre à nous , ou le fait d’instiguer ce  mouvement pourrait nuire sur un dossier…
On peut aussi se poser la question de l’utilité, de la légitimité de procéder ainsi ? Mais quoi faire autrement ?

Anton qui pourtant à sa propre histoire familiale, et Méloée vont se rendre compte qu’ils sont complètement dépassés, que leurs soucis sont bien fades en comparaison de ceux de Rahim …

Anton se sert du système, et quelque part nous avons également une dénonciation de tout ce pouvoir de la rumeur, des like, des réseaux sociaux mal utilisés, du buzz, du m’as-tu vu …
Ce qu’il fait en étant Gossip Boy (coucou Gossip Girl, petite pensée) prête à questionnement, exposé sur la place publique, il ne se rate pas lui-même, mais il en a aussi marre des faux semblants et des mensonges perpétuels des gens.
L’autre problème est le crédit qu’on lui a donné, et qu’on l’a alimenté pour ces posts.
Mais un jour, il va provoquer bien plus.

Au niveau de l’histoire, nous voyons comment ils en sont venus à certaines décisions, nous voyons ce qui leur traverse l’esprit, réfléchir, penser, se remettre en question, être blessé(s), vouloir faire quelque chose ….
La lecture est très fluide, ça se laisse très bien lire, on a cette envie d’en savoir plus, de réunir les pièces du puzzle.

Peut-on arriver à se réunir pour une cause commune ?

C’est se tenir tous debout face aux inégalités, aux injustices. C’est pouvoir être qui on est sans crainte, être libre, ne pas faire semblant. Quelque soit ses origines, ses orientations etc.
C’est aussi une histoire qui met bien en avant l’horreur du fonctionnement par buzz. Se faire voir et avoir plein de like pour avoir du crédit ? pour se faire remarquer ?
Et la difficulté de garder son esprit ouvert face à ce qu’on ne comprend pas, au manque d’information, et/ou pression exercée par d’autres.

Merci à Babelio et Hugo New Way pour cette lecture engagée qui reste importante.

Bonne lecture engagée, intéressante, importante, avec des adolescents complexes, imparfaits, touchant par moment, énervant à d’autres …
Une lecture qui réserve aussi quelques surprises.
Et qui montre aussi les désastres des buzz, réseaux sociaux …

PS : Par contre, qualifié Anton de discret dans le résumé du livre, ce n’est pas vraiment le qualitatif que j’aurai employé.

Citations

« On parle souvent des ruptures amoureuses. On les chante, on les pleure, on les célèbre. Avoir le cœur brisé par un amant, une amante, c’est presque une épreuve obligée pour entrer dans l’âge adulte. On ne parle jamais des ruptures amicales et du mal qu’elles font. »
« Maudissant ce monde entier qui ne semble vivre que pour les likes, les buzz et les FakeNews. »
« On se bat pour ce qui est juste. Pour la liberté d’aimer qui on veut. Pour la possibilité d’obtenir des papiers quand on est en danger dans son pays d’origine. Contre le racisme ambiant qui ne cesse d’enfler depuis les attentats de 2015. Contre les médias qui balancent leurs préjugés à la gueule du monde pour manipuler les esprits. Contre tous ceux qui confondent musulmans et terroristes. »

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Etes vous passés à côté ? Ou au contraire vous a-t-il plu ? Certaines choses vont ont plus, d’autres déplus ? Avez-vous eu des difficultés avec les personnages ? Dites moi tout 🙂

2 commentaires sur « Lecture Time : Tous debout (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s