Lecture Time : Un été à emporter (Fiche – Oneshot)

Couverture Un été à emporter

Auteur : Maureen Goo
Titre original : The Way you Make Me Feel
Editions : Milan / Page Turners
Prix papier : 15,90€
Prix numérique : 12.99€
Sortie le 24 juin 2020
Genre : Jeunesse, Romance, Amitié, Contemporain
320 pages




Résumé :

Clara Shin est une fille cool. Ses amis sont cool aussi
En cours, ils ne prennent rien au sérieux, et c’est souvent la très studieuse Rose Carver qui est victime de leur nombreuses farces.
Or, justement, après une blague qui tourne mal, Clara et Rose en viennent aux mains et mettent le feu à l’auditorium de leur lycée.
Leur punition sera exemplaire : les deux ennemies vont devoir travailler dans le foodtruck du père de Clara, ensemble… pendant tout l’été !

Mon avis / Mes impressions :

Je me suis dis que ce serait une lecture sympathique et idéale pour l’été. Lire un livre est toujours un risque (sans compter le reste).
Je savais que ce ne serait pas évident avec Clara. J’ai lu le résumé.
Et effectivement, Clara, et ses potes Patrick et Félix, ça a été difficile.

Mais ce que je ne savais pas c’est que tout doucement le livre gagnerait mon coeur, me procurerait tant d’émotions, me ferait beaucoup sourire, même si certaines choses qui s’y passent, pas vraiment. Cela a donc été une lecture agréable, qui s’est embelli au fil du temps, des pages tournées.

Qu’est-ce que l’amitié ? Clara a vraiment une façon bien particulière de faire les choses. Elle est assez énervante au départ, et on est guère étonné
qu’à un moment ça a mal tourné, et encore, cela aurait pu être bien plus grave.
Évidemment, elle a ses propres raisons pour agir ainsi.

Clara, Patrick, et Félix ne prennent pas les choses au sérieux, rien. Ils font les 400 coups. Ils n’ont aucune limite, mais attention c’est aussi joué avec le feu.

Rose est de son côté apparemment trop sérieuse. Autant dire que Rose et Clara ne s’entendent guère.

Alors que Clara est allée trop loin, cette fois-ci, il va falloir en payer le prix. Elle nous a fait un « remake » assez terrible, mais les conséquences ont été désastreuses.
Je vous laisse le plaisir de découvrir cela.
Le prix à payer sera de travailler tout l’été dans le foodtruck de son père. Elle, qui malgré qu’elle soit sa fille, a fui jusqu’ici, jamais vraiment voulu l’aider. Mais attendez, ce n’est pas tout, elle devra travailler avec Rose.

Le roman a de multiples facettes et c’est aussi ce qui fait qu’on passe un aussi bon moment.
Clara va beaucoup apprendre cet été, mais Rose également.
Nous avons des descriptions de Los Angeles, de la nourriture vendue par le foodtruck, de la chaleur horrible de l’été, etc.
Le père de Clara est vraiment un personnage intéressant, sympathique, qui doit trouver le juste équilibre avec sa fille.
La famille de Clara n’a jamais été très riche, il y a également une histoire d’origine et de mélange des cultures très intéressante.

Au contraire, Rose vient d’une famille assez aisée.
Leurs caractères, leurs milieux socials, les opposent et pourtant.
Elles vont également faire la rencontre du jeune Hamlet, qui est très vite attachant aussi.

Nous exploitons beaucoup de thématiques comme la pression sociale, sa famille qu’on ne choisit pas, les différences de milieu, mais également de culture, les amis…
Qu’est-ce qui fait la valeur d’une relation ?
Mais aussi le premier travail. Ce petit boulot l’air de rien est formateur pour Rose et Clara
. Elles ont des responsabilités, et beaucoup à apprendre.
Et enfin, tout le culte et le danger des apparences, y compris des réseaux sociaux. Le côté m’enfoutiste de Clara et ses « amis » d’abord.
Mais également à travers la mère absente de Clara, qui est en fait une grande influenceuse, gagne très bien sa vie, etc.

Le style est simple mais efficace. C’est léger mais pas forcément tant que cela, une belle profondeur cachée et avec de belles réflexions aussi.

Petit à petit, page par page, je me suis littéralement laissée emporter.

En tout cas, il se laisse très bien lire :).

Mention spéciale au père de Clara et Hamlet.

Et vous il vous tente ? Vous l’avez lu ? Vous avez lu un autre de livre de Maureen Goo ?

4 commentaires sur « Lecture Time : Un été à emporter (Fiche – Oneshot) »

  1. Je l’avais mis dans ma wish list spécial été, mais je ne ne l’ai finalement pas lu.
    Il a l’air sympa même si le comportement de Clara a l’air assez spécial. De ce que tu en dis, je me serais presque attendue que ce soit elle, la fille venant d’un milieu aisé et Rose d’un milieu plus modeste. Je trouve donc intéressant que l’autrice ait quelque peu inversé les stéréotypes 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, il a de quoi y être 🙂
      Oui, il l’est 🙂
      Oui, surtout au départ, après elle a ses propres raisons, mais c’est usant des gens inconséquents qui font les 400 coups.
      Effectivement, vu que les riches sont souvent inconséquents et se croient tout permis. Oui effectivement. Et la mère est un sacré cas, et très absente.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s