Manga Time : A tes côtés Tome 2

Fiche

Couverture À tes côtés, tome 2

C’est décidément beaucoup trop mignon. Le graphisme est tout doux, et peut-être que cela rappellera à une partie des lecteurs leurs premières fois, leur premier amour.
Ils ont envie de passer du temps ensemble, l’envie de se toucher, de rester ensemble, de ne plus se quitter.
Ils sont jeunes, mignons, maladroits, touchants. Ils ont l’air sincères.

Toutes ces premières fois ne manqueront pas de faire sourire le lecteur. Cette douceur, cette innocence, cette peur de mal faire, cette difficulté de comprendre ce qu’on ressent, l’envie d’en apprendre plus sur la personne qu’on aime, le coeur qui se serre face à certains évènements ou quand quelqu’un d’autre semble s’intéressé à la personne qu’on aime.
Nous sommes totalement embarqués avec eux dans tout ce qu’ils vivent (cinéma, etc.)

Il reste beaucoup de choses à apprendre à Hotaru. Mais elle peut compter sur ses amis.
Hotaru et Hananoi ont encore beaucoup de choses à apprendre. Leur relation évolue tout doucement.
Quelle est la valeur de l’amitié ? Certes si on passe du temps avec sa famille, avec ses amis, c’est un temps qu’on ne passe pas avec son/sa petit(e) ami(e).
L’équilibre des relations et de comprendre les sentiments de l’autre n’a rien d’évident.

Mais attention la mangaka, Megumi Morino, nous met face à Hananoi, qui peut que nous interroger sur certaines de ses actions, de ses comportements, mais il a sans doute ses propres raisons. Pourquoi de telles réactions ? Hotaru semble réagir beaucoup plus positivement que ses anciennes copines. Où sont ses amis ?

D’une certaine manière, certains éléments sont totalement ambigus, car ils peuvent autant être perçu comme de l’amour, quelqu’un de très épris, qui veut tout faire pour sa bien aimée, qui est toujours là pour elle, pour profiter de chaque seconde car pour certains quand on est amoureux on est un peu dans sa bulle, et l’autre nous manque très vite.
Mais cela peut aussi être perçu comme de la jalousie, du harcèlement, du flicage, etc.

Megumi Morino nous offre donc un récit plein de charmes, de premières fois, délicat et sensible. Ils sont tellement mignons et craquants, mais également avec toute une ambivalence.
Où est la limite ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s